L'éolienne de secours des avions

Proposée par
le
dans

Les avions modernes sont équipés d'une petite éolienne de secours (appelée R.A.T. pour Ram Air Turbine), encastrée dans le fuselage ou les ailes. Elle se déploie automatiquement en cas d'urgence afin de fournir de l'énergie aux systèmes vitaux de l'avion (commandes de vol et instruments) en remplacement des moteurs.


Commentaires préférés (3)

j espere que son deploiement ne demande pas d energie electrique ;-)

a écrit : Une eolienne nest elle pas censée marcher grace aux vent?? À 900 km/h, du vent je pense qu'il y en a suffisamment..

Il faut savoir que s'il faut et je dit bien s'il faut, l'ouverture se fait mécaniquement à l'aide d'une petite molette depuis le cockpit (tout comme pour les trains d'atterrissage que l'on peut faire déployer manuellement) mais ils se referme par manuellement par contre. Ceci dit on s'en fou car le but c'est de pouvoir se poser pour réparer tout comme pour cette éolienne. Il est possible d'une batterie de secours mais à mon avis ça doit etre un système hydraulique ce qui me semblerai logique.


Tous les commentaires (102)

j espere que son deploiement ne demande pas d energie electrique ;-)

Une simple question, elle se deploie si il n y a plus d energie, alors comment se deploie t elle toute seule si il n y a pas d energie?

Certainement une batterie de secours qui ne s'active que en cas de problème

Commentaire masqué car trop de votes négatifs (-174). Cliquez pour le voir malgré tout.

Une eolienne nest elle pas censée marcher grace aux vent??

a écrit : Une eolienne nest elle pas censée marcher grace aux vent?? À 900 km/h, du vent je pense qu'il y en a suffisamment..

a écrit : À 900 km/h, du vent je pense qu'il y en a suffisamment.. et aux altitudes a laquelle elle vole y ya aussi pas mal de vent

a écrit : et aux altitudes a laquelle elle vole y ya aussi pas mal de vent Le vent n'a pas d'importance à cette vitesse :)

Il faut savoir que s'il faut et je dit bien s'il faut, l'ouverture se fait mécaniquement à l'aide d'une petite molette depuis le cockpit (tout comme pour les trains d'atterrissage que l'on peut faire déployer manuellement) mais ils se referme par manuellement par contre. Ceci dit on s'en fou car le but c'est de pouvoir se poser pour réparer tout comme pour cette éolienne. Il est possible d'une batterie de secours mais à mon avis ça doit etre un système hydraulique ce qui me semblerai logique.

a écrit : Une simple question, elle se deploie si il n y a plus d energie, alors comment se deploie t elle toute seule si il n y a pas d energie? C est une ouverture mécanique!! Elle est utilise lorsque l ensemble des moteurs tombent en panne!!

a écrit : C est une ouverture mécanique!! Elle est utilise lorsque l ensemble des moteurs tombent en panne!! je pense aussi à un système hydraulique car il faut une sacrée force pour ouvrir ça avec la pression

a écrit : je pense aussi à un système hydraulique car il faut une sacrée force pour ouvrir ça avec la pression Au contraire la pression est plus faible à l'extérieur de l'avion donc aucun problème pour ouvrir une trappe normalement : )

Alors il ya deux systemes de RAT.
Une electrique et une hydraulique.
Lelectrique distribue directement la barre BUS Principal de lappareil.
L'hydraulique elle alimente une pompe hydraulique qui entraine un alternateur.
Les commandes de vol ne sont pas alimenté par les RAT car la conception de ces dernieres leur permet de toute facon d'etre piloté correctement.
La RAT alimente les instruments, les balises de secours et la radio. Le reste et conçu pour faire leur role sans energie.
Train a descente par gravité, volet a deploiement par effet "parachute"
Ha j'oublié la RAT alimente aussi la machike a café du poste de pilotage! :)

a écrit : C est une ouverture mécanique!! Elle est utilise lorsque l ensemble des moteurs tombent en panne!! Les moteurs peuvent tres bien delivrer une poussée et avoir la RAT de sortie! C'est en cas de soucis electrique/hydraulique que les pilotes la sortent! Un AGB (accesory gear box ) est presente sur les moteurs avec une prise de mouvement et entraine alternateur, pompe hydraulique, pneumatique etc! ;)

a écrit : Au contraire la pression est plus faible à l'extérieur de l'avion donc aucun problème pour ouvrir une trappe normalement : ) au temps pour moi alors, j y connais pas grand chose alors merci de l info :-)

a écrit : j espere que son deploiement ne demande pas d energie electrique ;-)
je pense plutôt que son non-déploiement demande de l'energie : en gros un moteur qui la retiens de s'ouvrir.
en cas de panne, le moteur s'eteint, ne retiens plus le déploiement et l'eolienne sort.

Le plus souvent elle est sous l'appareil, et donc elle se déploie avec son propre poids et la force du vent, suffit juste de la déverrouiller. Généralement elle sort toute seule en cas de coupure de tous les moteurs (qui fournissent de l'électricité, voir sur certains appareils il y a une turbine sur la queue permettant exclusivement de produire de l'énergie électrique). Il faut entendre par avion moderne : tout les avions de lignes au moins, ainsi que ceux a commande électrique ou pneumatique afin de pouvoir poser l'appareil comme un planeur. A 10.000m cela permet de poser l'appareil dans un rayon de 150km environ en planer (soit 15-20 min de vol environ)

a écrit : je pense plutôt que son non-déploiement demande de l'energie : en gros un moteur qui la retiens de s'ouvrir.
en cas de panne, le moteur s'eteint, ne retiens plus le déploiement et l'eolienne sort.
Et donc dés qu'on éteint les moteurs... etc l'hélice sortirait? Car j'ai jamais vu les appareils parker au sol, moteur éteint etc, avec l'hélice sortie. (Raisonnement par l'absurde évidemment pour ceux qui n'ont pas compris...)

La trappe doit s'ouvrir avec un bon vieux ressort mécanique, comme pour les freins parachutes sur les avions de chasse.

Pourquoi toutes les dernières anecdotes sont notées probables ? Il n'y a pas moyens de vérifier très clairement ces infos ?