Voler à 11 000 km/h

Proposé par
le

Le X-43 Scramjet est l'avion le plus rapide à avoir volé. Il s'agit d'un appareil sans pilote de la NASA qui ne sait pas décoller ou voler à basse vitesse : il doit être largué depuis un appareil porteur (un B-52 dans ce cas précis). ll est propulsé par un statoréacteur atmosphérique qui lui a permis d'atteindre Mach 9.6 (environ 11 000 km/h).


Commentaires préférés (3)

Paris Londre en 15 minutes incroyable. Peut on considérer ça comme un avion alors qu'il n'a pas d'équipage, je vois plutôt un missile ou autre

Posté le

android

(149)

Répondre

a écrit : mach 9.6 ? Oui on ne parle pas d'un quelconque rasoir là :)

Posté le

android

(202)

Répondre

petit apport : cet avion ne peut pas voler à faible vitesse car il utilise un statoréacteur. ce type de réacteur (le premier a avoir été inventé) se base uniquement sur la vitesse de l'air y entrant pour faire chauffer le carburant et ainsi l'enflammer. Il lui faut donc une vitesse initiale suffisante pour fonctionner. Les réacteurs à turbine, ou turboréacteurs (ceux des avions de ligne par exemple), utilisent des turbines pour provoquer un flux d'air suffisant lorsque l'appareil vole à faible vitesse. Leur inconvénient majeur est qu'ils sont bien moins performants et consomment plus, d'où sans doute le choix d'un statoréacteur pour cet avion expérimental.
Sources : Wikipédia.

Posté le

android

(110)

Répondre


Tous les commentaires (85)

inouïe... c'est fou ce que la Nasa developpe !

Posté le

android

(24)

Répondre

Paris Londre en 15 minutes incroyable. Peut on considérer ça comme un avion alors qu'il n'a pas d'équipage, je vois plutôt un missile ou autre

Posté le

android

(149)

Répondre

ça me fait penser a l'accident de Steeve Austin... sauf qu'il y avait un pilote

Posté le

android

(1)

Répondre

effectivement l'avion tel que nous le connaissons est capable de transport. Ici ce n'est visiblement pas le cas.
Je pense que le but premier de ce projet etait d'atteindre des records de vitesse.
Peut etre que des sociétés s'en inspireront pour innover les transports.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : mach 9.6 ? Oui on ne parle pas d'un quelconque rasoir là :)

Posté le

android

(202)

Répondre

au risque de paraître bête, comme il ne sait pas voler à basse altitude, pas d'atterrissage?

Posté le

android

(18)

Répondre

a écrit : au risque de paraître bête, comme il ne sait pas voler à basse altitude, pas d'atterrissage? Il est dit "basse vitesse" et non pas "basse altitude! ! Cela dit le probleme reste le même, car si il ne peut pas voler "lentement", l'atterrissage devient périlleux !

Posté le

android

(9)

Répondre

le prototype du projet aurora atteint au moins cette vitesse il me semble ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Paris Londre en 15 minutes incroyable. Peut on considérer ça comme un avion alors qu'il n'a pas d'équipage, je vois plutôt un missile ou autre ou un drone

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : au risque de paraître bête, comme il ne sait pas voler à basse altitude, pas d'atterrissage? pas d'atterrissage, apparemment il tombe à la mer après son vol...

Posté le

android

(6)

Répondre

Pour se cracher dans l'océan pacifique, car trajectoire incontrôlable. Dommage, beau projet sinon.

Posté le

android

(0)

Répondre

En gros il fait le tour de la terre en 4h c'est un truc de fou

Posté le

android

(21)

Répondre

Sa me fais penser a l'avion supersonic dans les X-MEN ^^

Posté le

android

(2)

Répondre

petit apport : cet avion ne peut pas voler à faible vitesse car il utilise un statoréacteur. ce type de réacteur (le premier a avoir été inventé) se base uniquement sur la vitesse de l'air y entrant pour faire chauffer le carburant et ainsi l'enflammer. Il lui faut donc une vitesse initiale suffisante pour fonctionner. Les réacteurs à turbine, ou turboréacteurs (ceux des avions de ligne par exemple), utilisent des turbines pour provoquer un flux d'air suffisant lorsque l'appareil vole à faible vitesse. Leur inconvénient majeur est qu'ils sont bien moins performants et consomment plus, d'où sans doute le choix d'un statoréacteur pour cet avion expérimental.
Sources : Wikipédia.

Posté le

android

(110)

Répondre

Bonjour à tous ,
en lisant cette anecdote je me pose quand même une question , quel est l'utilité de cette "avion" ?

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Bonjour à tous ,
en lisant cette anecdote je me pose quand même une question , quel est l'utilité de cette "avion" ?
Je suppose qu'il pourra servir de base à la création de missile d'interception, aussi bien contre un avion que contre un engin nucléaire, pour peu qu'on y intègre une charge appropriée qu'on le modifie de façon à être catapultable, afin de supprimer le temps de mise en place du mécanisme de largage. L'avantage réside dans sa vitesse, car c'est connu "Plus ça pète loin, moins ça fait mal."
En dehors de ce type d'utilisation, j'en vois mal l'intérêt, du fait de sa taille et de sa capacité d'emport réduite (sinon inexistante) et de son utilisation unique.

Posté le

android

(9)

Répondre

A quoi cela sert ? Au progrès, à la curiosité humaine pour les sciences. A continuer notre avancée ! Petite info au passage si ca peut aider mach 1 est la vitesse du son ( donc 340 m/s à 25°C dans l'air ) et donc mach 9.6 correspond à environ 3264 m/s !

Posté le

android

(17)

Répondre

L'avantage du statoréacteur est de pouvoir moduler la puissance contrairement à un moteur de fusée qui délivre sa poussée maximale en continu. Et contrairement à une fusée, le statoréacteur n'a pas besoin d'une réserve importante d'oxygène. A terme, cela pourra servir à mettre en orbite des satellites avec un coût bien inférieur à ceux actuels.
Mais il aurait été bien vu de préciser dans l'anecdote que le B-52 servait à larguer une fusée qui elle même lançait le X-43.

Posté le

iphone

(32)

Répondre

[quote=ImKev80]Faisons une collecte pour offrir la collection intégrale du Bescherelle.
Ensuite, c'est bien beau de faire ouvrir les yeux sur nos "frères et sœurs" quand on est agressif envers les personnes qui nous sommes encore plus proche.
Résilies déjà ton abonnement téléphonique, les industries inutiles et pourries, internet, fabricant de téléphone et compagnie, ne servent pas à résoudre la faim dans le monde... Et à te lire, tu risques d'avoir tué quelques personnes par hémorragie oculaire.

Pour revenir à l'anecdote, l'avantage du statoréacteur est de pouvoir moduler la puissance contrairement à un moteur de fusée qui délivre sa poussée maximale en continu. Et contrairement à une fusée, le statoréacteur n'a pas besoin d'une réserve importante d'oxygène. A terme, cela pourra servir à mettre en orbite des satellites avec un coût bien inférieur à ceux actuels.
Mais il aurait été bien vu de préciser dans l'anecdote que le B-52 servait à larguer une fusée qui elle même lançait le X-43.[/quote]Et serait-il possible de supprimer la phase du B-52, et faire directement partir la fusée du sol, ou serait ce trop couteux?

Posté le

android

(5)

Répondre