Marie-Madeleine Fourcade, figure de la Résistance

Proposé par
le

Peu connue du grand public, Marie-Madeleine Fourcade est pourtant un des grands personnages de la Résistance française. En mai 1941, sous le nom de code Poz 55, elle devient le chef d'un des plus grands réseaux de résistance, Alliance, agissant pour le compte de l'Intelligence Service britannique et coordonnant l'action de 3000 agents.


Commentaires préférés (3)

Je le savais déjà! C'était le nom de mon Lycee... ;)

Posté le

unknown

(76)

Répondre

a écrit : C'est la resistance qui instauré le droit de vote des femmes en 1946, apres la victoire sur le nazisme.. Le vote des Françaises résulte d'une ordonnance du 21 avril 1944 prise par le Gouvernement provisoire du général de Gaulle, à Alger : "les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes" mais il faut attendre les soubresauts de la Libération de 1945 pour qu'enfin les Françaises votent pour la première fois.

Posté le

unknown

(115)

Répondre

a écrit : En cherchant d'autres références je m'aperçoit que je me suis trompé.
Marie-Madeleine Fourcade n'est pas la seule femme chef de réseau.
Il y a en a au moins 2 autres : Germaine Tillion ( chef du réseau du Musée de l'Homme) et Hélène Studler (qui organisera l'évasion de François Mit
érrand).
Pour être exact il faudrait dire l'une des rares femmes chefs de réseau.
Afficher tout
Pour ce qui est de Mitterand, ce n'est peut être pas ce qu'elle a fait de mieux...

Posté le

unknown

(54)

Répondre


Tous les commentaires (31)

Pas de mysoginisme dans la résistance !

Posté le

unknown

(4)

Répondre

a écrit : Pas de mysoginisme dans la résistance ! Je pense que en ce temp la tous le monde était Accepte

Posté le

unknown

(7)

Répondre

a écrit : Pas de mysoginisme dans la résistance ! C'est la resistance qui instauré le droit de vote des femmes en 1946, apres la victoire sur le nazisme..

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Je le savais déjà! C'était le nom de mon Lycee... ;)

Posté le

unknown

(76)

Répondre

a écrit : C'est la resistance qui instauré le droit de vote des femmes en 1946, apres la victoire sur le nazisme.. Pascal Paoli, en 1755, a fait voter le droit de vote en Corse pour les femmes. En Corse uniquement puisque cette île a été la première république constitutionnelle.

C'est en 1945 que les Françaises ont voté (élections communales je crois). Pas en 46. A vérifier...

Posté le

unknown

(7)

Répondre

a écrit : C'est la resistance qui instauré le droit de vote des femmes en 1946, apres la victoire sur le nazisme.. Le vote des Françaises résulte d'une ordonnance du 21 avril 1944 prise par le Gouvernement provisoire du général de Gaulle, à Alger : "les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes" mais il faut attendre les soubresauts de la Libération de 1945 pour qu'enfin les Françaises votent pour la première fois.

Posté le

unknown

(115)

Répondre

a écrit : Pascal Paoli, en 1755, a fait voter le droit de vote en Corse pour les femmes. En Corse uniquement puisque cette île a été la première république constitutionnelle.

C'est en 1945 que les Françaises ont voté (élections communales je crois). Pas en 46. A vérifier...
Il ne faut pas confondre droit de vote et vote, mais tu as raison c'est le 29 avril 1945 qu'elles ont voté pour la première fois pour les municipales.
En ce qui concerne la Corse elle n'est devenue française qu'en 1769 (8 mai 1769 alors que Napoléon est né le 15 août) après que les Génois ont demandé l'aide de la France pour résoudre les problèmes avec Paoli.

Posté le

unknown

(11)

Répondre

a écrit : Je pense que en ce temp la tous le monde était Accepte On ne parle pas de femmes dans la Résistance mais de chef de réseau.

Posté le

unknown

(1)

Répondre

En cherchant d'autres références je m'aperçoit que je me suis trompé.
Marie-Madeleine Fourcade n'est pas la seule femme chef de réseau.
Il y a en a au moins 2 autres : Germaine Tillion ( chef du réseau du Musée de l'Homme) et Hélène Studler (qui organisera l'évasion de François Mitérrand).
Pour être exact il faudrait dire l'une des rares femmes chefs de réseau.

Posté le

unknown

(10)

Répondre

a écrit : En cherchant d'autres références je m'aperçoit que je me suis trompé.
Marie-Madeleine Fourcade n'est pas la seule femme chef de réseau.
Il y a en a au moins 2 autres : Germaine Tillion ( chef du réseau du Musée de l'Homme) et Hélène Studler (qui organisera l'évasion de François Mit
érrand).
Pour être exact il faudrait dire l'une des rares femmes chefs de réseau.
Afficher tout
Pour ce qui est de Mitterand, ce n'est peut être pas ce qu'elle a fait de mieux...

Posté le

unknown

(54)

Répondre

Comme dans beaucoup de cas c'est la forcément ceux qui en parlent le plus qui en ont fait le plus.
On parle aussi peu du colonel Ollivier et de son réseau Jade Amicol.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Pour ce qui est de Mitterand, ce n'est peut être pas ce qu'elle a fait de mieux... Cela n'engage que toi et c'est un jugement de valeur personnel que je ne partage pas et sans doute beaucoup de résistants.

Posté le

unknown

(10)

Répondre

a écrit : Cela n'engage que toi et c'est un jugement de valeur personnel que je ne partage pas et sans doute beaucoup de résistants. En même temps, c'est un des rares résistants connus qui a pris plaisir à dîner avec un collaborateur nazi...

Posté le

unknown

(4)

Répondre

a écrit : Cela n'engage que toi et c'est un jugement de valeur personnel que je ne partage pas et sans doute beaucoup de résistants. Mitterrand était un homme intelligent. Suffisamment pour comprendre dès 1942 (comme De Gaulle et Churchill) que les nazis perdraient la guerre. Opportuniste, il a su retourner sa veste à temps, quand d'autres il est vrai étaient entrés en Résistance dès juin 40.

Posté le

unknown

(5)

Répondre

a écrit : Pascal Paoli, en 1755, a fait voter le droit de vote en Corse pour les femmes. En Corse uniquement puisque cette île a été la première république constitutionnelle.

C'est en 1945 que les Françaises ont voté (élections communales je crois). Pas en 46. A vérifier...
Et le préambule déclare pour la première fois dans l'histoire de l'humanité: "Les hommes naissent libres et égaux en droits"

Posté le

unknown

(0)

Répondre

le musée de Lyon(j'ai oublié le nom) parle très bien de l'implication des femmes lors de la résistance. Si vous pouvez y aller, allez y ! c'est très intéressant.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Cela n'engage que toi et c'est un jugement de valeur personnel que je ne partage pas et sans doute beaucoup de résistants. Demande un peu a la légion étrangère ce qu'elle pense du rôle de l'opportuniste et de ses potes syndicalistes dans le bordel d'Indochine en1954... Les résistants cautionnent?
Et sa belle décoration de la francisque...
On oublie un peu vite non?
Tourner sa veste, c'est le minimum.... Plutôt aller la ou le vent pousse et ne penser qu'à sa gueule...

Posté le

unknown

(6)

Répondre

a écrit : En même temps, c'est un des rares résistants connus qui a pris plaisir à dîner avec un collaborateur nazi... Le drapeau français ne s'est pas laissé abusé lui!
La preuve, le jour de son enterrement il s'est barré du cercueil...
Des signes qui ne trompent pas...
Vive la France !

Posté le

unknown

(3)

Répondre