Le Dernier Samouraï était un Français

Proposé par
le

Le film "Le Dernier Samouraï" raconte l'histoire d'un officier américain (interprété par Tom Cruise) parti au Japon et qui va finalement se ranger du coté des célèbres samouraïs. L'histoire est inspirée d'un fait réel, mais dans la réalité, le soldat n'était pas américain : il s'agissait d'un officier français, Jules Brunet (1838-1911), qui fut envoyé par Napoléon III pour former les hommes du shogun.


Commentaires préférés (3)

C'est vrai que Jules Brunet ça fait moins glamour

Posté le

android

(205)

Répondre

D'ailleurs pendant la révolte de Satsuma dont le film fait une libre interprétation suite au passage de l'ère Edo à Meiji. (Retour de l'empereur au pouvoir et fin du shogunat). Certains Samuraïs refusèrent de se retirer de la vie politique et administrative et menèrent une rebellion pour garder leur privilège. D'autres part Jules Brunet lui était venu pour moderniser l'armée du Shogun donc pendant les dernières années Edo et s'est battu avec les dernieres forces shogunales qui refusèrent de reconnaitrent l'empereur. Le petit passage ironique et que le clan de Satsuma se battit contre eux au côté d l'empereur avant de se rebeller dix ans plus tard en la 9ème année Meiji. Sinon Brunet fut sauvé à temps par une estaffete française et fut passé en cours martial par Napoléon III qui avait demandé le retour des français au début des conflits. Néanmoins ceci est la version officielle car il est vu comme un héros par ses compagnons et aura une belle carrière militaire. Au Japon il est beaucoup plus renommé et on se souvient de lui comme l'étranger se battant au côté des derniers samuraïs.
Dernière précision l'interdiction de porter le sabre en 1876 fut un des principaux facteurs de la rebellion de Satsuma car cela otant tout honneur à un samuraÏ.
Un passioné d'histoire japonaise.

Et à tout ceux critiquant les américains: le dernier samurai fait état de deux faits d'histoire adapté: la modernisation de l'armée shogunale interpreté comme celle de l'empereur par Algren et la rebellion de Katsumoto représentant les evenements de Satsuma en 1877. Le personnage du captaine Algen est beaucoup plus adapté car mettre Brunet en aurait fait un mauvais documentaire car ne representant pas du tout les faits historiques. Algren n'existant pas cela permettait de faire une sorte d'uchronie plus facile à gérer. Enfin por ceux ayant vu le film Tom Cruise joue un jomme hanté par les massacres amérindiens qu'il a commis et ne voit en son rôle de moderniser le japon et lutter contre Katsumoto qu'une autre guerre à mener contre un chef tribal. Le personnage rajoute en lui-même une dimension psychologique très intéressante que Tom Cruise joue à la perfection selon moi. D'ailleur Jules Brunet tomba lui aussi amoureux du Japon et de sa culture, comme Algren, témoignant d'ue ressemblance entre les deux hommes.


Tous les commentaires (48)

Homme du shogun qui d'ailleurs étaient très bien formés

Ah ces Américains... Toujours à détourner la réalité pour s'accorder la gloire...

Très bon film que je conseille à tous le monde

C'est vrai que Jules Brunet ça fait moins glamour

Posté le

android

(205)

Répondre

les américains doit tout ramené à eux! pourquoi ne pas avoir utiliser la vraie histoire ! pour plus d info allez voir la chaîne Youtube de "cajun" il montre l'histoire du samouraï français !

les films americains ne parlent que d'americains, cest comme ça, sinon il y est sûrement allé pour goûter les sushis.

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

D'ailleurs pendant la révolte de Satsuma dont le film fait une libre interprétation suite au passage de l'ère Edo à Meiji. (Retour de l'empereur au pouvoir et fin du shogunat). Certains Samuraïs refusèrent de se retirer de la vie politique et administrative et menèrent une rebellion pour garder leur privilège. D'autres part Jules Brunet lui était venu pour moderniser l'armée du Shogun donc pendant les dernières années Edo et s'est battu avec les dernieres forces shogunales qui refusèrent de reconnaitrent l'empereur. Le petit passage ironique et que le clan de Satsuma se battit contre eux au côté d l'empereur avant de se rebeller dix ans plus tard en la 9ème année Meiji. Sinon Brunet fut sauvé à temps par une estaffete française et fut passé en cours martial par Napoléon III qui avait demandé le retour des français au début des conflits. Néanmoins ceci est la version officielle car il est vu comme un héros par ses compagnons et aura une belle carrière militaire. Au Japon il est beaucoup plus renommé et on se souvient de lui comme l'étranger se battant au côté des derniers samuraïs.
Dernière précision l'interdiction de porter le sabre en 1876 fut un des principaux facteurs de la rebellion de Satsuma car cela otant tout honneur à un samuraÏ.
Un passioné d'histoire japonaise.

Au passage, une anecdote de ce site explique que Tom Cruise est passé pas loin de la mort au début du film, suite à une défaillance d'un cheval robotisé qui ne l'a pas projeté vers l'arrière. C'est l'acteur Hiroyuki Sanada qui a arrêté sa lame a temps.

Posté le

android

(30)

Répondre

On peu être fière de ce français !!!!

Et à tout ceux critiquant les américains: le dernier samurai fait état de deux faits d'histoire adapté: la modernisation de l'armée shogunale interpreté comme celle de l'empereur par Algren et la rebellion de Katsumoto représentant les evenements de Satsuma en 1877. Le personnage du captaine Algen est beaucoup plus adapté car mettre Brunet en aurait fait un mauvais documentaire car ne representant pas du tout les faits historiques. Algren n'existant pas cela permettait de faire une sorte d'uchronie plus facile à gérer. Enfin por ceux ayant vu le film Tom Cruise joue un jomme hanté par les massacres amérindiens qu'il a commis et ne voit en son rôle de moderniser le japon et lutter contre Katsumoto qu'une autre guerre à mener contre un chef tribal. Le personnage rajoute en lui-même une dimension psychologique très intéressante que Tom Cruise joue à la perfection selon moi. D'ailleur Jules Brunet tomba lui aussi amoureux du Japon et de sa culture, comme Algren, témoignant d'ue ressemblance entre les deux hommes.

a écrit : Ah ces Américains... Toujours à détourner la réalité pour s'accorder la gloire... Pas du tout !!!
Ils sont très courageux !
Et d'ailleurs c'est toujours grâce à eux que le MONDE est sauvé.....à la fin de LEURS FILMS !
De vrais héros.. ;-)

Posté le

android

(36)

Répondre

a écrit : D'ailleurs pendant la révolte de Satsuma dont le film fait une libre interprétation suite au passage de l'ère Edo à Meiji. (Retour de l'empereur au pouvoir et fin du shogunat). Certains Samuraïs refusèrent de se retirer de la vie politique et administrative et menèrent une rebellion pour garder leur privilège. D'autres part Jules Brunet lui était venu pour moderniser l'armée du Shogun donc pendant les dernières années Edo et s'est battu avec les dernieres forces shogunales qui refusèrent de reconnaitrent l'empereur. Le petit passage ironique et que le clan de Satsuma se battit contre eux au côté d l'empereur avant de se rebeller dix ans plus tard en la 9ème année Meiji. Sinon Brunet fut sauvé à temps par une estaffete française et fut passé en cours martial par Napoléon III qui avait demandé le retour des français au début des conflits. Néanmoins ceci est la version officielle car il est vu comme un héros par ses compagnons et aura une belle carrière militaire. Au Japon il est beaucoup plus renommé et on se souvient de lui comme l'étranger se battant au côté des derniers samuraïs.
Dernière précision l'interdiction de porter le sabre en 1876 fut un des principaux facteurs de la rebellion de Satsuma car cela otant tout honneur à un samuraÏ.
Un passioné d'histoire japonaise.
Afficher tout
De la même manière, un ingénieur français (décidement les japonais doivent beaucoup aux français) du nom d'Emile Bertin avait été envoyé au Japon (ère Meiji) pour participer a la modernisation de l'armée japonaise en créant la première flotte militaire de l'ère Meiji. Les bateaux étant basés sur les modèles français très efficaces à l'époque. Aujourd'hui, un buste de Bertin, reconnaissance de son œuvre titanesque au Japon, se trouve sur la jetée du port de cette ville, située sur la baie de Tokyo (voir wiki).
Fortiches ces français;)

a écrit : De la même manière, un ingénieur français (décidement les japonais doivent beaucoup aux français) du nom d'Emile Bertin avait été envoyé au Japon (ère Meiji) pour participer a la modernisation de l'armée japonaise en créant la première flotte militaire de l'ère Meiji. Les bateaux étant basés sur les modèles français très efficaces à l'époque. Aujourd'hui, un buste de Bertin, reconnaissance de son œuvre titanesque au Japon, se trouve sur la jetée du port de cette ville, située sur la baie de Tokyo (voir wiki).
Fortiches ces français;)
Afficher tout
En effet Napoléon III a très vite chercher à lier des relation politiques fortes avec le Japon même si la fin du shogunat a mis un terme à son rêve. (Ce qui et paradoxale car un des buts du Shogun étant de protéger les Japonais des vilains étrangers). Les relations culturelles franco-japonnaises sont plus fortes que ce que la majorité des français penseraient. Même si cela reste très minotaire de connaitre un français écoutant un Uplift Spice! (Et encore)

a écrit : En effet Napoléon III a très vite chercher à lier des relation politiques fortes avec le Japon même si la fin du shogunat a mis un terme à son rêve. (Ce qui et paradoxale car un des buts du Shogun étant de protéger les Japonais des vilains étrangers). Les relations culturelles franco-japonnaises sont plus fortes que ce que la majorité des français penseraient. Même si cela reste très minotaire de connaitre un français écoutant un Uplift Spice! (Et encore) Afficher tout Oui mais dans le cas de Bertin c'est le japon qui est venu chercher l'aide de la france. Le japon a été impressionné au vue des prouesses de la flotte française contre la sois disante "invincible" flotte chinoise. Donc plutot un gros coup de chance pour Napoléon III qui n'avait pas véritablement proposé d'aides de ce côté:)

a écrit : Oui mais dans le cas de Bertin c'est le japon qui est venu chercher l'aide de la france. Le japon a été impressionné au vue des prouesses de la flotte française contre la sois disante "invincible" flotte chinoise. Donc plutot un gros coup de chance pour Napoléon III qui n'avait pas véritablement proposé d'aides de ce côté:) Afficher tout Ah d'accord merci je l'ignorai. C'est marrant on poureait imaginer qu'ils seraient allez voir les Anglais ou les Allemands. Quoi que peut être trop tôt pour la Kriegemarine.

a écrit : D'ailleurs pendant la révolte de Satsuma dont le film fait une libre interprétation suite au passage de l'ère Edo à Meiji. (Retour de l'empereur au pouvoir et fin du shogunat). Certains Samuraïs refusèrent de se retirer de la vie politique et administrative et menèrent une rebellion pour garder leur privilège. D'autres part Jules Brunet lui était venu pour moderniser l'armée du Shogun donc pendant les dernières années Edo et s'est battu avec les dernieres forces shogunales qui refusèrent de reconnaitrent l'empereur. Le petit passage ironique et que le clan de Satsuma se battit contre eux au côté d l'empereur avant de se rebeller dix ans plus tard en la 9ème année Meiji. Sinon Brunet fut sauvé à temps par une estaffete française et fut passé en cours martial par Napoléon III qui avait demandé le retour des français au début des conflits. Néanmoins ceci est la version officielle car il est vu comme un héros par ses compagnons et aura une belle carrière militaire. Au Japon il est beaucoup plus renommé et on se souvient de lui comme l'étranger se battant au côté des derniers samuraïs.
Dernière précision l'interdiction de porter le sabre en 1876 fut un des principaux facteurs de la rebellion de Satsuma car cela otant tout honneur à un samuraÏ.
Un passioné d'histoire japonaise.
Afficher tout
Tu viens de me montrer mon ignorance de l'histoire japonaise (et asiatique plus généralement) et tu m'as donné l'envie de creuser un peu ce sujet!

Posté le

android

(21)

Répondre

a écrit : D'ailleurs pendant la révolte de Satsuma dont le film fait une libre interprétation suite au passage de l'ère Edo à Meiji. (Retour de l'empereur au pouvoir et fin du shogunat). Certains Samuraïs refusèrent de se retirer de la vie politique et administrative et menèrent une rebellion pour garder leur privilège. D'autres part Jules Brunet lui était venu pour moderniser l'armée du Shogun donc pendant les dernières années Edo et s'est battu avec les dernieres forces shogunales qui refusèrent de reconnaitrent l'empereur. Le petit passage ironique et que le clan de Satsuma se battit contre eux au côté d l'empereur avant de se rebeller dix ans plus tard en la 9ème année Meiji. Sinon Brunet fut sauvé à temps par une estaffete française et fut passé en cours martial par Napoléon III qui avait demandé le retour des français au début des conflits. Néanmoins ceci est la version officielle car il est vu comme un héros par ses compagnons et aura une belle carrière militaire. Au Japon il est beaucoup plus renommé et on se souvient de lui comme l'étranger se battant au côté des derniers samuraïs.
Dernière précision l'interdiction de porter le sabre en 1876 fut un des principaux facteurs de la rebellion de Satsuma car cela otant tout honneur à un samuraÏ.
Un passioné d'histoire japonaise.
Afficher tout
C'est super d'avoir des personnes connaissent autant sur l'histoire de d'autre pays , comme quoi la passion est la maîtresse du savoir :D

Une personne sachant lire.

Posté le

android

(20)

Répondre

a écrit : Ah d'accord merci je l'ignorai. C'est marrant on poureait imaginer qu'ils seraient allez voir les Anglais ou les Allemands. Quoi que peut être trop tôt pour la Kriegemarine. Ils sont allés voir les anglais mais pour acheter des navires au départ. Puis ils se sont dits qu'il fallait commencer a construire leur propre flotte. Ils avaient besoin de navires rapides et endurants et le plus grand spécialiste dans ce domaine fut...français. Quand aux prussiens, ils fournissaient déjà la chine donc bon, rivalité obligeant...

a écrit : Ah ces Américains... Toujours à détourner la réalité pour s'accorder la gloire... Je ne connais pas beaucoup de films -relatant des faits historiques-, américains, français ou autres, qui n'ont pas une part de fiction dans leur dialogues, souvent même l'histoire ne se déroule pas à l'époque des événements réels, quel intérêt y aurait-il? L'important c'est de faire rêver le spectateur, non!
Autrement, ce sont des docu-fictions mais ce n'est plus du cinéma!