Certaines espèces de phasmes n'ont plus de mâles

Proposé par
Invité
le
dans

Les phasmes (insectes) ont un mode de reproduction particulier : la parthénogenèse. Si une femelle ne trouve pas de mâle, elle pondra quand même des oeufs fécondés mais qui ne donneront naissance qu'à des femelles. Il existe ainsi plusieurs espèces de phasmes pour lesquelles on n'a jamais trouvé de mâles !


Tous les commentaires (68)

a écrit : La faute à Noé, il a oublié le phasme mâle dans son arche. Pourtant il a pris 2 licornes mâles !

a écrit : Mais c'est de la triche !
Et en gros c'est une espèce qui n'a pas "besoin" de l'existence des mâles ?
Les amazones des insectes!!

a écrit : Les amazones des insectes!! Ah si, les amazones "utilisaient" des mâles.

Je dis ça à tout hasard : ça serait pas plutôt une sorte de clonage ?

Les Varans de Komodo ont cette particularité aussi, la parthénogenèse donnera exclusivement des mâles (stériles si je dis pas de bêtises).

a écrit : Avec un pseudo pareil, il faut l'assumer pour dire une telle bêtise... Lis jusqu'au bout... Ça t'es pas venu à l'esprit que quand il a rédigé son commentaire la source n'était pas indiquée ? Tu sais, éditer son commentaire c'est possible !
Pour une fois que François disait quelque chose de sensé...

a écrit : Mais c'est de la triche !
Et en gros c'est une espèce qui n'a pas "besoin" de l'existence des mâles ?
Le problème est la consanguinité

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Mais c'est de la triche !
Et en gros c'est une espèce qui n'a pas "besoin" de l'existence des mâles ?
La reproduction asexuée est connue depuis un certain temps maintenant, mais elle n'est pas tellement un avantage en soit, plutôt une solution de secours.

En effets les descendant(e)s d'un individu seront son clone parfait, il n'y a donc aucune évolution génétique, ce qui laisse l'espèce vulnérable aux agents pathogènes. Il n'y a aucune sélection des gènes aidant à a survie, et toute espèce utilisant une reproduction uniquement asexuée est condamnée à disparaître à un moment ou à un autre.

Une simple maladie qui tuerait une partie de la population porteuse (ou non porteuse) d'un gène en particulier, n'est pas fatal pour une espèce a reproduction sexuée, mais va entièrement décimer une population faite de clones avec les mêmes défauts.

Voilà j'espère avoir été clair ^^

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Parce que on serait resté à un état très primitif. Le dynamisme de l'évolution c'est la diversité. C'est la combinaison d'allèles de gènes, les mutations, qui permettent à des espèces de s'adapter aux nouveaux environnements et donc de survivre sur le long terme.
Si l'Homme est auss
i évolué c'est nottament grâce à ce type de reproduction. Afficher tout
Donc si je me reproduis avec beaucoup de femmes différentes je favorise l'évolution de l'espèce humaine ?
Dis moi, pour combien tu viens chez moi convaincre ma femme que c'est vrai ? ;D

Posté le

windowsphone

(3)

Répondre

a écrit : Copié-collé de quelle source? :) Non seulement le gars pose une question dont la réponse est bien à sa place à la fin du commentaire mais il y en a déjà 5 qui aiment. Je me demande si ceux qui aiment n'ont pas lu le commentaire qu'ils aiment ou celui auquel il répond ?

Posté le

android

(1)

Répondre

Comme dirait Juvet : Ou sont les phasmes ... males ?!

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Le problème est la consanguinité La consanguinité implique une reproduction sexuée entre individus d'une même famille :), pas une reproduction asexuée.

Autre exemple de mode de reproduction particulier dans le règne animal : La partouzogenèse chez les bonobos.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Mais c'est de la triche !
Et en gros c'est une espèce qui n'a pas "besoin" de l'existence des mâles ?
La femelle non fécondée par un mâle reproduit en fait ses propres cellules ce qui fait que ses petits sont en réalité des petits "clones" d'elle même. C'est un mode de survie et non de reproduction à long terme, il n'y a aucune évolution vu qu'ils sont génétiquement identiques sans l'intervention des gène d'un mâle ;)

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : La reproduction asexuée est connue depuis un certain temps maintenant, mais elle n'est pas tellement un avantage en soit, plutôt une solution de secours.

En effets les descendant(e)s d'un individu seront son clone parfait, il n'y a donc aucune évolution génétique, ce qui laisse l'espèce
vulnérable aux agents pathogènes. Il n'y a aucune sélection des gènes aidant à a survie, et toute espèce utilisant une reproduction uniquement asexuée est condamnée à disparaître à un moment ou à un autre.

Une simple maladie qui tuerait une partie de la population porteuse (ou non porteuse) d'un gène en particulier, n'est pas fatal pour une espèce a reproduction sexuée, mais va entièrement décimer une population faite de clones avec les mêmes défauts.

Voilà j'espère avoir été clair ^^
Afficher tout
Oui, merci beaucoup pour ces précisions très intéressantes ! :)

Posté le

android

(3)

Répondre

La parthénogenèse existe chez l'humain c'est le cas lorsque l'ovule féconde se sépare pour forme 2 jumeaux, qui sont identiques. Les faux jumeaux sont simplement 2 ovules différents.

La vierge Marie serait donc... un phasme? O.o

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : La parthénogenèse existe chez l'humain c'est le cas lorsque l'ovule féconde se sépare pour forme 2 jumeaux, qui sont identiques. Les faux jumeaux sont simplement 2 ovules différents. La gémellité n'a strictement rien à voir avec la parthénogenèse… faut réviser un peu mon gars…

a écrit : La vierge Marie serait donc... un phasme? O.o Voilà, Marie a eu recours à une parthénogenèse arrhénotoque pour avoir l'enfant Jésus.
Tu viens de changer ma vision du catholicisme ! :D
(N'empêche, à ne pas souffler au Vatican !)

Elle a fait un bébé toute seule... ELLE A FAIT UN BÉBÉ TOUTE SEULE !!!!

Posté le

android

(2)

Répondre