Mieux vaut ne pas croiser un espadon lancé à pleine vitesse

Proposé par
le
dans

L'espadon est un poisson de taille imposante (jusqu'à 500 kilos), qui peut nager à la vitesse de 110 km/h et qui a un bec osseux et pointu (le rostre) en forme d'épée mesurant un tiers de sa longueur. A pleine vitesse, cela devient une arme terrible : ainsi, le British Museum expose une coque en bois de bateau dans laquelle une épée d'espadon est enfoncée sur 56 centimètres.


Tous les commentaires (53)

Vu que l'eau est 1000x plus dense que l'air il y aurait pas un calcul théorique qui permettrait de se faire une idée de la vitesse possible pour une telle performance a densité similaire a notre environnement ??

a écrit : je ne pense pas que de tout petits poissons aillent plus vites

110 km/h représente une vitesse de 30,5 m/s
c'est a dire que ces poisson devrai parcourir 3 m en moins de 0,1 s pour dépasser la vitesse d'un espadon

les petits poisson semble aller vite car il sont petit , et d
onc par contraste les distances qu'ils parcourent sembles plus grande . Ce qui donne une impression de vitesse très élevé Afficher tout
Oui, les gros vont plus vite que les petits, par exemple le thon va tres vite, et le requin le plus rapide a 75km/h environ, les petits vont assez lentement, peut etre 40km/h pour le plus rapide.

L'homme est tellement destructeur ; la nature à bien été obligé d'évoluer afin de se protéger de nous !

Bonjour a tous,

L'espadon n'atteindra que très rarement les 70kg.

En réalité, c'est un très proche cousin, le marlin ( marlin bleu pour être précis ) qui atteint la demi tonne. Il suffit de taper " blue marlin record " dans Google image pour s'en apercevoir.

La différence entre ces deux espèces et que l'espadon voilier a une nageoire ou " voile " imposant sur la totalité de son dos alors que le marlin en a un bien plus petit.

a écrit : Dans le même genre il y a aussi le narval qui est un poisson "licorne" Le narval c un mammifère marin pas un poisson

Posté le

android

(1)

Répondre

Les liens des sources ne sont plus valides

Posté le

android

(2)

Répondre

La longue tige osseuse des espadons est une dent ( si je co gon pas narval et espadon )

a écrit : Oui il me semble que c'est le poisson le plus rapide, raison pour laquelle d'ailleurs il est un trophée de prestige pour les pêcheurs. Il me semble que c'est le merlan avec une vitesse de pointe de 130 km/h , il peut aller sur l'autoroute lui. Sinon j'ai vue sa sur mythbusters .

Posté le

android

(1)

Répondre

Les sources n'ont plus l'air de fonctionner :(

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Pour le record de vitesse, je pense qu'il y'a bon nombre de tout petits poissons qui vont bien plus vites, mais sur des distances très courtes... C'est comme ça qu'il a sombrer le Hollandais volant ? À cause d'un espadon ?

L'espadon voilier est bien le poisson le plus rapide au monde avec 110 km/h sauf que ce n'est pas en nage pure mais en faisant d'immenses bonds hors de l'eau. Les scientifiques pensent que le le requin mako est capable d'atteindre la même vitesse.

Posté le

android

(3)

Répondre

Dommage les liens vers les sources ne fonctionnent plus...

Posté le

android

(4)

Répondre

Avant de dire : c'est faux, c'est faux en citant des articles que vous ne fournissez pas. Mais qui serait issu d'une revue connue mais qui est régulièrement sujette à controverse. Demandez vous comment l'on peu calculer la vitesse d'un poisson.
Le plus simple, on attend qu'il mord à l'hameçon et on regarde en combien de temps il déroule la ligne... Et dans ce cas le record se serait carrément 180km/h mais le poisson ayant sauté plusieurs fois hors de l'eau ce chiffre n'a pas pu être considéré comme vitesse de nage.

Sinon comparer la vitesse d'un poisson dans l'eau à celle d'un guépard c'est pas très malin. Les animaux terrestres n'utilisent pas la dynamique des fluides pour avancer (hydrodynamisme, aerodynamisme) contrairement aux poissons et oiseaux.

Le poisson utilise l'hydrodynamisme pour avancer en plus de sa puissance musculaire. Ca forme et notamment le bout pointu de son rostre lui garantissent une pénétration quasi optimal dans l'eau. Le guépard utilise sa force musculaire brut en appliquant des impulsions au sol qui le font à la fois évoluer vers l'avant, mais aussi légèrement vers le haut pour lui éviter de s'écraser au sol. C'est une énorme perte ! Alors il est largement plus facile au poisson d'accélérer qu'un mammifère qui en course utilise au moins la moitié de son énergie à ne pas s'écraser au sol. Il suffit de taper sur la vitre d'un aquarium pour se rendre compte de la vitesse à laquelle les poisson foute le camp (proportionnellement à leur taille). L'accélération est quasi instantané.

Le truc c'est que la densité du fluide est à la fois un avantage et un inconvénient. Quand l'oiseau bat de l'aile, il fait appui sur l'air pour se propulser vers l'avant et donc théoriquement, plus l'air est dense, mieux il vole. Si on ne voit pas d'oiseaux à 10km de hauteurs, c'est parce que l'air n'est plus assez dense pour garantir le vol. Les poisson font pareil en prenant appuie sur l'eau avec leur queue (et les humains pareil avec les pieds quand ils nage) l'appuie de la queue ( ou de la jambe) contre l'eau fournie une force de propulsion et donc plus l'eau est dense, meilleur sera l'appuie et avec une bonne pénétration, la vitesse sera augmenté. Si le record de vitesse a la nage de l'homme est uniquement de 9km/h c'est principalement parce que notre pénétration dans l'eau est très peu efficace.

Une comparaison pertinente aurait plutôt été celle de l'espadon avec le faucon pèlerin qui plonge à pratiquement 400km/h en n'utilisant que l'aérodynamisme. Un parachutiste en chute libre ne pourra jamais atteindre une telle vitesse malgré un poids et une taille supérieure. C'est donc bien une question de pénétration dans le fluide plutôt qu'une affaire densité !

Je finirais en disant que les 60km/h que vous prêter à l'espadon correspondent à la vitesse réelle de nage d'un dauphin.