Faut-il souffler sur ou au-dessus de son café pour le refroidir ?

Proposé par
Jojo06
le

Lorsque vous soufflez sur un café chaud, ce n'est pas parce que l'air que vous soufflez est froid que le café refroidit, mais parce que vous chassez la vapeur qui s'en échappe avec de l'air sec. C'est le phénomène de pression de vapeur saturante qui joue et fait évaporer l'eau, ce qui refroidit le café car c'est une opération qui absorbe beaucoup d'énergie, surtout lorsque l'air est sec.

Ainsi, il ne faut pas souffler sur le café mais bien au-dessus pour en chasser l'air humide et le refroidir rapidement.


Commentaires préférés (3)

J'ai toujourq le reflexe de souffler sur une glace... XD

Posté le

unknown

(263)

Répondre

Pour la différence entres sur ou dessus je pense que c'est tous simplement l'orientation du souffle qui change.
C'est a dire que sûr on souffle directement sur le café, vous savez en produisant de petites vaguelettes ;) (Attention pas trop fort).
Et dessus on souffle sans "toucher " le café, au dessus de la tasse par exemple. Ce qui peut éviter des éclaboussement intempestifs.

Sinon j'adore le filtre anti lapinou LOL.

Posté le

unknown

(63)

Répondre

Ouf....ça devient intense.
Et si on le laissait refroidir tout seul ?

Posté le

unknown

(68)

Répondre


Tous les commentaires (37)

C'est aussi pour cela que l'on peut refroidir une soupe en soufflant dessus mais qu'il ne sert à rien de souffler sur une glace pour la réchauffer.

Posté le

unknown

(10)

Répondre

J'ai toujourq le reflexe de souffler sur une glace... XD

Posté le

unknown

(263)

Répondre

Je ne comprends pas ce que tu veux dire par " il ne faut pas souffler dans le café mais au dessus"
Comment veux tu souffler dans le café ?
Quelque pourrais t'il me renseigner sil vous plait?

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Excusez moi je n'ai juste pas compris la différence entre sur le café et au dessus?
Quand pourras ton effacer nos propres commentaires Philippe?

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Pour la différence entres sur ou dessus je pense que c'est tous simplement l'orientation du souffle qui change.
C'est a dire que sûr on souffle directement sur le café, vous savez en produisant de petites vaguelettes ;) (Attention pas trop fort).
Et dessus on souffle sans "toucher " le café, au dessus de la tasse par exemple. Ce qui peut éviter des éclaboussement intempestifs.

Sinon j'adore le filtre anti lapinou LOL.

Posté le

unknown

(63)

Répondre

AAAAHHH !!! Alors ca c'est fort !!!!
Je ferai mon malin et soufflerai au dessus et pas sur maintenant ;)

Posté le

unknown

(4)

Répondre

Dans le même registre: vous avez du café brûlant, un peu de lait froid et 5 min avant de sortir. Votre mission, si vous l'acceptez: boire un café le plus tiède possible. Vous avez le choix entre ajouter le lait maintenant et attendre 5 minutes ou bien attendre 5 minutes, puis rajouter le lait.

Réponse: il faut choisir la solution numéro (10-3+1)/4 (je mettrai le "pourquoi" demain pour ceux qui veulent deviner)

Posté le

unknown

(8)

Répondre

Bon ça c'est à vérifier de plus près !!

Posté le

unknown

(3)

Répondre

Calmez-vous les filles! :) c'est vrai que l'anecdote est mal racontée et qu'il arrive qu'un phénomène que l'on croit isolable peut avoir plusieurs causes. Vous avez resorti vos cours de thermodynamique et conclu avec brio que le truc du café qui refroidi à une autre cause! Les deux phénomènes sont isolables à mon avis. Tout est une question de proportions!

Posté le

unknown

(2)

Répondre

Ce qui m'interpelle, c'est de dire que c'est en soufflant de l'air sec qu'on refroidit le café. Or, on ne souffle pas de l'air sec. La preuve : la buée si on souffle sur une vitre.

Posté le

unknown

(4)

Répondre

Interressant...
Bref j'ai pas encore eu le privilège de lire un seul commentaire de lapinou...

Posté le

unknown

(5)

Répondre

Le même phenemene fais que l on peu rafraichir l eau de sa gourde en plein Sahara a condition de la verser dans un récipient très large et de la laisser en plein soleil sous le sirroco

Posté le

unknown

(1)

Répondre

La difference de temperature et la vitesse de lair soufflé sont les effets predominants ( q =h S deltaT avec h fonction de la vitesse de lecoulement , voir exemple de la solution de blasius sur une plaque plane pour mieux comprendre), donc plus c froid plus ca refroidit mieux, cest faux ce que tas dit au debut

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Oui mais tu ne refroidirais beaucoup ton eau dans le Sahara si?
Je veux bien lexplication du lait sil te plait?

Posté le

unknown

(2)

Répondre

Tu dis :"Mais si ! (cf. web.lmd.jussieu.fr/~jldufres/Manip/evapor.html). La chaleur latente de vaporisation de l'eau est environ de 2,3 kJ/g alors que seulement 1,4 J/g sont nécessaires pour abaisser de 1 °C de l'eau (soit 2000 fois mois environ !). "
C'est bien plus compliqué que ça !! Déjà il y a plus de matière concernée par le transfert thermique que par l'évaporation et ensuite ce n'est pas tant la chaleur que la conductibilité thermique des composés qui entre en jeu ( la partie cinétique est loin d'être négligeable ici )

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Ouf....ça devient intense.
Et si on le laissait refroidir tout seul ?

Posté le

unknown

(68)

Répondre

De combien de degrés peux tu faire baisser ton eau dans le Sahara?
Mais ca nexplique toujours pas pourquoi il fait mettre le lait après???

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Oui mais tu ne refroidirais beaucoup ton eau dans le Sahara si?
Je veux bien lexplication du lait sil te plait?
(j'avais oublié, désolé)

Le refroidissement est d'autant plus rapide qu'il y a une différence de températures.
cas 1: on ajoute un volume de lait froid au volume de café, la température de l'ensemble baisse (disons instantanément) et on part pour 5 min de refroidissement de l'enseble, avec une température basse. La différence entre la temp du liquide et ambiante n'est pas grande, le tout refroidit lentement.

cas 2: on laisse refroidir le café br^lant pendant 5 min, la température baisse rapidement. En ajoutant le lait à la fin, on abaisse encore la température.

Un beau travail détaillé sur le sujet est la: www.ulb.ac.be/eau/docs/auderghem/cafeole1.htm (il y a probablement mieux mais c'est ce que j'ai trouvé en premier, avec toutes les délicieuses éqauations :))

Posté le

unknown

(11)

Répondre

Oui, et vous allez soutenir que boire de l'eau gazeifiée est mauvais pour la santé donc. De plus j'imagine mal le café se gorger de CO2 juste en soufflant dessus...

Posté le

unknown

(0)

Répondre