Mieux vaut faire attention à ses gestes quand on manipule un Picasso

Proposé par
Invité
le
dans

"Le Rêve" est un des tableaux les plus célèbres de Picasso, illustrant son amante Marie-Thérèse Walter assise sur un fauteuil avec les yeux fermés. En 2006, Steve Wynn, propriétaire du tableau (et de casinos à Las Vegas), accepta de le vendre pour 139 millions de dollars, mais la vente fut annulée à la dernière minute, car son propriétaire endommagea le tableau juste avant la vente, le perforant sur 20 centimètres d'un coup de coude.

Toutefois, le malheureux propriétaire ne le fut pas tant que cela puisque le tableau put être réparé et fut finalement vendu au même acquéreur en 2013, pour 16 millions de dollars de plus.


Commentaires préférés (3)

En l'occurrence, ce fût un "cauchemar" pour le propriétaire.

L'érotisme de la toile tient en trois aspects plus ou moins descriptifs que sont d'une part le sein découvert par la robe tombante, mais surtout la double perspective et lecture de son visage. Technique classique chez Picasso qui représente ses modèles à la fois de face et de profil, le Rêve dépeint Marie-Thérèse de la même manière avec une représentation première perçue de face, le visage penché, souriante avec ses lèvres portant du rouge, et une représentation secondaire de profil où la deuxième partie supérieure du visage découvre alors un pénis en érection et une scène explicite de fellation, pratiquée délicatement du bout d'une langue pointue rouge. Cette langue peut être également analysée comme partiellement castratrice, la pointe pénétrant et entaillant le pénis à sa base. Le dernier aspect érotique provient de la position des mains de la jeune femme qui les croise au niveau du pubis décrit par le triangle que forment ses doigts enlacés, au nombre de six par main. Le « rêve » onanique se découvre alors.

Anecdote sur Picasso:
"un jour qu'il allait manger dans un restaurant, a la fin du repas le tenancier demande a être réglé, pour tout réponse Pablo n'ayant pas d'argent sur lui, lui proposa de la payer en dessinant sur la nappe en papier, un fois terminé Picasso va pour s'en aller, le restaurateur de lui dire:
-Mais il n'est pas signé !?
Picasso: je paye mon repas, je n'achète pas le resto!"

Posté le

android

(503)

Répondre


Tous les commentaires (102)

En l'occurrence, ce fût un "cauchemar" pour le propriétaire.

Il ne faut jamais mettre ces coudes sur la table!

Posté le

android

(15)

Répondre

Un coup de coude, et hop, 16 millions de dollars dans la poche !

Opération coup de coude sur tous les tableaux de maitre, il n'en deviendront que meilleurs !

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Comment ils ont fait pour le réparer ? Tu serais étonné de voir ce que les restaurateurs sont capables de faire!
Une fois, ils avaient réussi à "décoller" une peinture italienne d'un mur pour la conserver car le pan de mur allait être détruit... Impressionnant!
( je n'ai plus le souvenir du peintre .. Peut être une œuvre de Giotto...)

Et cette œuvre fut finalement la plus chère du peintre...

Jusqu'à ce jour, cela reste le coup de coude le plus cher de l'Histoire!

L'érotisme de la toile tient en trois aspects plus ou moins descriptifs que sont d'une part le sein découvert par la robe tombante, mais surtout la double perspective et lecture de son visage. Technique classique chez Picasso qui représente ses modèles à la fois de face et de profil, le Rêve dépeint Marie-Thérèse de la même manière avec une représentation première perçue de face, le visage penché, souriante avec ses lèvres portant du rouge, et une représentation secondaire de profil où la deuxième partie supérieure du visage découvre alors un pénis en érection et une scène explicite de fellation, pratiquée délicatement du bout d'une langue pointue rouge. Cette langue peut être également analysée comme partiellement castratrice, la pointe pénétrant et entaillant le pénis à sa base. Le dernier aspect érotique provient de la position des mains de la jeune femme qui les croise au niveau du pubis décrit par le triangle que forment ses doigts enlacés, au nombre de six par main. Le « rêve » onanique se découvre alors.

Oh punaise que c'est moche...

Ils auraient pu lui faire une greffe avec n'importe quelle partie du corps personne n'aurai rien remarqué ;-)

Commentaire supprimé Euh... Comment te dire... MOI NON PLUS JE NE COMPRENDS PAS

Posté le

android

(29)

Répondre

155 millions le rêve ça fait cher. J'en fait toutes les nuits et en plus ils sont gratuits

Et s'il n'avait pas pu être réparer le propriétaire aurait simplement perdu 139 million de dollar à cause d'un coup de coude?

Commentaire supprimé Avec les experts qui existent, je suis sur que c'est quasi impossible de dire qu'elle fut endommagé.

Et je parie aussi que les 16millions de plus serviront à payer en grosse partie ces experts :)

Ce tableau a été longtemps un signe suspect de la conspiration illuminati car sa femme utilise le signe de la pyramide a l'envers avec ses mains.

a écrit : Euh... Comment te dire... MOI NON PLUS JE NE COMPRENDS PAS 139+16=155 millions.
Le tableau a coûté 155 millions a l'acquéreur et pas 16 millions. Donc le coup de coude fût un coup de pouce.

Posté le

android

(7)

Répondre

Finalement, avec un peu d'huile de coude il a réussi à le vendre

Posté le

android

(13)

Répondre

Commentaire supprimé Parce qu'il y a eu d'autres investisseurs entre temps qui ont fait des offres plus alléchantes .