Le colza est-il un hybride naturel ?

Proposé par
Invité
le
dans

Il est fréquent en agronomie de chercher à combiner les espèces afin d'obtenir des hybrides, mais dans la nature, les croisements entre espèces végétales sont loin d'être exceptionnels. Ainsi, on ne connait pas avec certitude l'origine du colza, qui existait déjà en 2000 av. J.-C. Si l'on sait qu'il provient de l'hybridation entre le chou et la navette, on ne sait pas si cette hybridation fut créée dans la nature ou dans des potagers.


Commentaires préférés (3)

Le chou et la navette ( spatiale ) ? Ou le navet

Moi, j'ai croisé des céréales et du chocolat et ça fait des chocapics.


Tous les commentaires (36)

Le chou et la navette ( spatiale ) ? Ou le navet

Le plus intelligent hybride est quand même la clémentine car quand on mange des mandarines c'est une galère avec tous ses pépins!!!

Posté le

android

(31)

Répondre

L'hybridation, c'est quand tu vois des fraises hors saison ou du blé qui tient encore debout en hiver?

Il y a même parfois de nouvelles espèces découlant d'un croisement entre une espèce et la même espèce! ;)
En fait il y a juste une faible probabilité que la meyose (division cellulaire pour créer les gamètes) ait des anomalies pour le mâle et la femelle. Chacune se divise mal et donc le petit aura le double de chromosome! Et sera une nouvelle espèce.
Ça s'est déjà observé dans la nature.

Moi, j'ai croisé des céréales et du chocolat et ça fait des chocapics.

a écrit : Donc les premiers OGM seraient naturels? Cela n'a rien à voir... Un maïs "transgénique" reste un maïs ; génétiquement modifié certes, mais un maïs... Un hybride, lui, est un mélange d'espèce.
Ceci dit, la nature nous a montré au fil des millénaires qu'elle pouvait aussi modifier génétiquement les espèces ; mais c'est un autre problème.

a écrit : Cela n'a rien à voir... Un maïs "transgénique" reste un maïs ; génétiquement modifié certes, mais un maïs... Un hybride, lui, est un mélange d'espèce.
Ceci dit, la nature nous a montré au fil des millénaires qu'elle pouvait aussi modifier génétiquement les espèces ; mais c'est un autre problème.
Donc du coup un OGM c'est la même chose qu'un croisement au niveau chromosomique... Plutôt que de croiser toute une variété avec une autre, on ne croise que le gène qui nous intéresse

a écrit : Cela n'a rien à voir... Un maïs "transgénique" reste un maïs ; génétiquement modifié certes, mais un maïs... Un hybride, lui, est un mélange d'espèce.
Ceci dit, la nature nous a montré au fil des millénaires qu'elle pouvait aussi modifier génétiquement les espèces ; mais c'est un autre problème.
Un OGM est un organisme génétiquement modifié par le biais de l'intervention humaine, ( par croisement inter ou intra-espèce )

-soit de façon "naturelle"

-soit par manipulation génétique en laboaratoire et dans ce cas là on parle de "transgénie" ( c'est l'acte de modifier le code génétique artificiellement), et on parle ainsi d'organismes "transgèniques".

Donc un OGM peut être créé de façon naturelle, comme l'homme le fait depuis des millénaires,
et pour te reprendre; un maïs transgénique est un maïs, oui, mais qui a pu recevoir des gènes provenant d'une autre espèce.

a écrit : L'hybridation, c'est quand tu vois des fraises hors saison ou du blé qui tient encore debout en hiver? Non ce sont les caractéristiques variétales qui permettent ces phénomènes (je doute de la véracité des tiens mais je vois ou tu veux en venir) un hybride c'est la première génération d'un croisement entre deux lignées pures (deux variétés). L'objectif des hybrides est d'obtenir le meilleur des deux parents. Par exemple tolérance à une maladie pour la plante "mère"et rendement pour le "père". Ainsi on espère obtenir une plante fille qui sera plus productrice que sa mère et nécessitera moins de fongicide que son père :)

a écrit : Cela n'a rien à voir... Un maïs "transgénique" reste un maïs ; génétiquement modifié certes, mais un maïs... Un hybride, lui, est un mélange d'espèce.
Ceci dit, la nature nous a montré au fil des millénaires qu'elle pouvait aussi modifier génétiquement les espèces ; mais c'est un autre problème.
Un maïs hybride reste bien évidemment lui aussi un maïs. C'est un croisement entre deux variétés et non pas deux espèces. Le croisement entre deux espèces ce serait mais vraiment de très loin plutôt un OGM mais cela ne se fair que sur un ou quelques gènes. Par exemple pour le maïs BT dont on entends souvent parler c'est un maïs dont on a introduit un gène d'une bactérie : Bacillus Thurigensis (d'où le BT). Ce gène lui permet de lutter soi même contre la pyrale (papillon qui pond une larve sur les feuilles du maïs et mange la tige) et d'éviter ainsi les traitements insecticides

a écrit : Le chou et la navette ( spatiale ) ? Ou le navet Navette: nome donné à la variété oliéfère du chou navet vulgairement appelé navet. SCMB est plus scientifique, c'est tout ;)

En croisant la soupe au chou et la navette spatiale, on obtient l'un des plus gros succès des années 80...

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Il y a même parfois de nouvelles espèces découlant d'un croisement entre une espèce et la même espèce! ;)
En fait il y a juste une faible probabilité que la meyose (division cellulaire pour créer les gamètes) ait des anomalies pour le mâle et la femelle. Chacune se divise mal et donc le petit aura le double
de chromosome! Et sera une nouvelle espèce.
Ça s'est déjà observé dans la nature.
Afficher tout
Tout à fait, ce sont des cas de polyploïdies, les espèces découlant de ce brassage possèdent le génome en "x" exemplaires (triploïdie, tetraploïdie). Néanmoins la majorité du génome dans ce cas n'est que de l'ADN redondant et non codant. Phénotypiquement il s'agira de la même espèce mais la présence du génome en plusieurs exemplaires empêche la reproduction avec l'espèce originelle.

a écrit : Moi, j'ai croisé des céréales et du chocolat et ça fait des chocapics. Pour moi ça m'a fait une tablette crunch

Posté le

android

(7)

Répondre

La célèbre marque (ou pomme) Pink Lady proviens d'une fusion entre deux espèces de pomme. Celle-ci est d'ailleurs excellente.

C'est vrai. Et en effet, un des problèmes soulevés par l'utilisation de cette bactérie est le développement d'une population de pyrales résistantes à ce gène.
On peut donc imaginer que plus tard, quand les pyrales seront devenues toutes résistantes au gène, on devra trouver de nouvelles solutions afin de lutter contre ces petites bêtes ! :)

a écrit : Moi, j'ai croisé des céréales et du chocolat et ça fait des chocapics. ebd25 : Nuance c est plutot : et PAF ! Ca fait des chocapics !
Elle me perturbait trop cette pub quand j etais petite !

Posté le

android

(2)

Répondre