Le Parthénon a été tour à tour une église et une mosquée

Proposé par
le
dans

Le Parthénon est un édifice de la Grèce antique connu dans le monde entier, construit pour la déesse Athéna au Ve siècle av. J.C.. Au cours de son histoire, sa fonction a été modifiée et il fut transformé en église catholique et en mosquée. Les Ottomans y ajoutèrent même un minaret.


Commentaires préférés (3)

Bah c'est sûr qu'avec la fin de la mythologie grecque il y avait des locaux à louer ...

Posté le

android

(210)

Répondre

Il est d'ailleurs aujourd'hui en rénovation depuis de nombreuses années car sujet à l'érosion causée par les pluies acides et cette opération risque d'être encore ralentie par la crise grecque qui limite les fonds accordés à la rénovation de ce monument d'histoire.

Posté le

android

(142)

Répondre

À ceux que ça intéresse, Athéna est la déesse de la guerre et de la stratégie militaire, mais aussi de la sagesse ! C'est elle qui selon la mythologie est sortie armé du crâne de Zeus apres avoir avalé sa femme enceinte d'Athena car il craignait qu'elle lui prenne sa place !
Elle est l'équivalent de Minerve chez les Romains :)


Tous les commentaires (58)

Bah c'est sûr qu'avec la fin de la mythologie grecque il y avait des locaux à louer ...

Posté le

android

(210)

Répondre

Il est d'ailleurs aujourd'hui en rénovation depuis de nombreuses années car sujet à l'érosion causée par les pluies acides et cette opération risque d'être encore ralentie par la crise grecque qui limite les fonds accordés à la rénovation de ce monument d'histoire.

Posté le

android

(142)

Répondre

Ce même parthénon est d'ailleurs bien menacé aujourd'hui par la pollution qui le fait peu à peu dépérir, c'est notre patrimoine qui disparaît petit à petit, et quelle patrimoine, celui des grecs !

À ceux que ça intéresse, Athéna est la déesse de la guerre et de la stratégie militaire, mais aussi de la sagesse ! C'est elle qui selon la mythologie est sortie armé du crâne de Zeus apres avoir avalé sa femme enceinte d'Athena car il craignait qu'elle lui prenne sa place !
Elle est l'équivalent de Minerve chez les Romains :)

Un édifice plutôt divers... Vu le nombre de religion différent qu'il a servie.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Il est d'ailleurs aujourd'hui en rénovation depuis de nombreuses années car sujet à l'érosion causée par les pluies acides et cette opération risque d'être encore ralentie par la crise grecque qui limite les fonds accordés à la rénovation de ce monument d'histoire. A ce propos, le Parthénon était coloré avec des pigments retrouvés sur les frises mais aussi sur les colonnes. Mais la rénovation ne tiendra pas compte de la couleur, trop dur a restituer et les couleurs actuelles pourraient endommager la pierre avec les produits chimiques actuellement présent.

Source : reportage sur Arte

C'est drôle, encore hier, sur l'anecdote de la statue bouddhiste, un commentaire parlait de ce temple et de sa statue ...
En reprenant ses dires ainsi qu'Internet, le Parthenon signifie littéralement "salle des vierges".
Il habrite une statue d'Athena, déesse de la guerre et de la sagesse.
Une statue haute de 12m (15m avec la base), composé d'environ 1200 kilo d'or.

Cette statue était en quelque sorte la réserve d'or de la ville : en temps de guerre et de besoin monétaire, on fondait l'or pour le revendre.
En temps de paix, on reconstruisait ce qui était détruit.
Elle survécut de peu à un incendie au 2eme siècle, puis un autre incendie du 5eme siècle la détruisit.

Posté le

android

(29)

Répondre

L'histoire de sa construction et de son nom est tout à fait étonnante. Au 4ème siècle avant JC, Athena elle même serait descendu de l'olympe pour féliciter les ouvriers. Le peuple organisa une des plus grandes fêtes du pays pour l'accueillir. Au pic de la soirée la déesse fait sa brève mais mythique apparition, festoyant avec les mortelles, mais lorsque le soleil commença sa journée, la déesse s'éclipsa ne laissant que peu de temps de dire au revoir. Un des ouvriers aurait dit "Vous partez ? Nooon !" De cette célèbre élocution vient le nom du Parthenon. Ou peut-être pas en fait :)

Posté le

android

(39)

Répondre

Parfois je trouve les édifices délabrés beaucoup plus jolis que ceux renovés , c'est le cas du parthénon !
Il faudrait juste faire des petits travaux pour renforcer l'armature etc.. Ça suffirait amplement , le bâtiment aurait encore tout son charme et cela limiterait les dépenses économiques ..

Le Parthénon, dédié à Minerve ou Athéna a été construit au temps de Périclès et décoré par Phidias. C'est une magnifique construction d'ordre dorique périptère, en marbre pentélique. D'admirables frises y représentent la procession des panathénées. Le Parthénon, profané par Demetrios Poliorcète, fut transformé en église VI s puis en mosquée (1460).Utilisé comme poudrière pendant le siège d'Athènes par Morosini (1687), il fut à cette dernière date presque détruit par une explosion. Enfin une partie de ses sculptures fut emportée à Londres par lord Elgin, en 1816.

D'ailleurs son état de délabrement avancé est dû à une guerre entre les Vénitiens et ces mêmes Ottomans. Les Vénitiens lancèrent un boulet de canon qui l'explosa en mille morceaux. Sinon d'après les historiens il était bien conservé jusqu'au XVII s.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Le Parthénon, dédié à Minerve ou Athéna a été construit au temps de Périclès et décoré par Phidias. C'est une magnifique construction d'ordre dorique périptère, en marbre pentélique. D'admirables frises y représentent la procession des panathénées. Le Parthénon, profané par Demetrios Poliorcète, fut transformé en église VI s puis en mosquée (1460).Utilisé comme poudrière pendant le siège d'Athènes par Morosini (1687), il fut à cette dernière date presque détruit par une explosion. Enfin une partie de ses sculptures fut emportée à Londres par lord Elgin, en 1816. Afficher tout Effectivement, c est un temple périptère, octostyle, avec pronaos et opisthodome.
A l inverse des sanctuaires primitifs comme l'Héraion de Perachora, le temple d'Apollon Daphnephoros et l'Héraion de Samosen Érétrie.

Posté le

android

(3)

Répondre

Pour revenir au Buddha d'or, la statue d'Athena au sein du Parthénon était elle aussi constituée d'or et sa fonction principale n'était pas principalement religieuse : à l'époque des cités États elle servait de démonstration de la richesse d'Athene d'une part, et d'autre part de réserve d'or en cas de nécessité... Le Parthénon etait presque une banque car il abritait de plus une bonne partie des réserves d'or de la ville :)
D'autre part, la minerve que l'on porte lors de problemes au cou vient directement du nom latinisé de la déesse, dont les représentations sont toujours avec un cou droit comme la justice (si vous me permettez le calembour) et un menton haut.

a écrit : Effectivement, c est un temple périptère, octostyle, avec pronaos et opisthodome.
A l inverse des sanctuaires primitifs comme l'Héraion de Perachora, le temple d'Apollon Daphnephoros et l'Héraion de Samosen Érétrie.
Haha les fameux jargons, dont je ne sais plus qui déclarait qu'il formait à lui seul la moitié de la connaissance d'une matière :)

Depuis 1983, la Grèce réclame le retour des frises qui ornaient le parthenon, ce joyau de l'architecture de la Grèce antique, un des symboles du pays et fierté nationale. Le British Muséum a la chance d'abriter 60% de ces frises suite à leur cession en 1803 à Lord Elgin par le sultan de l'époque, la Grèce faisant alors partie de l'empire ottoman.
La polémique vient du fait que les anglais estiment avoir légalement acquis ces trésors (Lord Elgin les vendit au BM pour 35000 £) alors que les grecs considèrent qu'il s'agit tout simplement d'un vol.
Les anglais excluent évidemment tout retour de ces frises vers leur pays d'origine, chacun se fera son opinion mais peut-on admettre une cession comme valable alors que le pays était sous domination étrangère ?
Faisons le parallèle avec la France sous occupation nazie, que penseriez-vous si les allemands nous avaient pris la Tour Eiffel ?
Ils ne sont d'ailleurs pas gênés pour piller allègrement notre riche patrimoine (peut-être la Tour Eiffel était trop compliquée à prendre...).
Les frises du parthenon doivent revenir en Grèce !

a écrit : C'est drôle, encore hier, sur l'anecdote de la statue bouddhiste, un commentaire parlait de ce temple et de sa statue ...
En reprenant ses dires ainsi qu'Internet, le Parthenon signifie littéralement "salle des vierges".
Il habrite une statue d'Athena, déesse de la guerre et de
la sagesse.
Une statue haute de 12m (15m avec la base), composé d'environ 1200 kilo d'or.

Cette statue était en quelque sorte la réserve d'or de la ville : en temps de guerre et de besoin monétaire, on fondait l'or pour le revendre.
En temps de paix, on reconstruisait ce qui était détruit.
Elle survécut de peu à un incendie au 2eme siècle, puis un autre incendie du 5eme siècle la détruisit.
Afficher tout
La statue d Athéna est dite " chryséléphantine ", car composée d'or, mais également d ivoire, ce dernier représentant les chairs de la déesse; sur une base en bois. Il n y avait effectivement que l or que les athéniens fondaient en cas de besoin, et remplaçaient lorsqu' ils étaient à nouveau riches.
Source : le reportage d' Arte sur le Parthénon. Je vous le recommande, super intéressant.

a écrit : À ceux que ça intéresse, Athéna est la déesse de la guerre et de la stratégie militaire, mais aussi de la sagesse ! C'est elle qui selon la mythologie est sortie armé du crâne de Zeus apres avoir avalé sa femme enceinte d'Athena car il craignait qu'elle lui prenne sa place !
Elle est l'équival
ent de Minerve chez les Romains :) Afficher tout
L'étrange histoire de la naissance d'Athéna mérite d'être racontée.
Avant d'épouser Héra,Zeus avait épousé sa cousine Métis. Gaia et Ouranos, avertirent Zeus que, si métis avait un enfant de lui, il le détrônerait. Or Métis attendait un enfant, et Zeus, décidé à mettre en place un nouvel ordre du monde, celui des Olympiens, n'avait nulle envie de se faire renverser par un de ses descendants .Zeus,inspiré par Métis,conçu une ruse subtile : il avala la mère et donnerait lui-même naissance à l'enfant. Quelques temps plus tard, Zeus souffrit de terribles maux de tête et appela Héphaïstos pour qu'il lui ouvrit le crâne. De la brèche ouverte jaillit armée et casquée, poussant un cri de guerre, une jeune déesse aux yeux clairs et perçants: Athéna la fille de Zeus et de Métis.

a écrit : Depuis 1983, la Grèce réclame le retour des frises qui ornaient le parthenon, ce joyau de l'architecture de la Grèce antique, un des symboles du pays et fierté nationale. Le British Muséum a la chance d'abriter 60% de ces frises suite à leur cession en 1803 à Lord Elgin par le sultan de l'époque, la Grèce faisant alors partie de l'empire ottoman.
La polémique vient du fait que les anglais estiment avoir légalement acquis ces trésors (Lord Elgin les vendit au BM pour 35000 £) alors que les grecs considèrent qu'il s'agit tout simplement d'un vol.
Les anglais excluent évidemment tout retour de ces frises vers leur pays d'origine, chacun se fera son opinion mais peut-on admettre une cession comme valable alors que le pays était sous domination étrangère ?
Faisons le parallèle avec la France sous occupation nazie, que penseriez-vous si les allemands nous avaient pris la Tour Eiffel ?
Ils ne sont d'ailleurs pas gênés pour piller allègrement notre riche patrimoine (peut-être la Tour Eiffel était trop compliquée à prendre...).
Les frises du parthenon doivent revenir en Grèce !
Afficher tout
Ce n'est pas une question d'être sous domination étrangère ou pas. Au moment de la cession des fresques, la Grèce n'était plus. C'était l'empire ottoman et c'est tout. Les ottomans avaient vaincus les grecs, trop faibles. Ils avaient donc, en vertue des lois de la guerre de l'époque, tout les droits sur les vaincus. Même de vendre les monuments et patrimoine.
L'acquisition des fresques est donc bien légale et un soutient devrait être accordé aux anglais concernant leur non restitution. Les poursuites judiciaires que la Grèce voulait mettre en place contre l'angleterre ont été abandonnées il y a peu, les dirigents grecs sachant qu'ils ne pourraient jamais gagner le procès (la procédure d'acquisition étant nickel il n'y a rien à dire)...
Si les allemands avaient acheté la tour Eiffel ils nous aurait fallu la racheter tout simplement (pour une bouchée de pain étant donné qu'on a fini vainqueur).
Ensuite, les grecs d'aujourd'hui n'ayant plus vraiment de rapport (qui se rapprochent plus des turcs et albanais) avec les grecs de l'époque l'argument de la restitution de biens à son peuple n'est aucunement légitime.
Enfin, l'histoire reste l'histoire et je commence à vraiment prendre mal le fait que le gouvernement grec compte renflouer les caisses par des demandes aussi absurdes les unes que les autres. Déjà qu'ils ont du mal à entretenir leur propre patrimoine il serait plus judicieux de les confier à un pays qui saura s'en occuper.
Bref, c'était le coup de gueule de la journée (et il n'y a rien de raciste dans ce que je dis seulement de la constatation).

a écrit : Ce n'est pas une question d'être sous domination étrangère ou pas. Au moment de la cession des fresques, la Grèce n'était plus. C'était l'empire ottoman et c'est tout. Les ottomans avaient vaincus les grecs, trop faibles. Ils avaient donc, en vertue des lois de la guerre de l'époque, tout les droits sur les vaincus. Même de vendre les monuments et patrimoine.
L'acquisition des fresques est donc bien légale et un soutient devrait être accordé aux anglais concernant leur non restitution. Les poursuites judiciaires que la Grèce voulait mettre en place contre l'angleterre ont été abandonnées il y a peu, les dirigents grecs sachant qu'ils ne pourraient jamais gagner le procès (la procédure d'acquisition étant nickel il n'y a rien à dire)...
Si les allemands avaient acheté la tour Eiffel ils nous aurait fallu la racheter tout simplement (pour une bouchée de pain étant donné qu'on a fini vainqueur).
Ensuite, les grecs d'aujourd'hui n'ayant plus vraiment de rapport (qui se rapprochent plus des turcs et albanais) avec les grecs de l'époque l'argument de la restitution de biens à son peuple n'est aucunement légitime.
Enfin, l'histoire reste l'histoire et je commence à vraiment prendre mal le fait que le gouvernement grec compte renflouer les caisses par des demandes aussi absurdes les unes que les autres. Déjà qu'ils ont du mal à entretenir leur propre patrimoine il serait plus judicieux de les confier à un pays qui saura s'en occuper.
Bref, c'était le coup de gueule de la journée (et il n'y a rien de raciste dans ce que je dis seulement de la constatation).
Afficher tout
Arguments audibles à l'époque où la Grèce n'était pas capable de s'occuper de ses propres trésors mais aujourd'hui le nouveau musée de l'Acropole à Athènes est tout à fait capable d'entretenir et magnifier ces frises. Leur restitution n'est qu'une question de logique : pourquoi dénaturer un monument existant en le délestant de ses ornements ? Ce n'est pas défendable et qu'importent les conditions d'acquisition. Surtout pour un monument aussi emblématique de l'Antiquité !

Par les météores de pégase!! seiya ne sera pas content

Posté le

android

(3)

Répondre