Le prisonnier qui s'échappa d'une cellule construite juste pour l'en empêcher

Proposé par
le

Moondyne Joe fut un bandit australien connu pour avoir été le roi de l'évasion. Il s'évada tellement de fois de prison qu'une cellule spéciale fut conçue pour lui, avec la promesse du gouverneur que s'il réussissait à s'en échapper, il serait pardonné. Il réussit à s'en évader et cette promesse lui fut utile pour atténuer sa peine quand il se fit reprendre 2 ans plus tard.


Commentaires préférés (3)

La persévérance est mère de réussite.

Ça me rappelle le film "I love you Phillip Morris" inspiré d'un histoire vrai, dans lequel le personnage principal va user de toutes les ruses possibles pour s'evader et aller voir son tendre Phillippe

Posté le

android

(255)

Répondre


Tous les commentaires (54)

Il ne nous reste plus qu'à tirer le chapeau !

La persévérance est mère de réussite.

Pourquoi est-ce qu'ils ont fait de le "reprendre" en sachant qu'il serait pardonné ?

Ce bandit ne s'appellerait pas Harry Houdini ou David Copperfield ?

Ça me rappelle le film "I love you Phillip Morris" inspiré d'un histoire vrai, dans lequel le personnage principal va user de toutes les ruses possibles pour s'evader et aller voir son tendre Phillippe

Posté le

android

(255)

Répondre

En gros ils le faisaient casser des cailloux dans sa cellule pour éviter qu'il s'échappe et lui il tapait sur le mur avec son marteau de temps en temps. Il est parti du trou qu'il a creusé même si il y avait un garde en permanence devant sa cellule. ^^

Posté le

android

(48)

Répondre

La moralité de cette anecdote serait : il est plus facile de pardonner à un ennemi qu'à un ami !

Eh ben, c'était pas un bandit manchot, bien qu'il ait finalement touché le jackpot.

Posté le

android

(10)

Répondre

Etant donné qu'à chaque fois qu'un prisonnier est rattrapé suite à une évasion, sa peine augmente, je ne pense pas que ce soit quelques mois ou années en moins qui suffisent à le réjouir (je ne connais pas les lois de l'époque mais quand on voit qu'aujourd'hui, en France, l'évasion est passible de trois années supplémentaires de prison - On peut aisément imaginer à combien d'années s'élevait sa peine).
De plus, sachant que l'Australie a toujours été la "plus grande prison" des Britanniques et que ce n'était pas des petits voleurs qui y étaient envoyés, l'évasion ne devait pas être simple. Quitte à mourir en prison, il aurait dû consacrer la fin de sa vie à écrire ses mémoires pour expliquer en détail chacune de ses évasions.
Il est aussi étrangement intéressant de voir qu'un prisonnier (un "mauvais" individu) puisse avoir une si grande notoriété au point de passer à la postérité (livres, chansons) comme un personnage légendaire. Plus de gens se souviennent des "méchants" de l'Histoire que de ceux qui les ont capturés et jugés, c'est assez ironique tout ça quand même.

Son histoire est très intéressante d'ailleurs, il réussit à s'echapper de la prison de fremantle,WA, Australia en "empruntant" le camion des éboueurs et s'arrêta dans un pub pendant sa fuite qui porte désormais son nom.
Le Ptit détail croustillant est qu'il est libre depuis et est même revenu dans cette prison de Fremantle, fermée en 1991, et à signé le livre d'or après avoir suivi une des visites guidées !
Source : Ma visite de ce pénitencier il y a10 jours ;-)

Posté le

android

(89)

Répondre

a écrit : En gros ils le faisaient casser des cailloux dans sa cellule pour éviter qu'il s'échappe et lui il tapait sur le mur avec son marteau de temps en temps. Il est parti du trou qu'il a creusé même si il y avait un garde en permanence devant sa cellule. ^^ Et son comparse l'a lâché au dernier moment juste avant de sauter par une fenêtre car il avait le vertige, cest balaud ! Joe a sauté et s'est cassé la cheville, ce qui est balaud aussi...

Posté le

android

(11)

Répondre

Je suis sûr que Theodore Bagwell était dans l'histoire :)

Posté le

android

(22)

Répondre

a écrit : Etant donné qu'à chaque fois qu'un prisonnier est rattrapé suite à une évasion, sa peine augmente, je ne pense pas que ce soit quelques mois ou années en moins qui suffisent à le réjouir (je ne connais pas les lois de l'époque mais quand on voit qu'aujourd'hui, en France, l'évasion est passible de trois années supplémentaires de prison - On peut aisément imaginer à combien d'années s'élevait sa peine).
De plus, sachant que l'Australie a toujours été la "plus grande prison" des Britanniques et que ce n'était pas des petits voleurs qui y étaient envoyés, l'évasion ne devait pas être simple. Quitte à mourir en prison, il aurait dû consacrer la fin de sa vie à écrire ses mémoires pour expliquer en détail chacune de ses évasions.
Il est aussi étrangement intéressant de voir qu'un prisonnier (un "mauvais" individu) puisse avoir une si grande notoriété au point de passer à la postérité (livres, chansons) comme un personnage légendaire. Plus de gens se souviennent des "méchants" de l'Histoire que de ceux qui les ont capturés et jugés, c'est assez ironique tout ça quand même.
Afficher tout
Pour le coup, il a été pris sur le fait en Angleterre après avoir chapardé un gigot d'agneau, des légumes et des patates ! Cetait pas un serial killer...
Il voulait juste se faire un bon pti diner le bougre !

Posté le

android

(18)

Répondre

Petite pensée au film Evasion qui vient de sortir.

Posté le

windowsphone

(13)

Répondre

Une adaptation au cinéma me plairait bien, amateur de films du genre, comme les évadés avec le grand Freeman, ou la série prison break :)

Posté le

android

(15)

Répondre

Cela serait quand même bien mieux pour tout le monde d'avouer ses fautes avant de les commettre !

Un peu comme Hilts (Steve Mcqueen) dans la Grande Evasion !

Posté le

android

(4)

Répondre