Le Japon interdit d'être gros

Proposé par
le
dans

Le Japon a trouvé un moyen particulier pour lutter contre l'obésité : elle y est tout simplement interdite ! Depuis 2008, les Japonais de plus de 40 ans font l'objet d'un contrôle strict et régulier dans le cadre de leur travail. Ils ne doivent pas dépasser 85 cm de tour de taille pour un homme et 90 cm pour une femme, sous risque d'amende. Seuls les sumos, véritables dieux vivants là-bas, sont exemptés.


Commentaires préférés (3)

Le ministère de la santé n'a plus de sushis à s'faire. Désolé.

Posté le

android

(416)

Répondre

Commentaire supprimé Comme c'est un peu facile aussi de sous-entendre que tous ceux qui sont gros le sont par manque de volonté. Il existe de nombreuses raisons environnementales, pathologiques, voire génétiques, et surtout psychologiques (bien souvent à cause de mal-être, de manque de confiance en soi ou de dépression). Et d'une manière générale, personne ne prend du poids par plaisir surtout dans notre société où la minceur est valorisée. Bonjour la tolérance...

Posté le

android

(428)

Répondre


Tous les commentaires (123)

Le moyen n'est pas seulement particulier, il est particulièrement sectaire voire raciste. Je suis bien content de ne pas être japonais, mon tour de taille me coûterai cher à moins d'être sumo! Je ne suis pas énorme, juste à la limite. 85 cm de tour de taille en France c'est 42,5 en taille de pantalon mais comme ça n'existe pas chez nous, je mets du 44.
Demandez donc à Teddy Riner son tour de taille!

D'où le fait que le Japon est le seul pays où le taux d'obésité chez les jeunes à baissé d'une année à l'autre.

Posté le

android

(57)

Répondre

Au moins leur taux d'obésité baisse et il ont la meilleur espérance de vie ..

Il semblerait, d’après le Dr Hayashi que cette loi est un échec. « Selon le ministère de la Santé, seulement 43,3% des 52 millions de Japonais concernés ont fait l'examen annuel, et au bout du compte 12,3% des gens ont suivi jusqu'au bout la "feuille de route médicale".
Et finalement le contrôle du tour de taille n est plus un critère absolu selon le ministère de la santé japonais car il ne serait pas forcement lié aux problèmes cardio vasculaire et autres maladies. ( source : topsante.com )

Posté le

android

(52)

Répondre

Le ministère de la santé n'a plus de sushis à s'faire. Désolé.

Posté le

android

(416)

Répondre

Vous connaissez le SUMÔ ?

Les combats de SUMÔ se déroulent sur une arène circulaire, le Dohyô ; ils sont dirigés par un arbitre , le Gyôji , assisté d'un jury de cinq membres . Comme tous les arts martiaux japonais , le SUMÔ possède un rituel et les règles de courtoisie parfaitement codifiés . Les deux lutteurs ne sont vêtus que d'un mawashi , une bande de tissu serrée de 40 cm de large , enroulée plusieurs fois autour des reins en une série de mouvements bien précis. Chaque combat s'ouvre sur un cérémonial complexe : échauffements , saluts , rites de purification , position d'attente . Enfin c'est le tachi-ai : les lutteurs s'élancent l'un contre l'autre. L'un des lutteurs perd lorsque n'importe qu'elle partie de son corps autre que la plante des pieds touche le sol ; lorsqu'il est forcé de sortir du Dohyô ; ou lorsqu'il accomplit un kinjite , une prise ou coup interdit . Il est notamment interdit de frapper avec le poing fermé, de donner des coups de pied, de mordre et de tirer les cheveux .

Afin de pouvoir prétendre à une reconnaissance comme sport olympique , le SUMÔ tend à adopter des catégories de poids :

Poids léger < 85 kg .
Poids moyen < 115 kg
Poids lourd. > 115 kg
Catégorie ouverte , pas de limite de poids .
Le poids moyen d'un SUMÔ varie de 70 à 280 kg . Cependant les Sumôs les plus appréciés pèsent en moyenne 15O kg .

En espérant que les états-unis ne fasse jamais passer cette loi...

Celui qui se fait prendre en excès de poids n'a qu'à dire qu'il veut devenir sumo...

Posté le

android

(31)

Répondre

a écrit : Celui qui se fait prendre en excès de poids n'a qu'à dire qu'il veut devenir sumo... C'est une idée mais il paraît que la formation commence très jeune, (5-6 ans).

Commentaire supprimé Comme c'est un peu facile aussi de sous-entendre que tous ceux qui sont gros le sont par manque de volonté. Il existe de nombreuses raisons environnementales, pathologiques, voire génétiques, et surtout psychologiques (bien souvent à cause de mal-être, de manque de confiance en soi ou de dépression). Et d'une manière générale, personne ne prend du poids par plaisir surtout dans notre société où la minceur est valorisée. Bonjour la tolérance...

Posté le

android

(428)

Répondre

Hérédité , génétique ... Pour ma part je trouve que la pire indécence du XXI ème siècle c'est l'occident obèse face au tiers monde rachitique .

Bon, vous êtes gentils, on a déjà eu ce débat sur l'obésité sur une autre anecdote récemment. C'était à propos des gros qui doivent payer deux places dans les avions, je crois. Ah pardon, on ne dit pas "gros", Somnambule va me reprendre... on dit "personne adipeusement avantagée".

Bref, revenons à nos mechouis. Que les gens qui hurlent au scandale en lisant l'anecdote gardent simplement à l'esprit les points suivants :

1. Les Japonais forment une nation très disciplinée, comme on sait (imprégnation de la philosophie confucianiste, succession de régimes militaires autoritaires depuis 1185 jusqu'en 1947, quasi-autarcie... y'a plein de facteurs), donc chez eux, ces mesures sont sans doute plus faciles à faire accepter que par chez nous. D'autant qu'ils ont un système de santé très mutualisé : comme je le disais l'autre fois dans l'autre anecdote, on peut comprendre (pas forcément approuver, mais au moins comprendre) que les gens sains n'aient pas envie de payer pour la mauvaise hygiène de vie des autres.

2. La nation japonaise est, ethniquement parlant, très homogène : cela a donc un sens chez eux, davantage en tout cas que pour nous, de parler de "poids santé", de "tour de taille santé", de faire des moyennes anthropométriques.

3. Les Japonais sont en moyenne très petits. 85 cm, ça peut paraître taille de guêpe chez nous, mais chez des gens qui font 1m65 et qui ont des membres fins, ça fait tout de suite un peu bedonnant.

4. Les standards anthropométriques varient d'une ethnie à l'autre. Une corpulence saine chez un blanc caucasien pourra sembler un peu épaisse à un Japonais mangeur de riz. À l'inverse, il y a des peuples traditionnellement costauds où une carrure de rugbyman sera la norme (allez voir les indigènes du Pacifique ou de Patagonie ! des armoires les mecs). À ces différences de nature, s'ajoutent encore les différences de perception héritées de la culture.

- " Siouplait m'sieur l'agent ! Un dernier p'tit hamburger de rien du tout ! Onegai ! "

Le comble c'est de lire l'anecdote un paquet de chips à la main ;p

Faut pas qu un americain deviennent japonnais...

Posté le

android

(0)

Répondre

Pourquoi les sumos sont considérés comme des "dieux vivants" ?

A quand des amendes pour la bêtise? La dette française serait remboursée en 1 semaine + le trou de la sécu et on réglerai le problème de la faim dans le monde pendant qu'on y est.

Je vous trouve bien intolérant avec les personnes dites "Ronde" ou "Obèse" à croire que l'on vous dégoûte et que vous êtes la perfection incarné à être dans la norme .....

Les japonais ont un patrimoine génétique plus en faveur de l'obésité que les occidentaux en règle générale, il n'y a qu'a voir leurs IMC quand ils changent de pays/régime alimentaire. La corpulence d'une personne reste essentiellement due a l'hygiène de vie, a quelques exceptions près (handicap, cushing, médicaments...) qui doivent probablement être pris en compte dans les consultations de "vérification". Enfin pour les caucasiens, l'OMS estiment qu'il s'agit d'un risque cardio-vasculaire quand le tour de taille est >88cm pour les femmes et 102cm pour les hommes.

Posté le

android

(11)

Répondre