Des îles ont disparu sur la Seine

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

C'est pas spécifique a Paris, à Nantes par exemple, il y avait beaucoup d'îles, rattachés depuis soit a la rive droite, la rive gauche, ou l'île de Nantes. Certaines comme l'île Mabon ont tout simplement disparu.
La aussi, ça n'a rien d'un processus naturel mais bien artificiel, et plus récent que pour Paris.
On peut parler par exemple du quartier Feydeau, aménagé au XVIIIème, et fut rattaché a la rive droite dans les années 30.
Concernant l'île de Nantes, si elle est aujourd'hui en un seul morceau, elle était auparavant morcelé en une dizaine de petites îles.
Les aménagements n'ont pas impactés uniquement la Loire, mais également l'Erdre, un affluent, qui passe désormais par un tunnel pour rejoindre la Loire.
Pour revenir a paris, il y a également des affluents qui passent sous-terre a Paris.

Il s'est passé la même chose à Lyon, confluent de la Saône et du Rhône. La zone était très marécageuse (la confluence, et l'est du Rhône), et il y avait plusieurs îles le long du Rhône. Les marais ont été drainées, et les îles ont été progressivement détruites ou rattachées à la berge. Aujourd'hui, il n'y a plus d'îles ni de marais.
J'ai pas tellement de noms ou d'exemples précis, mais j'ai constaté ce phénomène sur des cartes historiques de la ville : www.linflux.com/lyon-et-region/lyon/les-plans-de-lyon/
Si vous avez du temps, vous pouvez le constater par vous-mêmes, personnellement j'ai trouvé l'exercice très intéressant ;)
(Attention, beaucoup de cartes sont orientées à l'ouest = l'ouest en haut)

Et bien, on a aussi l'exemple de l'île de Ré, sur les côtes charentaises, qui est la réunion de trois îles "principales" et de petits îlots (quasiment des récifs)
De plus, la plus grande île est un promontoire qui s'est séparé du continent à la suite d'un tremblement de terre...
Il se passe des choses, et on ne nous le dit pas :D
fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_de_R%C3%A9#Antiquit%C3%A9


Tous les commentaires (5)

C'est pas spécifique a Paris, à Nantes par exemple, il y avait beaucoup d'îles, rattachés depuis soit a la rive droite, la rive gauche, ou l'île de Nantes. Certaines comme l'île Mabon ont tout simplement disparu.
La aussi, ça n'a rien d'un processus naturel mais bien artificiel, et plus récent que pour Paris.
On peut parler par exemple du quartier Feydeau, aménagé au XVIIIème, et fut rattaché a la rive droite dans les années 30.
Concernant l'île de Nantes, si elle est aujourd'hui en un seul morceau, elle était auparavant morcelé en une dizaine de petites îles.
Les aménagements n'ont pas impactés uniquement la Loire, mais également l'Erdre, un affluent, qui passe désormais par un tunnel pour rejoindre la Loire.
Pour revenir a paris, il y a également des affluents qui passent sous-terre a Paris.

Il s'est passé la même chose à Lyon, confluent de la Saône et du Rhône. La zone était très marécageuse (la confluence, et l'est du Rhône), et il y avait plusieurs îles le long du Rhône. Les marais ont été drainées, et les îles ont été progressivement détruites ou rattachées à la berge. Aujourd'hui, il n'y a plus d'îles ni de marais.
J'ai pas tellement de noms ou d'exemples précis, mais j'ai constaté ce phénomène sur des cartes historiques de la ville : www.linflux.com/lyon-et-region/lyon/les-plans-de-lyon/
Si vous avez du temps, vous pouvez le constater par vous-mêmes, personnellement j'ai trouvé l'exercice très intéressant ;)
(Attention, beaucoup de cartes sont orientées à l'ouest = l'ouest en haut)

L'île Saint Louis également était en deux morceaux. Elle est issue de la réunion de l'île Notre-Dame et de l'île aux vaches séparées par un petit canal qui a été comblé en 1614.
La pointe en triangle de l'ile de la cité était également séparée de l'ile et fut rattachée lors de la construction du Pont Neuf en 1578.

Et bien, on a aussi l'exemple de l'île de Ré, sur les côtes charentaises, qui est la réunion de trois îles "principales" et de petits îlots (quasiment des récifs)
De plus, la plus grande île est un promontoire qui s'est séparé du continent à la suite d'un tremblement de terre...
Il se passe des choses, et on ne nous le dit pas :D
fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_de_R%C3%A9#Antiquit%C3%A9

L'île Jurong, au Sud-ouest de Singapour, est partiellement artificielle, créée à partir de sept îles principales et de nombreux îlots.
Les bras de mer les séparant, ont été comblés de l'excédent de terre et de roche obtenues à partir de l'applanissement de chacune d'elles, ainsi que d'importation de sable depuis les pays voisins.
Les travaux ont duré une quinzaine d'années (au lieu des 35 initialement prévus), tripliquant la superficie du lieu, impulsant l'activité industrielle de la ville État.
--------------------

Rattacher des îles, pour créer des nouveaux polders, était aussi un projet que Cornélis Lely caressait.

Ingénieur civil Néerlandais, Cornélius Lely fut le concepteur des grands polders de l'Ijsselmeer, plan élaboré en 1891.
Dans ses cartons, Monsieur Lely prévoyait aussi la fermeture de la mer de Waddenzee (Nord des Pays-Bas), qui auraient permis de gagner près de 10 000 km2 supplémentaires, pour usages Agricole et Urbains.
Dans la logique de la fin du 19eme et début du 20eme, ces Pharaoniques travaux étaient jugés indispensables, pour combler la densité de population et croissance Démographique élevées.
Cependant, grâce aux améliorations nettes de rendement à l'hectare, ainsi que la fin du Baby-boom, gagner du terrain sur la mer, devenait... inutile, à partir des années 70.