Une chenille de papillon imite la vipère pour survivre

Proposé par
le
dans

L'Hemeroplanes ornatus est un papillon sphinx qui, alors qu'il est encore sous sa forme de chenille, peut en cas de danger gonfler son thorax et sa tête pour avoir l'apparence d'une vipère. La pigmentation de son corps imite la couleur et l'aspect d'un serpent (yeux, bouche..). Il peut même imiter les mouvements d'un véritable serpent.


Commentaires préférés (3)

La ressemblance est vraiment frappante. Si on ne voit pas la longueur totale de la chenille, je pense que même un humain peut se laisser tromper.

Posté le

android

(231)

Répondre

Gonfler son thorax et sa tête pour avoir l'apparence d'une vipère, c'est ce que fait ma copine quand elle s'énerve !

Posté le

android

(286)

Répondre

On appelle ce comportement "mimétisme". Ce mot désigne un processus d'imitation, la capacité de certains animaux à jouer sur la ressemblance, afin d'assurer leur protection. Il y a plusieurs types de mimétisme, dont le mimétisme par la couleur (le plus courant), appelé "chromomorphisme".
Il y a aussi un mimétisme par la forme, on parle alors de morphotypie.
Enfin, il existe un mimétisme, le plus sophistiqué, alliant à la fois l'apparence et le comportement ; il s'appelle homotypie. C'est ce que pratique cette chenille, qui à la fois se travestit en vipère et imite son comportement.

Posté le

android

(196)

Répondre


Tous les commentaires (34)

La ressemblance est vraiment frappante. Si on ne voit pas la longueur totale de la chenille, je pense que même un humain peut se laisser tromper.

Posté le

android

(231)

Répondre

Technique qui ne fonctionne pas contre les prédateurs de serpents ^^

Posté le

android

(41)

Répondre

Oui en fait c'est un serpent qui s'assume pas quoi.. :D C'est sur qu'un papillon c'est censé être plus joli mais quand on voit la tronche de celui-là on a plutôt envie de s'enfuir...

Elle aurait pu avoir un petit rôle dans la série manimal :-)

Posté le

android

(12)

Répondre

C'est quant même domage de perdre cette super faculté une fois devenu papillon... J'ai toujours voulu voir un serpent avec des ailes moi :)

Posté le

android

(16)

Répondre

Gonfler son thorax et sa tête pour avoir l'apparence d'une vipère, c'est ce que fait ma copine quand elle s'énerve !

Posté le

android

(286)

Répondre

a écrit : C'est quant même domage de perdre cette super faculté une fois devenu papillon... J'ai toujours voulu voir un serpent avec des ailes moi :) Suffit de faire copuler un serpent avec un pigeon, c'est pourtant pas compliqué!

Posté le

android

(19)

Répondre

C est quand même déconcertant, les yeux sont extrêmement gros quand on pense a la petite chenille... La nature reste surprenante!

On appelle ce comportement "mimétisme". Ce mot désigne un processus d'imitation, la capacité de certains animaux à jouer sur la ressemblance, afin d'assurer leur protection. Il y a plusieurs types de mimétisme, dont le mimétisme par la couleur (le plus courant), appelé "chromomorphisme".
Il y a aussi un mimétisme par la forme, on parle alors de morphotypie.
Enfin, il existe un mimétisme, le plus sophistiqué, alliant à la fois l'apparence et le comportement ; il s'appelle homotypie. C'est ce que pratique cette chenille, qui à la fois se travestit en vipère et imite son comportement.

Posté le

android

(196)

Répondre

L'habit ne fait pas le moine certes, mais même les animaux ont compris que l'apparence influencait à 95% tout comportement. Ca me fait penser aux très belles plantes qui à l'inverse s'avèrent être de redoutables fleurs carnivores.

Super impressionnant, en lisant l'anecdote, je ne m'attendais vraiment pas à une telle ressemblance

Posté le

android

(11)

Répondre

Maintenant en voyant une vipère je vais lui dire "c'est bon arrête tes conneries tu es une chenille"

a écrit : On appelle ce comportement "mimétisme". Ce mot désigne un processus d'imitation, la capacité de certains animaux à jouer sur la ressemblance, afin d'assurer leur protection. Il y a plusieurs types de mimétisme, dont le mimétisme par la couleur (le plus courant), appelé "chromomorphisme".r /> Il y a aussi un mimétisme par la forme, on parle alors de morphotypie.
Enfin, il existe un mimétisme, le plus sophistiqué, alliant à la fois l'apparence et le comportement ; il s'appelle homotypie. C'est ce que pratique cette chenille, qui à la fois se travestit en vipère et imite son comportement.
Afficher tout
Dans ce cas de mimétisme on l'appel mimétisme batésien car l'animal mime un prédateur contrairement par exemple aux phasmes qui font du mimétisme végétal ou les hippocampes aussi qui se perdent dans les algues.

Posté le

android

(10)

Répondre

Et dire que toute création est le fruit du hasard!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : On appelle ce comportement "mimétisme". Ce mot désigne un processus d'imitation, la capacité de certains animaux à jouer sur la ressemblance, afin d'assurer leur protection. Il y a plusieurs types de mimétisme, dont le mimétisme par la couleur (le plus courant), appelé "chromomorphisme".r /> Il y a aussi un mimétisme par la forme, on parle alors de morphotypie.
Enfin, il existe un mimétisme, le plus sophistiqué, alliant à la fois l'apparence et le comportement ; il s'appelle homotypie. C'est ce que pratique cette chenille, qui à la fois se travestit en vipère et imite son comportement.
Afficher tout
J'adore à chaque fois sur les anecdotes il y a toujours quelques personnes pour approfondir le sujet et le rendre encore plus intéressant qu'il ne l'était de base. Sachant que sur mon vieux téléphone j'ai du mal à accéder aux sources, je vous en suis très reconnaissant !

impressionnant! ca me fait penser a cette araignee qui ramassee sur elle meme ressemble a un bourgeon sur une branche. je trouve ca fascinant

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C'est quant même domage de perdre cette super faculté une fois devenu papillon... J'ai toujours voulu voir un serpent avec des ailes moi :) Le serpent est considéré comme une imperfection car il s'agit d'un dragon sans ailes. Donc ce que tu veux voir c'est un dragon... comme beaucoup de monde en fait !

Posté le

android

(1)

Répondre

Drame en Guyane .

Les hyménoptères ( abeilles , guêpes , frelons ) se nourrissent entre autres , de chenilles de papillons . Dans ce jardin guyanais une tragédie va se dérouler .

La terrible chenille serpent , louvoie et se dresse sur sa branche : heméroplanes ornatus ne craint rien et ce n'est pas le bourdonnement de la guêpe qui va l'impressionner .

Erreur ! En dépit de ses contorsions , la guêpe se pose sur le dos du monstre , elle en a vu d'autres de ces guignols ! . Bien campé , bien agrippé ,l'hyménoptère recourbe l'abdomen , et méthodiquement , sans se presser , comme un chirurgien connaissant à fond l'anatomie de son opéré , plonge son bistouri à la face ventrale , dans tous les segments de la victime , du premier au dernier . Aucun anneau n'est laissé sans coup de stylet ; avec pattes ou sans pattes , tous y passent , et par ordre , de l'avant à l'arrière .

Voilà ce qu'on a vu dans un jardin guyanais avec tout le loisir et toute la facilité que réclame une observation irréprochable .

La guêpe , se moquant totalement de l'aspect qu'a pris sa victime , agit avec une précision que jalouserait la science . Elle connaît l'appareil nerveux complexe de sa victime , et pour les ganglions répétés de la chenille la guêpe réserve ses coups de poignards répétés . Elle se comporte comme si elle savait et connaissait ! Alors , vous parlez , sa transformation en serpent dangereux , elle connaît aussi !...

Mais cette guêpe , si méthodique , d'où tient elle son inspiration? Est-ce l'instinct qui la pousse ? Sont-ce les théories de l'atavisme ? De la sélection ? Du combat pour l'existence ? Mystère ...

Ce qui est certain c'est que la chenille doit trouver un nouveau camouflage , un nouveau subterfuge , car ces papillons se font rares ....

a écrit : On appelle ce comportement "mimétisme". Ce mot désigne un processus d'imitation, la capacité de certains animaux à jouer sur la ressemblance, afin d'assurer leur protection. Il y a plusieurs types de mimétisme, dont le mimétisme par la couleur (le plus courant), appelé "chromomorphisme".r /> Il y a aussi un mimétisme par la forme, on parle alors de morphotypie.
Enfin, il existe un mimétisme, le plus sophistiqué, alliant à la fois l'apparence et le comportement ; il s'appelle homotypie. C'est ce que pratique cette chenille, qui à la fois se travestit en vipère et imite son comportement.
Afficher tout
Dailleurs, l humain (de nos jours) est celui qui fait le plus de mimétisme. Commencent la cigarette car les copains/copines/parents fument, parlent, jurent, s habillent, se tiennent... Tout cà par mimétisme.

Dailleurs, le tout premier mimétisme chez l homme se fait des le plus jeune âge. Les nouveaux nées tiennent leur dos parfaitement droit. Mais en observant les adultes, "voutés", il commence à prendre la meme pose, et deviendra par la suite et malgré lui, comme Mr tout le monde... Vouté

Posté le

android

(8)

Répondre