Le jour le plus long est de Rommel

Proposé par
le

L'expression "jour le plus long" est du général allemand Rommel. En avril 1944, inspectant le mur de l'Atlantique, il dit à son aide de camp: "La guerre sera gagnée ou perdue sur ces plages (...) les premières 24h de l'invasion seront décisives. Pour les Alliés comme pour l'Allemagne ce sera le jour le plus long".


Commentaires préférés (3)

C'est pour cela que j'aime ce site car j'ai appris pleins de choses en quelques secondes. J'adore ce film (tiré d'un livre) et pourtant je ne savais pas que l'expression venait de Rommel mais cela ne m'étonne pas vu ses grandes qualités de stratège militaire.

Puis dans la 1ère source, j'apprends que le film (tourné 17 ans après) a utilisé des acteurs ayant eux mêmes participé au débarquement et qu'il est en noir et blanc par choix du réalisateur afin de pouvoir incorporer des images d'archives.

J'apprends également que le fameux clic clic de reconnaissance était purement anecdotique et seulement utilisé par une seule division aéroportée ou encore que le fameux parachutiste accroché au clocher de l'église de Sainte-Mère-Église n'est pas resté 10h mais seulement 2h (et sans cloche dans les oreilles).

Plusieurs haut gradés militaires de l'entourage de l'élite Nazie, n'adhéraient pas aveuglément à leur Idéologie, tout en restant de fidèles Nationalistes à l'Allemagne en soi.

Rommel, le "renard du désert", était de ceux là.
Hitler, trompé par les "documents confidentiels" obtenus par l'Operation Chair à pâté, envoie Rommel en Grèce, pour contrecarrer un Débarquement Allié... qui n'aura jamais lieu.
Fort des leçons apprises par les Nazis, suite à l'Opération Husky ( Débarquement de Sicile), Rommel (alors en poste en Normandie à partir de novembre 1943) a la certitude que les Alliés débarqueront sur ses plages.
Il déclarera :
"Si vous pensez qu'ils arriveront par beau temps, en empruntant l'itinéraire le plus court et qu'ils vous préviendront à l'avance vous vous trompez... Les Alliés débarqueront par un temps épouvantable en choisissant le chemin le plus long.... Le Débarquement aura lieu ici, en Normandie, et ce jour sera le jour le plus long"

Un autre haut gradé militaire Allemand, fidèle à l'Allemagne mais opposé aux Nazis, agira contre eux. Ce fut Wilhelm Canaris, persuadant Franco de ne pas rentrer de plein pied dans le conflit mondial.
Mais ceci est une autre histoire.

Ironie de l'histoire, Rommel ne se trouvait pas en Normandie le 6 juin 44, mais en Allemagne pour l'anniversaire de sa femme.


Tous les commentaires (10)

C'est pour cela que j'aime ce site car j'ai appris pleins de choses en quelques secondes. J'adore ce film (tiré d'un livre) et pourtant je ne savais pas que l'expression venait de Rommel mais cela ne m'étonne pas vu ses grandes qualités de stratège militaire.

Puis dans la 1ère source, j'apprends que le film (tourné 17 ans après) a utilisé des acteurs ayant eux mêmes participé au débarquement et qu'il est en noir et blanc par choix du réalisateur afin de pouvoir incorporer des images d'archives.

J'apprends également que le fameux clic clic de reconnaissance était purement anecdotique et seulement utilisé par une seule division aéroportée ou encore que le fameux parachutiste accroché au clocher de l'église de Sainte-Mère-Église n'est pas resté 10h mais seulement 2h (et sans cloche dans les oreilles).

Même 2 heures tu dois te sentir bien seul !

Plusieurs haut gradés militaires de l'entourage de l'élite Nazie, n'adhéraient pas aveuglément à leur Idéologie, tout en restant de fidèles Nationalistes à l'Allemagne en soi.

Rommel, le "renard du désert", était de ceux là.
Hitler, trompé par les "documents confidentiels" obtenus par l'Operation Chair à pâté, envoie Rommel en Grèce, pour contrecarrer un Débarquement Allié... qui n'aura jamais lieu.
Fort des leçons apprises par les Nazis, suite à l'Opération Husky ( Débarquement de Sicile), Rommel (alors en poste en Normandie à partir de novembre 1943) a la certitude que les Alliés débarqueront sur ses plages.
Il déclarera :
"Si vous pensez qu'ils arriveront par beau temps, en empruntant l'itinéraire le plus court et qu'ils vous préviendront à l'avance vous vous trompez... Les Alliés débarqueront par un temps épouvantable en choisissant le chemin le plus long.... Le Débarquement aura lieu ici, en Normandie, et ce jour sera le jour le plus long"

Un autre haut gradé militaire Allemand, fidèle à l'Allemagne mais opposé aux Nazis, agira contre eux. Ce fut Wilhelm Canaris, persuadant Franco de ne pas rentrer de plein pied dans le conflit mondial.
Mais ceci est une autre histoire.

Ironie de l'histoire, Rommel ne se trouvait pas en Normandie le 6 juin 44, mais en Allemagne pour l'anniversaire de sa femme.

a écrit : C'est pour cela que j'aime ce site car j'ai appris pleins de choses en quelques secondes. J'adore ce film (tiré d'un livre) et pourtant je ne savais pas que l'expression venait de Rommel mais cela ne m'étonne pas vu ses grandes qualités de stratège militaire.

Puis dans l
a 1ère source, j'apprends que le film (tourné 17 ans après) a utilisé des acteurs ayant eux mêmes participé au débarquement et qu'il est en noir et blanc par choix du réalisateur afin de pouvoir incorporer des images d'archives.

J'apprends également que le fameux clic clic de reconnaissance était purement anecdotique et seulement utilisé par une seule division aéroportée ou encore que le fameux parachutiste accroché au clocher de l'église de Sainte-Mère-Église n'est pas resté 10h mais seulement 2h (et sans cloche dans les oreilles).
Afficher tout
Rommel etait Marechal

a écrit : C'est pour cela que j'aime ce site car j'ai appris pleins de choses en quelques secondes. J'adore ce film (tiré d'un livre) et pourtant je ne savais pas que l'expression venait de Rommel mais cela ne m'étonne pas vu ses grandes qualités de stratège militaire.

Puis dans l
a 1ère source, j'apprends que le film (tourné 17 ans après) a utilisé des acteurs ayant eux mêmes participé au débarquement et qu'il est en noir et blanc par choix du réalisateur afin de pouvoir incorporer des images d'archives.

J'apprends également que le fameux clic clic de reconnaissance était purement anecdotique et seulement utilisé par une seule division aéroportée ou encore que le fameux parachutiste accroché au clocher de l'église de Sainte-Mère-Église n'est pas resté 10h mais seulement 2h (et sans cloche dans les oreilles).
Afficher tout
Bsr , si tu permet , Y’a un truc qui m’étonne chez toi : très très très souvent tu es le plus prompt , donc le premier , à apporter tes Com sur les anecdotes ...aurais tu déjà la 5G ?...!

a écrit : Plusieurs haut gradés militaires de l'entourage de l'élite Nazie, n'adhéraient pas aveuglément à leur Idéologie, tout en restant de fidèles Nationalistes à l'Allemagne en soi.

Rommel, le "renard du désert", était de ceux là.
Hitler, trompé par les "documents c
onfidentiels" obtenus par l'Operation Chair à pâté, envoie Rommel en Grèce, pour contrecarrer un Débarquement Allié... qui n'aura jamais lieu.
Fort des leçons apprises par les Nazis, suite à l'Opération Husky ( Débarquement de Sicile), Rommel (alors en poste en Normandie à partir de novembre 1943) a la certitude que les Alliés débarqueront sur ses plages.
Il déclarera :
"Si vous pensez qu'ils arriveront par beau temps, en empruntant l'itinéraire le plus court et qu'ils vous préviendront à l'avance vous vous trompez... Les Alliés débarqueront par un temps épouvantable en choisissant le chemin le plus long.... Le Débarquement aura lieu ici, en Normandie, et ce jour sera le jour le plus long"

Un autre haut gradé militaire Allemand, fidèle à l'Allemagne mais opposé aux Nazis, agira contre eux. Ce fut Wilhelm Canaris, persuadant Franco de ne pas rentrer de plein pied dans le conflit mondial.
Mais ceci est une autre histoire.
Afficher tout
Tres bon com, à ceci près que , lors de sa période france , (et si j’en crois les locaux , la mairie et quelques sources autorisees, j’habite pas loin de la roche Guyon) Pour superviser ses troupes et prévenir d’un débarquement, le renard du désert résida non pas en Normandie mais à la Roche Guyon ( Dpt95) . Mais tu m’as appris plein de choses sur le sujet . Merci

a écrit : C'est pour cela que j'aime ce site car j'ai appris pleins de choses en quelques secondes. J'adore ce film (tiré d'un livre) et pourtant je ne savais pas que l'expression venait de Rommel mais cela ne m'étonne pas vu ses grandes qualités de stratège militaire.

Puis dans l
a 1ère source, j'apprends que le film (tourné 17 ans après) a utilisé des acteurs ayant eux mêmes participé au débarquement et qu'il est en noir et blanc par choix du réalisateur afin de pouvoir incorporer des images d'archives.

J'apprends également que le fameux clic clic de reconnaissance était purement anecdotique et seulement utilisé par une seule division aéroportée ou encore que le fameux parachutiste accroché au clocher de l'église de Sainte-Mère-Église n'est pas resté 10h mais seulement 2h (et sans cloche dans les oreilles).
Afficher tout
En fait le film est en noir et blanc car les autorités ont refusés que le drapeau nazi rouge flotte de nouveau dans Paris. Il a donc été remplacé par des drapeaux verts ce qui ne se voit pas en N&B ;-)
PS : rectificatif car j'ai confondu avec le film "Paris Brule t'il"

a écrit : Tres bon com, à ceci près que , lors de sa période france , (et si j’en crois les locaux , la mairie et quelques sources autorisees, j’habite pas loin de la roche Guyon) Pour superviser ses troupes et prévenir d’un débarquement, le renard du désert résida non pas en Normandie mais à la Roche Guyon ( Dpt95) . Mais tu m’as appris plein de choses sur le sujet . Merci Afficher tout Absolument. Son quartier général était le chateau de La Roche-Guyon. J'ai néanmoins choisi d'écrire "Normandie" au lieu de "France" pour une compréhension plus aisée de cette partie de l'Histoire.

Rommel reçut d'abord l'ordre, fin 1943, de superviser - et surtout de faire accélérer - les travaux du Mur de l'Atlantique, principalement sur la côte s'étendant de l'embouchure de la Loire jusqu'aux Pays-Bas, portion estimée comme la plus probable pour un Débarquement.
À la paire, il reçut en janvier 1944, le commandement des Armées chargées de la défense du Nord-Ouest de l'Europe.
Si Rommel parle, en avril 1944, de "jour le plus long" c'est parce qu'il a la conviction que le Débarquement Allié s'effectuera par les plages, pour ensuite prendre le contrôle d'un port par l'intérieur des terres (flanc moins défendu). C'est pour celà qu'il insistera auprès d'Hitler pour renforcer ces points "secondaires", points d'entrée et de contournement des défenses portuaires.
À la différence d'autres généraux Allemands ( dont Gudérian ou Von Rundstedt) qui étaient plus pour l'option de laisser débarquer les Alliés, pour mieux les combattre sur terre ferme, Rommel insista auprès d'Hitler pour renforcer la ligne de côte. Hitler ne lui donnera qu'à moitié raison, et les difficultés matérielles du moment, ne lui permettront pas d'atteindre tous les objectifs qu'il aurait aimé.
De toute manière, il était très difficile que la stratégie de Rommel puisse être couronnée de succès:
Il ignorait le port artificiel tracté depuis la Grande-Bretagne.
Il n'avait pas tenu compte du manque total d'appui aérien, par manque de carburant.
Des mesures de diversion des commandos Britanniques appuyés par la Résistance Française, pour difficulter l'envoi de troupes Allemandes vers la Normandie.
.... Et enfin, d'un Hitler qui pensait que le Débarquement de Normandie n'était qu'une diversion, avant le "vrai" débarquement dans le Pas de Calais.

a écrit : Absolument. Son quartier général était le chateau de La Roche-Guyon. J'ai néanmoins choisi d'écrire "Normandie" au lieu de "France" pour une compréhension plus aisée de cette partie de l'Histoire.

Rommel reçut d'abord l'ordre, fin 1943, de superviser - et surt
out de faire accélérer - les travaux du Mur de l'Atlantique, principalement sur la côte s'étendant de l'embouchure de la Loire jusqu'aux Pays-Bas, portion estimée comme la plus probable pour un Débarquement.
À la paire, il reçut en janvier 1944, le commandement des Armées chargées de la défense du Nord-Ouest de l'Europe.
Si Rommel parle, en avril 1944, de "jour le plus long" c'est parce qu'il a la conviction que le Débarquement Allié s'effectuera par les plages, pour ensuite prendre le contrôle d'un port par l'intérieur des terres (flanc moins défendu). C'est pour celà qu'il insistera auprès d'Hitler pour renforcer ces points "secondaires", points d'entrée et de contournement des défenses portuaires.
À la différence d'autres généraux Allemands ( dont Gudérian ou Von Rundstedt) qui étaient plus pour l'option de laisser débarquer les Alliés, pour mieux les combattre sur terre ferme, Rommel insista auprès d'Hitler pour renforcer la ligne de côte. Hitler ne lui donnera qu'à moitié raison, et les difficultés matérielles du moment, ne lui permettront pas d'atteindre tous les objectifs qu'il aurait aimé.
De toute manière, il était très difficile que la stratégie de Rommel puisse être couronnée de succès:
Il ignorait le port artificiel tracté depuis la Grande-Bretagne.
Il n'avait pas tenu compte du manque total d'appui aérien, par manque de carburant.
Des mesures de diversion des commandos Britanniques appuyés par la Résistance Française, pour difficulter l'envoi de troupes Allemandes vers la Normandie.
.... Et enfin, d'un Hitler qui pensait que le Débarquement de Normandie n'était qu'une diversion, avant le "vrai" débarquement dans le Pas de Calais.
Afficher tout
Bravo pour ce complément plus que complémentaire !