Le Seigneur des Anneaux dans le Cantal ?

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Un autre village de France pourrait faire penser aux habitations des Hobbits. Le village de Trôo dans le Centre Val de Loire est un village troglodyte (Trôo provient d'ailleurs du bas latin *traucum, « lieu où il y a des trous » et qui donnera aussi le mot trou).

Dans l'univers de Tolkien, les Hobbits vivent dans des trous appelé smials. Et c'est d'ailleurs la toute première phrase qu'écrira Tolkien avant de créer cet univers si dense : "In a hole in the ground there lived a hobbit." Phrase qui lui viendra par hasard en corrigeant des copies d'élèves.


"Au fond d'un trou vivait un hobbit. Non pas un trou immonde, sale et humide, rempli de bouts de vers et de moisissures, ni encore un trou sec, dénudé, sablonneux, sans rien pour s'asseoir ni se nourrir : c'était un trou de hobbit, d'où un certain confort."

a écrit : Un autre village de France pourrait faire penser aux habitations des Hobbits. Le village de Trôo dans le Centre Val de Loire est un village troglodyte (Trôo provient d'ailleurs du bas latin *traucum, « lieu où il y a des trous » et qui donnera aussi le mot trou).

Dans l'univers de Tolkien, les Ho
bbits vivent dans des trous appelé smials. Et c'est d'ailleurs la toute première phrase qu'écrira Tolkien avant de créer cet univers si dense : "In a hole in the ground there lived a hobbit." Phrase qui lui viendra par hasard en corrigeant des copies d'élèves.


"Au fond d'un trou vivait un hobbit. Non pas un trou immonde, sale et humide, rempli de bouts de vers et de moisissures, ni encore un trou sec, dénudé, sablonneux, sans rien pour s'asseoir ni se nourrir : c'était un trou de hobbit, d'où un certain confort."
Afficher tout
J'ai eu l'occasion de dormir à Trôo, dans une de ces maisons sur le flanc de la colinne ; dans un gîte... Pas désagréable, curieux, un peu humide à mon goût.
J'ai donc écouté la personne qui nous logeait ; il disait ceci :
Toutes ces "caves" (devenues maisons pour certaines) ont été creusées par l'homme dans une pierre très meuble pour bâtir différents châteaux alentours et même plus loin. Au début, disait le gars, les habitants du coin ont abrité ensuite leurs animaux d'élevages (il parlait surtoût de moutons) l'hiver dans ces trous. Se rendant compte que les animaux y étaient très bien (chaud l'hiver, frais l'été), ils se sont dit "pourquoi pas nous" ? Et ils ont aménagé ces trous (en creusant encore) en maisons très confortables, et pour le moins originales. Et "évolutives" : ils ont besoin d'une pièce, ils creusent :)
Il y a deux sortes de maisons troglodytes : totale (en respectant la forme des colinnes, aucune construction en façade), et demi (maison construite en façade).
Il fait rivaliser d'ingénuosité pour créer des aérations et des puits de lumière.
Il semble qu'aujourd'hui les possibilités de creuser sont moins aisées à obtenir, mais je n'en sais pas plus sur ces règlements.

a écrit : Rocamadour et son grand escalier. Une vraie pépite architecturale et quasiment un Mont Saint Michel sans la mer.

Je pense sincèrement que Tolkien s'est inspiré du Mont Saint Michel pour créer Minas Anor / Minas Tirith. En tout cas Jackson s'en est inspiré pour le film
C'est un peu HS avec l'anecdote mais ton association de Rocamadour & du Mont St Michel me rappelle la légende de l'épée de Rocamadour.

"L'épée de Rocamadour a été retenue parce que la légende veut que Roland ait aussi tenté de casser sur un rocher son épée Durandal pour qu'elle ne tombe pas aux mains des Sarrasins, mais c'est le rocher qui se brisa. 
La légende raconte que Roland ne réussissant pas à briser son épée Durandal, pria l'archange Saint-Michel de l'aider à la soustraire aux Sarrasins.
Roland la lança de toutes ses forces vers la vallée. 
Durandal traversant les airs sur des kilomètres, vint se planter dans le rocher du sanctuaire de Rocamadour."

Ça reste bien sûr une légende, mais on peut encore admirer l'épée, vieille et rouillée, fichée au dessus de la porte de la chapelle Notre Dame.

fr.m.wikipedia.org/wiki/Durandal


Tous les commentaires (13)

Un autre village de France pourrait faire penser aux habitations des Hobbits. Le village de Trôo dans le Centre Val de Loire est un village troglodyte (Trôo provient d'ailleurs du bas latin *traucum, « lieu où il y a des trous » et qui donnera aussi le mot trou).

Dans l'univers de Tolkien, les Hobbits vivent dans des trous appelé smials. Et c'est d'ailleurs la toute première phrase qu'écrira Tolkien avant de créer cet univers si dense : "In a hole in the ground there lived a hobbit." Phrase qui lui viendra par hasard en corrigeant des copies d'élèves.


"Au fond d'un trou vivait un hobbit. Non pas un trou immonde, sale et humide, rempli de bouts de vers et de moisissures, ni encore un trou sec, dénudé, sablonneux, sans rien pour s'asseoir ni se nourrir : c'était un trou de hobbit, d'où un certain confort."

a écrit : Un autre village de France pourrait faire penser aux habitations des Hobbits. Le village de Trôo dans le Centre Val de Loire est un village troglodyte (Trôo provient d'ailleurs du bas latin *traucum, « lieu où il y a des trous » et qui donnera aussi le mot trou).

Dans l'univers de Tolkien, les Ho
bbits vivent dans des trous appelé smials. Et c'est d'ailleurs la toute première phrase qu'écrira Tolkien avant de créer cet univers si dense : "In a hole in the ground there lived a hobbit." Phrase qui lui viendra par hasard en corrigeant des copies d'élèves.


"Au fond d'un trou vivait un hobbit. Non pas un trou immonde, sale et humide, rempli de bouts de vers et de moisissures, ni encore un trou sec, dénudé, sablonneux, sans rien pour s'asseoir ni se nourrir : c'était un trou de hobbit, d'où un certain confort."
Afficher tout
Si vous voulez vous faire une idée sur le village de Trôo, Nota Bene a fait une très bonne vidéo à son sujet : youtu.be/z3LF2s3Pdgg

a écrit : Un autre village de France pourrait faire penser aux habitations des Hobbits. Le village de Trôo dans le Centre Val de Loire est un village troglodyte (Trôo provient d'ailleurs du bas latin *traucum, « lieu où il y a des trous » et qui donnera aussi le mot trou).

Dans l'univers de Tolkien, les Ho
bbits vivent dans des trous appelé smials. Et c'est d'ailleurs la toute première phrase qu'écrira Tolkien avant de créer cet univers si dense : "In a hole in the ground there lived a hobbit." Phrase qui lui viendra par hasard en corrigeant des copies d'élèves.


"Au fond d'un trou vivait un hobbit. Non pas un trou immonde, sale et humide, rempli de bouts de vers et de moisissures, ni encore un trou sec, dénudé, sablonneux, sans rien pour s'asseoir ni se nourrir : c'était un trou de hobbit, d'où un certain confort."
Afficher tout
J'ai eu l'occasion de dormir à Trôo, dans une de ces maisons sur le flanc de la colinne ; dans un gîte... Pas désagréable, curieux, un peu humide à mon goût.
J'ai donc écouté la personne qui nous logeait ; il disait ceci :
Toutes ces "caves" (devenues maisons pour certaines) ont été creusées par l'homme dans une pierre très meuble pour bâtir différents châteaux alentours et même plus loin. Au début, disait le gars, les habitants du coin ont abrité ensuite leurs animaux d'élevages (il parlait surtoût de moutons) l'hiver dans ces trous. Se rendant compte que les animaux y étaient très bien (chaud l'hiver, frais l'été), ils se sont dit "pourquoi pas nous" ? Et ils ont aménagé ces trous (en creusant encore) en maisons très confortables, et pour le moins originales. Et "évolutives" : ils ont besoin d'une pièce, ils creusent :)
Il y a deux sortes de maisons troglodytes : totale (en respectant la forme des colinnes, aucune construction en façade), et demi (maison construite en façade).
Il fait rivaliser d'ingénuosité pour créer des aérations et des puits de lumière.
Il semble qu'aujourd'hui les possibilités de creuser sont moins aisées à obtenir, mais je n'en sais pas plus sur ces règlements.

a écrit : Un autre village de France pourrait faire penser aux habitations des Hobbits. Le village de Trôo dans le Centre Val de Loire est un village troglodyte (Trôo provient d'ailleurs du bas latin *traucum, « lieu où il y a des trous » et qui donnera aussi le mot trou).

Dans l'univers de Tolkien, les Ho
bbits vivent dans des trous appelé smials. Et c'est d'ailleurs la toute première phrase qu'écrira Tolkien avant de créer cet univers si dense : "In a hole in the ground there lived a hobbit." Phrase qui lui viendra par hasard en corrigeant des copies d'élèves.


"Au fond d'un trou vivait un hobbit. Non pas un trou immonde, sale et humide, rempli de bouts de vers et de moisissures, ni encore un trou sec, dénudé, sablonneux, sans rien pour s'asseoir ni se nourrir : c'était un trou de hobbit, d'où un certain confort."
Afficher tout
Troglodyte ne devrait être employé que comme nom. L'adjectif correspondant est troglodytique.

Les troglodytes sont ceux qui habitent dans la roche, que ce soient des humains ou une espèce d'oiseau qui porte ce nom.

Et troglodytique c'est tout ce qui s'y rapporte. On dira donc : un village troglodytique, une maison troglodytique, etc.

Apparemment la confusion est tellement courante que ce n'est plus considéré comme étant vraiment une faute d'employer troglodyte comme adjectif, de même qu'on peut dire "des-z-haricots" sans choquer outre mesure, mais connaitre le sens exact de ces mots devrait quand même permettre de se coucher un peu moins bête.

a écrit : Troglodyte ne devrait être employé que comme nom. L'adjectif correspondant est troglodytique.

Les troglodytes sont ceux qui habitent dans la roche, que ce soient des humains ou une espèce d'oiseau qui porte ce nom.

Et troglodytique c'est tout ce qui s'y rapporte. On dira do
nc : un village troglodytique, une maison troglodytique, etc.

Apparemment la confusion est tellement courante que ce n'est plus considéré comme étant vraiment une faute d'employer troglodyte comme adjectif, de même qu'on peut dire "des-z-haricots" sans choquer outre mesure, mais connaitre le sens exact de ces mots devrait quand même permettre de se coucher un peu moins bête.
Afficher tout
Rocamadour aussi me fait penser aux mines de la Moria et un peu à Minas Thirith.


images.app.goo.gl/aVHCBS8EvV3Eiwo99


images.app.goo.gl/Ymg8ySCJiMpZbqxE6

a écrit : Rocamadour aussi me fait penser aux mines de la Moria et un peu à Minas Thirith.


images.app.goo.gl/aVHCBS8EvV3Eiwo99


images.app.goo.gl/Ymg8ySCJiMpZbqxE6
Rocamadour et son grand escalier. Une vraie pépite architecturale et quasiment un Mont Saint Michel sans la mer.

Je pense sincèrement que Tolkien s'est inspiré du Mont Saint Michel pour créer Minas Anor / Minas Tirith. En tout cas Jackson s'en est inspiré pour le film

Magnifique chapelle du Cantal, et le village de Fontanges me donne envie de le visiter, avec son architecture typiquement auvergnate, et
ses châteaux forts. Très belle région

a écrit : Rocamadour et son grand escalier. Une vraie pépite architecturale et quasiment un Mont Saint Michel sans la mer.

Je pense sincèrement que Tolkien s'est inspiré du Mont Saint Michel pour créer Minas Anor / Minas Tirith. En tout cas Jackson s'en est inspiré pour le film
C'est un peu HS avec l'anecdote mais ton association de Rocamadour & du Mont St Michel me rappelle la légende de l'épée de Rocamadour.

"L'épée de Rocamadour a été retenue parce que la légende veut que Roland ait aussi tenté de casser sur un rocher son épée Durandal pour qu'elle ne tombe pas aux mains des Sarrasins, mais c'est le rocher qui se brisa. 
La légende raconte que Roland ne réussissant pas à briser son épée Durandal, pria l'archange Saint-Michel de l'aider à la soustraire aux Sarrasins.
Roland la lança de toutes ses forces vers la vallée. 
Durandal traversant les airs sur des kilomètres, vint se planter dans le rocher du sanctuaire de Rocamadour."

Ça reste bien sûr une légende, mais on peut encore admirer l'épée, vieille et rouillée, fichée au dessus de la porte de la chapelle Notre Dame.

fr.m.wikipedia.org/wiki/Durandal

Depuis Août, j'habite dans La Rioja, dans une commune de 800 habitants, où au moins la moitié des maisons possèdent une grotte artificielle creusée par l'homme.
La zone urbaine de la commune, se trouve presque intégralement située sur le faite d'une colline escarpée dominant toute la vallée à des kilomètres à la ronde.
Certes la vue est imprenable aujourd'hui, mais autrefois, elle a aussi servi de lieu pour se protéger d'ennemis et surtout de les voir s'approcher de la bourgade.
Bien qu'il soit attesté une présence humaine dès la préhistoire, c'est surtout les vertiges de l'époque d'occupation Musulmane de la Péninsule Ibérique, qui sont actuellement présents. Pas de vestiges de palais, de bains publics ou de mosaïques, non. Seulement ces grottes artificielles qui, au fil des siècles, ont vu (ou pas) se rajouter une maison individuelle devant l'entrée. Certaines autres sont dans un total état d'abandon.
De ce qui m'a été reporté, certaines grottes servent encore de chambres ou de garde manger pour certaines familles. De par leur faible amplitude thermique et hygrométrique, les aliments -et principalement les melons et les pommes- s'y conservent à merveille jusque bien entré dans l'année suivante.
Une seule grotte, située à 100 mètres de chez moi, est "visitable" par le public. Son accès n'est pas facile à pied et, de plus, son entrée est partiellement effondrée en contrebas, laissant voir clairement les niches creusées dans les parois intérieures. Selon des panneaux informatifs dans la commune, cette grotte servait de "pharmacie" durant l'époque Musulmane.
La commune a un potentiel touristique à développer, mais malheureusement, sa population (assez âgée) ne semble pas pour la labeur.

a écrit : C'est un peu HS avec l'anecdote mais ton association de Rocamadour & du Mont St Michel me rappelle la légende de l'épée de Rocamadour.

"L'épée de Rocamadour a été retenue parce que la légende veut que Roland ait aussi tenté de casser sur un rocher son épée Durandal pour qu
9;elle ne tombe pas aux mains des Sarrasins, mais c'est le rocher qui se brisa. 
La légende raconte que Roland ne réussissant pas à briser son épée Durandal, pria l'archange Saint-Michel de l'aider à la soustraire aux Sarrasins.
Roland la lança de toutes ses forces vers la vallée. 
Durandal traversant les airs sur des kilomètres, vint se planter dans le rocher du sanctuaire de Rocamadour."

Ça reste bien sûr une légende, mais on peut encore admirer l'épée, vieille et rouillée, fichée au dessus de la porte de la chapelle Notre Dame.

fr.m.wikipedia.org/wiki/Durandal
Afficher tout
Lequel rocher aurait gardé pour cicatrice la fameuse brèche de Roland, à l'aplomb du célèbre cirque de Gavarnie.

fr.wikipedia.org/wiki/Br%C3%A8che_de_Roland?wprov=sfla1

a écrit : Depuis Août, j'habite dans La Rioja, dans une commune de 800 habitants, où au moins la moitié des maisons possèdent une grotte artificielle creusée par l'homme.
La zone urbaine de la commune, se trouve presque intégralement située sur le faite d'une colline escarpée dominant toute la vallée à de
s kilomètres à la ronde.
Certes la vue est imprenable aujourd'hui, mais autrefois, elle a aussi servi de lieu pour se protéger d'ennemis et surtout de les voir s'approcher de la bourgade.
Bien qu'il soit attesté une présence humaine dès la préhistoire, c'est surtout les vertiges de l'époque d'occupation Musulmane de la Péninsule Ibérique, qui sont actuellement présents. Pas de vestiges de palais, de bains publics ou de mosaïques, non. Seulement ces grottes artificielles qui, au fil des siècles, ont vu (ou pas) se rajouter une maison individuelle devant l'entrée. Certaines autres sont dans un total état d'abandon.
De ce qui m'a été reporté, certaines grottes servent encore de chambres ou de garde manger pour certaines familles. De par leur faible amplitude thermique et hygrométrique, les aliments -et principalement les melons et les pommes- s'y conservent à merveille jusque bien entré dans l'année suivante.
Une seule grotte, située à 100 mètres de chez moi, est "visitable" par le public. Son accès n'est pas facile à pied et, de plus, son entrée est partiellement effondrée en contrebas, laissant voir clairement les niches creusées dans les parois intérieures. Selon des panneaux informatifs dans la commune, cette grotte servait de "pharmacie" durant l'époque Musulmane.
La commune a un potentiel touristique à développer, mais malheureusement, sa population (assez âgée) ne semble pas pour la labeur.
Afficher tout
Si on y fait aussi affiner du Pata Negra, je te préviens, je hurle au scandale.

P.S, les vieux en ont rien a foutre du tourisme, le tourisme sauve des coins, mais si tu savais ce qu'ils ont fait de mon village... C'est Dysneyland maintenant... Y'a 15 ans les trottoirs étaient défoncés et le chasse-neige passait quand il était pas en panne, j'ai croisé une rolls royce l'année dernière, rien que le bouchon du radiateur vaut plus que le tracteur de mon voisin ^^

Ah y'a du fric maintenant, c'est cool, je vais devoir déménager... Mon proprio me met la pression, il veut vendre (j'aurai fait pareil, soit dit, le popo le gnongnon...)

La región de La Rioja, ne se prête ni à l'élevage ni à l'affinage du jambon Pata Negra. (Je me suis informé aujourd'hui.)

Les lieux traditionnels pour l'affinage de ces jambons qui te font saliver rien qu'à entendre le nom, sont les provinces de Salamanca, Badajoz, Caceres et Huelva.
Pour un bon affinage, il faut des conditions de climat sec en altitude (chaîne de monts appelés "Sierras" )
Jabugo ( commune de la province de Huelva) et Trevelez (commune de la province de Grenade), sont connus pour avoir des conditions naturelles optimales pour l'affinage.

La commune où je vis actuellement, cultive surtout la vigne, l'amande, le champignon de paris, l'olivier et les céréales.