La drôle de statue de l'hôtel de ville de Cologne

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

a écrit : Je l'interprète ainsi : L'évêque étant au dessus de l'homme veut dire qu'il s'élève au-dessus des pulsions considérées comme primaires. Bref, il est au-dessus de tout ça petit complément avec une phrase extraite de la source :
"Dans l’art médiéval, on représente donc le mal pour mieux le maîtriser, le dominer".

a écrit : « Cette disposition serait symbolique de sa résistance aux pulsions » ... alors là je comprends pas bien ... Je l'interprète ainsi : L'évêque étant au dessus de l'homme veut dire qu'il s'élève au-dessus des pulsions considérées comme primaires. Bref, il est au-dessus de tout ça

a écrit : « Cette disposition serait symbolique de sa résistance aux pulsions » ... alors là je comprends pas bien ... Tu vois les représentations de l'archange saint michel terrassant un dragon ?
Elles ont deux raisons, illustrer un récit biblique et montrer le mal terrassé.

Et bien c'est pareil que la seconde raison : c'est Konrad von Hochstaden qui vainc le péché, la tentation, la dépravation etc.

La philosophie c'est d'exorciser le mal et les tentations en les montrants vaincus. On pourrait même faire un parallèle avec la catharsis mais je m'égare.

Si tu préfères c'est comme un dessin animé pour enfant : on montre le gentil qui fait des trucs cool et le méchant qui fait des trucs pas cools et surtout le gentil qui l'emporte sur le méchant. Et ca éduque les enfants sur c'est quoi être gentil ou méchant.


Tous les commentaires (15)

« Cette disposition serait symbolique de sa résistance aux pulsions » ... alors là je comprends pas bien ...

a écrit : Je l'interprète ainsi : L'évêque étant au dessus de l'homme veut dire qu'il s'élève au-dessus des pulsions considérées comme primaires. Bref, il est au-dessus de tout ça petit complément avec une phrase extraite de la source :
"Dans l’art médiéval, on représente donc le mal pour mieux le maîtriser, le dominer".

a écrit : « Cette disposition serait symbolique de sa résistance aux pulsions » ... alors là je comprends pas bien ... Je l'interprète ainsi : L'évêque étant au dessus de l'homme veut dire qu'il s'élève au-dessus des pulsions considérées comme primaires. Bref, il est au-dessus de tout ça

a écrit : « Cette disposition serait symbolique de sa résistance aux pulsions » ... alors là je comprends pas bien ... Tu vois les représentations de l'archange saint michel terrassant un dragon ?
Elles ont deux raisons, illustrer un récit biblique et montrer le mal terrassé.

Et bien c'est pareil que la seconde raison : c'est Konrad von Hochstaden qui vainc le péché, la tentation, la dépravation etc.

La philosophie c'est d'exorciser le mal et les tentations en les montrants vaincus. On pourrait même faire un parallèle avec la catharsis mais je m'égare.

Si tu préfères c'est comme un dessin animé pour enfant : on montre le gentil qui fait des trucs cool et le méchant qui fait des trucs pas cools et surtout le gentil qui l'emporte sur le méchant. Et ca éduque les enfants sur c'est quoi être gentil ou méchant.

Une chose est sûre, il était souple le bougre...

Le Patrimoine Religieux Romanique du Nord de l'Espagne, possède aussi quelques représentations de caractère sexuel, tant dans les églises comme les monastères. Ces statues érotiques furent surtout taillées entre le 10eme et 12eme siècle.
Femme enseignant ses parties intimes, homme montrant son phallus, coits, etc... y son représentés sans pudeur .... Et sans que l'on sache avec exactitude, la ou les raisons, surtout quand - dans le cas des monastères -, tout laisse à penser que ce furent des commandes de taille de pierres effectuées par les propriétaires, c'est à dire les moines, eux-mêmes.
Une théorie laisse entendre que la place de la sexualité à cette époque, aurait été plus libre que cette de la Renaissance et siècles suivants.
Une autre avance celle de fomenter la natalité.
Une autre encore, celle de dévier l'attention du diable vers la sculpture, afin de ne pas corrompre les humains.
En fait, tout es conjecture, car les écrits de l'époque apportent très peu d'éléments indicatifs.

L'un de ces monuments est la "colegiata de San Pedro de Cervatos". Les statues sont représentées dans ce lien: m.arteguias.com/catedral/colegiatacervatos.htm

Ici, un article paru, suite à l'exposition "l'amour courtois", à la Tour Jean sans peur.
www.lesparisdld.com/2014/08/lamour-au-moyen-age-la-tour-jean-sans.html?m=1

Sérieux, y’avait pas d’autre posture que celle là pour faire passer son message de vaincre la tentation etc etc ????car au niveau dépravation ( un mec qui se suce littéralement et qui plus est sur une bâtisse officielle quand même !!!) bref .je ne suis pas certain que le résultat escompté fut bien perçu auprès du commun des mortels .

a écrit : Tu vois les représentations de l'archange saint michel terrassant un dragon ?
Elles ont deux raisons, illustrer un récit biblique et montrer le mal terrassé.

Et bien c'est pareil que la seconde raison : c'est Konrad von Hochstaden qui vainc le péché, la tentation, la dépravation etc.r />
La philosophie c'est d'exorciser le mal et les tentations en les montrants vaincus. On pourrait même faire un parallèle avec la catharsis mais je m'égare.

Si tu préfères c'est comme un dessin animé pour enfant : on montre le gentil qui fait des trucs cool et le méchant qui fait des trucs pas cools et surtout le gentil qui l'emporte sur le méchant. Et ca éduque les enfants sur c'est quoi être gentil ou méchant.
Afficher tout
C’est pas faux , ça peut éduquer les enfants..
"Il était une fois la vie, épisode 734" Konrad combat le mal en écrasant un auto-pipeur et l’éducation du 13 eme siècle !

a écrit : petit complément avec une phrase extraite de la source :
"Dans l’art médiéval, on représente donc le mal pour mieux le maîtriser, le dominer".
Les gargouilles sont donc des belle-méres?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le Patrimoine Religieux Romanique du Nord de l'Espagne, possède aussi quelques représentations de caractère sexuel, tant dans les églises comme les monastères. Ces statues érotiques furent surtout taillées entre le 10eme et 12eme siècle.
Femme enseignant ses parties intimes, homme montrant son phallus, coi
ts, etc... y son représentés sans pudeur .... Et sans que l'on sache avec exactitude, la ou les raisons, surtout quand - dans le cas des monastères -, tout laisse à penser que ce furent des commandes de taille de pierres effectuées par les propriétaires, c'est à dire les moines, eux-mêmes.
Une théorie laisse entendre que la place de la sexualité à cette époque, aurait été plus libre que cette de la Renaissance et siècles suivants.
Une autre avance celle de fomenter la natalité.
Une autre encore, celle de dévier l'attention du diable vers la sculpture, afin de ne pas corrompre les humains.
En fait, tout es conjecture, car les écrits de l'époque apportent très peu d'éléments indicatifs.

L'un de ces monuments est la "colegiata de San Pedro de Cervatos". Les statues sont représentées dans ce lien: m.arteguias.com/catedral/colegiatacervatos.htm

Ici, un article paru, suite à l'exposition "l'amour courtois", à la Tour Jean sans peur.
www.lesparisdld.com/2014/08/lamour-au-moyen-age-la-tour-jean-sans.html?m=1
Afficher tout
Oui, et les gargouilles de la basilique Saint Nazaire, dans la Cité de Carcassonne, en sont un autre exemple, très ... vivant !
Si je me souviens bien, on en voit également à l'extérieur de la cathédrale de Santiago de Compostela.

a écrit : Oui, et les gargouilles de la basilique Saint Nazaire, dans la Cité de Carcassonne, en sont un autre exemple, très ... vivant !
Si je me souviens bien, on en voit également à l'extérieur de la cathédrale de Santiago de Compostela.
Tout à fait !

Je t'ai même trouvé un lien Blogspot, répertoriant toute une "collection" de photographies de l'Art Romanique illustrant le sujet de l'anecdote.
artevalladolid.blogspot.com/2020/03/iconografia-erotica-romanica-por.html?m=1

a écrit : Tout à fait !

Je t'ai même trouvé un lien Blogspot, répertoriant toute une "collection" de photographies de l'Art Romanique illustrant le sujet de l'anecdote.
artevalladolid.blogspot.com/2020/03/iconografia-erotica-romanica-por.html?m=1
Très intéressant, merci !
La cathédrale de Salamanque possède également une sculpture originale :
www.paranormal-encyclopedie.com/wiki/Articles/Astronaute_de_Salamanque

a écrit : Purée !!!!
Je l'avais oubliée, celle là.
Ecris-en une anecdote, por favor.
(Elle ne semble pas être sur SCMB images )

Et la cathédrale de Palencia (pas Valencia ! ). Possède une gargouille représentant d'un homme portant un appareil photo.
www.xatakafoto.co
m/opinion/la-gargola-del-fotografo-de-la-catedral-de-palencia-y-otro-misterio-fotografico Afficher tout
Merci, je ne connaissais pas cette statue du photographe, aussi énigmatique que celle de l'astronaute !

a écrit : Tu vois les représentations de l'archange saint michel terrassant un dragon ?
Elles ont deux raisons, illustrer un récit biblique et montrer le mal terrassé.

Et bien c'est pareil que la seconde raison : c'est Konrad von Hochstaden qui vainc le péché, la tentation, la dépravation etc.r />
La philosophie c'est d'exorciser le mal et les tentations en les montrants vaincus. On pourrait même faire un parallèle avec la catharsis mais je m'égare.

Si tu préfères c'est comme un dessin animé pour enfant : on montre le gentil qui fait des trucs cool et le méchant qui fait des trucs pas cools et surtout le gentil qui l'emporte sur le méchant. Et ca éduque les enfants sur c'est quoi être gentil ou méchant.
Afficher tout
Ça éduque sur c’est quoi ?
Très jolie tournure ! :D