On a déjà réussi à chauffer à 4 000 milliards de degrés

Proposé par
le

La température la plus élevée jamais produite par l'Homme sur Terre est de 4000 milliards de degrés Celsius. Cela a été possible grâce à un collisionneur d'ions lourds qui a fait se percuter de l'or à quasiment la vitesse de la lumière. Cela a créé une matière nommée plasma quark-gluon qui a atteint cette température difficile à concevoir.


Tous les commentaires (189)

a écrit : Simplement à répondre à beaucoup de questions des plus grand théoriciens du monde. Sinon dans les faits,c'est probablement pour trouver de l'énergie propre et renouvelable Je suis d'accord avec la première partie de ton commentaire. La seconde en revanche...
Les collisionneurs servent effectivement à la recherche fondamentale. C'est là leur seul (et indispensable) but.

Les résultats des recherches trouvent par la suite des applications, mais pas toujours de manière directe.
Par exemple, quelle application directe peux tu trouver à la découverte du boson de Higgs ? Mise à part la confirmation d'une théorie?: La masse n'est pas une propriété intraseque de la matière mais est le résultat d'une interaction de la matière avec un champ scalaire.
L'application directe est l'avancé de la compréhension de l'univers. Les physiciens ne sont pas les ingénieurs qui inventent.

Et j'ajouterai que l'énergie ne peux être ni créée, ni renouvelable, quant au "propre" je me demande si nous avons les moyens technologiques de le faire vu notre demande énergétique grandissante.
On ne peux qu'exploiter une forme d'énergie avec une faible entropie (par exemple électricité), en introduisant plus d'entropie (mouvement+ chaleur). C'est en tout cas comme ça que fonctionnent les moteurs avec le meilleur rendement que l'on sache faire, les moteurs électriques)
Les lois de la nature sont impénétrables ;-)

J'aimerai bien voir la tête du thermomètre après

C'est vraiment stupéfiant de voir ce qu'on est capable de faire de nos jours. Même flippant... Mais juste une question: dans quel endroit ils on pu faire cette expérience. Car même si c'est dans une salle spéciale ou autre, je ne vois pas comment il on pu contenir quelque chose à 4000 milliards de degrés sans que tout ce qui est autour se desintegre ?

Posté le

android

(51)

Répondre

a écrit : Je suis d'accord avec la première partie de ton commentaire. La seconde en revanche...
Les collisionneurs servent effectivement à la recherche fondamentale. C'est là leur seul (et indispensable) but.

Les résultats des recherches trouvent par la suite des applications, mais pas toujours de m
anière directe.
Par exemple, quelle application directe peux tu trouver à la découverte du boson de Higgs ? Mise à part la confirmation d'une théorie?: La masse n'est pas une propriété intraseque de la matière mais est le résultat d'une interaction de la matière avec un champ scalaire.
L'application directe est l'avancé de la compréhension de l'univers. Les physiciens ne sont pas les ingénieurs qui inventent.

Et j'ajouterai que l'énergie ne peux être ni créée, ni renouvelable, quant au "propre" je me demande si nous avons les moyens technologiques de le faire vu notre demande énergétique grandissante.
On ne peux qu'exploiter une forme d'énergie avec une faible entropie (par exemple électricité), en introduisant plus d'entropie (mouvement+ chaleur). C'est en tout cas comme ça que fonctionnent les moteurs avec le meilleur rendement que l'on sache faire, les moteurs électriques)
Les lois de la nature sont impénétrables ;-)
Afficher tout
Tu as tout à fait raison. Apres il y a un exemple,le projet ITER a cadarache qui sera terminer vers 2050 ou le projet est de recrée un mini soleil pour produire de l'énergie pur et pratiquement infini

a écrit : Quelqu'un sait si on peut exploiter cette température pour créer la fusion nucléaire (qui s'effectue perpétuellement
sur le soleil)?
On est capable de créer la fission, qui est utilisée dans les centrales nucléaires.
Désolé de ne pas apporter de réponse à ta question mais je veux nuance tes propos. Les réactions nucléaires créées par le soleil ne sont pas perpétuelles. Il consume son carburant (l'hydrogène si je me souviens bien).

Pas très pratique pour faire cuire des merguez !

a écrit : J avais lu quelque part que des scientifique s opposait à ce genre d expérience car il pouvait engendrer des trous noir , quelqu un a des infos ? Je sais pas, mais j'y crois pas trop. Un trou noir est cree par l'effondrement d'une etoile, c'est a dire l'effindrement d'une energie gigantesque probablement inatteignable avec nos moyens.
Meme l'explosion d'1 million de bombes atomique en meme temps, n'equivaut pas a l'energie provoquee par l'effondrement d'un soleil.

Question bête ... comment ils ont pu savoir la température ? Ça me paraît difficile de mettre un thermomètre à coté ha ha. Ça fonctionne comment ? Par rapport a la force du rayonnement ? Ça doit être une estimation non ?

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : C'est vraiment stupéfiant de voir ce qu'on est capable de faire de nos jours. Même flippant... Mais juste une question: dans quel endroit ils on pu faire cette expérience. Car même si c'est dans une salle spéciale ou autre, je ne vois pas comment il on pu contenir quelque chose à 4000 milliards de degrés sans que tout ce qui est autour se desintegre ? Afficher tout J'allais poser la même question.... Quel tupperware peut contenir ça ?

Posté le

android

(19)

Répondre

Le Kelvin (température la plus basse de l'univers, le degré 0 (-273 degré Celsius) ) fait moins le malin tout de suite.

a écrit : C'est vraiment stupéfiant de voir ce qu'on est capable de faire de nos jours. Même flippant... Mais juste une question: dans quel endroit ils on pu faire cette expérience. Car même si c'est dans une salle spéciale ou autre, je ne vois pas comment il on pu contenir quelque chose à 4000 milliards de degrés sans que tout ce qui est autour se desintegre ? Afficher tout Je pense que cette chaleur a été obtenue sur une surface minuscule, peut être sur quelque nano micro mètres. Une surface moléculaire quoi. De plus, cette chaleur n'a à mon avis pus durer que quelques nano secondes, impossible pour n'importe quel être vivant de la ressentir.

Le thermomètre devait être très long!

a écrit : Le Kelvin (température la plus basse de l'univers, le degré 0 (-273 degré Celsius) ) fait moins le malin tout de suite. Le kelvin n'est pas une température mais une unité de mesure :)
Ici ça ferait 4000 milliards 273 degrés kelvin

a écrit : Tu as tout à fait raison. Apres il y a un exemple,le projet ITER a cadarache qui sera terminer vers 2050 ou le projet est de recrée un mini soleil pour produire de l'énergie pur et pratiquement infini Mhhh, c'est pas vraiment le but de ITER.
C'est un test de la faisabilité de la maîtrise de la fusion nucléaire.
En pratique c'est pouvoir maintenir un plasma en place en produisant plus que ce qu'on consomme, pour justement avoir une source d'énergie.
Le plasma étant un état de la matière spécifique ou les réactions de fusion peuvent avoir lieu. Mais sous coût de grand efforts énergétiques (le plasma étant très très chaud, il doit être maintenu en lévitation dans un champs magnétique très puissant).
Actuellement nous savons maintenir un plasma que très peu de temps et nous n'arrivons pas à avoir une balance consommation-production positive.
C'est le but d'ITER, pouvoir passer cette balance en positif. Ou être au minimum auto suffisant.
Mais en aucun cas ITER ne pourra produire de l'energie pour fournir des gens. C'est un projet expérimental.

Ensuite je ne sais pas ce que tu entends par "pure", "propre" peut etre ? Et en effet, la fusion que nous utiliserons sera a base d'eau dite lourde (fusion de deutérium et de tritium pour former un atome d'helium) et ne produira pas de déchets nucléaire.
Et également pas de risque d'emballement possible.
Bref, la fusion nucléaire est, comme je le dis toujours, le salut de l'humanité niveau énergétique.

Posté le

android

(32)

Répondre

a écrit : J'allais poser la même question.... Quel tupperware peut contenir ça ? Tout simplement grâce à un champ magnétique. Qui confine la chaleur et qui évite qu'elle n'atteigne les parois et sa diffusion.
Le même principe qu'avec le plasma comme expliqué dans mon commentaire au dessus.

Posté le

android

(21)

Répondre

a écrit : Je me demande a quoi cette matiere pourrait servir. La recherche expérimentale n'a souvent aucune application direct mais en trouve par après. Quelques exemples, la physique quantique permet le fonctionnement d'un ordinateur ou d'une O-LED. La théorie des cordes permettrait de découvrir comment plier la matière pour un voyage inter-étoile. Idem pour la compréhension des trous noirs.

a écrit : Tu as tout à fait raison. Apres il y a un exemple,le projet ITER a cadarache qui sera terminer vers 2050 ou le projet est de recrée un mini soleil pour produire de l'énergie pur et pratiquement infini Le projet iter souffre de controverses complexes quant à la dangerosité certe moindre qu'une production de chaleur issue d'une fission mais n'est pas sans danger, ni concernant l'approvisionnement de matières premières, ni quant à sa réalisation. Cela reste une énergie nucléaire qui produit du rayonnement. C'est cependant censé être plus contrôlable dans la routine et également en cas d'imprévus de nature industrielle.

Mais tu as raison, à la différence d'un collisionneur qui s'occupe de recherche fondamentale, iter est une expérience dont le but est d'essayer une technologie particulière et a donc un but précis de test technique. Il faut également noter que c'est pas pour demain car iter ne produira pas l'électricité, ce n'est qu'un test technique, duquel découleront des réalisations qui elles devraient être fonctionnelles.

Et j'aimerai ajouter que j'approuve grandement ces anecdotes scientifiques, c'est essentiel aujourd hui que nous, public, participions du débat et que nous nous y intéressions.
Peace

Moi je me demande comment le collisionneur n'a pas fondu en fait ...

Posté le

android

(1)

Répondre

C'est la qu'on voit ce que l'homme est capable de faire... c'est fou

Posté le

android

(1)

Répondre

L'explosion résultante des particules n'a duré que 10^-20 seconde. Et on pense que cette matière était présente au tout début du big bang !

Posté le

android

(2)

Répondre