L'histoire mouvementée de la PlayStation

Proposé par
le

En 1994, Nintendo développa conjointement avec Sony un module permettant la lecture de CD-ROM pour sa console Super-Nintendo. Suite à un désaccord entre les sociétés sur des questions de droits, Nintendo rompra le contrat. Sony continuera le développement seul, le nom de code de l'appareil était Play Station.


Commentaires préférés (3)

Un divorce qui a dû couter cher à Nintendo. En tout cas très intéressant de connaître cette petite histoire.

Posté le

android

(212)

Répondre

a écrit : Imaginez, si le contrat avait été signé on aurait peut-être jamais vu la gameboy.
Couter cher, Nintendo s'en sors plutôt bien aujourd'hui face à sa concurrence avec d'autres supports.
Je pense que la GameBoy est sortie avant 1994. En tout cas, pour une fois, jlsd, ma geekerie sert au moins à quelque chose...

Posté le

android

(165)

Répondre

Grosse pensée au "meilleur jeu de tous les temps" Zelda : Ocarina Of Time

Posté le

iphone

(170)

Répondre


Tous les commentaires (155)

Un divorce qui a dû couter cher à Nintendo. En tout cas très intéressant de connaître cette petite histoire.

Posté le

android

(212)

Répondre

Imaginez, si le contrat avait été signé on aurait peut-être jamais vu la gameboy.
Couter cher, Nintendo s'en sors plutôt bien aujourd'hui face à sa concurrence avec d'autres supports.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Oui, je pense qu'ils ont dû s'en mordre les doigts à l'époque !

Posté le

iphone

(19)

Répondre

et voilà comment passer à côté d'un paquet d'argent...

Posté le

android

(13)

Répondre

ah ba nintendo l a bien eu dans l os ! ils ont dû pleurer en voyant le succès lol

Posté le

android

(0)

Répondre

Des fois des ruptures de contrat pareille peut mettre fin a la vie d'une société. Malgré cette occasion en or loupé par Nintendo celui ci s'en sort pas mal aujourd'hui.

Posté le

website

(26)

Répondre

a écrit : Imaginez, si le contrat avait été signé on aurait peut-être jamais vu la gameboy.
Couter cher, Nintendo s'en sors plutôt bien aujourd'hui face à sa concurrence avec d'autres supports.
Nintendo s'en sort plutôt bien aujourd'hui, oui mais ça aurait certainement était mieux si le partenariat n'avait pas été rompu.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : et voilà comment passer à côté d'un paquet d'argent... Certes... Mais qui pouvais le savoir?? Tu prendrais le volant si tu savais que demain il t'arrivera un accident..??

Posté le

website

(28)

Répondre

a écrit : Imaginez, si le contrat avait été signé on aurait peut-être jamais vu la gameboy.
Couter cher, Nintendo s'en sors plutôt bien aujourd'hui face à sa concurrence avec d'autres supports.
Je pense que la GameBoy est sortie avant 1994. En tout cas, pour une fois, jlsd, ma geekerie sert au moins à quelque chose...

Posté le

android

(165)

Répondre

a écrit : Imaginez, si le contrat avait été signé on aurait peut-être jamais vu la gameboy.
Couter cher, Nintendo s'en sors plutôt bien aujourd'hui face à sa concurrence avec d'autres supports.
La ou le Gameboy est sorti avant 1994... Et la PS en 1995 ou 1996 de mémoire...

Posté le

iphone

(5)

Répondre

a écrit : et voilà comment passer à côté d'un paquet d'argent... En fait pas vraiment, le contrat entre les deux sociétés établi par Sony prévoyait que Sony jouisse des royalties sur tous les jeux produit sur le support, clause donc très défavorable à Nintendo et à l'origine de l'échec du projet. Par ailleurs même si les ventes du gamecube furent inférieur aux vente de la playstation, Nintendo fit, rien que par les ventes de sa console portable et de la licence pokemon, davantage de profit que ses concurrents.

Posté le

android

(37)

Répondre

a écrit : La ou le Gameboy est sorti avant 1994... Et la PS en 1995 ou 1996 de mémoire... En fait la ps1 est sortie en 94 mais cela ne gêne en rien ton argument

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Imaginez, si le contrat avait été signé on aurait peut-être jamais vu la gameboy.
Couter cher, Nintendo s'en sors plutôt bien aujourd'hui face à sa concurrence avec d'autres supports.
en 94 la gameboy existait deja

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Des fois des ruptures de contrat pareille peut mettre fin a la vie d'une société. Malgré cette occasion en or loupé par Nintendo celui ci s'en sort pas mal aujourd'hui. aujourd'hui, je pense que Nintendo fonce droit dans le mur: ils ne font que sortir des consoles et leurs accessoires, mais il n y a que très peu de jeux réellement "jouable"...

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Des fois des ruptures de contrat pareille peut mettre fin a la vie d'une société. Malgré cette occasion en or loupé par Nintendo celui ci s'en sort pas mal aujourd'hui. Et bien pas vraiment... Nintendo s'en ai bien sortis pendant des années en effet, mais depuis quelques années, le chiffre d'affaire du groupe ne cesse de dégringoler et à bien du mal à reprendre un nouveau départ avec ses nouvelles consoles face à la nouvelle concurrence des jeux sur smart phones en tout genre. Quantités d'articles en parle. Et Nitendo ne veut toujours pas programmer de jeux pour l'Apple Store ou l'Android Market. C'est leur politique.

Posté le

iphone

(5)

Répondre

N'empêche que suite à cette rupture de contrat, Sony a pu sortir sa 32 bits avant Nintendo. Et ça, ça a dû faire mal à cette dernière.

Posté le

android

(7)

Répondre

Grosse pensée au "meilleur jeu de tous les temps" Zelda : Ocarina Of Time

Posté le

iphone

(170)

Répondre

Petit complément d'infos:
En réalité au départ il y avait deux compagnies sur le support cd de la nintendo: Sony et Phillips. Une fois le projet avorté, sony a sorti sa playstation et a reçu le succès qu'on lui connait, et de son côté, philips est également allé au bout de son projet, ainsi est née un des plus gros échec du monde vidéoludique: la Phillips-CDI! ^^

Posté le

iphone

(34)

Répondre

Zelda historique et dans tout les tetes, jeu revolutionnaire!

Posté le

iphone

(0)

Répondre