Un avion qui pouvait brûler son carburant en 5 minutes

Proposé par
le

Le Me-163 Komet est sans doute l'un des avions les plus étranges de la Seconde Guerre mondiale. Il s'agissait d'un avion-fusée allemand se cabrant a 70° pour monter a 12 000 mètres en seulement 3 minutes ! Il était conçu pour intercepter des bombardiers, mais fut peu utilisé en raison de sa complexité : malgré ses performances exceptionnelles, il vidait tout son carburant en 5 minutes à puissance maximale, et il causa plus de morts dans son propre camp que chez ses ennemis.


Commentaires préférés (3)

En gros quand il était à 12 000 mètres il lui restait plus que 2 minutes pour rentrer ça fait court quand même ...

Posté le

android

(230)

Répondre

a écrit : Pour la dernière phrase je dit tant mieux! Comment on peux dire tant mieux pour la mort d'un homme? Les soldats allemands n'étaient pas tous SS et la plupart ignoraient même ce qui se passait dans les camps d'extermination...

Sinon l'anecdote me fait rappeler une certaine Bugatti Veyron: 100L au 100km pour la consommation, et un réservoir avec une capacité... de 100L. Dans beaucoup de domaines la consommation d'énergie reste le problème principal.
(Commentaire rédigé via iPhone...)

Les allemands ont testé tout un tas de progotypes étranges et de chasseurs expérimentaux vers la fin de la guerre, comme le Komet. On peut aussi citer le Bachem Ba 349 Natter, dans la même veine. Il s'agissait d'un avion-fusée mis sur une rampe à 87º et qui atteignait ainsi les bombardiers alliés en quelques minutes. Il devait alors tirer ses roquettes, puis monter encore plus haut, se laisser tomber et tirer de nouveau. Après, l'avion n'ayant plus de carburant, le pilote devait sauté en parachute et la fusée se scindait en deux (arrière en bois jetable et avant en métal avec le moteur qui déployait un parachute).

Posté le

android

(194)

Répondre


Tous les commentaires (131)

Ils sont fous ces allemands !
Belle prouesse technique malgré tout pour l'époque.

En gros quand il était à 12 000 mètres il lui restait plus que 2 minutes pour rentrer ça fait court quand même ...

Posté le

android

(230)

Répondre

La nouvelle Audi, faire le plein toutes les 3 secondes.

Ben dis donc, avec cette Komet t'a pas le temps de faire un vœux

Heureusement que la guerre s'est finie en 45... Si elle avait duré deux ans de plus, des armes bien plus sophistiquées et du coup, plus meurtrières auraient été utilisées d'un camps comme de l'autre.

a écrit : Pour la dernière phrase je dit tant mieux! Comment on peux dire tant mieux pour la mort d'un homme? Les soldats allemands n'étaient pas tous SS et la plupart ignoraient même ce qui se passait dans les camps d'extermination...

Sinon l'anecdote me fait rappeler une certaine Bugatti Veyron: 100L au 100km pour la consommation, et un réservoir avec une capacité... de 100L. Dans beaucoup de domaines la consommation d'énergie reste le problème principal.
(Commentaire rédigé via iPhone...)

Je resterai toujours bouche bée devant les prouesses technologiques que l'homme est capable d'accomplir !

a écrit : En gros quand il était à 12 000 mètres il lui restait plus que 2 minutes pour rentrer ça fait court quand même ... 5 min à vitesse maximale mais rien ne dit qu'une fois à 12 000 mètre il était à sa vitesse maximale.

a écrit : Comment on peux dire tant mieux pour la mort d'un homme? Les soldats allemands n'étaient pas tous SS et la plupart ignoraient même ce qui se passait dans les camps d'extermination...

Sinon l'anecdote me fait rappeler une certaine Bugatti Veyron: 100L au 100km pour la consommation, et un
réservoir avec une capacité... de 100L. Dans beaucoup de domaines la consommation d'énergie reste le problème principal.
(Commentaire rédigé via iPhone...)
Afficher tout
Mandela? C'est toi???

a écrit : Pour la dernière phrase je dit tant mieux! Dis toi que demain c'est peut être toi ou ton fils qui ira mourir en Lybie et les Lybiens diront tant mieux parce que pour eux, c'est toi le mal

Posté le

android

(38)

Répondre

a écrit : Dis toi que demain c'est peut être toi ou ton fils qui ira mourir en Lybie et les Lybiens diront tant mieux parce que pour eux, c'est toi le mal Qui fait la guerre sais ce qui l'attend arrêtez de faire les sages svp. Et relisez la dernière phrase avant de parler merci. Je dit tant mieux qu'elle ai fait plus de mort dans leur camps que dans l'autre.... Explique moi le problème les morts il y en as eu dans tout les cas

a écrit : Dis toi que demain c'est peut être toi ou ton fils qui ira mourir en Lybie et les Lybiens diront tant mieux parce que pour eux, c'est toi le mal Et peux être qu'il y avais ta grand mère ou ton grand père dans l'autre camps, mais ça j'en sais rien

a écrit : Qui fait la guerre sais ce qui l'attend arrêtez de faire les sages svp. Et relisez la dernière phrase avant de parler merci. Je dit tant mieux qu'elle ai fait plus de mort dans leur camps que dans l'autre.... Explique moi le problème les morts il y en as eu dans tout les cas Donc si tu es tué un jour sur la route (ce que je ne te souhaite pas) personne ne devrait avoir de compassion ou de respect pour toi parce que "qui prend la route sait ce qui l'attend?"
Explique toi on a du mal à comprendre.

a écrit : En gros quand il était à 12 000 mètres il lui restait plus que 2 minutes pour rentrer ça fait court quand même ... Pas vraiment, en fait en réalité il tenait plus longtemps en l'air, les 5 minutes sont un calcul théorique, si le pilote accélérait à fond. Hors durant la montée, l'avion consommait certes beaucoup mais lorsqu'il redescendait c'était autre chose.

Posté le

android

(7)

Répondre

Les allemands ont testé tout un tas de progotypes étranges et de chasseurs expérimentaux vers la fin de la guerre, comme le Komet. On peut aussi citer le Bachem Ba 349 Natter, dans la même veine. Il s'agissait d'un avion-fusée mis sur une rampe à 87º et qui atteignait ainsi les bombardiers alliés en quelques minutes. Il devait alors tirer ses roquettes, puis monter encore plus haut, se laisser tomber et tirer de nouveau. Après, l'avion n'ayant plus de carburant, le pilote devait sauté en parachute et la fusée se scindait en deux (arrière en bois jetable et avant en métal avec le moteur qui déployait un parachute).

Posté le

android

(194)

Répondre

" hey les mecs si on mettais des ailes et un siège sur une fusée !"

a écrit : Donc si tu es tué un jour sur la route (ce que je ne te souhaite pas) personne ne devrait avoir de compassion ou de respect pour toi parce que "qui prend la route sait ce qui l'attend?"
Explique toi on a du mal à comprendre.
Ah tu prend la route pour tuer des gens toi? Si tu veux faire des comparaison fais en des bonnes au moins ou arrête tout

a écrit : Ah tu prend la route pour tuer des gens toi? Si tu veux faire des comparaison fais en des bonnes au moins ou arrête tout À l'époque les soldats allemands français russes ou américains n'avaient pas le choix entre aller à la guerre ou continuer leur petite vie. Ce n'est pas parce qu'ils faisaient la guerre pour leur pays qu'ils étaient d'accord avec la politique des gens qui les y envoyaient.
"Les vieux déclarent la guerre les jeunes meurent au combat"