L'eau de Javel doit être utilisée dans l'eau froide

Proposé par
le

L'hypochlorite de sodium mieux connu sous le nom d'eau de javel est un désinfectant très puissant. Mais s'il est mis dans l'eau chaude, il dégage des dérivés chlorés toxiques et devient moins efficace, car c'est le chlore qui est l'agent actif. L'eau de javel doit donc être utilisée dans l'eau froide pour être efficace, et n'être mélangée à aucun autre produit pour éviter de dangereuses réactions.


Tous les commentaires (91)

En mélangeant de la javel avec une pomme de terre on obtient un effet similaire au viagras... En effet javelapatate !

a écrit : Mélanger de l'acide chlorhydrique et de l'eau de Javel produit de l'eau salée d'un côté (parfaitement inoffensive, donc), et du dichlore gazeux de l'autre. Comme ce gaz n'est pas soluble dans l'eau salée (mais soluble dans l'eau douce, par contre, c'est ainsi qu'on l�39;ajoute à l'eau du robinet), il s'échappe forcément sous forme gazeuse.

C'est uniquement le dichlore qui est dangereux, et ça dépend bien sûr de sa concentration : ce n'est pas non plus du Sarin ou du VX, hein... Personne ne meurt d'avoir respiré un peu de dichlore, il ne faut pas oublier qu'il y en a dans l'eau du robinet !

Les dommages aux poumons commencent à une concentration de 60 ppm (parts par million), mais cela sous-entends qu'on respire en continu un air à cette concentration. Pour provoquer des dégâts lourds avec une seule inspiration de dichlore, il doit être nettement plus concentré qu'à 60 ppm.
Afficher tout
Et pourtant, je connaissais un jeune femme morte dans sa douche, après avoir mélangé un produit anticalcaire puis avec de la javel.. Elle était asthmatique, donc plus fragile, et dans une pièce close et humide (elle nettoyait en prenant sa douche) ce peut être fatal.
Donc malheureusement, JLSD...

a écrit : Dejà essayé avec de l'eau froide ,sa désinfecte certe mais sa nettoie pas mieux que le mélange eau de javel-eau chaude. Tentes avec de l'eau chaude seule. La javel ne nettoye pas mais est la juste pour désinfecter.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il parait que mélangé à de l'acide chloridryque, ça devient très dangereux (destruction des poumons et mort par asphyxie) L'eau de javel est basique (ph élevé) et l'acide chloridryque acide (pH bas), un mélange entre ces deux produit dégagera des vapeurs toxique et une agitation puissante dans le recopiant dans lequel on les verse.

a écrit : Il parait que mélangé à de l'acide chloridryque, ça devient très dangereux (destruction des poumons et mort par asphyxie) tu me donne des bonnes idées pour mes tp de chimie !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il parait que mélangé à de l'acide chloridryque, ça devient très dangereux (destruction des poumons et mort par asphyxie) En effet, gros risque de dégagement de dichlore (Cl2), étant connu comme étant le gaz moutarde utilisé lors de la première guerre mondiale.
Le principe est que l'intérieur de tes poumons ce brûler et saigner, avec la finalité de se noter dans son propre sang.

Ça peut arriver très fréquemment, l'eau de javel étant utilisée a des fin blanchissante, et l'acide chlorhydrique étant vendu comme désinfectant pour toilette, le mélange arrive trop souvent lors de certains ménages.
Cependant, la fumée de couleur verte, très facile a repérer.

Un moyen simple d'éviter cela, apposer un chiffon humide devant ses voies respiratoires, et évidemment quitter le logement le plus vite possible

a écrit : En mélangeant de l'eau de javel, de l'acide ascorbique, de la glace, de la glycérine et de la soude, on peut obtenir de la dynamite (je tien ça de ma prof de physique chimie) Je pense qu'il y a des adolescents voir de jeunes enfants qui lisent ce genre de commentaire et d'un point de vue personnel je ne pense pas que dire comment faire de la dynamite ici soit très judicieux... mais ça ne tient qu'à moi...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : En effet, gros risque de dégagement de dichlore (Cl2), étant connu comme étant le gaz moutarde utilisé lors de la première guerre mondiale.
Le principe est que l'intérieur de tes poumons ce brûler et saigner, avec la finalité de se noter dans son propre sang.

Ça peut arriver très fréquemment, l&
#039;eau de javel étant utilisée a des fin blanchissante, et l'acide chlorhydrique étant vendu comme désinfectant pour toilette, le mélange arrive trop souvent lors de certains ménages.
Cependant, la fumée de couleur verte, très facile a repérer.

Un moyen simple d'éviter cela, apposer un chiffon humide devant ses voies respiratoires, et évidemment quitter le logement le plus vite possible
Afficher tout
Il a déjà été dit que le Dichlore (Cl2) n'est pas le gaz moutarde ! Par pitié, lisez les commentaires précédents avant de répondre...

a écrit : Toutes ses heures passées a frotter le carrelage et le plan de travail de ma cuisine, mes mains brûlées par la chaleur de l'eau, rongées par la javel, a secouer cette main de bas en haut. j'étais persuadé que l'eau chaude associé au produit enlèvais les taches beaucoup plus facilement. Toute ma vie défile.

Je me sens tout petit. Je vais me prendre une bière.
Afficher tout
Ça va .. Tout d un coup , Je me sens moins seul en lisant l anecdote :-)

a écrit : Je pense qu'il y a des adolescents voir de jeunes enfants qui lisent ce genre de commentaire et d'un point de vue personnel je ne pense pas que dire comment faire de la dynamite ici soit très judicieux... mais ça ne tient qu'à moi... Avant qu'ils trouvent de la glycérine... Sinon au lycée on apprend à faire du gaz moutarde donc bon...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il a déjà été dit que le Dichlore (Cl2) n'est pas le gaz moutarde ! Par pitié, lisez les commentaires précédents avant de répondre... Le gaz moutarde est un dérivé du gaz dichlore. Abus de langage. Il a l'odeur de la moutarde mais ait incolore, alors que le dichlore est visible. Mais par abus de langage on les confond car c'est le même principe

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le tuyaux sont faits de cuivre qui est anti-bactérien donc le fait qu'il y ai de l'eau de javel ne sert pas à ça mais à "désinfécter" l'eau Ce n'est pas pour rien qu'il n'a pas eu 20/20

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Dejà essayé avec de l'eau froide ,sa désinfecte certe mais sa nettoie pas mieux que le mélange eau de javel-eau chaude. Non ça va mieux dégraisser car l'eau chaude dissout les graisses mais ça ne désinfecte pas, l'effet desinfectant de la javel ayant été détruit par l'eau chaude. Pour info: l'eau ne doit pas dépasser 50 degrés C.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Le gaz moutarde est un dérivé du gaz dichlore. Abus de langage. Il a l'odeur de la moutarde mais ait incolore, alors que le dichlore est visible. Mais par abus de langage on les confond car c'est le même principe Non, personne ne confond les deux, sauf les ignorants. Ce n'est pas un abus de langage, c'est une grosse connerie, déjà démentie plusieurs fois dans cette anecdote.

Pour le nettoyage du sol mieux vaut utiliser un détergent à chaud pour dégraisser et détacher le sol puis utiliser la javel : l'action désinfectante de la javel n'en sera que plus efficace de plus son effet est rémanant.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Avant qu'ils trouvent de la glycérine... Sinon au lycée on apprend à faire du gaz moutarde donc bon... La glycérine végétale est par exemple la base dès e-liquides des cigarettes électroniques elle est aussi presente dans les savons, etc... très dur à trouver en effet. Sinon très intelligents vos profs de vous expliquer comment faire ce genre de trucs et après on s'étonne qu'il y est autant d'accidents domestiques

Posté le

android

(0)

Répondre

Ah bin alors là merci moi qui croyais désinfecter le sol avec de l'eau brûlante et du javel... j'avais tout faux.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il a déjà été dit que le Dichlore (Cl2) n'est pas le gaz moutarde ! Par pitié, lisez les commentaires précédents avant de répondre... Effectivement, le gaz moutarde possède 4 atomes de carbones et un soufres en plus (et un paquet d'atomes d'hydrogène pour saturer la molécule), sauf que le principe actif du gaz moutarde reste les deux atomes de chlore en bout de chaîne charbonnée.

Lire les sources, c'est bien, les comprendre après avoir obtenu une licence en chimie, c'est mieux.

a écrit : Effectivement, le gaz moutarde possède 4 atomes de carbones et un soufres en plus (et un paquet d'atomes d'hydrogène pour saturer la molécule), sauf que le principe actif du gaz moutarde reste les deux atomes de chlore en bout de chaîne charbonnée.

Lire les sources, c'est bien, les comprendr
e après avoir obtenu une licence en chimie, c'est mieux. Afficher tout
Et alors ? Oui tu as raison, mais chimiquement un seul atome suffit a faire une molécule différente. Ce ne sont donc pas les mêmes gazs, et mon commentaire reste parfaitement pertinent. Une licence en chimie ? Tu devrais donc savoir tout ce que je dis la.

De plus les effets des deux gazs sont radicalement différents ! Le dichlore cause des brûlures aux poumons alors que le gaz moutarde provoque des cloques et ne tue que lors d'une exposition prolongée.

Par ailleurs, c'est justement parce que l'erreur est courante que je me permets de reprendre ceux qui la font. Ta licence de chimie, je m'en tartine, ce n'est absolument pas un argument.

a écrit : Effectivement, le gaz moutarde possède 4 atomes de carbones et un soufres en plus (et un paquet d'atomes d'hydrogène pour saturer la molécule), sauf que le principe actif du gaz moutarde reste les deux atomes de chlore en bout de chaîne charbonnée.

Lire les sources, c'est bien, les comprendr
e après avoir obtenu une licence en chimie, c'est mieux. Afficher tout
Comme le dit HVY-Vince, le principe d'action des deux gaz est TOTALEMENT différent.

Le dichlore (aussi appelé "bertholite" en gaz de combat) provoque des dégâts sur les poumons (et une irritation sur les yeux et muqueuses), et il provoque la mort par asphyxie. C'est à proprement parler un gaz létal.
Un chiffon humide sur la bouche et le nez suffit à neutraliser une grande partie du gaz, celui-ci étant très fortement soluble dans l'eau.

Le gaz moutarde (aussi appelé "ypérite") est d'abord et avant tout un gaz INCAPACITANT, fortement vésicant et provoquant des brûlures chimiques causant (entre autres...) des lésions du système respiratoire, des brûlures cutanées importantes, des mutations génétiques (par destruction de la guanine) et une cécité (parfois) temporaire. Les décès par contact avec le gaz moutarde sont "accidentels", le gaz n'est PAS conçu pour tuer contrairement au Sarin ou au VX.
Le gaz moutarde brûle au travers des vêtements et même du caoutchouc, et un simple chiffon mouillé n'apporte AUCUNE protection car il n'est PAS soluble dans l'eau.

De plus, la partie "active" du gaz moutarde n'est pas ses atomes de chlore, comme tu le prétends, mais son atome de soufre via une substitution nucléophile formant un sulfonium... Deux minutes de recherche sur le net pour apprendre ça, et j'ai arrêté la chimie en Terminale il y a 22 ans. No comment...

Il faut aussi savoir que l'on peut mourir d'asphyxie en respirant de l'azote pur (gaz pourtant largement inoffensif !!), et même (ô paradoxe !) en respirant de l'oxygène pur, qui finira par détruire les poumons, la rétine et le système nerveux central !
Donc, le côté "décès par asphyxie" d'un gaz, peu importe lequel, est toujours un risque potentiel. C'est exactement pour ça que le gaz moutarde n'est pas considéré comme létal, car ce n'est PAS son action primaire (contrairement au dichlore).