Des scientifiques tentent de démontrer que nous sommes dans Matrix

Proposé par
le
dans

Une partie de la communauté scientifique pense que nous vivons en fait dans une simulation, ce qui n'est pas sans rappeler le film Matrix. Le fait que l'univers soit régi par les mathématiques et se compose d'unités subatomiques en serait la preuve, comme le fait que l'informatique puisse bientôt générer elle-même des simulations parfaites.


Tous les commentaires (160)

a écrit : Réfléchis profondément a la question , nier l'existence de DIEU ne t'épargne pas les questions a propos du début de d'existence, et puis si toi tu existe pourquoi pas DIEU?? Parce que l'on a de bonnes raisons de penser que les dieux sont une émanation culturelle des hommes, issue de l'incompréhension de nos ancêtres sur le monde qui les entoure.

On peut aussi le tourner comme ça : "si toi tu existes, pourquoi pas le père Noël, les licornes ou les fées ?". Dis comme ça, est-ce que tu y vois une logique particulière ?

Il n'y a pas de "logique" à penser qu'un être parfait sorti de nulle part serait à l'origine de tout, et que ce même être serait capable de parler dans la tête des gens, de faire tomber de la pluie sortie de nulle part pour recouvrir toute la Terre, ou de modifier les lois de la physique qu'il aurait lui-même créé.

Il n'y a pas de logique à donner une réponse simpliste à une question complexe ;).

a écrit : L'athéisme n'a pas de culture, certes, ça n'empêche pas qu'il soit souvent héréditaire. Si tu préfères, un enfant d'athées a beaucoup de chances d'être athée.

Ah oui ! La science est donc influencée par plusieurs cultures. Mais de là à dire qu'elle est universelle, je n&#
039;y mettrais pas ma main à couper. Elle semble réaliste, mais est toujours subjective. À la limite, on pourrait prendre le mot "universelle" au sens de "compréhensible par beaucoup", même si ça ne voudrait pas dire grand chose... Afficher tout
"L'athéisme n'a pas de culture, certes, ça n'empêche pas qu'il soit souvent héréditaire. Si tu préfères, un enfant d'athées a beaucoup de chances d'être athée."

Quelle est pour toi la caractéristique qui serait héritée, qui serait spécifique à l'athéisme ?

Prenons un exemple : un animiste shuar amérindien est un athée pour la religion chrétienne. Qu'est-ce qui est transmis par les parents à leurs enfants, qui caractérise spécifiquement cet athéisme envers la religion chrétienne ?
Ils ne connaissent probablement même pas de quoi retourne le christianisme, comment peuvent-ils revendiquer un héritage ?

L'athéisme est l'absence de croyance. Alors oui, on peut dire que l'absence de croyance dans l'existence des licornes se retrouve aussi chez la plupart des enfants, mais je ne pense pas que l'on puisse réellement parler d'héritage venant de leurs parents.

Dans certains cas, l'athéisme est le résultat d'un libre examen critique de ses propres croyances, et c'est cet esprit critique qu'un parent cherchera à transmettre à ses enfants. Et c'est probablement plus proche de ce que tu qualifies d'athéisme hérite. Mais ça a plus à voir avec la pensée critique et le rationalisme, qui sont des notions distinctes de l'athéisme.


"Ah oui ! La science est donc influencée par plusieurs cultures. Mais de là à dire qu'elle est universelle, je n'y mettrais pas ma main à couper. Elle semble réaliste, mais est toujours subjective. À la limite, on pourrait prendre le mot "universelle" au sens de "compréhensible par beaucoup", même si ça ne voudrait pas dire grand chose..."

Prenons un exemple : en quoi la biologie est-elle pratiquée d'une manière différente en Inde qu'en France ?
La géologie, l'astrophysique ? Y a-t-il plusieurs (sciences) biologies, géologies, astrophysiques, liées à différentes cultures ?
Est-ce que des travaux scientifiques Chinois ou Japonais ne seraient pas acceptés dans des revues scientifiques dites occidentales ?

a écrit : "L'athéisme n'a pas de culture, certes, ça n'empêche pas qu'il soit souvent héréditaire. Si tu préfères, un enfant d'athées a beaucoup de chances d'être athée."

Quelle est pour toi la caractéristique qui serait héritée, qui serait spécifique à l'athéisme ?
/>
Prenons un exemple : un animiste shuar amérindien est un athée pour la religion chrétienne. Qu'est-ce qui est transmis par les parents à leurs enfants, qui caractérise spécifiquement cet athéisme envers la religion chrétienne ?
Ils ne connaissent probablement même pas de quoi retourne le christianisme, comment peuvent-ils revendiquer un héritage ?

L'athéisme est l'absence de croyance. Alors oui, on peut dire que l'absence de croyance dans l'existence des licornes se retrouve aussi chez la plupart des enfants, mais je ne pense pas que l'on puisse réellement parler d'héritage venant de leurs parents.

Dans certains cas, l'athéisme est le résultat d'un libre examen critique de ses propres croyances, et c'est cet esprit critique qu'un parent cherchera à transmettre à ses enfants. Et c'est probablement plus proche de ce que tu qualifies d'athéisme hérite. Mais ça a plus à voir avec la pensée critique et le rationalisme, qui sont des notions distinctes de l'athéisme.


"Ah oui ! La science est donc influencée par plusieurs cultures. Mais de là à dire qu'elle est universelle, je n'y mettrais pas ma main à couper. Elle semble réaliste, mais est toujours subjective. À la limite, on pourrait prendre le mot "universelle" au sens de "compréhensible par beaucoup", même si ça ne voudrait pas dire grand chose..."

Prenons un exemple : en quoi la biologie est-elle pratiquée d'une manière différente en Inde qu'en France ?
La géologie, l'astrophysique ? Y a-t-il plusieurs (sciences) biologies, géologies, astrophysiques, liées à différentes cultures ?
Est-ce que des travaux scientifiques Chinois ou Japonais ne seraient pas acceptés dans des revues scientifiques dites occidentales ?
Afficher tout
Tu m'as fait changé d'avis à propos du fait que les scientifiques raisonnent par des filtres de leur propre culture. En fait, ce serait plutôt la science, le filtre culturel (j'y reviens après). Des peuples de la forêt qui ne se sont pas fondus dans cette culture industrielle et mondialisée (qui est en grande partie occidentale à l'origine) te déclareront que des points de la science semblent incohérents ; et cela parce qu'ils ont une vision du monde différente. Mais la diversité culturelle tend malheureusement à disparaitre au fil du temps...

J'ai dit plutôt que la science était en soi un filtre culturel, je m'explique. Les pays que tu as cités se sont mondialisés et occidentalisés tout au long de ces deux derniers siècles. Or la manière de pratiquer la science aujourd'hui est héritée de la manière de pratiquer la science en Occident avant la mondialisation. Cette dernière était déjà héritée de plusieurs cultures, dont les cultures orientales et occidentales, comme tu l'as illustré auparavant. Il en résulte que la science (ou devrais-je dire les sciences ?) est un combiné de filtres culturels passés. Les bases de l'arithmétique sont héritées de la Grèce antique, de l'Orient, de l'Inde d'antant, entre autres... et peut-être que finalement, comme on parle de culture grecque antique pour parler de cette culture issue d'autres cultures plus lointaines, on peut considérer que la culture occidentale "pré-mondialisation" était la base des sciences, pour simplifier. Ou pas.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tu m'as fait changé d'avis à propos du fait que les scientifiques raisonnent par des filtres de leur propre culture. En fait, ce serait plutôt la science, le filtre culturel (j'y reviens après). Des peuples de la forêt qui ne se sont pas fondus dans cette culture industrielle et mondialisée (qui est en grande partie occidentale à l'origine) te déclareront que des points de la science semblent incohérents ; et cela parce qu'ils ont une vision du monde différente. Mais la diversité culturelle tend malheureusement à disparaitre au fil du temps...

J'ai dit plutôt que la science était en soi un filtre culturel, je m'explique. Les pays que tu as cités se sont mondialisés et occidentalisés tout au long de ces deux derniers siècles. Or la manière de pratiquer la science aujourd'hui est héritée de la manière de pratiquer la science en Occident avant la mondialisation. Cette dernière était déjà héritée de plusieurs cultures, dont les cultures orientales et occidentales, comme tu l'as illustré auparavant. Il en résulte que la science (ou devrais-je dire les sciences ?) est un combiné de filtres culturels passés. Les bases de l'arithmétique sont héritées de la Grèce antique, de l'Orient, de l'Inde d'antant, entre autres... et peut-être que finalement, comme on parle de culture grecque antique pour parler de cette culture issue d'autres cultures plus lointaines, on peut considérer que la culture occidentale "pré-mondialisation" était la base des sciences, pour simplifier. Ou pas.
Afficher tout
Tu mets plus ici en évidence l'aspect cumulatif des sciences, je pense.

Dans ce que tu décris, je retrouve la notion de "culture scientifique", mais pas de "cultureS scientifiques". C'est ce que je mets en balance avec les différentes cultureS religieuses.

En d'autres termes, à partir du moment où tu fais de la science, tu vas la pratiquer comme partout, avec les mêmes principes méthodologiques généraux. Ces principes se sont construits aux long des années, avec des apports de diverses civilisations, mais il y a une universalité dans l'espace (et un cumul dans le temps).

Concernant les religions, elles constituent différentes cultures dans l'espace (au même moment). À part pour les 3 grandes religions abrahamiques qui ont les mêmes origines, les religions ont souvent des visions du monde, des origines et de la mort très différentes.

a écrit : Tu mets plus ici en évidence l'aspect cumulatif des sciences, je pense.

Dans ce que tu décris, je retrouve la notion de "culture scientifique", mais pas de "cultureS scientifiques". C'est ce que je mets en balance avec les différentes cultureS religieuses.

En d&
#039;autres termes, à partir du moment où tu fais de la science, tu vas la pratiquer comme partout, avec les mêmes principes méthodologiques généraux. Ces principes se sont construits aux long des années, avec des apports de diverses civilisations, mais il y a une universalité dans l'espace (et un cumul dans le temps).

Concernant les religions, elles constituent différentes cultures dans l'espace (au même moment). À part pour les 3 grandes religions abrahamiques qui ont les mêmes origines, les religions ont souvent des visions du monde, des origines et de la mort très différentes.
Afficher tout
Oui, on peut donc parler d'une culture scientifique.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Oui, on peut donc parler d'une culture scientifique. Bien sûr, puisque des principes, une histoire et connaissances sont partagées.

Mais une culture universelle, puisqu'elle est pratiquée par tous de la même manière.

Et cela va dans mon sens : la science est une culture humaine, comme le sont les religions. Mais les cultures religieuses sont tellement différentes quelles ne peuvent pas toutes avoir raison ;).

Au contraire, la science définit un langage commun, une méthodologie applicable quelle que soit la culture d'origine du scientifique. C'est une grande différence.

a écrit : Parce que l'on a de bonnes raisons de penser que les dieux sont une émanation culturelle des hommes, issue de l'incompréhension de nos ancêtres sur le monde qui les entoure.

On peut aussi le tourner comme ça : "si toi tu existes, pourquoi pas le père Noël, les licornes ou les fées ?".
Dis comme ça, est-ce que tu y vois une logique particulière ?

Il n'y a pas de "logique" à penser qu'un être parfait sorti de nulle part serait à l'origine de tout, et que ce même être serait capable de parler dans la tête des gens, de faire tomber de la pluie sortie de nulle part pour recouvrir toute la Terre, ou de modifier les lois de la physique qu'il aurait lui-même créé.

Il n'y a pas de logique à donner une réponse simpliste à une question complexe ;).
Afficher tout
C ça le problème ,le sujet est tellement vaste qu'il m'est impossible de décrire mes pensées dans un com et en utilisant un smart phone, pas pratique dutt. Alors quand j'écris une phrase courte c'est que je cherche a viser quelque chose de très important dans cette problématique humaine , trouves ce qui est juste dans ce que je dit. Contredire une idée est tellement plus facile que de la justifier.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C ça le problème ,le sujet est tellement vaste qu'il m'est impossible de décrire mes pensées dans un com et en utilisant un smart phone, pas pratique dutt. Alors quand j'écris une phrase courte c'est que je cherche a viser quelque chose de très important dans cette problématique humaine , trouves ce qui est juste dans ce que je dit. Contredire une idée est tellement plus facile que de la justifier. Afficher tout Probablement :).
Il t'est possible de développer ta pensée dans le forum associé à l'application. Il y a déjà un topic à ce sujet.

a écrit : Il existe deux théories sur la raison de la simulation dans laquelle on serait :

1) Les voyages inter-galactiques prenant énormément de temps les voyageurs seraient placés dans un état "d'attente" (cryogénisation ou autre) et pour conserver l'esprit actif chacun serait plongé dans une
simulation de la vie sur Terre. Une sorte de grand MMORPG :)

2) L'humanité est confronté à un problème qu'elle ne peut résoudre, une fin qui semble inévitable et a donc lancé une simulation de vie afin de trouver une solution à leur soucis. Du BigBang à la fin des temps, tout cela ne serait qu'un gros calcul informatique. Cela nous parait long mais le calcul pourrait en réalité ne durer que quelques minutes, et peut être que nous seront un jour aussi confronté à cette même problématique et que nous lancerons une nouvelle simulation afin de chercher la réponse pour laquelle nous existons.

Ce ne sont pas forcément des choses auxquelles je crois mais je trouve la seconde théorie intéressante :)
Afficher tout
Intéressante, certes, mais surtout magnifique.

a écrit : Peut-être que l'on vit dans une grosse boule à neige sur le bureau de quelqu'un.. Ce serait beau, et fantastique.

a écrit : Il existe deux théories sur la raison de la simulation dans laquelle on serait :

1) Les voyages inter-galactiques prenant énormément de temps les voyageurs seraient placés dans un état "d'attente" (cryogénisation ou autre) et pour conserver l'esprit actif chacun serait plongé dans une
simulation de la vie sur Terre. Une sorte de grand MMORPG :)

2) L'humanité est confronté à un problème qu'elle ne peut résoudre, une fin qui semble inévitable et a donc lancé une simulation de vie afin de trouver une solution à leur soucis. Du BigBang à la fin des temps, tout cela ne serait qu'un gros calcul informatique. Cela nous parait long mais le calcul pourrait en réalité ne durer que quelques minutes, et peut être que nous seront un jour aussi confronté à cette même problématique et que nous lancerons une nouvelle simulation afin de chercher la réponse pour laquelle nous existons.

Ce ne sont pas forcément des choses auxquelles je crois mais je trouve la seconde théorie intéressante :)
Afficher tout
Mec ton truc ma trop intriguer c chaaaud ton truc c la matrix copier coller

a écrit : Mec ton truc ma trop intriguer c chaaaud ton truc c la matrix copier coller La première hypothèse est très proche du scénario de Xenoblade Chronicles X sur WiiU...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : L'argument de base est le suivant :
Si on suppose que l'informatique peut atteindre les capacités nécessaires pour simuler parfaitement un univers, alors chaque univers pourrait en simuler des milliers d'autres et il y a bien plus de chances pour que l'on soit dans une simulation (voire une si
mulation dans une simulation dans une simulation...) que dans le seul et unique univers "réel", simplement parce que les simulations sont plus nombreuses.

Elon Musk notamment défend cette théorie.

Cependant on peut aussi supposer raisonnablement que la puissance de calcul nécessaire à simuler tout l'Univers n'est contenue que dans... L'Univers entier. Cela n'empêche alors pas que l'on soit dans une simulation mais suppose que l'univers depuis lequel nous sommes simulés soit plus complexe que le nôtre (tout comme nous sommes déjà capables de simuler des modèles simplifiés de notre Univers : ça s'appelle par exemple un jeu vidéo).

Cependant pas la peine de s'affoler : notre univers est le degré de réalité le plus élevé auquel nous ayons accès, il est donc tout à fait normal (et même préférable) pour nous de l'appeler "réalité" et de mener nos vies en conséquence...
Afficher tout
T'a super bien synthétisé les sources merci à toi c'est maintenant beaucoup plus clair (pour moi en tout cas)

a écrit : Poser la question de l'existence d'un dieu revient aussitôt à poser l'existence du créateur de ce dieu.

Comme les croyants prennent bien soin d'éviter cette dernière question, ils ne font que reculer le problème, en pensant avoir apporté une solution.
Un croyant te répondra que Dieu a toujours était et qu'il sera toujours, qu'il est incréé, concept difficile à appréhender pour un non croyant ( pour un croyant aussi d'ailleurs. )

a écrit : Un croyant te répondra que Dieu a toujours était et qu'il sera toujours, qu'il est incréé, concept difficile à appréhender pour un non croyant ( pour un croyant aussi d'ailleurs. ) J’ai aussi une culture chrétienne, je ne suis pas ignorant sur le sujet.

Mais si un dieu est éternel, qu’a-t-il fait avant sa création, éternellement ? Et surtout s’il peut être éternel, l’Univers aussi. Et notre Univers, lui, on sait qu’il existe.

Ça n’est pas parce que l’on peut concevoir une idée qu’elle est vrai. La possibilité, ça se démontre. Je peux concevoir des fées magiques qui produisent des Univers par leurs pets, ça n’est pas pour cela qu’elles existent.

a écrit : J’ai aussi une culture chrétienne, je ne suis pas ignorant sur le sujet.

Mais si un dieu est éternel, qu’a-t-il fait avant sa création, éternellement ? Et surtout s’il peut être éternel, l’Univers aussi. Et notre Univers, lui, on sait qu’il existe.

Ça n’est pas parce que l’on peut concevoir
une idée qu’elle est vrai. La possibilité, ça se démontre. Je peux concevoir des fées magiques qui produisent des Univers par leurs pets, ça n’est pas pour cela qu’elles existent. Afficher tout
C'est de toute façon un sujet qui nous dépasse totalement ... Comme l'idée d'appréhender l'Univers et le fait qu'il soit infini.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est de toute façon un sujet qui nous dépasse totalement ... Comme l'idée d'appréhender l'Univers et le fait qu'il soit infini. Si on prend chacune des affirmations religieuses et que l’on cherche s’il y a des raisons rationnelles et justifiées d’y croire autrement que parce qu’elles nous séduisent, ça n’est pas en dehors de notre portée ;).

"une partie de la communauté scientifique" = "2 ou 3 rigolos qui veulent faire le buzz"

a écrit : Pascal avait exprimé la même idée, mais avec beaucoup plus de profondeur et sans vulgarité. Oui mais lui c’est
Nono. On fait avec ce qu’on a.

a écrit : Que la personne qui simule notre monde m'apprenne le kung-fu! Choisi d'abord la bonne pilule !

Posté le

android

(0)

Répondre