Des milliers de tonnes de plomb dans la nature

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Sinon, comme métal dense et malléable, y'a l'or pur. Les chasseurs chercheraient peut-être plus à récupérer leurs projectiles, au lieu de les laisser polluer les sites...^^

Déjà que les chasseurs sont cibles des critiques de la population citadine. Sachant qu'ils sont irréconciliable avec la population vegan et défenseur des animaux, ils feraient bien de s'atteler à ce genre de problème pour éviter de se mettre à dos les amoureux de la nature sachant qu'ils sont proche d'eux.

a écrit : La chevrotine est organisée par lits de 3, 4 ou 7 projectiles de 5mm à 8mm de diamètre et leur masse de 1,1g à 3,7g.. Je veux bien qu'il faille aussi trouver de quoi responsabiliser plus les chasseurs quant à l'utilisation des munitions, mais je vois mal qui que ce soit, aller chercher des billes de quelques mm de diamètre à chaque coup tiré dans des forêts ou des endroits boueux, parfois canon levé vers le ciel, dans un endroit remplie d'arbres, de broussailles et j'en passe.

Je suis déjà bien content de leur payer de la viande locale au prix qu'elle coûte sans passer par des logistiques de camions/centres de distributions et contrôle qualité parfois rigoureux (tout ce sur la grande surface nécessitera, à juste titre) pour une qualité optimale, si en plus on leur demande de passer 5h à genoux pour récupérer de la grenaille éparpillée partout on s'en sortira plus et faudra chasser nos repas à la petite cuillère.

J'aime la viande et je respecte la chasse pour la consommation/les nuisibles (sangliers qui defoncent des vignes et attaques certains bétails et dévastent la faune locale) mais la chasse c'est clairement pas pour moi. Ni pour beaucoup de monde..

Ça serait plutôt aux fabriquants d'armes et de munitions de se casser la tête à trouver une solution plus respectueuse sans que ça coûte un œil, ne serait-ce que pour la chasse

C'est comme les billes jaunes ou blanches de nos airsoft, c'était déjà compliqué de les retrouver alors des billes grisâtres plus petites et propulsées bien plus fort.. Je pense pas que ça soit la meilleure des choses de tout foutre sur le dos des chasseurs encore une fois

Et c'est pas faute d'avoir essayé de leur côté comme le montre cet article, ils refusaient le retour de la chevrotine :
www.chassons.com/armes-et-munitions/petition-non-au-retour-de-la-chevrotine/67717/
Afficher tout
Pour l'Airsoft, je pratiquais depuis 2003 et il existait déja des billes bio-dégradables très pratiques qu'on avait réussi à rendre obligatoire au sein de notre association assez facilement. Bon bien sur, il y avait toujours ces mêmes joueurs qui n'en faisaient qu'à leurs têtes...
Elles coutaient un peu plus cher mais vraiment pas grand chose (surtout comparé au prix d'un lanceur, des gears ou autres équipements)

Pour avoir testé, les billes disparaissent complètement au bout de quelques mois sans laisser de résidus.

(PS c'était juste pour infos, je suis d'accord avec toi, ce n'est pas au pratiquant de faire des efforts ou d'être blamé, surtout quand il n'a aucune alternative)


Tous les commentaires (79)

Sinon, comme métal dense et malléable, y'a l'or pur. Les chasseurs chercheraient peut-être plus à récupérer leurs projectiles, au lieu de les laisser polluer les sites...^^

Je pense que la redaction de l’anecdote prête à confusion, le plomb est plus malléable que l’acier.
L’acier étant plus lourd et mois malléable la gerbe de billes est donc plus resserrée et part moins loin. Donc on pourrait dire qu’elle est moins létale, le chasseur devant mieux viser en quelque sorte.

Déjà que les chasseurs sont cibles des critiques de la population citadine. Sachant qu'ils sont irréconciliable avec la population vegan et défenseur des animaux, ils feraient bien de s'atteler à ce genre de problème pour éviter de se mettre à dos les amoureux de la nature sachant qu'ils sont proche d'eux.

a écrit : Sinon, comme métal dense et malléable, y'a l'or pur. Les chasseurs chercheraient peut-être plus à récupérer leurs projectiles, au lieu de les laisser polluer les sites...^^ La chevrotine est organisée par lits de 3, 4 ou 7 projectiles de 5mm à 8mm de diamètre et leur masse de 1,1g à 3,7g.. Je veux bien qu'il faille aussi trouver de quoi responsabiliser plus les chasseurs quant à l'utilisation des munitions, mais je vois mal qui que ce soit, aller chercher des billes de quelques mm de diamètre à chaque coup tiré dans des forêts ou des endroits boueux, parfois canon levé vers le ciel, dans un endroit remplie d'arbres, de broussailles et j'en passe.

Je suis déjà bien content de leur payer de la viande locale au prix qu'elle coûte sans passer par des logistiques de camions/centres de distributions et contrôle qualité parfois rigoureux (tout ce sur la grande surface nécessitera, à juste titre) pour une qualité optimale, si en plus on leur demande de passer 5h à genoux pour récupérer de la grenaille éparpillée partout on s'en sortira plus et faudra chasser nos repas à la petite cuillère.

J'aime la viande et je respecte la chasse pour la consommation/les nuisibles (sangliers qui defoncent des vignes et attaques certains bétails et dévastent la faune locale) mais la chasse c'est clairement pas pour moi. Ni pour beaucoup de monde..

Ça serait plutôt aux fabriquants d'armes et de munitions de se casser la tête à trouver une solution plus respectueuse sans que ça coûte un œil, ne serait-ce que pour la chasse

C'est comme les billes jaunes ou blanches de nos airsoft, c'était déjà compliqué de les retrouver alors des billes grisâtres plus petites et propulsées bien plus fort.. Je pense pas que ça soit la meilleure des choses de tout foutre sur le dos des chasseurs encore une fois

Et c'est pas faute d'avoir essayé de leur côté comme le montre cet article, ils refusaient le retour de la chevrotine :
www.chassons.com/armes-et-munitions/petition-non-au-retour-de-la-chevrotine/67717/

Outre le problème de la létalité il y'a aussi le problème de conservation de la venaison. L'acier 'standard' rouille lorsque la viande passe un certain temps au congélateur.

a écrit : La chevrotine est organisée par lits de 3, 4 ou 7 projectiles de 5mm à 8mm de diamètre et leur masse de 1,1g à 3,7g.. Je veux bien qu'il faille aussi trouver de quoi responsabiliser plus les chasseurs quant à l'utilisation des munitions, mais je vois mal qui que ce soit, aller chercher des billes de quelques mm de diamètre à chaque coup tiré dans des forêts ou des endroits boueux, parfois canon levé vers le ciel, dans un endroit remplie d'arbres, de broussailles et j'en passe.

Je suis déjà bien content de leur payer de la viande locale au prix qu'elle coûte sans passer par des logistiques de camions/centres de distributions et contrôle qualité parfois rigoureux (tout ce sur la grande surface nécessitera, à juste titre) pour une qualité optimale, si en plus on leur demande de passer 5h à genoux pour récupérer de la grenaille éparpillée partout on s'en sortira plus et faudra chasser nos repas à la petite cuillère.

J'aime la viande et je respecte la chasse pour la consommation/les nuisibles (sangliers qui defoncent des vignes et attaques certains bétails et dévastent la faune locale) mais la chasse c'est clairement pas pour moi. Ni pour beaucoup de monde..

Ça serait plutôt aux fabriquants d'armes et de munitions de se casser la tête à trouver une solution plus respectueuse sans que ça coûte un œil, ne serait-ce que pour la chasse

C'est comme les billes jaunes ou blanches de nos airsoft, c'était déjà compliqué de les retrouver alors des billes grisâtres plus petites et propulsées bien plus fort.. Je pense pas que ça soit la meilleure des choses de tout foutre sur le dos des chasseurs encore une fois

Et c'est pas faute d'avoir essayé de leur côté comme le montre cet article, ils refusaient le retour de la chevrotine :
www.chassons.com/armes-et-munitions/petition-non-au-retour-de-la-chevrotine/67717/
Afficher tout
Je me doutais que mon commentaire attirerait ce genre de réponse. Je l'avais rédigé avec, en tête, les arguments que tu avances et qui sont rationnels... :)

a écrit : Je pense que la redaction de l’anecdote prête à confusion, le plomb est plus malléable que l’acier.
L’acier étant plus lourd et mois malléable la gerbe de billes est donc plus resserrée et part moins loin. Donc on pourrait dire qu’elle est moins létale, le chasseur devant mieux viser en quelque sorte.
Les cartouches sont étudiées pour avoir une gerbe identique, cependant l'acier à moins de portée et de pénétration mais aucun problème de visée.

Est-ce que c'est pas aussi et surtout une question de prix ? Et autant, je peux admettre que la létalité soit un paramètre a prendre en compte pour les chasseurs, mais qu'en est-il du ball-trap et autre disciplines de tirs sportifs ? le poids/densité/taille et nombre de bille de billes par cartouche change trop pour trouver des alternatives ?
Quand est-il des terrains eux-mêmes ? est-ce que le fait de tirer au même endroit permet de contrôler et de "laver" le territoire (contrairement a la chasse ou la zone serait trop grande), ou au contraire, ça s'accumule encore plus ?

a écrit : La chevrotine est organisée par lits de 3, 4 ou 7 projectiles de 5mm à 8mm de diamètre et leur masse de 1,1g à 3,7g.. Je veux bien qu'il faille aussi trouver de quoi responsabiliser plus les chasseurs quant à l'utilisation des munitions, mais je vois mal qui que ce soit, aller chercher des billes de quelques mm de diamètre à chaque coup tiré dans des forêts ou des endroits boueux, parfois canon levé vers le ciel, dans un endroit remplie d'arbres, de broussailles et j'en passe.

Je suis déjà bien content de leur payer de la viande locale au prix qu'elle coûte sans passer par des logistiques de camions/centres de distributions et contrôle qualité parfois rigoureux (tout ce sur la grande surface nécessitera, à juste titre) pour une qualité optimale, si en plus on leur demande de passer 5h à genoux pour récupérer de la grenaille éparpillée partout on s'en sortira plus et faudra chasser nos repas à la petite cuillère.

J'aime la viande et je respecte la chasse pour la consommation/les nuisibles (sangliers qui defoncent des vignes et attaques certains bétails et dévastent la faune locale) mais la chasse c'est clairement pas pour moi. Ni pour beaucoup de monde..

Ça serait plutôt aux fabriquants d'armes et de munitions de se casser la tête à trouver une solution plus respectueuse sans que ça coûte un œil, ne serait-ce que pour la chasse

C'est comme les billes jaunes ou blanches de nos airsoft, c'était déjà compliqué de les retrouver alors des billes grisâtres plus petites et propulsées bien plus fort.. Je pense pas que ça soit la meilleure des choses de tout foutre sur le dos des chasseurs encore une fois

Et c'est pas faute d'avoir essayé de leur côté comme le montre cet article, ils refusaient le retour de la chevrotine :
www.chassons.com/armes-et-munitions/petition-non-au-retour-de-la-chevrotine/67717/
Afficher tout
Pour l'Airsoft, je pratiquais depuis 2003 et il existait déja des billes bio-dégradables très pratiques qu'on avait réussi à rendre obligatoire au sein de notre association assez facilement. Bon bien sur, il y avait toujours ces mêmes joueurs qui n'en faisaient qu'à leurs têtes...
Elles coutaient un peu plus cher mais vraiment pas grand chose (surtout comparé au prix d'un lanceur, des gears ou autres équipements)

Pour avoir testé, les billes disparaissent complètement au bout de quelques mois sans laisser de résidus.

(PS c'était juste pour infos, je suis d'accord avec toi, ce n'est pas au pratiquant de faire des efforts ou d'être blamé, surtout quand il n'a aucune alternative)

a écrit : Sinon, comme métal dense et malléable, y'a l'or pur. Les chasseurs chercheraient peut-être plus à récupérer leurs projectiles, au lieu de les laisser polluer les sites...^^ Comme munitions de substitut il y a pléthore de métaux, l'acier étant la pire solution mais la moins chère. On retrouve aussi le cuivre, le zinc/étain, le bismuth etc... Certains de ces métaux sont aussi efficace (voir plus) que le plomb pour ce qui est de la portée et de la létalité.
Le plus gros problème pour les chasseurs reste le prix. Une cartouche 5 ou 10x plus chère en refroidi plus d'un.
La meilleure solution serra une cartouche qui tue net (beaucoup blessent avec l'acier bas de gamme et sont rebutés par ces munitions de substitut pour au final revenir au plomb) et à un tarif à peu près identique au plomb.

a écrit : Je pense que la redaction de l’anecdote prête à confusion, le plomb est plus malléable que l’acier.
L’acier étant plus lourd et mois malléable la gerbe de billes est donc plus resserrée et part moins loin. Donc on pourrait dire qu’elle est moins létale, le chasseur devant mieux viser en quelque sorte.
Précision pour précision, l'acier est moins lourd que le plomb (du coup je comprends pas pourquoi il irait moins loin ?)
Sur le côté resserré c est bien ce que j ai lu. (du coup me suis renseigné, merci j ai appris plein de trucs : notamment qu en fait ça existe déjà des cartouches en acier)
toutpourlahutte.fr/blog/acier-vs-plomb-on-dit/

a écrit : Déjà que les chasseurs sont cibles des critiques de la population citadine. Sachant qu'ils sont irréconciliable avec la population vegan et défenseur des animaux, ils feraient bien de s'atteler à ce genre de problème pour éviter de se mettre à dos les amoureux de la nature sachant qu'ils sont proche d'eux. Sans compter les vttiste

a écrit : Je pense que la redaction de l’anecdote prête à confusion, le plomb est plus malléable que l’acier.
L’acier étant plus lourd et mois malléable la gerbe de billes est donc plus resserrée et part moins loin. Donc on pourrait dire qu’elle est moins létale, le chasseur devant mieux viser en quelque sorte.
Désolé mais le plomb est large plus dense que l'acier, environ le double et il y a donc moins de freinage balistique par rapport à l'acier. La chasse par balle est plus écologique et là c'est du tir de précision..

a écrit : Comme munitions de substitut il y a pléthore de métaux, l'acier étant la pire solution mais la moins chère. On retrouve aussi le cuivre, le zinc/étain, le bismuth etc... Certains de ces métaux sont aussi efficace (voir plus) que le plomb pour ce qui est de la portée et de la létalité.
Le plus gros problème
pour les chasseurs reste le prix. Une cartouche 5 ou 10x plus chère en refroidi plus d'un.
La meilleure solution serra une cartouche qui tue net (beaucoup blessent avec l'acier bas de gamme et sont rebutés par ces munitions de substitut pour au final revenir au plomb) et à un tarif à peu près identique au plomb.
Afficher tout
Ayant travaillé dans la rénovation /restauration de vieilles maisons...

la Loi oblige à retirer les anciennes canalisations de plomb, de par leur toxicité qui contamine l'eau potable.
Pour un correct recyclage, ces canalisations ne peuvent pas être mangées avec les les déchets ultimes issus de la rénovation, et doivent donc être revendues à un ferrailleur.

Dois-je penser que le plomb de ces canalisations, est au final refondu pour devenir de la chevrotine ?....

Donc: de mon côté, je sépare et fais recycler correctement un matériau dangereux, pour qu'il ne se retrouve pas "dans la nature".... MAIS un chasseur finit quand même de répandre ce plomb dans l'Environnement, en allant faire des cartons sur le gibier, vu que son premier critère... est le prix de la cartouche.

NB: ce n'est pas du tout une attaque personnelle contre toi.

a écrit : Outre le problème de la létalité il y'a aussi le problème de conservation de la venaison. L'acier 'standard' rouille lorsque la viande passe un certain temps au congélateur. Mais le plomb contamine la viande, et peut être dangereux pour les gens qui mangent beaucoup de gibier provenant de la chasse, comme indiqué dans les sources. Autant chasser à l'arc et à la lance :)

a écrit : Je pense que la redaction de l’anecdote prête à confusion, le plomb est plus malléable que l’acier.
L’acier étant plus lourd et mois malléable la gerbe de billes est donc plus resserrée et part moins loin. Donc on pourrait dire qu’elle est moins létale, le chasseur devant mieux viser en quelque sorte.
Selon la source des chasseurs (1ère source) c'est l'inverse : le gros défaut de l'acier c'est son poids. L'acier est moins lourd et donc moins létal car il a un pouvoir d'arrêt moins fort.
Autre gros désavantages de sa légèreté et de sa dureté par rapport au plomb : il ricoche plus facilement.


Après le plomb sera interdit à partir du 15 février 2023 pour les chasseurs dans toutes les zones humides de l'UE. Le règlement Européen définit les zones humides toutes zones ayant un peu d'eau, de manière temporaire ou non (donc c'est très large). Cela représente une baisse de 7000t (13000t sont tirés sur des espaces terrestres).
C'est une excellente nouvelle et mesure car tout ce plomb conduit à une forte pollution des cours d'eau et crée du saturnisme chez les oisillons, fragilisant ainsi la population de certaines espèces d'oiseaux comme les courlis cendrés qui sont très sensibles à cette pollution.

Bon cette mesure est superbe pour l'environnement, les chasseurs qui sont en pleine crise avec les anti-chasse devraient donc être contents et la mettre en avant. Sauf que non, le problème de la fédération de la chasse en France est son retard sur la communication de 100 ans.
Ainsi la fédération des chasseurs nous dit que cette mesure est anti-chasse, que c'est très mal et pas bien (bon je résume, mais en gros les fédé de chasse font du lobbying contre ça). J'ai donc toujours du mal quand Willy Schraen dit "Nous sommes les 1er protecteurs de la nature."
Comprenez bien, la chasse a plusieurs bons côtés, mais sortir l'argument du protecteur et râler quand il s'agit de protéger la nature… Disons que c'est cocasse.
Alors oui, certains vont devoir changer de fusil et un fusil c'est cher. Mais bon protéger la nature ce n'est pas que tirer sur ce qui est considéré comme nuisible :o)
Plusieurs pays ont déjà commencé à interdire le plomb et la chasse n'y est pas inexistante à présent. On y chasse très bien même.

20.000 tonnes pour toute l'union européenne, dont 8.000 juste en France.
De nombreux pays l'ont totalement interdit sans autres conséquence qu'une modification des réflexes de visée voir un changement du choke à l’extrémité du canon. Les alternatives existent et sont tout a fait viables.
Par contre la fédération des chasseurs française freine des quatre fers et joue les pleureuses en parlant d'un coût d'un milliard pour les chasseurs en chiffrant le remplacement de deux fusils par chasseurs.

Quand les chasseurs en parlent
toutpourlahutte.fr/blog/acier-vs-plomb-on-dit/

Quand les lobbyistes en parlent
www.chasseurdefrance.com/le-dossier-plomb/

Dans tout les cas, si on ne fait rien, un jour, y'aura tellement de plomb dans la nature que la "viande de brousse" deviendra impropre à la consommation, et les chasseurs arrêteront de chasser.

C'est con, hein, de ne rien changer.

Les cartouches en acier sont moins létales? Et alors, les chasseurs ne chassent t'ils pas, comme ils le disent, "pour le sport"?
Ah non oui ils chassent pour flinguer.

Cela dit, on pourrait faire un compromis, les chasseurs isolés (les plus nombreux), à l'acier, et les battues de régulation vraiment nécessaires, au plomb, ca limiterait la casse, non?

20 000tonnes par an... c'est énorme, c'est du délire! On a bien viré le plomb de l'essence qu'on paye maintenant très cher, que les fabriquant d'armes trouvent une solution, même si ca coute plus cher.

a écrit : Outre le problème de la létalité il y'a aussi le problème de conservation de la venaison. L'acier 'standard' rouille lorsque la viande passe un certain temps au congélateur. Le plomb contamine la viande et est dangereux pour les enfants, la rouille ce n'est pas bon… mais pas toxique, il n'y a donc aucun problème.

D'ailleurs cet argument de la conservation ne ressort pas dans l'argumentaire des fédérations.
Les arguments contre sont :
- le prix (2 fois plus cher pour certains)
- moins létal

Dans les faits, il n'y a pas plus d'animaux blessés qui s'échappent : les animaux tombent au sol et le chien les ramènent. Parfois le chasseur doit achever la proie avec un couteau spécifique. C'est vrai que certains n'y arrivent pas car achever au couteau c'est différent de tuer à distance.
Un rapport du sénat (rédigé par la droite, donc pro-chasse) arrive à la même conclusion : le seul problème incontestable reste le prix et le changement d'arme.

a écrit : Dans tout les cas, si on ne fait rien, un jour, y'aura tellement de plomb dans la nature que la "viande de brousse" deviendra impropre à la consommation, et les chasseurs arrêteront de chasser.

C'est con, hein, de ne rien changer.

Les cartouches en acier sont moins léta
les? Et alors, les chasseurs ne chassent t'ils pas, comme ils le disent, "pour le sport"?
Ah non oui ils chassent pour flinguer.

Cela dit, on pourrait faire un compromis, les chasseurs isolés (les plus nombreux), à l'acier, et les battues de régulation vraiment nécessaires, au plomb, ca limiterait la casse, non?

20 000tonnes par an... c'est énorme, c'est du délire! On a bien viré le plomb de l'essence qu'on paye maintenant très cher, que les fabriquant d'armes trouvent une solution, même si ca coute plus cher.
Afficher tout
Ont déjà été supprimés les plombages dentaires au plomb...
Les "chapeaux" de sertissage des bouteilles de vin, étaient encore en plomb, jusqu'à la fin des années 70. Maintenant c'est de l'aluminium...
Les canalisations et gouttières de plomb, font également l'objet d'un retrait dans la construction, durant les étapes de rénovation...
Pour l'essence, tu en as déjà parlé...
Le plomb était également utilisé dans l'imprimerie. Je ne sais pas si c'est encore autorisé....
En tout cas, pour les peintures, c'est fini. Mais il doit encore rester "des vieux pots de peinture au fond du garage" qui en contient. Ça c'est à déposer à la déchetterie, et surtout ne pas utiliser !
Il en va de votre certificat de vente de votre immobilier, attestant qu'il n'y a pas de plomb, d'amiante, de termites, etc...

Bref, @Nico, ce que je veux dire, c'est que si tous ces usages ont pu trouver une alternative... Pourquoi le monde des chasseurs ne s'y met pas ???

De plus, les réserves d'extraction de plomb dans les mines, n'est pas infini...
Au rythme actuel d'extraction, - à moins de découvrir d'autres gisements dans le monde -, cette activité prendra fin en 2030. Demain, en fait.

Mais à quoi servent ces millions de tonnes de plomb ?
Au 3/4, à fabriquer des batteries utilisées pour les vélos et trottinettes électriques, entre autres.

Est-ce que le monde pourrait tourner rien que sur les stocks de plomb recyclé ? Oui... Et non.
Actuellement, un peu plus de la moitié du plomb est recyclé, mais ceci ne sera jamais éternel.

Donc, de gré ou de force, le monde de la chasse devra se convertir à de la chevrotine qui ne soit pas fabriquée à partir de ce métal, car, quand le prix de la tonne de plomb se sera envolé, ça ne deviendra plus du tout rentable pour le chasseur "sportif".