La signification du logo FNAC

Proposé par
Pierre
le

Le nom de la chaîne de magasins Fnac est un acronyme qui désigne la Fédération Nationale d'Achat des Cadres. En effet, à l'origine, les magasins n'étaient pas ouverts au public mais uniquement aux cadres qui pouvaient y acheter du matériel photo et vidéo.


Commentaires préférés (3)

Pour ca que cest aussi cher ?

Posté le

unknown

(317)

Répondre

Je croyais a force de tout le temps chercher les vendeurs que ça voulais dire "Faut Nous Attraper Co--ard"?

Posté le

unknown

(371)

Répondre

NON !

À l'origine de la FNAC, ce sont des carnets de réduction vendus à des consommateurs (-20%) qu'André Essel et Max Théret négocient auprès de commerçants. Le nom choisi était Fédération Nationale d'Achat. FNA qui, prononcé n'était pas très joli.

Ils ont décidé d' y ajouter le C pour que cela sonne mieux "fnaque". Le C n'a aucune signification.

EN 1954, il n'y avait aucun magasin. Quelques mois plus tard, ce n'est que par le hasard lié au métier d'André Essel (développement et tirage photo) ils achètent Boulevard Sébastopol à Paris la première boutique qui vendra appareils photo, postes à transistor et les premières télévision, et ce avec une remise commerciale de 20%.

Le disque et le livre sont venus beaucoup plus tard (20 après en fait) lors de l'acquisition de l'immeuble où se trouve la Fnac Montparnasse, Rue de Rennes (qui est devenu aussi le siège, mais depuis cela a changé).

C'est parce que la surface commerciale disponible était trop importante qu'André Essel a eu l'idée de demander aux clients ce qu'ils souhaitaient que la librairie a été créée et ce grâce au concours de Simone Mussard.

Allées larges, libre consultation des livres, plan de classement ont été les idées révolutionnaires qui ont permis à la FNAC d'être le premier libraire de France.

Quant à la remise -20% elle a disparu avec la loi Lang, et un procès perdu de la BD fournie en Belgique ; quant au 5%, cette remise a disparu également avec le nouvel actionnaire, le groupe PPR.

L'esprit FNAC a lui sombré avec le capitalisme de cette société qui n"avait absolument pas été conçue ainsi.

Si vous n'étiez pas trotskiste ou anarchiste, vous n'étiez pas FNAC.....

Posté le

unknown

(275)

Répondre


Tous les commentaires (33)

Pour ca que cest aussi cher ?

Posté le

unknown

(317)

Répondre

LA FNAC confond érotisme et pragmatisme, voire opportunisme.

Demander 69 euros pour installer une TV en ne faisant qu'un scan automatique, sans vérifier que ttes les chaines sont bien là, c'est très moyen; ma

Posté le

unknown

(2)

Répondre

Effectivement en 1954, lors de la création, la FNAC était réservér aux cadres. Maintenant la signification est tout simplement Fédération Nationale d'AChats.

Posté le

unknown

(17)

Répondre

Je croyais a force de tout le temps chercher les vendeurs que ça voulais dire "Faut Nous Attraper Co--ard"?

Posté le

unknown

(371)

Répondre

Ca devait faire longtemps alors parce que dans le film Le Grand Blond avec Pierre Richard, un moments ils entrent dans une Fnac et ça avait l'ai d'être déja comme maintenant (avec le matériel de l'époque évidement)
en 1972

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Réservé aux cadres mais surtout au portefeuille qu'ils sont censé avoir bien garnis, contrairement aux prolétaires. Ségrégation !

Posté le

unknown

(4)

Répondre

Un peut comme feu la CAMIF qui, je croit, n'était réservé qu'au fonctionnaires à l'origine, puis ouvert au public (avant de déposer le bilan il y a quelques années)...

Posté le

unknown

(5)

Répondre

A l'origine, la FNAC vendait également de l'électroménager petit et grand. Puis il ont pris le parti de se spécialiser dans la culture.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

"Faut Nous Attraper Connard"
Cf, le sketch de Vérino sur la FNAC..

Posté le

unknown

(6)

Répondre

NON !

À l'origine de la FNAC, ce sont des carnets de réduction vendus à des consommateurs (-20%) qu'André Essel et Max Théret négocient auprès de commerçants. Le nom choisi était Fédération Nationale d'Achat. FNA qui, prononcé n'était pas très joli.

Ils ont décidé d' y ajouter le C pour que cela sonne mieux "fnaque". Le C n'a aucune signification.

EN 1954, il n'y avait aucun magasin. Quelques mois plus tard, ce n'est que par le hasard lié au métier d'André Essel (développement et tirage photo) ils achètent Boulevard Sébastopol à Paris la première boutique qui vendra appareils photo, postes à transistor et les premières télévision, et ce avec une remise commerciale de 20%.

Le disque et le livre sont venus beaucoup plus tard (20 après en fait) lors de l'acquisition de l'immeuble où se trouve la Fnac Montparnasse, Rue de Rennes (qui est devenu aussi le siège, mais depuis cela a changé).

C'est parce que la surface commerciale disponible était trop importante qu'André Essel a eu l'idée de demander aux clients ce qu'ils souhaitaient que la librairie a été créée et ce grâce au concours de Simone Mussard.

Allées larges, libre consultation des livres, plan de classement ont été les idées révolutionnaires qui ont permis à la FNAC d'être le premier libraire de France.

Quant à la remise -20% elle a disparu avec la loi Lang, et un procès perdu de la BD fournie en Belgique ; quant au 5%, cette remise a disparu également avec le nouvel actionnaire, le groupe PPR.

L'esprit FNAC a lui sombré avec le capitalisme de cette société qui n"avait absolument pas été conçue ainsi.

Si vous n'étiez pas trotskiste ou anarchiste, vous n'étiez pas FNAC.....

Posté le

unknown

(275)

Répondre

a écrit : Un peut comme feu la CAMIF qui, je croit, n'était réservé qu'au fonctionnaires à l'origine, puis ouvert au public (avant de déposer le bilan il y a quelques années)... La CAMIF était réservée à l'origine à l'éducation nationale, puis à d'autres fonctionnaires petit à petit, pour survivre je pense…

Posté le

iphone

(4)

Répondre

Et c'est devenu une celebre entreprise.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Et comment ils verifiaient le statut de cadre?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Pour ca que cest aussi cher ? ca c est sur

Posté le

android

(0)

Répondre

la patron de fnac voulait aussi un "nom qui claque comme Kodak"

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : la patron de fnac voulait aussi un "nom qui claque comme Kodak" Bien lancé!!

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Moi qui croyait que c'était Fraction Non Amortie de Coût !!! I'm out!!

Posté le

iphone

(0)

Répondre