Irena Sendler sauva 2500 enfants juifs

Proposé par
le
dans

Durant la Seconde Guerre mondiale, Irena Sendler, résistante polonaise et travailleuse sociale à Varsovie aida 2500 enfants juifs à s’enfuir du ghetto de Varsovie par divers moyens (cachés dans des valises, des camions de pompiers, dans les égouts, assimilés à des enfants chrétiens, etc.). Arrêtée et rendue infirme par les tortures, elle ne livrera pas ses complices et survivra. Elle est décédée en 2008.

Elle nota les identités des enfants ainsi que leur nouvelle (fausse) identité afin qu'ils puissent tenter après la guerre de retrouver leurs parents.


Commentaires préférés (3)

ce type d'anecdote me touche , ces personnes sont prêt à donner leurs vie pour autrui . ces personnes sont souvent oublié...

Posté le

android

(368)

Répondre

a écrit : Yen a des centaines ! Les passeurs qui font passer les gens clandestinement d'un pays a un autre c'est le meme principe, sauf que la cette dame n'esperait rien en retour. Une parmis les tres grandes dames de l'histoire, au meme titre que cette afro americaine (honte a moi d'avoir oublier son nom) qui aidais les esclaves du sud a rejoindre le nord libre aux etats (pas encore) unis. Afficher tout Il est rare que je m'insurge contre un commentaire précis. Mais j'ai grandi en Amérique du Sud. Les passeurs sont la lie de l'humanité, une personne osant comparer le courage et l'altruisme de cette femme à des trafiquants d'être humains mériterait d'être sodomisée au fer rouge:
Rien qu'en Amérique du sud, les passeurs extorquent des milliers d'euros à de pauvres gens, leur vendant un eldorado idéalisé (il vivront au mieux des minima sociaux pour être des parias d'une société qui les voit comme des parasites, s'ils survivent assez longtemps...), pour les abandonner au milieu de la forêt vierge.
Ils paient plus où ils meurent, c'est simple.
Mais que faire quand on ne peut pas payer ? C'est simple ! On fait la mule avec de la drogue, on donne des organes, on rentre dans des réseaux de prostitution.
Cette réalité a bercée mon enfance en Amazonie tandis que je regardais les informations européennes expliquant que des bateaux de fortunes avaient fait naufrage en tentant de gagner le sud de l'Italie, des centaines de clandestins envoyés au fond de la Méditerranée.
Les passeurs tuent quotidiennement de cette façon. Volontairement ou à cause des conditions de voyages déplorables.
Mais le pire fut quand je fus bénévole auprès d'enfants en rupture sociale. J'ai suivi pendant 2 ans un ado Afghan qui est venu en Europe via des passeurs qui l'ont retenu avant son arrivée.
Ils lui ont demandé plus, il ne pouvait pas.
Ils l'ont livré à la police en Grèce où à 13 ans, il a été torturé pendant 6 mois, et ils ont dénoncé sa famille aux talibans pour essayer de rentabiliser au max. Sa famille entière a été tuée en représailles. Après 18 mois de mauvais traitements et de tortures, appelons un chat un chat, il est arrivé en Bretagne, a passé son brevet après un an de scolarité francophone et est au lycée. Il sera expulsable à sa majorité et les talibans qui ont assassiné sa famille l'attendent déjà...

J'espère que comparer ces gens là à une héroïne comme la grande dame de l'anecdote n'était que bêtise (ça arrive, c'est pas grave) ou même Troll pur.
Mais si vous pensez réellement que ces personnes sont à mettre sur un même pied d'égalité, vous n'êtes digne que de mon indifférence, au mieux.


Mme Sandler a offert librement sa vie (du moins son corps) pour permettre à des milliers de gens de pouvoir survivre.
Les passeurs ne font qu'hypothéquer la vie des gens pour rapporter le plus d'argent possible à leurs réseaux criminels.

Un grand respect pour cette dame...

Posté le

website

(657)

Répondre


Tous les commentaires (99)

Une grande dame.
En ce sens, combien ont oeuvré dans l'ombre mais resteront à jamais inconnus?

A ce propos un excellent télefilm sera diffusé sur le sujet ce week-end...
C'est "alias caracalla" a 20:45 sur FR3 samedi et dimanche prochains.

Posté le

android

(52)

Répondre

ce type d'anecdote me touche , ces personnes sont prêt à donner leurs vie pour autrui . ces personnes sont souvent oublié...

Posté le

android

(368)

Répondre

Cette femme est tout simplement un heros

Posté le

android

(19)

Répondre

J'espère qu'il y a au moins une rue ou un boulevard dans le monde qui porte son nom. Une héroïne !

Posté le

android

(41)

Répondre

vraiment le mot! un héros à l état pure

Posté le

android

(1)

Répondre

Elle a été arrêtée en 43, mise en prison et torturée. Ses bras et jambes ont été cassé mais elle n'a rien avoué. Grâce à l'achat d'un des gardiens elle a pu s'échapper. Une seule chose à dire: cette femme est un héros

Posté le

android

(32)

Répondre

je signale juste que son nom est sendlerowa

Posté le

android

(11)

Répondre

Ce sont les personnes comme ça les heros de la guerre côté civil ils ne cherchent pas la notoriété (fait rare) mais veulent juste faire le bien. De grandes personnes

Posté le

android

(23)

Répondre

Malheuresement, il n'y avait pas beaucoup de personnes comme elle a cette époque... Respect.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Cette femme est tout simplement un heros une héroïne est un mot qui existe ;)

Posté le

android

(86)

Répondre

a écrit : Malheuresement, il n'y avait pas beaucoup de personnes comme elle a cette époque... Respect. si mais la plus part restaient anonyme afin de ne pas avoir d'ennuie avec les ennemi , j'ai appris sa lors de ma visite au camp des milles , je vous invite à aller le visité pour les habitant des bouches du Rhône .

Posté le

android

(21)

Répondre

a écrit : Cette femme est tout simplement un heros Le féminin d'héros est héroïne.

Posté le

iphone

(31)

Répondre

a écrit : Merci Madame . Norton qui d'habitude nous livre de longues diatribes me laisse sans voix par cette longueur inhabituelle... autant que le courage et l'abnégation de cette grande dame injustement oubliée des livres d'histoire de nos enfants.

Posté le

android

(29)

Répondre

Une grosse pensée à "notre" Jean Moulin un duo en or....

Posté le

android

(11)

Répondre