L'étonnante jonction de Genève

Proposé par
le

Dans la ville de Genève se joignent le Rhône dont l'eau est claire, et la rivière Arve dont l'eau chargée en poussières venant des montagnes a une couleur beige. Leur jonction offre alors un spectacle très spécial, les deux eaux ne se mélangeant pas. Cette particularité si populaire a donné son nom à un quartier de la ville, la Jonction.


Commentaires préférés (3)

Ou sinon la confluence à Lyon également entre le Rhône et la Saône donne cette même configuration, elle a aussi donné son nom à un quartier. Vous ne devinerez jamais lequel ;)

Posté le

website

(166)

Répondre

a écrit : sinon pour revenir dans le sujet si quelqu'un nage à cet endroit ou si un bateau passe que se passe t'il? il est mouillé.

Posté le

android

(597)

Répondre


Tous les commentaires (92)

Ou sinon la confluence à Lyon également entre le Rhône et la Saône donne cette même configuration, elle a aussi donné son nom à un quartier. Vous ne devinerez jamais lequel ;)

Posté le

website

(166)

Répondre

C'est vraiment beau...
Celà me fait penser aux cocktails avec les couleurs qui ne se mélangent pas sauf que là c'est naturel et c'est beaucoup plus grand

Posté le

android

(14)

Répondre

phénomène assez intéressant, je n'arrive pas à expliquer comment les.deux eaux ne se mélange pas, visiblement rien d'hydrophobe dans le cours d'eau coloré, si quelqu'un sait le fin mot de l'histoire, je serai content de savoir pourquoi rien ne se mélange.

Posté le

android

(18)

Répondre

c'est une question de tension superficielle

Posté le

android

(0)

Répondre

Comme le dit l'anecdote, c'est un spectacle très spécial ! Mais la " configuration " de l'eau reste ainsi jusqu'à l'embouchure ou une autre rivière vient tout chambouler ?

Posté le

website

(4)

Répondre

a écrit : phénomène assez intéressant, je n'arrive pas à expliquer comment les.deux eaux ne se mélange pas, visiblement rien d'hydrophobe dans le cours d'eau coloré, si quelqu'un sait le fin mot de l'histoire, je serai content de savoir pourquoi rien ne se mélange. Tout simplement parce que l'on est juste au niveau de la jonction ^^ après ne t'inquiète pas les deux eaux finissent par se mélanger :) . Tu t'y connais un peu en calcul différentiel ? Parce que si c'est le cas, dis toi juste que c'est un cas particulier de la résolution d'une équation de transport.

Posté le

website

(11)

Répondre

a écrit : Comme le dit l'anecdote, c'est un spectacle très spécial ! Mais la " configuration " de l'eau reste ainsi jusqu'à l'embouchure ou une autre rivière vient tout chambouler ? Tape ça dans google map, tu verras jusqu'où ça dure.

(attention à un moment c'est l'ombre des arbres qu'on voit, pas une eau bizarre)



46.201042,6.117904

Posté le

website

(8)

Répondre

a écrit : Comme le dit l'anecdote, c'est un spectacle très spécial ! Mais la " configuration " de l'eau reste ainsi jusqu'à l'embouchure ou une autre rivière vient tout chambouler ? En même temps le Rhône finit en Camargue, en Méditerranée non ? Y a bien un moment où ça se dissipe...

Posté le

website

(4)

Répondre

J'aimerais bien que le pastis fasse la même chose quand je le mets avec de l'eau.

Posté le

android

(19)

Répondre

La discussion qui dérive, fin bref.



En tout cas le phénomène est impressionnant, honnêtement l'explication du phénomène ne m'interresse pas vraiment mais ça doit être drole d'être sous l'eau du coté clair, de regarder vers le côté dégueu et de voir un "mur" opage en face de soit ^^

Posté le

website

(0)

Répondre

Tiens en passant, vous voyez tous au niveau des arbres, juste à la jonction, les petites volutes d'eau ? C'est ça qu'on appelle des turbulences (je profite de la photo parce que c'est rare des les voir aussi bien), et c'est ça qui secoue de temps en temps l'avion quand vous êtes dedans (bien entendu c'est l'air qui fait ce genre de formes géométriques hein, pas de l'eau)

Posté le

website

(16)

Répondre

Etant Genevois, je rajouterais que l'été l'endroit est assez prisé des baigneurs, même si le courant est dangereux au centre.

Posté le

iphone

(15)

Répondre

On peut aussi observer le même phénomène sur l'étant de Berre "bouche du Rhône", la où se jette la Durance. (Mélange entre l'eau douce de la rivière et l'étant salé en lien direct avec la mer méditerrané).

Posté le

iphone

(5)

Répondre

J'habite Genève, c'est un spectacle surprenant. Lors de fortes pluie en montagne, vous voyez le débit de l'Arve aller plus vite que celui du Rhône...et celà laisse apparaitre de petits tourbillons gris au milieu de l'eau claire. Juste merveilleux, comme le lait dans du café

Posté le

iphone

(26)

Répondre

a écrit : Comme le dit l'anecdote, c'est un spectacle très spécial ! Mais la " configuration " de l'eau reste ainsi jusqu'à l'embouchure ou une autre rivière vient tout chambouler ? Pour être né à Genève et y vivre encore maintenant, malheureusement non. Au bout de 50 à 100 mètres, les deux cours d'eau se mélangent parfaitement...
Par ailleurs, je pense que cela doit être visible sur Google maps, en vue satellite!

Posté le

iphone

(6)

Répondre