Un MiG-23 traversa l'Europe sans pilote

Proposé par
le
dans

En 1989, un MiG-23 soviétique eut une panne de moteur au-dessus de la Pologne et son pilote s'éjecta. Cependant, le moteur redémarra et l'avion vola vers l'ouest, grâce à son pilote automatique. Son carburant épuisé, il s'écrasa à Courtrai, en Belgique, après un vol de près de 900 km sans pilote.

Il s'écrasa malheureusement sur une maison, tuant un jeune homme de 19 ans qui s'y trouvait. Dès son entrée sur le territoire Ouest-Allemand, il fut intercepté par une patrouille de F-15 américains qui se rendit rapidement compte que l'avion n'avait pas de pilote. Ils ne reçurent cependant pas l'autorisation de l'abattre par crainte de dégâts à la population, le MiG-23 survolant une zone densément peuplée.


Commentaires préférés (3)

Il est également à préciser que cet incident causa un froid diplomatique entre la Belgique et l'URSS, les autorités soviétiques ayant tardé à communiquer au gouvernement belge les caractéristiques de l'avion et de son armement. Le Mig-23 peut en effet emporter des charges chimiques et nucléaires, ce qui peut être désastreux en cas de crash...

Heureusement, ce MiG-23 n'emportait rien de tel à ce moment là.

a écrit : Pauvre jeune homme quand même ... Darwin award ? Les Darwin Award récompensent les morts causés par les comportements les plus stupides, comme de faire du toboggan dans un vide-ordure sans penser au compacteur automatique derrière.
Ce malheureux jeune homme n'a rien fait de stupide, il n'a juste pas eu de chance.


Tous les commentaires (69)

c'est une journée spéciale Pologne sur Se coucher Moins Bête ?

Posté le

android

(37)

Répondre

Sans le savoir, ce militaire a inventé le Kamikaze en pilote automatique.

Il a quand même bien du être surpris quand il a du apprendre la nouvelle.

Posté le

android

(31)

Répondre

Y a-t'il un pilote dans l'avion ?

Il est également à préciser que cet incident causa un froid diplomatique entre la Belgique et l'URSS, les autorités soviétiques ayant tardé à communiquer au gouvernement belge les caractéristiques de l'avion et de son armement. Le Mig-23 peut en effet emporter des charges chimiques et nucléaires, ce qui peut être désastreux en cas de crash...

Heureusement, ce MiG-23 n'emportait rien de tel à ce moment là.

Moi je pense au jeune de 19ans. C'est improbable !

Pauvre jeune homme quand même ... Darwin award ?

a écrit : Il est également à préciser que cet incident causa un froid diplomatique entre la Belgique et l'URSS, les autorités soviétiques ayant tardé à communiquer au gouvernement belge les caractéristiques de l'avion et de son armement. Le Mig-23 peut en effet emporter des charges chimiques et nucléaires, ce qui peut être désastreux en cas de crash...

Heureusement, ce MiG-23 n'emportait rien de tel à ce moment là.
Afficher tout
C'est sûr que ça n'aurait pas eu le même effet si l'avion avait emporté des têtes nucléaires ! Adieu la Belgique et le frites

Posté le

android

(18)

Répondre

Il lui est jamais venu à l'idée de couper le contact et de vider l'essence avant l'éjection ?

J'imagine bien le pilote qui s'éjecte, puis le moteur qui redémarre : "Et merde" !

a écrit : Pauvre jeune homme quand même ... Darwin award ? Les Darwin Award récompensent les morts causés par les comportements les plus stupides, comme de faire du toboggan dans un vide-ordure sans penser au compacteur automatique derrière.
Ce malheureux jeune homme n'a rien fait de stupide, il n'a juste pas eu de chance.

a écrit : Il lui est jamais venu à l'idée de couper le contact et de vider l'essence avant l'éjection ? La panne de moteur s'est déclenchée juste après le décollage. A 300 mètres du sol et à 300 km/h, tu n'a pas trop le temps de penser à couper le contact et à ventiler le kérosène...

C'est dingue!! 71% d'océan, 90% de zone non ou peu peuplée sur terre, et l'avion va s'écraser sur la maison d'un pauvre étudiant qui n'a rien demandé...

Si il avait encore du carburant dieu sait ou il serait allé ?

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Si il avait encore du carburant dieu sait ou il serait allé ? Pas beaucoup plus loin. Des Mirages de l'armée française se tenaient prêts à l'abattre lors de son entrée sur le territoire, au dessus d'une zone moins peuplée.

Posté le

android

(34)

Répondre

Entre sauver potentiellement plusieurs vies ou sacrifier celle d'une personne, je pense que les chasseurs américaind ont fait le bon choix.

Posté le

android

(3)

Répondre

Le début de l'aire de l'avion sans pilote peut être qu'il y aura moins d'accidents !

Posté le

android

(0)

Répondre