Rostropovitch comme symbole de la chute du mur de Berlin

Proposé par
le

Le 11 novembre 1989, alors que la chute du mur de Berlin était entamée depuis quelques heures, le violoncelliste virtuose Rostropovitch se rendit au pied du mur pour y jouer les suites de Bach. L'image, diffusée dans le monde entier, est devenue un symbole de cette période historique. Elle était hautement symbolique car Rostropovitch avait dû s'exiler de l'URSS et avait été déchu de sa citoyenneté soviétique.

Son soutien à Alexandre Soljenitsyne et Andrei Sakharov, fameux dissidents russes, l'avait rendu indésirable en URSS. Par la suite, il déclara avoir choisi les suites de Bach pour l'événement car c'était "le seul choix possible à ce moment-là", car "Bach, c'est Dieu".


Tous les commentaires (26)

a écrit : Rostropovitch a quitté son luxueux appartement du XVI ème arrondissement de Paris , pour rejoindre avec son grand ami Antoine Riboud ( le patron de Danone ) et dans son jet privé , Berlin où il a donné un concert devant les ruines du mur en jouant Bach .

Le même Rostropovich avait reçu à l'âge de 23 a
ns des mains de Joseph Staline la plus haute distinction de l'Union Soviétique . Période bénie , il dirige à Léningrad , à Moscou , épouse une soprano du Bolchoï , c'est la gloire et la fortune et l'achat de son premier Stradivarius .

Puis c'est la disgrâce sous l'ère Brejnev et l'exil aux Etats-Unis avec femme et enfants .

Arrive Boris Eltsine , Rostropovitch le soutien . Et voici Poutine ex-patron du KGB . Le même Rostropovitch devient son fervent admirateur et partisan , récusant toute critique contre ce dernier au sujet de la corruption ou de la liberté d'expression .

Rostropovitch a été un très grand violoncelliste , très médiatisé , très engagé , d'un côté puis de l'autre puis à nouveau ...que sa musique serait belle si je pouvais sortir les contradictions de l'homme de ma mémoire et ne garder que le virtuose ... Je lui préfère Jacqueline du Pré la prodige anglaise , d'une pureté absolue , lorsqu'elle jouait , avant sa maladie , le " Concerto pour violoncelle " d' Edward Elgar .
Afficher tout
En même temps, travailler un instrument de musique n'aide pas à avoir un avis plus pertinent sur la géopolitique mondiale que celui d'un acteur de cinéma, d'une miss france ou d'un joueur de foot.
On attends avant tout d un violoncelliste qu il joue de la musique.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Enfin... Enfin on a trouvé le sujet qui fait sortir Norton de ses gongs de la "femme enfant", espiègle en toutes circonstances, survolant les débats de son lyrisme magnifique... Ça se passe vers l'EST, ça la touche, mais ça reste "artistique" (faut pas déconner non plus)... Bon, ben, on le saura quand on voudra la mettre en colère... Oui Norton, oui, Rostropovich n'est surement pas exempt de tout reproche ; il n'empêche qu'il était là ce jour là. Qu'il soit venu en jet privé ou à pieds importe peu ; il était là ! Il a cru en Eltsine et plus tard en Poutine ? La belle affaire ! Ce jour là il a joué pour Gorbatchev (et Schabowski qui, n'en doutons pas, était allé chercher ses ordres auprès de lui avant d'annoncer que les allemands de l'EST pouvaient désormais circuler librement). Il était là, il a joué, et ça devait être un moment magnifique, magique, chargé d'émotion, inoubliable. N'aurais-tu pas aimé y être ? Afficher tout Quel P....de coup de pub !

Posté le

iphone

(0)

Répondre

D'autant plus que il y a une vidéo d'un homme donnant une piece au musicien, ignorant l'identité du maitre violoncelliste, qui devenue symbolique. ^^

Posté le

android

(2)

Répondre

Anderi Sakharov avait donc un QI de 160, d'apres Pierre Desproges :)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Rostropovitch a quitté son luxueux appartement du XVI ème arrondissement de Paris , pour rejoindre avec son grand ami Antoine Riboud ( le patron de Danone ) et dans son jet privé , Berlin où il a donné un concert devant les ruines du mur en jouant Bach .

Le même Rostropovich avait reçu à l'âge de 23 a
ns des mains de Joseph Staline la plus haute distinction de l'Union Soviétique . Période bénie , il dirige à Léningrad , à Moscou , épouse une soprano du Bolchoï , c'est la gloire et la fortune et l'achat de son premier Stradivarius .

Puis c'est la disgrâce sous l'ère Brejnev et l'exil aux Etats-Unis avec femme et enfants .

Arrive Boris Eltsine , Rostropovitch le soutien . Et voici Poutine ex-patron du KGB . Le même Rostropovitch devient son fervent admirateur et partisan , récusant toute critique contre ce dernier au sujet de la corruption ou de la liberté d'expression .

Rostropovitch a été un très grand violoncelliste , très médiatisé , très engagé , d'un côté puis de l'autre puis à nouveau ...que sa musique serait belle si je pouvais sortir les contradictions de l'homme de ma mémoire et ne garder que le virtuose ... Je lui préfère Jacqueline du Pré la prodige anglaise , d'une pureté absolue , lorsqu'elle jouait , avant sa maladie , le " Concerto pour violoncelle " d' Edward Elgar .
Afficher tout
La beauté de la musique n'a rien à voir avec la personne. On ne peut pas juger d'une oeuvre d'art en prenant en compte des facteurs extérieurs !