Liebherr a confiance dans ses grues

Proposé par
le

Pour illustrer la fiabilité de ses grues, la société Liebherr mena en 2012 une démonstration impressionnante auprès de ses clients. Quatre grues de taille croissante étaient soulevées les unes par les autres dans un étrange ballet. La plus grande grue qui soulevait les 3 autres est capable de porter jusqu'à 3000 tonnes.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Moi ce que je trouve très impressionnant c'est la fiabilité quant à l'équilibre des charges. Une grue sans répartition équilibrée de charge ne servira pas à grand chose en même temps vu que c'est le principe fondamental de son bon fonctionnement...

a écrit : Sachez que l’installation d’une grue JMCMB, merci... ^^


Tous les commentaires (34)

Personnellement, j'aurais été impressionné si la plus grande des grues avait soulevé plus de 3000 tonnes.

Elle a soulevé ici 1430 tonnes soit moins de la moitié de la charge maximale (hors marge de sécurité). Cette démonstration est chouette, intéressante voire ludique mais impressionnante, je ne trouve pas.

Cela dit, la LR 13000 reste une belle bête avec une hauteur de levage de 236 mètres et une portée de 200 mètres et un moteur de 1000 kW. On s'en sert notamment pour charger les plateformes pétrolières sur les barges de transport.

a écrit : Personnellement, j'aurais été impressionné si la plus grande des grues avait soulevé plus de 3000 tonnes.

Elle a soulevé ici 1430 tonnes soit moins de la moitié de la charge maximale (hors marge de sécurité). Cette démonstration est chouette, intéressante voire ludique mais impressionnante, je ne tro
uve pas.

Cela dit, la LR 13000 reste une belle bête avec une hauteur de levage de 236 mètres et une portée de 200 mètres et un moteur de 1000 kW. On s'en sert notamment pour charger les plateformes pétrolières sur les barges de transport.
Afficher tout
Moi ce que je trouve très impressionnant c'est la fiabilité quant à l'équilibre des charges.

a écrit : Moi ce que je trouve très impressionnant c'est la fiabilité quant à l'équilibre des charges. Une grue sans répartition équilibrée de charge ne servira pas à grand chose en même temps vu que c'est le principe fondamental de son bon fonctionnement...

Ca ne doit pas être evident de faire un créneau en ville avec ça

Sachez que l’installation d’une grue

a écrit : L'entreprise Liebherr (toujours détenue à 100% par la famille Liebherr) est également à l'origine d'une autre installation plutôt insolite :
les 250 parasols géants (600 m² l'unité) du parvis de la mosquée du Prophète (Al-Masjid Al-Nabawi) à Médine en Arabie saoudite.

https:/
/www.lemoniteur.fr/article/250-parasols-geants-protegent-medine.537064 Afficher tout
Est-ce la même famille Liebherr des électroménagers ?

a écrit : Sachez que l’installation d’une grue JMCMB, merci... ^^

a écrit : Personnellement, j'aurais été impressionné si la plus grande des grues avait soulevé plus de 3000 tonnes.

Elle a soulevé ici 1430 tonnes soit moins de la moitié de la charge maximale (hors marge de sécurité). Cette démonstration est chouette, intéressante voire ludique mais impressionnante, je ne tro
uve pas.

Cela dit, la LR 13000 reste une belle bête avec une hauteur de levage de 236 mètres et une portée de 200 mètres et un moteur de 1000 kW. On s'en sert notamment pour charger les plateformes pétrolières sur les barges de transport.
Afficher tout
Moi ce que je trouverais vachement impressionnant, ce serait un gars capable de donner le poids d'un engin de chantier à 10 tonnes près ainsi que sa capacité de levage, rien qu'en le regardant.

C'est joli parce que chaque grue soulève une grue qui lui ressemble en plus petit, ça me fait penser aux éléphants : j'ai toujours été impressionné par le fait que les éléphanteaux ressemblent vraiment beaucoup aux adultes mais en beaucoup plus petit, et c'est ce qui a inspiré les séries d'éléphants sculptés, en bois ou en pierre : des éléphants de différentes tailles qu'on peut ranger par ordre de taille comme si c'étaient des éléphant d'un troupeau qui se suivent alors que c'est exactement la même forme à des échelles différentes, ou comme si c'étaient les grues d'une journée de présentation aux clients chez Liebherr !

a écrit : Ah.

C’est la deuxième fois que ça me le fait. Mon commentaire n’apparaît pas , du moins que la première ligne.

En fait je disais que l’installation d’une grue est très réglementée en France.
S’il y a des habitations mitoyennes ils doivent obligatoirement demander une autorisation de s
urvol de la zone et je crois qu’ils ne peuvent pas trop survoler les écoles ( à vérifier).

Aussi la charge supportée par une grue n’est pas la même tout le long de sa flèche.
Exemple :Pour une longueur de 20 m elle peut porter 3 tonnes à une longueur de 4 mètres par rapport à la cabine mais en bout de flèche à 20 mètres elle s’écroule.

Pour y avoir passé deux heures ( même si j’avais pas le droit) le métier du grutier est un métier parmi les mieux rémunéré dans le bâtiment mais aussi les plus dangereux. Pour le grutier vous êtes que des fourmis. La moindre erreur ne pardonne pas.
Afficher tout
Quand tu dis l'un des métier le plus dangereux, le danger c'est en fait pour les autres. Le grutier dans sa cabine ne risque pas grand'chose à part porter la responsabilité du danger qu'il fait courir aux autres. J'avais entendu dire qu'il a aussi une grande responsabilité dans l'organisation du chantier car ce serait lui qui déciderait dans quel ordre il va transporter les différents matériaux pour alimenter le chantier. J'aurais eu plutôt tendance à croire qu'il effectuait simplement les tâches dans l'ordre en fonction d'un planning décidé par le chef de chantier ou le contremaitre. Alors si quelqu'un en sait davantage sur le rôle du grutier dans l'organisation d'un chantier, je pense que ça peut intéresser du monde ici. Les grues ont toujours passionné les foules : j'ai travaillé sur un projet dans des bureaux dont les fenêtres donnaient sur un immeuble en construction et tout le monde regardait par les fenêtres en permanence ! Une fois j'entre dans le bureau de mon chef pour lui poser une question et je croyais qu'il me regardais et il a fini par répondre "Tiens, on livre l'escalier !", et, effectivement, on voyait derrière moi, à travers la vitre, une volée d'escalier en colimaçon préfabriqué suspendu à la grue ! Inutile de dire que le jour où une grue a été démontée sur le chantier, la productivité dans nos bureaux s'en est ressentie !

a écrit : JMCMB, merci... ^^ Ah.

C’est la deuxième fois que ça me le fait. Mon commentaire n’apparaît pas , du moins que la première ligne.

En fait je disais que l’installation d’une grue est très réglementée en France.
S’il y a des habitations mitoyennes ils doivent obligatoirement demander une autorisation de survol de la zone et je crois qu’ils ne peuvent pas trop survoler les écoles ( à vérifier).

Aussi la charge supportée par une grue n’est pas la même tout le long de sa flèche.
Exemple :Pour une longueur de 20 m elle peut porter 3 tonnes à une longueur de 4 mètres par rapport à la cabine mais en bout de flèche à 20 mètres elle s’écroule.

Pour y avoir passé deux heures ( même si j’avais pas le droit) le métier du grutier est un métier parmi les mieux rémunéré dans le bâtiment mais aussi les plus dangereux. Pour le grutier vous êtes que des fourmis. La moindre erreur ne pardonne pas.

a écrit : C'est joli parce que chaque grue soulève une grue qui lui ressemble en plus petit, ça me fait penser aux éléphants : j'ai toujours été impressionné par le fait que les éléphanteaux ressemblent vraiment beaucoup aux adultes mais en beaucoup plus petit, et c'est ce qui a inspiré les séries d'éléphants sculptés, en bois ou en pierre : des éléphants de différentes tailles qu'on peut ranger par ordre de taille comme si c'étaient des éléphant d'un troupeau qui se suivent alors que c'est exactement la même forme à des échelles différentes, ou comme si c'étaient les grues d'une journée de présentation aux clients chez Liebherr ! Afficher tout Moi ça me fait penser aux matriochkas. Il y en aurait eu deux ou trois d'plus j'avoue ça aurait eu de la gueule !

a écrit : Quand tu dis l'un des métier le plus dangereux, le danger c'est en fait pour les autres. Le grutier dans sa cabine ne risque pas grand'chose à part porter la responsabilité du danger qu'il fait courir aux autres. J'avais entendu dire qu'il a aussi une grande responsabilité dans l'organisation du chantier car ce serait lui qui déciderait dans quel ordre il va transporter les différents matériaux pour alimenter le chantier. J'aurais eu plutôt tendance à croire qu'il effectuait simplement les tâches dans l'ordre en fonction d'un planning décidé par le chef de chantier ou le contremaitre. Alors si quelqu'un en sait davantage sur le rôle du grutier dans l'organisation d'un chantier, je pense que ça peut intéresser du monde ici. Les grues ont toujours passionné les foules : j'ai travaillé sur un projet dans des bureaux dont les fenêtres donnaient sur un immeuble en construction et tout le monde regardait par les fenêtres en permanence ! Une fois j'entre dans le bureau de mon chef pour lui poser une question et je croyais qu'il me regardais et il a fini par répondre "Tiens, on livre l'escalier !", et, effectivement, on voyait derrière moi, à travers la vitre, une volée d'escalier en colimaçon préfabriqué suspendu à la grue ! Inutile de dire que le jour où une grue a été démontée sur le chantier, la productivité dans nos bureaux s'en est ressentie ! Afficher tout La grue est installée selon le PIC. Plan installation de chantier.

Auparavant on calcul combien de grues sont nécessaires selon des formules bien spécifiques du bâtiment. Et selon la charge et le temps pour réaliser le chantier on décide d’installer une ou plusieurs grues. Ensuite on dimensionne les grues et leurs capacités de charges maximales.

Le grutier risque sa vie car si il chute il a 90% de chances de mourir. Donc oui dangereux pour lui mais aussi pour les autres. Et puis il y a la pénibilité froid parfois en hiver chaud en été. Depuis on a fait des efforts avec l’installation de climatisation réversible dans la cabine.

Le grutier connaît ses fonctions car le chef de chantier, lui même dirigé par un conducteur de travaux, donne le la. Il sait quand faire la rotation des banches ou bien où placer les préfabriqués en béton armé. Mais il est en permanence en contact direct radio avec le sol et les ouvriers le guide parfois.

Il mieux payé à niveau égal avec un diplôme type bac pro. Mais pas aussi bien qu’un chargé d’affaires.

a écrit : Quand tu dis l'un des métier le plus dangereux, le danger c'est en fait pour les autres. Le grutier dans sa cabine ne risque pas grand'chose à part porter la responsabilité du danger qu'il fait courir aux autres. J'avais entendu dire qu'il a aussi une grande responsabilité dans l'organisation du chantier car ce serait lui qui déciderait dans quel ordre il va transporter les différents matériaux pour alimenter le chantier. J'aurais eu plutôt tendance à croire qu'il effectuait simplement les tâches dans l'ordre en fonction d'un planning décidé par le chef de chantier ou le contremaitre. Alors si quelqu'un en sait davantage sur le rôle du grutier dans l'organisation d'un chantier, je pense que ça peut intéresser du monde ici. Les grues ont toujours passionné les foules : j'ai travaillé sur un projet dans des bureaux dont les fenêtres donnaient sur un immeuble en construction et tout le monde regardait par les fenêtres en permanence ! Une fois j'entre dans le bureau de mon chef pour lui poser une question et je croyais qu'il me regardais et il a fini par répondre "Tiens, on livre l'escalier !", et, effectivement, on voyait derrière moi, à travers la vitre, une volée d'escalier en colimaçon préfabriqué suspendu à la grue ! Inutile de dire que le jour où une grue a été démontée sur le chantier, la productivité dans nos bureaux s'en est ressentie ! Afficher tout Lors d'un chantier, on veut à tout prix se rapprocher de ce qu'on appelle "la saturation de grue". Cela n'a rien à voir avec ces capacités techniques, de ce côté, on a plutôt tendance à ne pas vouloir surcharger la grue pour des raisons évidentes de sécurité.

La saturation de grue vise en fait à combiner sur un chantier plusieurs facteurs : nombre de grues, taille des grues, nombre d'heure de travail. Une grue immobilisée sur chantier, ça coute très cher donc il faut qu'elle soit ni trop grosse, ni trop petite, qu'elle soit bien positionnée, qu'il y en ait ni trop peu ni trop sur le chantier et enfin qu'elle fonctionne le plus possible. D'ailleurs, dans les plannings, on emploie souvent une unité assez particulière qui est l'heure grue (hG) qui permet d'estimer la saturation de grue avant chantier pour qu'elle soit maximale.

Le grutier est responsable du bon déroulement d'un chantier au cours de la journée et dans son rayon d'action. C'est à dire que sa grue doit amener les bons matériaux aux bons endroits aux bons moments dans le cercle définit par la portée de sa grue. Mais il suit tout de même le planning chantier établie par la phase APD du projet. Le grutier va organiser les "sous-phases" à la journée avec le chef de chantier à la radio mais il n'organise pas le chantier. S'ils sont bien payés c'est parce qu'ils sont peu nombreux à être qualifiés et que le métier possède de fortes responsabilités et qu'il reste difficile (manoeuvrer une lourde charge avec du vent et peu de visibilité, c'est pas si simple).

a écrit : Lors d'un chantier, on veut à tout prix se rapprocher de ce qu'on appelle "la saturation de grue". Cela n'a rien à voir avec ces capacités techniques, de ce côté, on a plutôt tendance à ne pas vouloir surcharger la grue pour des raisons évidentes de sécurité.

La saturation de grue
vise en fait à combiner sur un chantier plusieurs facteurs : nombre de grues, taille des grues, nombre d'heure de travail. Une grue immobilisée sur chantier, ça coute très cher donc il faut qu'elle soit ni trop grosse, ni trop petite, qu'elle soit bien positionnée, qu'il y en ait ni trop peu ni trop sur le chantier et enfin qu'elle fonctionne le plus possible. D'ailleurs, dans les plannings, on emploie souvent une unité assez particulière qui est l'heure grue (hG) qui permet d'estimer la saturation de grue avant chantier pour qu'elle soit maximale.

Le grutier est responsable du bon déroulement d'un chantier au cours de la journée et dans son rayon d'action. C'est à dire que sa grue doit amener les bons matériaux aux bons endroits aux bons moments dans le cercle définit par la portée de sa grue. Mais il suit tout de même le planning chantier établie par la phase APD du projet. Le grutier va organiser les "sous-phases" à la journée avec le chef de chantier à la radio mais il n'organise pas le chantier. S'ils sont bien payés c'est parce qu'ils sont peu nombreux à être qualifiés et que le métier possède de fortes responsabilités et qu'il reste difficile (manoeuvrer une lourde charge avec du vent et peu de visibilité, c'est pas si simple).
Afficher tout
Tu travailles dans le bâtiment tybs?

a écrit : La grue est installée selon le PIC. Plan installation de chantier.

Auparavant on calcul combien de grues sont nécessaires selon des formules bien spécifiques du bâtiment. Et selon la charge et le temps pour réaliser le chantier on décide d’installer une ou plusieurs grues. Ensuite on dimensionne les grues
et leurs capacités de charges maximales.

Le grutier risque sa vie car si il chute il a 90% de chances de mourir. Donc oui dangereux pour lui mais aussi pour les autres. Et puis il y a la pénibilité froid parfois en hiver chaud en été. Depuis on a fait des efforts avec l’installation de climatisation réversible dans la cabine.

Le grutier connaît ses fonctions car le chef de chantier, lui même dirigé par un conducteur de travaux, donne le la. Il sait quand faire la rotation des banches ou bien où placer les préfabriqués en béton armé. Mais il est en permanence en contact direct radio avec le sol et les ouvriers le guide parfois.

Il mieux payé à niveau égal avec un diplôme type bac pro. Mais pas aussi bien qu’un chargé d’affaires.
Afficher tout
Tu oublies aussi le fait d’uriner dans une bouteille ;) vu que le grutier ne descend pas toutes les heures.

a écrit : Tu oublies aussi le fait d’uriner dans une bouteille ;) vu que le grutier ne descend pas toutes les heures. Pourquoi une bouteille ? Ce métier doit être assez pénible pour ne pas se priver d'utiliser plutôt un bocal !