Un oursin découvert sur eBay

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

C'est fou de connaître tellement d'espèces d'oursin que quand tu te retrouves devant un spécimen que tu connais pas la première conclusion à laquelle tu arrives c'est que l'oursin en question est encore inconnu. Chapeau à lui quand même

Dans le cas des oursins, on ne parle pas de coquille (terme impropre ici) mais de test. Le test étant le squelette d'un oursin.

Posté le

android

(28)

Répondre

Mis à part le côté particulier de la découverte, exposé dans cette anecdote, il est à se demander si l'Humain peut Ethiquement continuer de faire commerce d'espèces sauvages, en toute impunité.

En 1999, l'Herpétologue Brian Stuart découvrit en circonstances inhabituelles, une espèce inconnue de salamandre, dans le nord du Laos.
Trois ans plus tard, il fit public sa découverte, dans une revue spécialisée.
Qu'elle ne fut pas, avec horreur, de constater que la publication de son article, avait attiré l'attention de commerçants d'amphibiens...
Ces salamandres devinrent vite des animaux recherchés par les collectionneurs de pays riches, ne doutant pas à payer 200$/animal.
Huit ans plus tard, l'espèce était au bord de l'extinction.

Ceci pourrait être un cas isolé, s'il ne se répètait pas en long et large de notre planète.
Une petite tortue originaire d'une île d'Indonésie, un lézard, Chinois, des grenouilles vénéneuses du Pérou, etc...
Rien n'arrête l'appétit vorace de ces "collectionneurs de vie sauvage", mettant tant en péril des espèces endémiques.

Le problème est tellement aigu, que plus d'un enthomologiste, herpétologue, etc... en est actuellement à se demander s'il faut cacher la localisation de la nouvelle espèce identifiée, voire même la nouvelle de son existence.

A méditer.


Tous les commentaires (14)

C'est fou de connaître tellement d'espèces d'oursin que quand tu te retrouves devant un spécimen que tu connais pas la première conclusion à laquelle tu arrives c'est que l'oursin en question est encore inconnu. Chapeau à lui quand même

Dans le cas des oursins, on ne parle pas de coquille (terme impropre ici) mais de test. Le test étant le squelette d'un oursin.

Posté le

android

(28)

Répondre

Et l'orifice que vous distinguez sur le dessus est l'anus de l'oursin. Sa bouche se situant en dessous.

Mis à part le côté particulier de la découverte, exposé dans cette anecdote, il est à se demander si l'Humain peut Ethiquement continuer de faire commerce d'espèces sauvages, en toute impunité.

En 1999, l'Herpétologue Brian Stuart découvrit en circonstances inhabituelles, une espèce inconnue de salamandre, dans le nord du Laos.
Trois ans plus tard, il fit public sa découverte, dans une revue spécialisée.
Qu'elle ne fut pas, avec horreur, de constater que la publication de son article, avait attiré l'attention de commerçants d'amphibiens...
Ces salamandres devinrent vite des animaux recherchés par les collectionneurs de pays riches, ne doutant pas à payer 200$/animal.
Huit ans plus tard, l'espèce était au bord de l'extinction.

Ceci pourrait être un cas isolé, s'il ne se répètait pas en long et large de notre planète.
Une petite tortue originaire d'une île d'Indonésie, un lézard, Chinois, des grenouilles vénéneuses du Pérou, etc...
Rien n'arrête l'appétit vorace de ces "collectionneurs de vie sauvage", mettant tant en péril des espèces endémiques.

Le problème est tellement aigu, que plus d'un enthomologiste, herpétologue, etc... en est actuellement à se demander s'il faut cacher la localisation de la nouvelle espèce identifiée, voire même la nouvelle de son existence.

A méditer.

a écrit : Mis à part le côté particulier de la découverte, exposé dans cette anecdote, il est à se demander si l'Humain peut Ethiquement continuer de faire commerce d'espèces sauvages, en toute impunité.

En 1999, l'Herpétologue Brian Stuart découvrit en circonstances inhabituelles, une espèce inconn
ue de salamandre, dans le nord du Laos.
Trois ans plus tard, il fit public sa découverte, dans une revue spécialisée.
Qu'elle ne fut pas, avec horreur, de constater que la publication de son article, avait attiré l'attention de commerçants d'amphibiens...
Ces salamandres devinrent vite des animaux recherchés par les collectionneurs de pays riches, ne doutant pas à payer 200$/animal.
Huit ans plus tard, l'espèce était au bord de l'extinction.

Ceci pourrait être un cas isolé, s'il ne se répètait pas en long et large de notre planète.
Une petite tortue originaire d'une île d'Indonésie, un lézard, Chinois, des grenouilles vénéneuses du Pérou, etc...
Rien n'arrête l'appétit vorace de ces "collectionneurs de vie sauvage", mettant tant en péril des espèces endémiques.

Le problème est tellement aigu, que plus d'un enthomologiste, herpétologue, etc... en est actuellement à se demander s'il faut cacher la localisation de la nouvelle espèce identifiée, voire même la nouvelle de son existence.

A méditer.
Afficher tout
Moi je fais du 41 en bébé phoque. Si vous en trouvez 2 pareils, je pourrais scier les pattes pour m'en faire des chaussons

a écrit : Moi je fais du 41 en bébé phoque. Si vous en trouvez 2 pareils, je pourrais scier les pattes pour m'en faire des chaussons Je te file le numéro de portable de Brigitte Bardot, et tu lui commentes le sujet.
D'accord ?....

a écrit : Quelqu’un peut lui offrir un intégral Coluche ? C'est plutôt toi qui devrait les revoir ^^

a écrit : Je te file le numéro de portable de Brigitte Bardot, et tu lui commentes le sujet.
D'accord ?....
Quelqu’un peut lui offrir un intégral Coluche ?

a écrit : Quelqu’un peut lui offrir un intégral Coluche ? Je n'ai pas compris qui avait la référence ou pas. Au cas où, voici l'extrait du sketch de Coluche :
"Brigitte Bardot qui nous gonfle là avec ses bébés phoques !
J'lui dis moi j'fais 41 en bébé phoque, si t'en trouves 2 pareils...
J'f'rai scier les pattes, j'me f'r'ai installer les fermetures éclair.
On va pas s'geler les arpions pour que ces deux conards qu'on connait même pas s'glissent sur la banquise..."

Au passage, merci @Epoxy pour ton complément, je n'avais pas conscience de l'impact négatif de ce genre de découvertes... Une fois de plus, l'enfer est pavé de bonnes intentions... comme les gens qui promouvaient le quinoa pour sauver les pauvres paysans d'AmSud qui ont fini par en faire une monoculture (je résume à outrance hein). Triste cette tendance à galvauder le bien...

a écrit : Je te file le numéro de portable de Brigitte Bardot, et tu lui commentes le sujet.
D'accord ?....
Et ca vaut combien, une Brigitte Bardot, au marché noir? Il en reste plus qu'une, on la met aux enchères?

Blague à part Epoxy je te rejoins fondamentalement. D'ailleurs, beaucoup de naturalistes qui dénichent de nouvelles espèces rares restent volontairement évasifs sur la localisation, mais pas que, même des niches écologiques, des endroits étranges isolés nouvellement découverts, comme une grotte humide dans le désert du Nevada, regorgeant d'espèces nouvelles (c'est au sud est de Reno^^), on dit que c'est dans tel pays sans plus pour éviter que des vautours humains viennent tout détruire pour se remplir les poches...

J'imagine même pas le collectionneur richissime de fossiles qui voudra s'approprier un trilobite martien, quitte à tout saccager!
-On creuse un trou, on fait péter une bombe atomique souterraine, et on cherche dans les débris orbitaux si y'a pas quelquechose à revendre! ALLEZ HOP, ACTION!

Moi j'ai fait la collection de cartes téléphoniques et de piles usagées (je suis sérieux pour les piles mais j'ai arrêté quand elles ont commencé à couler, maintenant je fais la collection de bandes dessinées, au mieux elles prendront de la valeur, dans l'actuel je peux les lire et en cas de catastrophe je pourrai m'en servir pour me chauffer^^)

Pour l'anecdote, ben, comme j'y avais jamais pensé, je pensais bêtement qu'il n'y avait qu'une seule espèce d'oursin (les noirs) et qu'en plus ils ont une bouche et un trou de b... alors que je pensais que ca fonctionnait comme les anémones.
Donc triple JMCMB :)

a écrit : Je n'ai pas compris qui avait la référence ou pas. Au cas où, voici l'extrait du sketch de Coluche :
"Brigitte Bardot qui nous gonfle là avec ses bébés phoques !
J'lui dis moi j'fais 41 en bébé phoque, si t'en trouves 2 pareils...
J'f'rai scier les pattes, j�
39;me f'r'ai installer les fermetures éclair.
On va pas s'geler les arpions pour que ces deux conards qu'on connait même pas s'glissent sur la banquise..."

Au passage, merci @Epoxy pour ton complément, je n'avais pas conscience de l'impact négatif de ce genre de découvertes... Une fois de plus, l'enfer est pavé de bonnes intentions... comme les gens qui promouvaient le quinoa pour sauver les pauvres paysans d'AmSud qui ont fini par en faire une monoculture (je résume à outrance hein). Triste cette tendance à galvauder le bien...
Afficher tout
^^ Coluche était vraiment un monstre sur scène, je suis certain qu'il aurait fait un sketch sur cet oursin:

-Mais qu'es ce que j'en ai à foutre de cet oursin? Moi j'ai besoin de balles de ping pong, on enlève les épines, on bouffe ce qu'il y a à l'intérieur et voila, on va pas s'emmerder sous prétexte que c'est une espèce inconnue! Es ce que le calamar va lui demander, à l'oursin, s'il est une espèce rare avant de le béqueter? NON, ba alors, nous les humains, on est pas plus cons que les calamars!!!
-Si? On les collectionne? Ah bon. Mais pour quoi faire? $$<-- ce n'est pas une faute de frappe ^^

a écrit : Je n'ai pas compris qui avait la référence ou pas. Au cas où, voici l'extrait du sketch de Coluche :
"Brigitte Bardot qui nous gonfle là avec ses bébés phoques !
J'lui dis moi j'fais 41 en bébé phoque, si t'en trouves 2 pareils...
J'f'rai scier les pattes, j�
39;me f'r'ai installer les fermetures éclair.
On va pas s'geler les arpions pour que ces deux conards qu'on connait même pas s'glissent sur la banquise..."

Au passage, merci @Epoxy pour ton complément, je n'avais pas conscience de l'impact négatif de ce genre de découvertes... Une fois de plus, l'enfer est pavé de bonnes intentions... comme les gens qui promouvaient le quinoa pour sauver les pauvres paysans d'AmSud qui ont fini par en faire une monoculture (je résume à outrance hein). Triste cette tendance à galvauder le bien...
Afficher tout
Merci pour ta sincérité et merci pour ton attention.

Pour le quinoa ( je crois qu'il est masculin en français... )
C'est un scandale !!!
( Sans chercher à parodier Georges Marchais )

Le quinoa est/ était un aliment de base des populations Andines actuelles... jusqu'à ce qu'il devienne un aliment à la mode de la "nouvelle cuisine".
Fleurant le bon filon financier pour les deux pays Andins traditionnellement producteurs ( Équateur et surtout Bolivie) sa culture à énormément augmenté... Mais les prix également, car la production ne suit pas la demande. Bref, entre l'an 2000 et 2010, le prix d'achat au kilo, s'est multiplié par 2,5.
...Et c'est là que nous arrivons au sordide de l'histoire.
Les prix sur les marchés traditionnels Andins, ont également augmenté. Tant augmenté que toute la frange pauvre Bolivienne, ne peut plus l'acquérir.

L'enfer est également pavé de bonnes intentions pour le quinoa.

a écrit : Et ca vaut combien, une Brigitte Bardot, au marché noir? Il en reste plus qu'une, on la met aux enchères?

Blague à part Epoxy je te rejoins fondamentalement. D'ailleurs, beaucoup de naturalistes qui dénichent de nouvelles espèces rares restent volontairement évasifs sur la localisation, mais pas
que, même des niches écologiques, des endroits étranges isolés nouvellement découverts, comme une grotte humide dans le désert du Nevada, regorgeant d'espèces nouvelles (c'est au sud est de Reno^^), on dit que c'est dans tel pays sans plus pour éviter que des vautours humains viennent tout détruire pour se remplir les poches...

J'imagine même pas le collectionneur richissime de fossiles qui voudra s'approprier un trilobite martien, quitte à tout saccager!
-On creuse un trou, on fait péter une bombe atomique souterraine, et on cherche dans les débris orbitaux si y'a pas quelquechose à revendre! ALLEZ HOP, ACTION!

Moi j'ai fait la collection de cartes téléphoniques et de piles usagées (je suis sérieux pour les piles mais j'ai arrêté quand elles ont commencé à couler, maintenant je fais la collection de bandes dessinées, au mieux elles prendront de la valeur, dans l'actuel je peux les lire et en cas de catastrophe je pourrai m'en servir pour me chauffer^^)

Pour l'anecdote, ben, comme j'y avais jamais pensé, je pensais bêtement qu'il n'y avait qu'une seule espèce d'oursin (les noirs) et qu'en plus ils ont une bouche et un trou de b... alors que je pensais que ca fonctionnait comme les anémones.
Donc triple JMCMB :)
Afficher tout
Au jour où malheureusement Sainte Brigitte Bardot (et "Dieu créa la Femme") nous quittera, des tas d'objets lui ayant appartenu ( ou supposés l'avoir été) seront en vente sur eBay.
Oui, mais ce ne sont que des objets, pas des exemplaires de vie sauvage !!!

Je veux bien croire que l'auteur de la vente proposait une coquille ( je ne me souviens plus du terme exact, pourtant cité plus haut) vide et sèche, mais j'aimerai savoir comment il l'a acquise, ce vendeur...

Je n'ai jamais mis en vente ou acheté quelque objet que ce soit sur eBay. Néanmoins, je serai curieux de savoir quelle est la "petite lettre" de ce qui peut être proposé en ligne...

Je dois aller me coucher, Désolé.

C'est un peu tard pour réagir mais il me semble que la bonne formule dans ce cas est "avoir affaire à". "Avoir à faire" s'emploie quand on doit faire/réaliser quelque chose

Posté le

android

(2)

Répondre