Un trésor de 17 milliards disputé entre 3 pays

Proposé par
le

Le San José est un navire espagnol qui fut coulé au large de la Colombie en 1708, et qui se retrouve aujourd'hui au cœur d'une bataille juridique entre la Colombie, l'Espagne et la Bolivie. Le galion renferme en effet un trésor estimé à plus de 17 milliards d'euros, et les 3 pays revendiquent sa propriété.

La Colombie, qui vient seulement d'autoriser son exploration, sa base sur la géographie, l'Espagne avance que le San José était un "navire d’État", couvert par les règlements de l'Unesco, et donc encore une propriété espagnole. Enfin, la Bolivie fait valoir que ce sont des Boliviens qui ont extrait la plupart des précieux minerais qui étaient à bord.


Commentaires préférés (3)

Mon meilleur pote s’appelle José. J’ai sûrement droit à un petit quelque chose, non ?

On est bien d'accord que ce trésor est issu du pillage colonial des Amériques par les Espagnols ? C'est un peu osé de la part des Espagnols d'en revendiquer la propriété...

Imaginons qu'un descendant des nazis se mette à revendiquer un train rempli d'or retrouvé au fin fond de la Pologne sous prétexte qu'il s'agissait d'un train officiel d'Etat ... (oui j'assume le point godwin).

a écrit : On est bien d'accord que ce trésor est issu du pillage colonial des Amériques par les Espagnols ? C'est un peu osé de la part des Espagnols d'en revendiquer la propriété...

Imaginons qu'un descendant des nazis se mette à revendiquer un train rempli d'or retrouvé au fin fond de l
a Pologne sous prétexte qu'il s'agissait d'un train officiel d'Etat ... (oui j'assume le point godwin). Afficher tout
Bla bla bla… C’est marrant, c’est toujours les nazis qui ont le mauvais rôle. Nous sommes en 1955, Herr Bramard, on peut avoir une deuxième chance, merci !


Tous les commentaires (50)

Mon meilleur pote s’appelle José. J’ai sûrement droit à un petit quelque chose, non ?

On est bien d'accord que ce trésor est issu du pillage colonial des Amériques par les Espagnols ? C'est un peu osé de la part des Espagnols d'en revendiquer la propriété...

Imaginons qu'un descendant des nazis se mette à revendiquer un train rempli d'or retrouvé au fin fond de la Pologne sous prétexte qu'il s'agissait d'un train officiel d'Etat ... (oui j'assume le point godwin).

a écrit : On est bien d'accord que ce trésor est issu du pillage colonial des Amériques par les Espagnols ? C'est un peu osé de la part des Espagnols d'en revendiquer la propriété...

Imaginons qu'un descendant des nazis se mette à revendiquer un train rempli d'or retrouvé au fin fond de l
a Pologne sous prétexte qu'il s'agissait d'un train officiel d'Etat ... (oui j'assume le point godwin). Afficher tout
Ce n'est pas pareil. À l'époque les boliviens n'exploitaient pas cet or. C'est comme si en tant que fournisseur de métaux vous revendiquiez tous les produits qui en découlent.

a écrit : Ce n'est pas pareil. À l'époque les boliviens n'exploitaient pas cet or. C'est comme si en tant que fournisseur de métaux vous revendiquiez tous les produits qui en découlent. Sauf que les producteurs de métaux font généralement payer la matière première et les coûts d'extraction. Là, souvent, les boliviens extrayaient et n'ont pas touché un rond. Mais c'est vrai que c'est un peu tiré par les cheveux comme demande de leur part. Qui est le découvreur déjà ?

a écrit : On est bien d'accord que ce trésor est issu du pillage colonial des Amériques par les Espagnols ? C'est un peu osé de la part des Espagnols d'en revendiquer la propriété...

Imaginons qu'un descendant des nazis se mette à revendiquer un train rempli d'or retrouvé au fin fond de l
a Pologne sous prétexte qu'il s'agissait d'un train officiel d'Etat ... (oui j'assume le point godwin). Afficher tout
Bla bla bla… C’est marrant, c’est toujours les nazis qui ont le mauvais rôle. Nous sommes en 1955, Herr Bramard, on peut avoir une deuxième chance, merci !

a écrit : Bla bla bla… C’est marrant, c’est toujours les nazis qui ont le mauvais rôle. Nous sommes en 1955, Herr Bramard, on peut avoir une deuxième chance, merci ! Un nazi n'a-t-il pas des yeux ? Un nazi n'a-t-il pas des mains, des sens, de l’affection, de la passion ? Si vous nous piquez, ne saignons-nous pas ? Si vous nous chatouillez, ne rions-nous pas ? Si vous nous empoisonnez, ne mourrons-nous pas ?

Mais sinon juste une proposition comment ça : ils n'ont pas pensé à ce les partager...?

La théorie selon laquelle dans une conversation les nazis seront évoquer est une fois de plus démontrer.

a écrit : Un nazi n'a-t-il pas des yeux ? Un nazi n'a-t-il pas des mains, des sens, de l’affection, de la passion ? Si vous nous piquez, ne saignons-nous pas ? Si vous nous chatouillez, ne rions-nous pas ? Si vous nous empoisonnez, ne mourrons-nous pas ? Attendez, c'est lesquels les Chinois qui étaient alliés au Nazis?

a écrit : La théorie selon laquelle dans une conversation les nazis seront évoquer est une fois de plus démontrer. La fameuse loi de Godwin effectivement. J'aurais bien corrigé les fautes de ton commentaire mais je risque de tomber sous le coup de la loi de Skitt. Qui a dit qu'il n'y avait pas de règles sur internet ? ^^

La question que je me pose, c’est : la cargaison ira directement dans la banque de l’État (ou les États) qui bénéficieront du navire, ou bien la totalité fera partie du patrimoine ?

Piur ceux qui ne visualisent pas, 17 milliards d’euros, c’est 34 000 très beaux et grands pavillons de 500 000 €.

ce navire n'appartient à aucun des trois. 17 milliards, en ces temps de grande inflation,ça ne peut qu'être mon bien.

a écrit : Mon meilleur pote s’appelle José. J’ai sûrement droit à un petit quelque chose, non ? Non, mais à en croire George Abitbol, il doit avoir le cul qui brille...

a écrit : La question que je me pose, c’est : la cargaison ira directement dans la banque de l’État (ou les États) qui bénéficieront du navire, ou bien la totalité fera partie du patrimoine ?

Piur ceux qui ne visualisent pas, 17 milliards d’euros, c’est 34 000 très beaux et grands pavillons de 500 000 €.
Et c'est aussi 17 milliards baguettes de pain... ;-)

a écrit : On est bien d'accord que ce trésor est issu du pillage colonial des Amériques par les Espagnols ? C'est un peu osé de la part des Espagnols d'en revendiquer la propriété...

Imaginons qu'un descendant des nazis se mette à revendiquer un train rempli d'or retrouvé au fin fond de l
a Pologne sous prétexte qu'il s'agissait d'un train officiel d'Etat ... (oui j'assume le point godwin). Afficher tout
C’est déjà arrivé et les sommes sur les comptes leurs sont restituées
S’ils sont les héritiers légitime du détenteur du compte ils peuvent récupérer leurs avoirs

a écrit : On est bien d'accord que ce trésor est issu du pillage colonial des Amériques par les Espagnols ? C'est un peu osé de la part des Espagnols d'en revendiquer la propriété...

Imaginons qu'un descendant des nazis se mette à revendiquer un train rempli d'or retrouvé au fin fond de l
a Pologne sous prétexte qu'il s'agissait d'un train officiel d'Etat ... (oui j'assume le point godwin). Afficher tout
Les arguments des trois pays sont recevables. Et la situation est insolvable. Ca va probablement finir de manière très simple : celui qui le trouvera le gardera. Et ce sera certainement la Colombie vu qu'elle contrôle ses eaux territoriales.
Les pays qui n'auront pas gain de cause serviront in fine à obtenir des "gains d'influence" ailleurs se traduisant par exemple par quelques juteux contrats d'entreprises Espagnol ou Bolivienne en Colombie.

a écrit : Mon meilleur pote s’appelle José. J’ai sûrement droit à un petit quelque chose, non ? Sans José, comment ferais tu ?

a écrit : Les arguments des trois pays sont recevables. Et la situation est insolvable. Ca va probablement finir de manière très simple : celui qui le trouvera le gardera. Et ce sera certainement la Colombie vu qu'elle contrôle ses eaux territoriales.
Les pays qui n'auront pas gain de cause serviront in fine à o
btenir des "gains d'influence" ailleurs se traduisant par exemple par quelques juteux contrats d'entreprises Espagnol ou Bolivienne en Colombie. Afficher tout
Je ne sais pas.
L'argument de l'Espagne ne lui permettra certainement pas d'exploiter les richesses. Le règlement de l'UNESCO protège le lieu en tant que patrimoine archéologique mais impossible d'en faire commerce. Il faudra donc selon ce règlement soit protégé le site, soit extraire le bateau et sa cargaison et la mettre dans un musée.
Les arguments boliviens ne tiennent pas du tout et sont irrecevables à moins à la limite qu'on retrouve des survivants ayant extrait eux mêmes les minéraux mais j'en doute... ^^
Les arguments colombiens sont me semble t'il les plus sensés et n'ayant pas ratifié le règlement de l'UNESCO, ils se fichent pas mal des Espagnols.

a écrit : On est bien d'accord que ce trésor est issu du pillage colonial des Amériques par les Espagnols ? C'est un peu osé de la part des Espagnols d'en revendiquer la propriété...

Imaginons qu'un descendant des nazis se mette à revendiquer un train rempli d'or retrouvé au fin fond de l
a Pologne sous prétexte qu'il s'agissait d'un train officiel d'Etat ... (oui j'assume le point godwin). Afficher tout
Il est bien navrant de ta part, de lire un tel commentaire éloigné de la réalité Historique de l'Amérique du Sud.
Si j'étais professeur d'Histoire, tu aurais tout au plus un 1 ou 2/20....
Le "1 ou 2" serait en récompense du temps passé à l'écrire, mais certainement pas pour son contenu !

Pour ta gouverne -et de celles et ceux qui t'ont lu - sachez que l'Empire Espagnol n'a que très peu fait appel à l'esclavitude des populations Amérindiennes, car celle-ci fut purement en simplement interdite (sauf exception ) par Carlos I d'Espagne, dès la première moitié du 16ème siècle !
Rappelles-nous donc quand les Français et les Britanniques ont aboli l'esclavage...
Ou encore quels États d'Europe fut les principaux acteurs de la Traite Négrière depuis l'Afrique Subsaharienne...

Deuxième point: l'épisode du San José à lieu en 1708 (donc, début du 18ème).
C'est un "barco del Estado" (bateau de l'État) qui est un navire (un Galion) au statut militaire. Ceci lui confère donc un statut d'extraterritorialité, restant donc un bâtiment Souverain de l'État Espagnol.

À cette époque, la Colombie n'existe pas en tant qu'Etat. Elle fait partie du Virreinato de Nueva Granada. Il faut attendre encore un siècle pour qu'elle le devienne: 1810, très exactement.
Il en est de même pour la Bolivie ainsi que du Pérou (début du 19ėme).
Si je cite ces deux pays, -et non pas uniquement la Bolivie- c'est parce qu'une partie de la cargaison est composée de monnaie qui furent frappées à Lima. Elles partent d'ailleurs le nom de "Limeñas", en Numismatie.

Alors, à qui appartient ce chargement ?
Si l'on y voit uniquement une valeur financière... Bien évidemment que tout le monde aimerait le posséder, vous et moi inclus. Imaginez, c'est 80 fois la valeur d'une supercagnotte de l'Euromillions.

Sauf qu'ici, il s'agit d'abord et avant tout d'une valeur Patrimoniale (Patrimoine d'État, s'entend), Culturelle et Historique, qu'il faut voir, car il n'est absolument pas question de s'approprier de ce trésor... Et de revendre le tout au meilleur posteur, dans une vente aux enchères.

Quel pays a la plus grande probabilité de se voir attribuée, la propriété de ces biens.
Eh bien, ne t'en déplaise, @Tybs, mais selon les spécialistes en matière de Droit International, c'est l'Espagne.
Ceci se déduit par de précédents autres cas de litiges, sur le même type de découvertes archéologiques, telle la frégate "Nuestra señora de las Mercedes", opposant les États-Unis et l'Espagne. C'est Madrid qui fut reconnu, comme étant le légitime propriétaire.