L'URSS a voulu envoyer un vol habité vers Mars

Proposé par
le

En réponse au succès des missions Apollo, l'URSS voulut lancer en 1971 le projet TMK, une mission spatiale ambitieuse pour l'époque qui consistait en un survol habité de Mars, pour une durée de 3 ans. Le projet fut finalement annulé, car la fusée N1, la seule capable de mettre en orbite le vaisseau, explosa à ses 4 essais.


Commentaires préférés (3)

Et à chaque fois des millions en recherche, développement et construction, des années pour les ingénieurs mais quand ca veut pas…la fameuse conquête spatiale de la guerre froide!

Heureusement qu'elle a explosé pendant les essais et pas au mileu de l'espace...

Posté le

windowsphone

(174)

Répondre

Petit complément : la mission TMK fut déclinée dans un large panel de variantes, certaines incluant un survol de vénus, d'autres un réacteur nucléaire pour la propulsion, etc...

Si l'échec de la fusée N1 signa l'arrêt du projet TMK, il empêcha également la réalisation du programme lunaire soviétique, qui devait également utiliser cette fusée.

De plus, les américains projetèrent également une mission interplanétaire ambitieuse à la suite du programme Apollo : un survol habité de vénus, qui réutilisait beaucoup d'éléments du programme Apollo. Le projet fut presque finalisé, mais des grosses coupes budgétaires pour la NASA signèrent l'arrêt de mort du projet...

Pour des détails, c'est par ici :
fr.m.wikipedia.org/wiki/Survol_habit%C3%A9_de_V%C3%A9nus


Tous les commentaires (33)

Et à chaque fois des millions en recherche, développement et construction, des années pour les ingénieurs mais quand ca veut pas…la fameuse conquête spatiale de la guerre froide!

Heureusement qu'elle a explosé pendant les essais et pas au mileu de l'espace...

Posté le

windowsphone

(174)

Répondre

4 essais, 4 explosions.. Bizarre que cela ait été suffisant pour stopper la mission russe ^^

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Heureusement qu'elle a explosé pendant les essais et pas au mileu de l'espace... Je ne vois pas vraiment ce que ça change :3

"La seule capable" heureusement qu'ils n'ont pas testé avec celles de réserves alors !

D'ailleurs, la Russie enverra une nouvelle fusée depuis le Kazakhstan demain!
Ce sera la première depuis la chute de l'URSS, le moment promet donc d'être gravé dans l'histoire!

Il est vrai, a force de construire des missiles nucléaires, ça dévient difficile de fabriquer une fusée qui n'explose pas...
"Da, da, Kaboom"

Posté le

android

(10)

Répondre

Petit complément : la mission TMK fut déclinée dans un large panel de variantes, certaines incluant un survol de vénus, d'autres un réacteur nucléaire pour la propulsion, etc...

Si l'échec de la fusée N1 signa l'arrêt du projet TMK, il empêcha également la réalisation du programme lunaire soviétique, qui devait également utiliser cette fusée.

De plus, les américains projetèrent également une mission interplanétaire ambitieuse à la suite du programme Apollo : un survol habité de vénus, qui réutilisait beaucoup d'éléments du programme Apollo. Le projet fut presque finalisé, mais des grosses coupes budgétaires pour la NASA signèrent l'arrêt de mort du projet...

Pour des détails, c'est par ici :
fr.m.wikipedia.org/wiki/Survol_habit%C3%A9_de_V%C3%A9nus

quand on imagine le prix qu'a coute ces essais pour rien alors que le peuple d'urss mourrait de faim et n'arrivait pas a avoir un niveau de vie decent...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : quand on imagine le prix qu'a coute ces essais pour rien alors que le peuple d'urss mourrait de faim et n'arrivait pas a avoir un niveau de vie decent... Le programme lunaire habité soviétique a coûté, en tout, 6 milliards de roubles (25 milliards de dollars actuels). Pendant ce temps, le budget militaire de l'URSS s'élevait à 200 milliards de roubles, soit 833 milliards de dollars actuels...
Pour un pays qui dispose de l'arme nucléaire, et est donc virtuellement inattaquable, où est le gaspillage ?

a écrit : quand on imagine le prix qu'a coute ces essais pour rien alors que le peuple d'urss mourrait de faim et n'arrivait pas a avoir un niveau de vie decent... S'était un pays "communiste". Le problème ne venait pas de l'argent mais de la gestion désastreuse de l'état par les soviétiques tyranniques.

Et en effet dans un monde sans argent, le progrès n'aurait plus de limite autre que celle de la volonté humaine.

Posté le

android

(8)

Répondre

Ils abandonnèrent par peur que le survol de Mars finisse en Chocapic.
(je précise que je ne suis aucunement financé pour faire une pareille blague)

A mon voisin du dessus : Voilà une remarque fort plaisante ! Enfin quelqu'un qui comprend les choses avec sagesse. Toutefois, ce serait meilleur sans faute d'orthographe !

a écrit : TMK comme Techniciens en Mission Kamikaze Ou bien pour Tyazhely Mezhplanetny Korab, soit Vaisseau Interplanétaire Lourd. (je précise que je ne parle pas russe, et que je pompe honteusement Wikipedia pour répondre)

On dépense des milliards avant de se rendre compte que ça ne va pas marcher. Des gens compétents, il en manque. L'argent c'est bien mais il faut la qualification du personnel, et ça, personne ne s'en rend compte. Dommage...

Posté le

android

(0)

Répondre

Sa reste quand meme un reve... meme si on sais que mars au final, c est comme la lune une terre apocalyptique... et a part savoir que la vie a surement existé il y a des millions d année, c est pas star wars^^

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : On dépense des milliards avant de se rendre compte que ça ne va pas marcher. Des gens compétents, il en manque. L'argent c'est bien mais il faut la qualification du personnel, et ça, personne ne s'en rend compte. Dommage... Pas exactement... Les ingénieurs spatiaux soviétiques étaient compétents, autant que leurs homologues américains, comme le montre bon nombre de succès soviétiques remarquables (programme lunokhod, programme Venera...).

Mais en ce qui concerne le programme lunaire soviétique, c'est plutôt un conflit en haut lieu entre les 2 responsables du projet, Glouchko et Korolev, qui étaient partisans de solutions techniques opposés, ce qui a dilapidé les ressources alloués au projet et a conduit à un tel retard que les soviétiques, après avoir tenté de rattraper leur retard à la va-vite (d'où l'échec des 4 lancements), ont préféré arrêter les frais et stopper leur programme lunaire.

a écrit : Et à chaque fois des millions en recherche, développement et construction, des années pour les ingénieurs mais quand ca veut pas…la fameuse conquête spatiale de la guerre froide! Nous sommes bien d'accord pour dire que ton image de profil... C'est un canapé au quelque chose de le genre Hein.

Posté le

windowsphone

(5)

Répondre

a écrit : S'était un pays "communiste". Le problème ne venait pas de l'argent mais de la gestion désastreuse de l'état par les soviétiques tyranniques.

Et en effet dans un monde sans argent, le progrès n'aurait plus de limite autre que celle de la volonté humaine.
N aurait d autres limites que celle des ressources à disposition, la gestion de ces ressources s appelle l economie et communiste, capitaliste, argent ou pas, quand on n a pas de ressources, on ne fait pas grand chose....

Posté le

android

(2)

Répondre