Sur l'ISS, on parle un mélange d'anglais et de russe

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Ils auraient mieux fait de choisir une seule langue neutre plutôt que de forcer à apprendre deux langues. Genre le Français.
C'est cool le Français. Comme langue juridique, diplomatique ou technique c'est très efficace car le vocabulaire très riche laisse peu de place à l'interprétation. En plus même si on était de l'Ouest, on a toujours été indépendant des Etats-Unis idéologiquement. Genre on brulait pas les communistes et il y en a même eu au gouvernement ! Donc ça aurait été acceptable pour les soviétiques.

Cocorico

(Commentaire écrit à partir de mon expérience personnelle. )

Il y a tout de même toute une série de paramètres (et donc de variantes) pour arriver à une situation d'équilibre linguistique entre deux personnes ou dans un groupe.

Le degré de maîtrise de la compréhension et/ou du parler de la langue étrangère, est déterminant. À plus grande fluidité perçue par le natif, apparaîtra un "accord tacite" établissant qu'elle sera celle utilisée entre eux deux. Ceci peut évoluer dans le temps voire même s'inverser selon les circonstances où le thème abordé.
Il y a un autre fait qui peut déterminer transitoirement le changement de la langue employée : après avoir eu une conversation avec une personne, vous aurez une tendance inconsciente à continuer de parler dans cette même langue à une tierce personne. Ce que j'appelle le "changement de chip", n'est pas toujours automatique.

Dans une conversation entre trois personnes ou plus, c'est le nombre de natifs d'une langue, qui détermine laquelle est utilisée.

Il est plus rare qu'une phrase soit composée d'un mélange de mots issus des deux langues. Parmi les exemples que j'ai croisé, c'est surtout le mot central de la phrase, qui peut être prononcé dans la langue étrangère.
Dans mon cas, depuis quelques années, ce sont surtout les verbes (en français) qui me posent problème. Je sais exactement quelle est l'idée que je veux transmettre. Je sais parfaitement la subtilité que je veux faire ressentir, mais ne me vient pas facilement à l'esprit, son équivalent dans ma langue maternelle... Je reste toujours interrogatif et surpris, quand ceci se produit.

a écrit : (Commentaire écrit à partir de mon expérience personnelle. )

Il y a tout de même toute une série de paramètres (et donc de variantes) pour arriver à une situation d'équilibre linguistique entre deux personnes ou dans un groupe.

Le degré de maîtrise de la compréhension et/ou du parler de
la langue étrangère, est déterminant. À plus grande fluidité perçue par le natif, apparaîtra un "accord tacite" établissant qu'elle sera celle utilisée entre eux deux. Ceci peut évoluer dans le temps voire même s'inverser selon les circonstances où le thème abordé.
Il y a un autre fait qui peut déterminer transitoirement le changement de la langue employée : après avoir eu une conversation avec une personne, vous aurez une tendance inconsciente à continuer de parler dans cette même langue à une tierce personne. Ce que j'appelle le "changement de chip", n'est pas toujours automatique.

Dans une conversation entre trois personnes ou plus, c'est le nombre de natifs d'une langue, qui détermine laquelle est utilisée.

Il est plus rare qu'une phrase soit composée d'un mélange de mots issus des deux langues. Parmi les exemples que j'ai croisé, c'est surtout le mot central de la phrase, qui peut être prononcé dans la langue étrangère.
Dans mon cas, depuis quelques années, ce sont surtout les verbes (en français) qui me posent problème. Je sais exactement quelle est l'idée que je veux transmettre. Je sais parfaitement la subtilité que je veux faire ressentir, mais ne me vient pas facilement à l'esprit, son équivalent dans ma langue maternelle... Je reste toujours interrogatif et surpris, quand ceci se produit.
Afficher tout
Il m'arrive aussi le phénomène que tu décris. Comprenant parfaitement 2 langues Africaines en plus du Français, il m'est parfois difficile de parler cette dernière ou une des premières avec certains de mes amis qui comprennent pourtant les mêmes langues.

C'est une sorte de blocage, et quand je force, ça ne me parait pas du tout naturel.
ça va parfois jusqu'à faire croire que je ne maitriserais pas l'une de ces langues.

Un autre phénomène qu'on peut souligner, c'est la différence entre le langage écrit et parler.
Au Togo par exemple, les langues locales étant très peu écrites, la majorité de la population (les jeunes surtout) communiquent en français par écrit (sms, réseaux sociaux), mais se mettent immédiatement à la langue locale dès qu'ils se retrouvent à devoir se parler oralement.

ça m'a toujours quelque peu étonné de voir qu'une personne avec qui je n'ai jamais parlé français, se mette tout d'un coup à m'écrire dans cette langue.


Tous les commentaires (25)

Ils auraient mieux fait de choisir une seule langue neutre plutôt que de forcer à apprendre deux langues. Genre le Français.
C'est cool le Français. Comme langue juridique, diplomatique ou technique c'est très efficace car le vocabulaire très riche laisse peu de place à l'interprétation. En plus même si on était de l'Ouest, on a toujours été indépendant des Etats-Unis idéologiquement. Genre on brulait pas les communistes et il y en a même eu au gouvernement ! Donc ça aurait été acceptable pour les soviétiques.

Cocorico

a écrit : Ils auraient mieux fait de choisir une seule langue neutre plutôt que de forcer à apprendre deux langues. Genre le Français.
C'est cool le Français. Comme langue juridique, diplomatique ou technique c'est très efficace car le vocabulaire très riche laisse peu de place à l'interprétation. En plus m
ême si on était de l'Ouest, on a toujours été indépendant des Etats-Unis idéologiquement. Genre on brulait pas les communistes et il y en a même eu au gouvernement ! Donc ça aurait été acceptable pour les soviétiques.

Cocorico
Afficher tout
Dommage le début de ton commentaire était pertinent

a écrit : Ils auraient mieux fait de choisir une seule langue neutre plutôt que de forcer à apprendre deux langues. Genre le Français.
C'est cool le Français. Comme langue juridique, diplomatique ou technique c'est très efficace car le vocabulaire très riche laisse peu de place à l'interprétation. En plus m
ême si on était de l'Ouest, on a toujours été indépendant des Etats-Unis idéologiquement. Genre on brulait pas les communistes et il y en a même eu au gouvernement ! Donc ça aurait été acceptable pour les soviétiques.

Cocorico
Afficher tout
« Le français laisse peut de place à l’interprétation », haha le mec n’a jamais lu une instruction technique ministérielle

a écrit : « Le français laisse peut de place à l’interprétation », haha le mec n’a jamais lu une instruction technique ministérielle Pas sympa de mettre une grosse faute d’orthographe au milieu d’une citation...

(Commentaire écrit à partir de mon expérience personnelle. )

Il y a tout de même toute une série de paramètres (et donc de variantes) pour arriver à une situation d'équilibre linguistique entre deux personnes ou dans un groupe.

Le degré de maîtrise de la compréhension et/ou du parler de la langue étrangère, est déterminant. À plus grande fluidité perçue par le natif, apparaîtra un "accord tacite" établissant qu'elle sera celle utilisée entre eux deux. Ceci peut évoluer dans le temps voire même s'inverser selon les circonstances où le thème abordé.
Il y a un autre fait qui peut déterminer transitoirement le changement de la langue employée : après avoir eu une conversation avec une personne, vous aurez une tendance inconsciente à continuer de parler dans cette même langue à une tierce personne. Ce que j'appelle le "changement de chip", n'est pas toujours automatique.

Dans une conversation entre trois personnes ou plus, c'est le nombre de natifs d'une langue, qui détermine laquelle est utilisée.

Il est plus rare qu'une phrase soit composée d'un mélange de mots issus des deux langues. Parmi les exemples que j'ai croisé, c'est surtout le mot central de la phrase, qui peut être prononcé dans la langue étrangère.
Dans mon cas, depuis quelques années, ce sont surtout les verbes (en français) qui me posent problème. Je sais exactement quelle est l'idée que je veux transmettre. Je sais parfaitement la subtilité que je veux faire ressentir, mais ne me vient pas facilement à l'esprit, son équivalent dans ma langue maternelle... Je reste toujours interrogatif et surpris, quand ceci se produit.

a écrit : (Commentaire écrit à partir de mon expérience personnelle. )

Il y a tout de même toute une série de paramètres (et donc de variantes) pour arriver à une situation d'équilibre linguistique entre deux personnes ou dans un groupe.

Le degré de maîtrise de la compréhension et/ou du parler de
la langue étrangère, est déterminant. À plus grande fluidité perçue par le natif, apparaîtra un "accord tacite" établissant qu'elle sera celle utilisée entre eux deux. Ceci peut évoluer dans le temps voire même s'inverser selon les circonstances où le thème abordé.
Il y a un autre fait qui peut déterminer transitoirement le changement de la langue employée : après avoir eu une conversation avec une personne, vous aurez une tendance inconsciente à continuer de parler dans cette même langue à une tierce personne. Ce que j'appelle le "changement de chip", n'est pas toujours automatique.

Dans une conversation entre trois personnes ou plus, c'est le nombre de natifs d'une langue, qui détermine laquelle est utilisée.

Il est plus rare qu'une phrase soit composée d'un mélange de mots issus des deux langues. Parmi les exemples que j'ai croisé, c'est surtout le mot central de la phrase, qui peut être prononcé dans la langue étrangère.
Dans mon cas, depuis quelques années, ce sont surtout les verbes (en français) qui me posent problème. Je sais exactement quelle est l'idée que je veux transmettre. Je sais parfaitement la subtilité que je veux faire ressentir, mais ne me vient pas facilement à l'esprit, son équivalent dans ma langue maternelle... Je reste toujours interrogatif et surpris, quand ceci se produit.
Afficher tout
Il m'arrive aussi le phénomène que tu décris. Comprenant parfaitement 2 langues Africaines en plus du Français, il m'est parfois difficile de parler cette dernière ou une des premières avec certains de mes amis qui comprennent pourtant les mêmes langues.

C'est une sorte de blocage, et quand je force, ça ne me parait pas du tout naturel.
ça va parfois jusqu'à faire croire que je ne maitriserais pas l'une de ces langues.

Un autre phénomène qu'on peut souligner, c'est la différence entre le langage écrit et parler.
Au Togo par exemple, les langues locales étant très peu écrites, la majorité de la population (les jeunes surtout) communiquent en français par écrit (sms, réseaux sociaux), mais se mettent immédiatement à la langue locale dès qu'ils se retrouvent à devoir se parler oralement.

ça m'a toujours quelque peu étonné de voir qu'une personne avec qui je n'ai jamais parlé français, se mette tout d'un coup à m'écrire dans cette langue.

a écrit : Ils auraient mieux fait de choisir une seule langue neutre plutôt que de forcer à apprendre deux langues. Genre le Français.
C'est cool le Français. Comme langue juridique, diplomatique ou technique c'est très efficace car le vocabulaire très riche laisse peu de place à l'interprétation. En plus m
ême si on était de l'Ouest, on a toujours été indépendant des Etats-Unis idéologiquement. Genre on brulait pas les communistes et il y en a même eu au gouvernement ! Donc ça aurait été acceptable pour les soviétiques.

Cocorico
Afficher tout
J'espère que c'est de l'ironie, parce que sinon les gens qui débarquent sans rien savoir et pensent avoir trouvé, en réfléchissant pendant 10 secondes, une meilleure solution que celle que des professionnels utilisent depuis des années, c'est pénible à force.

a écrit : Une nouvelle langue est née ;-) Elle semble très proche du Sabir, cher à Étiemble !

a écrit : Ils auraient mieux fait de choisir une seule langue neutre plutôt que de forcer à apprendre deux langues. Genre le Français.
C'est cool le Français. Comme langue juridique, diplomatique ou technique c'est très efficace car le vocabulaire très riche laisse peu de place à l'interprétation. En plus m
ême si on était de l'Ouest, on a toujours été indépendant des Etats-Unis idéologiquement. Genre on brulait pas les communistes et il y en a même eu au gouvernement ! Donc ça aurait été acceptable pour les soviétiques.

Cocorico
Afficher tout
Quesque tu as avalé comme Medoc quand tu as fait ce commentaire ?

a écrit : Ils auraient mieux fait de choisir une seule langue neutre plutôt que de forcer à apprendre deux langues. Genre le Français.
C'est cool le Français. Comme langue juridique, diplomatique ou technique c'est très efficace car le vocabulaire très riche laisse peu de place à l'interprétation. En plus m
ême si on était de l'Ouest, on a toujours été indépendant des Etats-Unis idéologiquement. Genre on brulait pas les communistes et il y en a même eu au gouvernement ! Donc ça aurait été acceptable pour les soviétiques.

Cocorico
Afficher tout
Les Russes ont pour la plupart une très bonne image de la France

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : J'espère que c'est de l'ironie, parce que sinon les gens qui débarquent sans rien savoir et pensent avoir trouvé, en réfléchissant pendant 10 secondes, une meilleure solution que celle que des professionnels utilisent depuis des années, c'est pénible à force. D’un autre côté c’est bien plus réaliste que ton commentaire qui n’apporte rien au débat. Le français est l’une des langues principales dans le monde diplomatique (une des six langues de l ONU, mais seulement une des deux langues du secrétariat de l ONU). Et pourtant le français est loin d être parmi les langues les plus parlées dans le monde.

Une explication que je n ai pas lu dans les sources : la langue de programmation de l’électronique. En aéronautique, la plupart des logiciels sont en anglais même sur des machines françaises fabriquées en France. Il y a peut être une forme d’équivalent avec le russe. La Russie a grandement participé à l’exploration spatiale.
De plus le projet ISS est piloté par la NASA en partenariat avec la Russie, les autres agences viennent juste en aide sans être des acteurs de premier plan.
Naturellement, ces deux langues s’imposent pour communiquer pour l emploi des logiciels et au regard de la nationalité des occupants de l ISS.

a écrit : Il m'arrive aussi le phénomène que tu décris. Comprenant parfaitement 2 langues Africaines en plus du Français, il m'est parfois difficile de parler cette dernière ou une des premières avec certains de mes amis qui comprennent pourtant les mêmes langues.

C'est une sorte de blocage, et qua
nd je force, ça ne me parait pas du tout naturel.
ça va parfois jusqu'à faire croire que je ne maitriserais pas l'une de ces langues.

Un autre phénomène qu'on peut souligner, c'est la différence entre le langage écrit et parler.
Au Togo par exemple, les langues locales étant très peu écrites, la majorité de la population (les jeunes surtout) communiquent en français par écrit (sms, réseaux sociaux), mais se mettent immédiatement à la langue locale dès qu'ils se retrouvent à devoir se parler oralement.

ça m'a toujours quelque peu étonné de voir qu'une personne avec qui je n'ai jamais parlé français, se mette tout d'un coup à m'écrire dans cette langue.
Afficher tout
Si j'avais toujours perçu la naissance du Mail, du SMS, de WhatsApp, etc... Comme des avancées technologiques certaines pour les sourds et muets, je n'avais jamais imaginé que leur Démocratisation (en grande partie liée à sa gratuité ou très faible coût) discriminait les populations ne possédant pas de version écrite de leur langue natale.

Un article de la page "combats-magazine.org" intitulé "les langues africaines: l'échec du passage à l'écrit" détaillé bien le sujet.
(Je ne peux pas poster le lien. SCMB me dit "unknowm error")

Le français est il vraiment encore la langue de la diplomatie ?
Que ce soit vrai jusqu’en 1919, je le conçois. Mais après je suis moins sûr et j’ai plus l’impression d’un petit chauvinisme de la part des francophones quand on aborde le sujet plutôt qu’une lecture véritable de la réalité.

a écrit : D’un autre côté c’est bien plus réaliste que ton commentaire qui n’apporte rien au débat. Le français est l’une des langues principales dans le monde diplomatique (une des six langues de l ONU, mais seulement une des deux langues du secrétariat de l ONU). Et pourtant le français est loin d être parmi les langues les plus parlées dans le monde.

Une explication que je n ai pas lu dans les sources : la langue de programmation de l’électronique. En aéronautique, la plupart des logiciels sont en anglais même sur des machines françaises fabriquées en France. Il y a peut être une forme d’équivalent avec le russe. La Russie a grandement participé à l’exploration spatiale.
De plus le projet ISS est piloté par la NASA en partenariat avec la Russie, les autres agences viennent juste en aide sans être des acteurs de premier plan.
Naturellement, ces deux langues s’imposent pour communiquer pour l emploi des logiciels et au regard de la nationalité des occupants de l ISS.
Afficher tout
Tu as réussi à comprendre que l'anglais et le russe sont les langues utilisées à bord de l'ISS car les USA et la Russie (et avant elle, l'URSS) sont ceux qui ont le plus participé à la conquête spatiale, tu es formidable ! En revanche si tu crois que le français pourrait être utilisé comme langue commune dans l'espace pour toutes sortes de bonnes raisons, tu as encore des choses à comprendre. Et si tu penses que mon commentaire n'apporte rien au débat, demande-toi si ton long commentaire pour enfoncer une porte ouverte apporte davantage.

a écrit : D’un autre côté c’est bien plus réaliste que ton commentaire qui n’apporte rien au débat. Le français est l’une des langues principales dans le monde diplomatique (une des six langues de l ONU, mais seulement une des deux langues du secrétariat de l ONU). Et pourtant le français est loin d être parmi les langues les plus parlées dans le monde.

Une explication que je n ai pas lu dans les sources : la langue de programmation de l’électronique. En aéronautique, la plupart des logiciels sont en anglais même sur des machines françaises fabriquées en France. Il y a peut être une forme d’équivalent avec le russe. La Russie a grandement participé à l’exploration spatiale.
De plus le projet ISS est piloté par la NASA en partenariat avec la Russie, les autres agences viennent juste en aide sans être des acteurs de premier plan.
Naturellement, ces deux langues s’imposent pour communiquer pour l emploi des logiciels et au regard de la nationalité des occupants de l ISS.
Afficher tout
Gamb , tu as raison , et pour compléter ton Com sur l’importance de la langue française , si Napoléon n’avait pas sous estimé l’armée anglaise ( les tuniques rouges) lors de la bataille du Canada ( qu’on a donc perdu) et bien c’est TOUTE l’Amérique du Nord qui parlerait français en 1 ère langue , et par conséquent le français serait la 1ère langue mondiale , tel qu’il l’a déjà été dans le passé. Au Portugal, Italie Pologne Roumanie Espagne etc : le français était appris dans les collèges en 1ère langue étrangère il n’y a pas si longtemps , années 70-80.

a écrit : Gamb , tu as raison , et pour compléter ton Com sur l’importance de la langue française , si Napoléon n’avait pas sous estimé l’armée anglaise ( les tuniques rouges) lors de la bataille du Canada ( qu’on a donc perdu) et bien c’est TOUTE l’Amérique du Nord qui parlerait français en 1 ère langue , et par conséquent le français serait la 1ère langue mondiale , tel qu’il l’a déjà été dans le passé. Au Portugal, Italie Pologne Roumanie Espagne etc : le français était appris dans les collèges en 1ère langue étrangère il n’y a pas si longtemps , années 70-80. Afficher tout L'histoire de la présence Francais en Amérique du Nord est clairement passionnante, on peut également ajouter la vente de la Louisiane aux USA car Napoléon I a manque de vision ou, il a juste appliqué ses propres principes, concentration des moyens sur un objectif unique : l'Europe.
Pour nos proches voisins, je ne savais pas que le français avait été une LV1.

a écrit : Tu as réussi à comprendre que l'anglais et le russe sont les langues utilisées à bord de l'ISS car les USA et la Russie (et avant elle, l'URSS) sont ceux qui ont le plus participé à la conquête spatiale, tu es formidable ! En revanche si tu crois que le français pourrait être utilisé comme langue commune dans l'espace pour toutes sortes de bonnes raisons, tu as encore des choses à comprendre. Et si tu penses que mon commentaire n'apporte rien au débat, demande-toi si ton long commentaire pour enfoncer une porte ouverte apporte davantage. Afficher tout Intéressant un tel commentaire pour être à coté de la plaque.
Essaies de relire en comprenant ce qui est écrit.

L'anglais est utilisé en aéronautique et cela même en France, et pourtant nous avons nos propres chaines de production indépendante
Le russe l'est peut être également dans le cadre de la recherche aérospatiale.

Je n'ai jamais parlé du francais comme langue en matière d'aérospatiale, je rappelle simplement son importance dans le monde.

Ton commentaire n'apporte rien au débat (tout comme ma réponse), mais les gens comme toi ne me donne pas envie de m'abonner car tu plombes l'ambiance du site en étant juste présent pour lancer des polémiques inutiles.

a écrit : Intéressant un tel commentaire pour être à coté de la plaque.
Essaies de relire en comprenant ce qui est écrit.

L'anglais est utilisé en aéronautique et cela même en France, et pourtant nous avons nos propres chaines de production indépendante
Le russe l'est peut être également da
ns le cadre de la recherche aérospatiale.

Je n'ai jamais parlé du francais comme langue en matière d'aérospatiale, je rappelle simplement son importance dans le monde.

Ton commentaire n'apporte rien au débat (tout comme ma réponse), mais les gens comme toi ne me donne pas envie de m'abonner car tu plombes l'ambiance du site en étant juste présent pour lancer des polémiques inutiles.
Afficher tout
Tu as la possibilité de bloquer les personnes dont les commentaires ne t’intéressent pas en allant sur le profil de la dite personne. Tu ne verras donc plus du tout ses commentaires ou ses anecdotes.

a écrit : Tu as la possibilité de bloquer les personnes dont les commentaires ne t’intéressent pas en allant sur le profil de la dite personne. Tu ne verras donc plus du tout ses commentaires ou ses anecdotes. J ai déjà essayé il y a quelques mois et cela ne fonctionnait pas.
Je verrai avec la future version. Mais à un moment, il y a des troll qui gâchent le plaisir et ils auront raison de cette application en l’absence de modération.