Un village dans les Côtes d'Armor a servi d'inspiration à Uderzo

Proposé par
le

Le célèbre village d'Asterix s'inspire d'un village existant dans les Côtes d'Armor : le village d'Erquy. Uderzo a reconnu y avoir séjourné pendant son enfance au cours de la Seconde Guerre Mondiale lors d'une période de disette et s'en être inconsciemment inspiré. Il existe en effet des points communs : le village encerclé, les 3 pierres etc.


Commentaires préférés (3)

Extrait de l'interview en question :

"Anne Porquet : pourquoi Astérix est-il breton ?

Albert Uderzo : Quand René Goscinny a écrit son scénario, je lui ai demandé où installer notre personnage. Il m'a répondu : "N'importe où au bord de la mer, cela facilitera ses voyages". A part Paris, je ne connaissait alors qu'une seule région de France : la Bretagne, que j'ai découverte pendant les moments tristes de l'Occupation. Cette époque était difficile à vivre à Paris, nous n'avions presque rien à manger. J'avais 14 ans et j'avais très faim. Mon frère qui avait oublié de prendre son train pour aller faire son STO en Allemagne, s'était réfugié en Bretagne. Il m'a convaincu de le rejoindre parceque la Bretagne, cela signifiait au moins des pommes de terre. Nous étions dans les Côtes-d'Armor, c'est pourquoi Astérix est devenu Armoricain.

Anne Porquet : les habitants du port d'Erquy sont certains que ce lieu est bien le village d'Astérix ...

Albert Uderzo : je connaissais bien Erquy à cette époque là. Mais je ne savais pas du tout qu'il existait une plateforme au-dessus du port qui s'appelait le camp de César. Je l'ai appris plus tard. Lors d'une visite, je suis monté dans un hélicoptère pour montrer ces fameux trois rochers que j'avais dessinés sur la carte de Gaule sans me douter un seul instant qu'il y avait trois rochers aux abords du port d'Erquy. C'est une chose vraiment étonnante.

Anne Porquet : vous ne vous êtes pas inspiré d'Erquy pour dessiner le village ?

Albert Uderzo : ah, mais pas du tout. Si c'était le cas je le dirais."

a écrit : Extrait de l'interview en question :

"Anne Porquet : pourquoi Astérix est-il breton ?

Albert Uderzo : Quand René Goscinny a écrit son scénario, je lui ai demandé où installer notre personnage. Il m'a répondu : "N'importe où au bord de la mer, cela facilitera ses v
oyages". A part Paris, je ne connaissait alors qu'une seule région de France : la Bretagne, que j'ai découverte pendant les moments tristes de l'Occupation. Cette époque était difficile à vivre à Paris, nous n'avions presque rien à manger. J'avais 14 ans et j'avais très faim. Mon frère qui avait oublié de prendre son train pour aller faire son STO en Allemagne, s'était réfugié en Bretagne. Il m'a convaincu de le rejoindre parceque la Bretagne, cela signifiait au moins des pommes de terre. Nous étions dans les Côtes-d'Armor, c'est pourquoi Astérix est devenu Armoricain.

Anne Porquet : les habitants du port d'Erquy sont certains que ce lieu est bien le village d'Astérix ...

Albert Uderzo : je connaissais bien Erquy à cette époque là. Mais je ne savais pas du tout qu'il existait une plateforme au-dessus du port qui s'appelait le camp de César. Je l'ai appris plus tard. Lors d'une visite, je suis monté dans un hélicoptère pour montrer ces fameux trois rochers que j'avais dessinés sur la carte de Gaule sans me douter un seul instant qu'il y avait trois rochers aux abords du port d'Erquy. C'est une chose vraiment étonnante.

Anne Porquet : vous ne vous êtes pas inspiré d'Erquy pour dessiner le village ?

Albert Uderzo : ah, mais pas du tout. Si c'était le cas je le dirais."
Afficher tout
Pourquoi ne cites tu donc pas l'autre interview ou il reconnait s'en être inspiré inconsciemment (comme je le précise dans l'anecdote ?).
Version confirmée sur des sites de fan.

De plus on sait qu'il a vécu dans la région de St Brieuc pendant la seconde guerre mondiale.
On constate contrairement à son propos (loupe volontairement large sur la bretagne) qu'en fait, elle cible particulièrement la zone de St Brieuc et le village y est adroitement positionné.
Il n'a pas eu conscience au début d'avoir ciblé cette zone mais tout prouve le contraire et il finira par le reconnaitre.

a écrit : Pourquoi ne cites tu donc pas l'autre interview ou il reconnait s'en être inspiré inconsciemment (comme je le précise dans l'anecdote ?).
Version confirmée sur des sites de fan.

De plus on sait qu'il a vécu dans la région de St Brieuc pendant la seconde guerre mondiale.
On constate contrairement à son propos (loupe volontairement large sur la bretagne) qu'en fait, elle cible particulièrement la zone de St Brieuc et le village y est adroitement positionné.
Il n'a pas eu conscience au début d'avoir ciblé cette zone mais tout prouve le contraire et il finira par le reconnaitre.
Afficher tout
Dire en interview qu'il ne s'en est pas inspiré (sous-entendu consciemment) et dire qu'il s'en est inspiré inconsciemment à force d'avoir toujours la même question des journalistes, je trouve ça assez similaire tout de même.

Je ne critique pas l'anecdote d'ailleurs qui évoque bien le fait que c'est inconscient mais rien ne permet d'en être sur. Le principal intéressé d'ailleurs n'est pas tellement d'accord.

Sur la page wiki : fr.wikipedia.org/wiki/Village_d%27Ast%C3%A9rix_et_Ob%C3%A9lix
"De toutes manières, le scénariste a souligné que tout cela relève de la mascarade et que en vérité, la réalité ne doit jamais se substituer à la fiction, même quand elles possèdent des accointances étranges et troublantes"


Tous les commentaires (7)

Extrait de l'interview en question :

"Anne Porquet : pourquoi Astérix est-il breton ?

Albert Uderzo : Quand René Goscinny a écrit son scénario, je lui ai demandé où installer notre personnage. Il m'a répondu : "N'importe où au bord de la mer, cela facilitera ses voyages". A part Paris, je ne connaissait alors qu'une seule région de France : la Bretagne, que j'ai découverte pendant les moments tristes de l'Occupation. Cette époque était difficile à vivre à Paris, nous n'avions presque rien à manger. J'avais 14 ans et j'avais très faim. Mon frère qui avait oublié de prendre son train pour aller faire son STO en Allemagne, s'était réfugié en Bretagne. Il m'a convaincu de le rejoindre parceque la Bretagne, cela signifiait au moins des pommes de terre. Nous étions dans les Côtes-d'Armor, c'est pourquoi Astérix est devenu Armoricain.

Anne Porquet : les habitants du port d'Erquy sont certains que ce lieu est bien le village d'Astérix ...

Albert Uderzo : je connaissais bien Erquy à cette époque là. Mais je ne savais pas du tout qu'il existait une plateforme au-dessus du port qui s'appelait le camp de César. Je l'ai appris plus tard. Lors d'une visite, je suis monté dans un hélicoptère pour montrer ces fameux trois rochers que j'avais dessinés sur la carte de Gaule sans me douter un seul instant qu'il y avait trois rochers aux abords du port d'Erquy. C'est une chose vraiment étonnante.

Anne Porquet : vous ne vous êtes pas inspiré d'Erquy pour dessiner le village ?

Albert Uderzo : ah, mais pas du tout. Si c'était le cas je le dirais."

a écrit : Extrait de l'interview en question :

"Anne Porquet : pourquoi Astérix est-il breton ?

Albert Uderzo : Quand René Goscinny a écrit son scénario, je lui ai demandé où installer notre personnage. Il m'a répondu : "N'importe où au bord de la mer, cela facilitera ses v
oyages". A part Paris, je ne connaissait alors qu'une seule région de France : la Bretagne, que j'ai découverte pendant les moments tristes de l'Occupation. Cette époque était difficile à vivre à Paris, nous n'avions presque rien à manger. J'avais 14 ans et j'avais très faim. Mon frère qui avait oublié de prendre son train pour aller faire son STO en Allemagne, s'était réfugié en Bretagne. Il m'a convaincu de le rejoindre parceque la Bretagne, cela signifiait au moins des pommes de terre. Nous étions dans les Côtes-d'Armor, c'est pourquoi Astérix est devenu Armoricain.

Anne Porquet : les habitants du port d'Erquy sont certains que ce lieu est bien le village d'Astérix ...

Albert Uderzo : je connaissais bien Erquy à cette époque là. Mais je ne savais pas du tout qu'il existait une plateforme au-dessus du port qui s'appelait le camp de César. Je l'ai appris plus tard. Lors d'une visite, je suis monté dans un hélicoptère pour montrer ces fameux trois rochers que j'avais dessinés sur la carte de Gaule sans me douter un seul instant qu'il y avait trois rochers aux abords du port d'Erquy. C'est une chose vraiment étonnante.

Anne Porquet : vous ne vous êtes pas inspiré d'Erquy pour dessiner le village ?

Albert Uderzo : ah, mais pas du tout. Si c'était le cas je le dirais."
Afficher tout
Pourquoi ne cites tu donc pas l'autre interview ou il reconnait s'en être inspiré inconsciemment (comme je le précise dans l'anecdote ?).
Version confirmée sur des sites de fan.

De plus on sait qu'il a vécu dans la région de St Brieuc pendant la seconde guerre mondiale.
On constate contrairement à son propos (loupe volontairement large sur la bretagne) qu'en fait, elle cible particulièrement la zone de St Brieuc et le village y est adroitement positionné.
Il n'a pas eu conscience au début d'avoir ciblé cette zone mais tout prouve le contraire et il finira par le reconnaitre.

Moi je pensais plutôt à Saint Jacut de la mer, au centre de la fameuse loupe, et presqu'ile comme sur le dessin. De plus, Pierre Tchernia, ami du duo, y a passé longtemps des vacances : je le sais, mes parents ont loué la maison qu'il occupait. Si ça c'est pas une preuve..

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Pourquoi ne cites tu donc pas l'autre interview ou il reconnait s'en être inspiré inconsciemment (comme je le précise dans l'anecdote ?).
Version confirmée sur des sites de fan.

De plus on sait qu'il a vécu dans la région de St Brieuc pendant la seconde guerre mondiale.
On constate contrairement à son propos (loupe volontairement large sur la bretagne) qu'en fait, elle cible particulièrement la zone de St Brieuc et le village y est adroitement positionné.
Il n'a pas eu conscience au début d'avoir ciblé cette zone mais tout prouve le contraire et il finira par le reconnaitre.
Afficher tout
Parce que je n'en ai pas trouvé d'autres et tu peux donc nous poster l'extrait pour comparer.

a écrit : Pourquoi ne cites tu donc pas l'autre interview ou il reconnait s'en être inspiré inconsciemment (comme je le précise dans l'anecdote ?).
Version confirmée sur des sites de fan.

De plus on sait qu'il a vécu dans la région de St Brieuc pendant la seconde guerre mondiale.
On constate contrairement à son propos (loupe volontairement large sur la bretagne) qu'en fait, elle cible particulièrement la zone de St Brieuc et le village y est adroitement positionné.
Il n'a pas eu conscience au début d'avoir ciblé cette zone mais tout prouve le contraire et il finira par le reconnaitre.
Afficher tout
Dire en interview qu'il ne s'en est pas inspiré (sous-entendu consciemment) et dire qu'il s'en est inspiré inconsciemment à force d'avoir toujours la même question des journalistes, je trouve ça assez similaire tout de même.

Je ne critique pas l'anecdote d'ailleurs qui évoque bien le fait que c'est inconscient mais rien ne permet d'en être sur. Le principal intéressé d'ailleurs n'est pas tellement d'accord.

Sur la page wiki : fr.wikipedia.org/wiki/Village_d%27Ast%C3%A9rix_et_Ob%C3%A9lix
"De toutes manières, le scénariste a souligné que tout cela relève de la mascarade et que en vérité, la réalité ne doit jamais se substituer à la fiction, même quand elles possèdent des accointances étranges et troublantes"

a écrit : Pourquoi ne cites tu donc pas l'autre interview ou il reconnait s'en être inspiré inconsciemment (comme je le précise dans l'anecdote ?).
Version confirmée sur des sites de fan.

De plus on sait qu'il a vécu dans la région de St Brieuc pendant la seconde guerre mondiale.
On constate contrairement à son propos (loupe volontairement large sur la bretagne) qu'en fait, elle cible particulièrement la zone de St Brieuc et le village y est adroitement positionné.
Il n'a pas eu conscience au début d'avoir ciblé cette zone mais tout prouve le contraire et il finira par le reconnaitre.
Afficher tout
Moi quand je lis l'entrevue qu'a posté Tyb, je sens un ton un peu espiègle de la part d'Uderzo: "Moi, je me suis inspiré d'un village réel ?? Mais pas du tout ma petite Dame, jamais de la vie je ferai ça, je vous l'avouerais sur le champ si c'était le cas !"

Et puis, l'auteur avoue juste avant: la seule chose que je connaissais à part Paris, c'était la Bretagne, (et ce fameux village donc), et il me fallait quelque chose que je connaisse pour situer les aventures d'Astérix.

Dernière chose: on ne peut jamais prouver l'inconscient, ni le réfuter. Raison pour laquelle la psychanalyse est plus un dogme qu'une science, et raison aussi pour laquelle elle a été abandonnée partout dans le monde (sauf en France...).