La porte « attrape-gros » du monastère de Santa Maria d’Alcobaça

Proposé par
le

Le monastère de Santa Maria d’Alcobaça, au Portugal, considéré comme un chef-d’œuvre de l’art gothique cistercien, comporte un détail insolite, qui illustre bien l’ascétisme prôné par ses membres : une porte « pega gordo » (« attrape-gros » en français) qui ne mesure que 32 centimètres de large.

Les moines se devaient de pouvoir passer par cette porte, ouvrant sur le réfectoire, sans quoi ils étaient privés de nourriture jusqu’à ce qu’ils aient perdu suffisamment de poids.


Commentaires préférés (3)

C'est une superbe anecdote pour le coup. Les photos du monastères sont sublimes et l'information de l'anecdote est franchement intéressante.

Je ne cache pas que, ayant réalisé des plans d'évacuation incendie ou des plans d'accès PMR, ce genre de porte me donne des sueurs froides mais l'idée semble bonne à priori ^^.

Cela me rappelle un restaurant asiatique avec menu à volonté qui faisait des réductions pour les plus maigres en faisant passer les clients dans des portes de plus en plus petites.

Ok , le moine il rentre en forçant un peu , mais après le repas , il fait comment pour sortir ?

a écrit : Ok , le moine il rentre en forçant un peu , mais après le repas , il fait comment pour sortir ? Mieux vaut ne pas sortir. Le moine peut ainsi grossir à volonté avec, en plus, l'excuse de ne pouvoir sortir faire ses tâches ^^


Tous les commentaires (14)

J'espère qu'on pouvait passer de profil sinon de face je ne pourrais jamais passer.

C'est une superbe anecdote pour le coup. Les photos du monastères sont sublimes et l'information de l'anecdote est franchement intéressante.

Je ne cache pas que, ayant réalisé des plans d'évacuation incendie ou des plans d'accès PMR, ce genre de porte me donne des sueurs froides mais l'idée semble bonne à priori ^^.

Cela me rappelle un restaurant asiatique avec menu à volonté qui faisait des réductions pour les plus maigres en faisant passer les clients dans des portes de plus en plus petites.

Ok , le moine il rentre en forçant un peu , mais après le repas , il fait comment pour sortir ?

a écrit : Ok , le moine il rentre en forçant un peu , mais après le repas , il fait comment pour sortir ? Mieux vaut ne pas sortir. Le moine peut ainsi grossir à volonté avec, en plus, l'excuse de ne pouvoir sortir faire ses tâches ^^

a écrit : J'espère qu'on pouvait passer de profil sinon de face je ne pourrais jamais passer. Je ne passerai pas de profil non plus ^^

"Par soucis d'inclusion le monastère, en 2021, élargira cette section..."
#PrayAtEverySize

a écrit : Ok , le moine il rentre en forçant un peu , mais après le repas , il fait comment pour sortir ? Extrait de la 2ème source :
"Les moines, qui mangeaient au réfectoire étaient obligés d'aller chercher leur nourriture dans la cuisine juxtant la salle à manger. Personne ne faisant le service. Le problème était qu'ils devaient passer par une porte, appelée porte “pega gordo”, "attrape-gros" en français, qui mesure 2 mètres de haut et seulement 32 centimètres de large. Ceux qui ne pouvaient pas la passer se retrouvaient sans manger et perdaient évidemment du poids rapidement."
Cette porte se situe apparemment entre le réfectoire (où les moines mangeaient) et la cuisine (où ils allaient chercher leur repas et revenaient au réfectoire). Ils ne mangeaient donc pas entre deux.

Du coup :
- 1 ) je n'aurais pas pu être moine au Portugal, que ce soit de face ou de profil, même en forçant beaucoup
- 2 ) À part la recette secrète des tartelettes à la crème, je ne vois pas ce que nous a apporté la cuisine lusitanienne, donc la punition n'est peut-être pas si terrible que ça

NB, si vous avez des info sur l'apport de la cuisine portugaise, n'hésitez pas à me le dire. MAIS les 365 recettes de Bacalhau NE comptent PAS

a écrit : Du coup :
- 1 ) je n'aurais pas pu être moine au Portugal, que ce soit de face ou de profil, même en forçant beaucoup
- 2 ) À part la recette secrète des tartelettes à la crème, je ne vois pas ce que nous a apporté la cuisine lusitanienne, donc la punition n'est peut-être pas si terrible que
ça

NB, si vous avez des info sur l'apport de la cuisine portugaise, n'hésitez pas à me le dire. MAIS les 365 recettes de Bacalhau NE comptent PAS
Afficher tout
@René, dire d'un pays (soit dit en passant, le mien, mais ça n'est pas le sujet) qu'il n'a rien apporté à la cuisine, est un peu exagéré... Tous les pays, ethnies, régions... ont adapté, créé, détourné des recettes...
Pour le Portugal, citons juste la cataplana, une sorte de double sauteuse, servant à préparer du porc... Ça ressemble à un double wok avec une charnière et on y fait sauter la viande avec des légumes, ou à faire mijoter à couvert...
Et pour revenir à l'absence de cuisine portugaise, je citerai les desserts portugais, riches mais savoureux, le "bacalhau com natas" une recette de morue gratinée avec des pommes de terre à la béchamel, j'en mangerai sur la tête d'un pouilleux, le caldo verde, une soupe de choux, le coçido...
Voilà...

A l'inverse au HEART ATTACK GRILL (Restaurant à LAS VEGAS) les clients pesant plus de 350 livres (près de 159 kg) mangent gratuitement s'ils se font peser par un « médecin » (le chef cuisinier/gérant) ou une « infirmière » (serveuse) avant chaque hamburger. Tout un concept !

a écrit : C'est une superbe anecdote pour le coup. Les photos du monastères sont sublimes et l'information de l'anecdote est franchement intéressante.

Je ne cache pas que, ayant réalisé des plans d'évacuation incendie ou des plans d'accès PMR, ce genre de porte me donne des sueurs froides
mais l'idée semble bonne à priori ^^.

Cela me rappelle un restaurant asiatique avec menu à volonté qui faisait des réductions pour les plus maigres en faisant passer les clients dans des portes de plus en plus petites.
Afficher tout
pour le restaurant asiatique je trouve cela assez malaisant
ca fait assez bodyshaming d'ailleurs. et puis c'est bizarre de faire cela dans un resto à volonté, ils n'ont qu'à faire payer au poids de ce que tu manges.

a écrit : pour le restaurant asiatique je trouve cela assez malaisant
ca fait assez bodyshaming d'ailleurs. et puis c'est bizarre de faire cela dans un resto à volonté, ils n'ont qu'à faire payer au poids de ce que tu manges.
Ils ont simplement du faire des statistiques et se rendre compte qu'un gros mangeait plus pour le même prix du menu. Je ne vois pas vraiment le problème.

Les étudiants, les familles nombreuses, les personnes âgées ont parfois des réductions dans les restaurants et certains lieux. C'est du "catégorie sociale shaming" ?

Je digresse surement par rapport à ton commentaire mais j'ai beaucoup de mal à accepter ces concepts "d'antibodyshaming". Se moquer du physique de quelqu'un c'est ignoble, mais par contre dire que n'importe quelle corpulence est normal, c'est tout aussi ignoble. Être obèse ou être trop maigre, ce sont des maladies, ce n'est pas normal et c'est encore moins sain.

La gourmandise étant l'un des 7 péchés capitaux, cette porte en est une belle représentation

a écrit : Du coup :
- 1 ) je n'aurais pas pu être moine au Portugal, que ce soit de face ou de profil, même en forçant beaucoup
- 2 ) À part la recette secrète des tartelettes à la crème, je ne vois pas ce que nous a apporté la cuisine lusitanienne, donc la punition n'est peut-être pas si terrible que
ça

NB, si vous avez des info sur l'apport de la cuisine portugaise, n'hésitez pas à me le dire. MAIS les 365 recettes de Bacalhau NE comptent PAS
Afficher tout
Mouais, à la limite de l’insultant la deuxième partie de ton commentaire. Si un jour tu mets les pieds au Portugal tu sauras qu’on y mange très bien.