Un krach boursier de 10 minutes eut lieu en 2010

Proposé par
le

Le 6 mai 2010, la bourse de Wall Street subit le "Flash Crash". Elle chuta de quasiment 1000 points avant d'en regagner 600, le tout en seulement 10 minutes. Cette panique très courte, mais très intense, mettant virtuellement en faillite de grandes multinationales, fut causée par les transactions à haute fréquence, qui reposent sur des algorithmes automatisés de vente qui réagirent tous en chaîne de manière agressive.


Commentaires préférés (3)

Par contre en 1929 et en 2008 ce fut un peu moins rapide de réequilibrer l'économie ...

Posté le

android

(306)

Répondre

L'économie mondiale et la précarité de millions de gens reposent sur des algorithmes automatisés agressifs... On en a fait du chemins depuis les trocs de chèvres et de blé.

ca me fait penser a Wall Street, et son imobilier hors de prix ... parce que des superordinateurs proches de la bourse sont capable d'acheter ou de vendre des actions quelque millisecondes avant que leur prix influe sur une autre bourse...
c'est a dire que si l'ordinateur voit que le prix d'une action augmente a new york, par exemple, il achete beaucoup de cette action a Paris, car le prix augmentera juste une demi seconde plus tard a Paris, puis il la revend imediatement, il aura gagné 0.001 dollar .... et il recommence !

Posté le

android

(450)

Répondre


Tous les commentaires (78)

Encore une fois on n'est pas passé loin!

Posté le

android

(13)

Répondre

Par contre en 1929 et en 2008 ce fut un peu moins rapide de réequilibrer l'économie ...

Posté le

android

(306)

Répondre

L'économie mondiale et la précarité de millions de gens reposent sur des algorithmes automatisés agressifs... On en a fait du chemins depuis les trocs de chèvres et de blé.

Les crises cardiaques qui a dût y avoir dans le milieu des traders ^^

Posté le

android

(31)

Répondre

Au moins, Jérôme Kerviel a un arguments pour sa défense...

Posté le

android

(10)

Répondre

ca me fait penser a Wall Street, et son imobilier hors de prix ... parce que des superordinateurs proches de la bourse sont capable d'acheter ou de vendre des actions quelque millisecondes avant que leur prix influe sur une autre bourse...
c'est a dire que si l'ordinateur voit que le prix d'une action augmente a new york, par exemple, il achete beaucoup de cette action a Paris, car le prix augmentera juste une demi seconde plus tard a Paris, puis il la revend imediatement, il aura gagné 0.001 dollar .... et il recommence !

Posté le

android

(450)

Répondre

J'imagine bien le trader qui, sous le coup du désespoir, pensant avoir ruiné sa famille et ne voyant pas d'échappatoire, avale un tube entier de xanax pour mettre fin à ses jours... et découvre 10 minutes après qu'en fait y avait pas mort d'homme. Ou pas encore :/

Posté le

android

(43)

Répondre

On m'a toujours dit " pour être bon trader faut être requin mais surtout si 1 réussi 1000 autres perdent"
À méditer

Et dire que le monde est dirigé par ces algorithmes... ca me rappelle une interview de jerome kerviel ou il expliquait qu'en deux clics sur son ordi il avait le pouvoir de licencier plusieurs dizaines de personnes... le monde tourne pas rond parfois ...

Posté le

android

(34)

Répondre

a écrit : J'imagine bien le trader qui, sous le coup du désespoir, pensant avoir ruiné sa famille et ne voyant pas d'échappatoire, avale un tube entier de xanax pour mettre fin à ses jours... et découvre 10 minutes après qu'en fait y avait pas mort d'homme. Ou pas encore :/ À priori les types s'en moquent de plonger un ou deux pays dans la misère, ou d'aggraver leur situation... tant qu'ils touchent leur beau salaire à la fin du mois...

Posté le

android

(24)

Répondre

a écrit : À priori les types s'en moquent de plonger un ou deux pays dans la misère, ou d'aggraver leur situation... tant qu'ils touchent leur beau salaire à la fin du mois... Justement, ils n'auraient pas eu grand chose à la fin du mois si l'indice n'était pas remonté fortement après une telle chute. Enfin... je pense, suis pas un pro de la bourse.

Posté le

android

(7)

Répondre

Oui enfin d'après mes calculs, ils ont quand même paumé 400 points ^^

a écrit : Justement, ils n'auraient pas eu grand chose à la fin du mois si l'indice n'était pas remonté fortement après une telle chute. Enfin... je pense, suis pas un pro de la bourse. ^^ moi non plus je n'y connais pas grand chose. Mais bon la plupart n'ont aucun scrupule à déstabiliser des pans entier d'une économie et détruire des milliers d'emplois si ça peut leur apporter des primes derrière

Posté le

android

(12)

Répondre

Certains ont pu se payer leur baraque en 5 minutes de temps . .. .

Cracher sur le systeme, c est facile... Mais c est grace a lui que depuis 50 ans, l etat s endette ( a moindre frais) pour vous payer des maternitees, des autoroutes et vos retraites... C est egalement grace a lui que votre 208 a la con vous coute 125€ par mois, sans parler des taux tres avantageux de votre credits sur 25 ans pour votre pavillon. J invite tout les nantis que nous sommes a faire une recherche sur les taux d interets et les conditions d acces au credits qui etaient pratique a votre date de naissance...ne mordons pas la main qui ns nourit.

a écrit : L'économie mondiale et la précarité de millions de gens reposent sur des algorithmes automatisés agressifs... On en a fait du chemins depuis les trocs de chèvres et de blé. Je me demande si ce n'était pas mieux avant...

Quelques précisions et remarques.

Le trading haute fréquence n'est pas un mal en soi. Ce n'est guère qu'une grille comportementale efficace, mais répétitive. De nombreux économistes considèrent d'ailleurs qu'il sert la finance réelle dans le sens où il induit de la liquidité sur les marchés : vous n'aurez grosso-modo jamais à attendre pour pouvoir vendre ou acheter un produit.

Comme toute grille comportementale prédéfinie il existe des méthodes pour le contrecarrer (si vous jouiez aux échecs contre un ordinateur qui fait plus ou moins toujours les mêmes coups, je vois mal comment vous pourriez ne pas gagner si vous connaissez sa grille de décision). Le problème ici, c'est que le flash crash est survenu à un moment charnière du trading haute fréquence : le passage de la haute fréquence à la très haute fréquence.

Les méthodes traditionnelles de vente, ici le passage d'un ordre de vente automatique (dans le but de vendre le plus vite possible), n'étaient donc plus adaptées au hft (high frequency trading) pour la première fois de l'histoire de la bourse. Donc le krash n'est pas à imputer au hft mais plutôt au manque de prudence/expérience des traders à cette époque.

Depuis on a plus ou moins atteint la limite de vitesse pour le hft. Les méthodes actuelles permettent donc d'éviter les catastrophes.

Ce qui est étonnant c'est que le marché financier n'est pas en accord avec l'économie actuelle. Par exemple, quand une entreprise fait un plan de licenciement, elle va regagner des points la semaine d'après alors qu'elle est dans une mauvaise période et l'économie aussi. Cela s'explique par le fait que licencier va permettre de diminuer les coûts et augmenter la rentabilité, et donc attirer des fonds ! :).

En lisant cela, n'ayez pas pitié pour eux mais peur pour nous.

Posté le

android

(18)

Répondre

Pour ceux qui ne comprennent pas, la bourse ne peut mettre en faillite une entreprise ! Il ne s'agit que de la valeur d'échanges des titres d'entreprises ! Ainsi une entreprise peut subir une forte volatilité et être en excellente santé !