L'étoile la plus proche de la Terre après le Soleil est bien lointaine

Proposé par
le
dans

L'étoile la plus proche de la Terre, après le Soleil, est Proxima du Centaure, située à 4,2 années-lumière. C'est très proche à l'échelle de l'univers, mais à l'échelle humaine, c'est autre chose : si la Terre était miniaturisée à 1 mm de diamètre et le Soleil à 10 cm, ils seraient distants de 10 mètres. Proxima serait quant à elle une bille située à 2 700 km.


Tous les commentaires (127)

a écrit : Un des récents prix Nobel a prouvé que l'univers est en constante expansion et donc illimité d'un certain point de vue. Rien à voir : si tu gonfles un ballon de baudruche, il s'étend mais a tout de même une enveloppe.

Les faits sont que l'on n'en sait juste rien.

a écrit : Pour la non-présence de vie : parce que rien ne permet de penser qu'il y en a, il faut par exemple des planètes et toutes les étoiles n'en ont pas. Mais personne n'a dit que c'était impossible techniquement, il y a de grands débats là dessus et il en ressort que c'est même très probable mais à l'heure actuelle aucune trace, aucun élément, aucune preuve de vie sur d'autres planètes.

Pour l'analyse de la composition d'une planète c'est avec la taille, la masse, et la spectrographie.
Afficher tout
La découverte presque quotidienne d'exoplanètes aurait plutôt tendance à montrer qu'un système planétaire autour d'une étoile serait plutôt la norme que l'exception.

Mais je suis d'accord avec toi sur le reste de ton commentaire.

a écrit : Si, c'est l'Univers qui n'a pas de limite. En plus il est en expansion...

a écrit : Waou, remettre quelqu'un a sa place en n'expliquant rien, super. Tout le monde n'a pas un master en physique. Moi non plus je n'ai pas un master. Je suis n 2nde

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Un des récents prix Nobel a prouvé que l'univers est en constante expansion et donc illimité d'un certain point de vue. Comment dire tout et son contraire en une phrase. Quelque chose qui est en expansion (en l'occurrence l'univers) est, par définition, non "illimité" puisqu'il grandit et quelque chose d'infini ne peut grandir.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Si, c'est l'Univers qui n'a pas de limite. En effet c'est la théorie qui semble la plus probable mais on ne peux pas affirmer avec certitude que l'univers n'a pas de limites.

a écrit : Comment le sais tu?
Prouve le ?:)
Des physiciens se sont chargés de le prouver pour moi , se que j'avance n'est que le résultats de leurs recherches. Je n'est et je n'aurais surement jamais les capacités pour le prouver.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est là que ça pêche justement, on imagine souvent le "bord" de l'univers comme un mur où un gouffre situé quelquepart, mais ce bord, cette barrière n'existe que dans le temps.
Quant on imagine un voyage spatial, le problème est le temps, on ne peut aller plus vite que l'expantion d
e l'univers et on ne pourra donc jamais (avec la théorie actuelle) rattraper le fond observable de l'univers vu qu'il s'étirera toujours plus vite que la vitesse du vaisseau spatial.
L'univers est donc fini (puisque mesurable) et infini (puisque insondable).

Aspirine gratuite, faites la queue^^
Afficher tout
Mais l'Univers une fois qu'il sera tendu à son maximum, il va se retendre non ? Je sais ce n'est pas demain la veille mais à ce moment nous aurons le temps et la possibilité d'aller voir "derrière" puisque l'on ira à contre courant si tu vois où je veux en venir. (Ce n'est que ma vision des choses)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : En fait, nous n'avons pas besoin de "voir" dirrectement les étoiles et les panètes qui tournent autour. les instruments modernes analysent la fréquence de la lumière d'une étoile et en définissent la composition. Par exemple, l'hydrogène en fusion d'un soleil a une luminosité précise, l�39;hélium aussi, ils émettent une lumière précise. Maintenant, si cette lumière éclaire une planète, elle éclairera la matière de cette planète et si nous captons ce reflet avec nos télescopes, on pourra calculer la différence entre la lumière émise par l'étoile et la lumière reflétée par la planète et ainsi savoir ce qui a reflété cette lumière et en déduire de quoi est composée la planète.
Si on y détecte de l'oxygène, du carbone et du méthane, ce seront des indices qu'une vie y est possible.
Les futurs télescopes en cours de conception pourront, d'ici une vingtaine d'année, etre suffisament puissants pour mesurer la lumière recue plus préciément, des spèctres verts où bleus dévoilant le vert de gigantesques forêts (comme l'amazonie) où de l'eau liquide, mais ces machines n'existent pas encore.
Pour le moment on se contente de décrypter la lumière et d'en déduire par quelle matière ellle a été émise où reflétée.
Afficher tout
Merci infiniment pour cette réponse super claire et super intéressante j'avais un peu peur de passer pour une quiche ^^ donc encore merci!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pour la non-présence de vie : parce que rien ne permet de penser qu'il y en a, il faut par exemple des planètes et toutes les étoiles n'en ont pas. Mais personne n'a dit que c'était impossible techniquement, il y a de grands débats là dessus et il en ressort que c'est même très probable mais à l'heure actuelle aucune trace, aucun élément, aucune preuve de vie sur d'autres planètes.

Pour l'analyse de la composition d'une planète c'est avec la taille, la masse, et la spectrographie.
Afficher tout
Merci pour la réponse c'est sympa!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est bien simple : ils supposent formulent des hypothèses plausibles, ils n'affirment rien.

Pour la composition de l'atmosphère, une des méthodes utilisée est l'analyse spectrale. La lumière renvoyée par les planètes comporte des "trous" dans le spectre lumineux (dans l'
;arc-en-ciel de la lumière décomposée en quelque sorte). Ces "trous" correspondent aux composants de l'atmosphère de la planète ou de l'étoile.

www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronomie-premiere-analyse-composition-atmosphere-exoplanete-10428/

planet-terre.ens-lyon.fr/article/atmospheres-systeme-solaire.xml
Afficher tout
Merci pour les liens ils sont super! !! Vraiment cool à vous tous d'avoir prit le temps de me répondre pour m'expliquer tout ça c'est super agréable ^^

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Un des récents prix Nobel a prouvé que l'univers est en constante expansion et donc illimité d'un certain point de vue. À l'échelle humaine vraisemblablement oui. Mais dans ce que j'ai cru comprendre l'Univers s'étendra jusqu'à son maximum avant de se retendre jusqu'à être compressé complètement. Etc.... donc quand il ira dans le sens inverse, nous pourrons voir ou savoir ce qu'il y a de "l'autre côté".

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Théorie du Big Crunch (effondrement de l univers) Et quand il se retendra jusqu'à être compressé complètement, ce sera le Big Bang à nouveau si j'ai bien compris la théorie.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Et à cette échelle, Proxima Centauri serait une bille d'environ 29 centimètres de diamètre. Notre Soleil est une étoile de taille plutôt moyenne... Ca serait pas plutôt 29 mm ? Parce que 29 cm ce n'est pas une bille c'est un ballon de basket et ça serait plus gros que le soleil....

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Waou, remettre quelqu'un a sa place en n'expliquant rien, super. Tout le monde n'a pas un master en physique. Ça me fait rire les scientifiques autodéclarés qui veulent interdire un vocabulaire pourtant utilisé par de vrais scientifiques reconnus. Après l'intégrisme religieux voilà l'intégrisme scientifique ! On a eu la même chose avec la "force centrifuge" qu'il ne faudrait prétendument pas utiliser. Les vrais scientifiques n'ont pas honte d'utiliser ces termes pour faire de la vulgarisation.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Et quand il se retendra jusqu'à être compressé complètement, ce sera le Big Bang à nouveau si j'ai bien compris la théorie. C'est la théorie des cordes

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : C'est la théorie des cordes En effet, pour développer très rapidement et en schématisant, la théorie des cordes implique qu'il existe une température maximum dans l'univers.
Dès lors, le big bang pensé en terme de singularité à la température infinie n'existe pas.
On imagine alors qu'un univers en contraction vois donc sa température augmenter jusqu'à une certaine limite.
Lorsque cette température maximum est atteinte, celui ci se mettrai en quelques sortes à "rebondir" sur lui même pour connaître une (nouvelle) phase d'expansion.

D'ailleurs quelque chose d'assez dingue qui expliquerai l'homogénéité de l'univers: la vitesse de cette expansion. Lors du big bang, l'univers a augmenté son volume d'un facteur de 10 puissance 78 , et ce en 10 puissance -33 secondes !!!!! ( se sont des estimations que je vous sort de tête alors je me trompe peut être, mais les ordres de grandeurs sont de ce genre là)

Bonne nuit à tous ;-)

a écrit : Comme dit plus haut par jall c'est 45 milliards d'année-lumières de rayon, soit une bulle de 90 milliards d'AL centrée sur la terre.
De plus c'est la taille de l'univers OBSERVABLE. Nous ne savons pas jusqu'où va l'univers et si il a une limite.
Et il ne grandit pas plus
vite qur la vitesse de la lumière. Simplement si deux points se déplacent à la vitesse de la lumière dans une direction opposée, alors la vitesse entre les deux sera plus grande que la lumière, mais il s'agit d'une impression :). Afficher tout
Lol non, l'univers observable fait 13,8 milliards d'années lumière de rayon, puisqu'au delà de cette limite la lumière ne nous est pas encore parvenue ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Lol non, l'univers observable fait 13,8 milliards d'années lumière de rayon, puisqu'au delà de cette limite la lumière ne nous est pas encore parvenue ;) "Lol" si, je t'invite à lire l'anecdote à ce sujet, nous avions déjà bien expliqué le pourquoi du comment.

Posté le

android

(1)

Répondre

Philippe K Dick a écrit plusieurs nouvelles sur cette étoile, il y faisait vivre des humains semblables a ceux de la terre mais évolués, qui maitrisent le temps et etc, je vous le conseille, si je me souviens bien, c'est dans 'ne pas se fier a la couverture'. Je vous conseille aussi 'souvenir', enfin, seulement si vous aimez les nouvelles et la SF des années 50 comme moi :3

Posté le

android

(0)

Répondre