Le point G nommé d'après l'homme qui l'a découvert

Proposé par
le
dans

Le point G, zone située dans le vagin et réputée très érogène, tient son nom du gynécologue allemand Ernst Gräfenberg qui fut le premier à "découvrir" et étudier une zone sensible lors de la stimulation au niveau de l'urètre chez ses patientes. Très controversé, les dernières études semblent indiquer qu'il existe bien anatomiquement.


Commentaires préférés (3)

Je suis a un doigt de le trouver ....

Posté le

iphone

(470)

Répondre

L'une des études qui venait contredire son existence était la stimulation scientifique de la partie de la paroi vaginale incriminée à l'aide d'un coton-tige ou quelque chose d'apparenté. Les femmes ayant subi le test n'ayant signalé aucune sensation, les auteurs de l'étude en avaient déduit que le point G n'existait pas. Un coton-tige... Quand même, faut être vachement con pour penser à utiliser ça de la même manière qu'un pénis...

Source : Le sexe pour les nuls, offert par mon père pour mes 18 ans. Je pense que le plus beau cadeau qu'il m'ait offert a été la tête qu'il a tiré quand je lui ai dit qu'il aurait dû y penser l'année précédente XD

Posté le

website

(537)

Répondre

a écrit : Une volontaire pour étudier la question ? Ach G les moyens de fous faire chouir !!!

Posté le

iphone

(385)

Répondre


Tous les commentaires (79)

D'après les dernières études..

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Pour les capitalistes c'est le point G 8 !

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Il n'était certainement pas en fonction à ce moment là !

Posté le

iphone

(5)

Répondre

Une volontaire pour étudier la question ?

Posté le

android

(27)

Répondre

Je suis a un doigt de le trouver ....

Posté le

iphone

(470)

Répondre

Les séances avec ce gynéco devaient être assez spéciales...

Posté le

iphone

(66)

Répondre

A noter que si l'on majusculise et capitalise les deux G dans : l'orGasme vaGinal on met le doigt sur l'épineuse question du point G de Gräfenberg ...

Posté le

iphone

(0)

Répondre

L'une des études qui venait contredire son existence était la stimulation scientifique de la partie de la paroi vaginale incriminée à l'aide d'un coton-tige ou quelque chose d'apparenté. Les femmes ayant subi le test n'ayant signalé aucune sensation, les auteurs de l'étude en avaient déduit que le point G n'existait pas. Un coton-tige... Quand même, faut être vachement con pour penser à utiliser ça de la même manière qu'un pénis...

Source : Le sexe pour les nuls, offert par mon père pour mes 18 ans. Je pense que le plus beau cadeau qu'il m'ait offert a été la tête qu'il a tiré quand je lui ai dit qu'il aurait dû y penser l'année précédente XD

Posté le

website

(537)

Répondre

a écrit : Une volontaire pour étudier la question ? Ach G les moyens de fous faire chouir !!!

Posté le

iphone

(385)

Répondre

Sans mauvais jeu de mot, je sens que les commentaires sur le point G vont vite partir en coui**es...

Posté le

android

(29)

Répondre

Messieurs trouver le point G c'est comme trouver le saint Graal...c'est difficilement faisable!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je suis a un doigt de le trouver .... Good Game

Posté le

iphone

(6)

Répondre

a écrit : A noter que si l'on majusculise et capitalise les deux G dans : l'orGasme vaGinal on met le doigt sur l'épineuse question du point G de Gräfenberg ... L'agile garçon qui glisse gentiment son doigt dans le gouffre vaginal de sa galante, s'il bouge et gratte, ce grand dégourdi, l'apogée du vagin, distinguera une rougeur, puis une agitation grisante, et l'épilogue, l'orgasme.

Posté le

website

(42)

Répondre

a écrit : Messieurs trouver le point G c'est comme trouver le saint Graal...c'est difficilement faisable! Pourquoi faut-il toujours que tout soit compliqué avec vous les femmes ? ;)

Posté le

website

(19)

Répondre

Depuis, tellement de chansons lui ont rendu hommage...
- "G touché le fond de la piscine..."
- "G attrapé, un coup de soleil..."
- "G pas demandé à venir au monde..."
- "G deux amouuuurs..."
-"G tout mangé le chocolat..."
Sans oublier bien entendu:
"G encore, rêvé d'elle..."
Et G' en passe

Posté le

iphone

(33)

Répondre

a écrit : Messieurs trouver le point G c'est comme trouver le saint Graal...c'est difficilement faisable! On parie ?

Posté le

iphone

(20)

Répondre

Les hommes ont aussi leur point G ! Il serait situé au niveau de la prostate dans le rectum et une bonne stimulation provoquerait un orgasme plus intense et plus long que l'orgasme masculin habituel.
PS : inutile de me remercier messieurs :)

Posté le

android

(53)

Répondre

alors a ce qu'il paraît, il serait au niveau de la deuxième phalange et ça formerait une petite boule. donc cher messieurs, ayez un bon doigté ;-)

Posté le

android

(5)

Répondre

je l'ai entendu aussi mais il s'appelle pas point G pour l'homme. Selon le Docteur Gérard Leleu1, une femme avisée repérera et stimulera chez son partenaire une petite zone d'excitation, qu'il a baptisé point d'érection B (située sur le périnée, entre le scrotum et l'anus) : une pression douce et ferme apportera beaucoup de plaisir, pouvant accentuer l'érection, et même, pour un point correctement titillé, mener à l'éjaculation. De B à G, n'y a-t-il qu'un tout petit pas dans l'alphabet du sexe 

Posté le

android

(17)

Répondre