Le 4 des horloges romaines

Proposé par
le

Les horloges en chiffres romains affichent le quatre à l'aide de quatre bâtons (IIII) au lieu du classique 'IV' afin que l'on ne le confonde pas avec le 6 (VI). En effet, le 6 (VI) est situé en bas de l'horloge, à l'envers, et on pourrait donc le confondre avec le 'IV'.


Commentaires préférés (3)

Un prof m'avait expliqué au lyçée (il y a fort longtemps) que dans la Rome antique le quatre s'ecrivait avec 4 bâtons. Bon ça veut pas dire que c'était vrai, surtout qu'il se plongeait plus volontiers dans une bouteille de vin que dans un livre d'histoire ....

Posté le

unknown

(364)

Répondre

Par contre si on confond "IX" et "IX" tout le monde s'en fout.

Posté le

unknown

(644)

Répondre

La raison est en fait religieuse, en effet cela permet de partager le cadran en 3 parties égales en référence à la Trinité: le père , le fils, et le saint-esprit... Une partie avec des I , une avec des V , et une avec des X.

Posté le

unknown

(226)

Répondre


Tous les commentaires (49)

Un prof m'avait expliqué au lyçée (il y a fort longtemps) que dans la Rome antique le quatre s'ecrivait avec 4 bâtons. Bon ça veut pas dire que c'était vrai, surtout qu'il se plongeait plus volontiers dans une bouteille de vin que dans un livre d'histoire ....

Posté le

unknown

(364)

Répondre

Il y a selon moi trois explications :

1°)Le côté gauche aurait été très chargé par rapport au côté droit . Il s'agirait alors d'équilibre et d'esthétique. En particulier, cela donne le résultat suivant : 4 avec des I, 4 avec des V, 4 avec des X
2°)Ces deux graphies étaient autant utilisées par les romains
3°)Le IIII était préféré pour éviter la confusion entre IV et VI, en particulier du fait que les deux chiffres sont à l'envers sur le cadran.

Posté le

unknown

(25)

Répondre

Une prof m'avait dit que le 4 n'était écrit de cette manière ("IIII") que par certains hommes qui gravaient les épitaphes, car ils ne savaient pas que sa graphie correcte était "4". À voir ^^ En tout cas, vu le positionnement des chiffres sur une horloge, il faudrait en vouloir pour confondre le 4 et le 6, même s'ils se ressemblent.

Posté le

unknown

(13)

Répondre

Par contre si on confond "IX" et "IX" tout le monde s'en fout.

Posté le

unknown

(644)

Répondre

C'est Cartier qui a lance le IIII, il est ainsi représenté sur ttes les montres de la marque à chiffre romain..

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Je confirme, j'avais vu ça quelque part. Cette écriture est correcte, autant que celle plus courante.

Posté le

unknown

(4)

Répondre

Il me semble que cela est simplement esthétique et respecte l'équilibre entre les I, les V et les X

Posté le

unknown

(7)

Répondre

L'anecdote présente le fait comme valable pour toutes les horloges à chiffres romains. Ce n'est pas le cas de la mienne!

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Exact, je l'ai vu dans une ancienne église dans le Vaucluse

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Une personne m'a expliqué une toute autre chose: les 12 heures du cadrans sont reparties en trois types de signes, c est a dire que de 1à4 il n y a que des I, de 5 à 8 il y a des V et de 9 à 12 il y a des X. Et au final tout cela a une raison religieuse dont je n'arrive pas à me rappeler.

Posté le

unknown

(6)

Répondre

Je suis d'accord mais pourquoi cette tradition n'aurait-elle pas été appliquées avec les horloges courantes pour qu'on ne confonde pas le 6 avec le 9 ? D'un autre cote je vois mal écrit sur ma montre 8 1 a la place du 9 mais bon... Trouver un stratagème !

Posté le

unknown

(0)

Répondre

La raison est en fait religieuse, en effet cela permet de partager le cadran en 3 parties égales en référence à la Trinité: le père , le fils, et le saint-esprit... Une partie avec des I , une avec des V , et une avec des X.

Posté le

unknown

(226)

Répondre

ils avaient qu'a mettre tout les chiffres a l'endroit et non au sens de l'horloge

Posté le

unknown

(10)

Répondre

Je m'était toujours demandé pourquoi ils n'écrivaient pas IV correctement sur les horloges.Je sait pourquoi maintenant.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Bien avant l'époque romaine, les Etrusques ont utilisés le IIII pour représenter le chiffre 4. Les romains ce sont inspiré du système Etrusque et ont modifié le IIII en IV seulement à la fin du Moyen Age. Lors de la création des premières horloges entre le XIIIe et le XIVe siècle, le signe IIII était encore d'usage. Du coup de nos jours on a les deux symbole qui existe mais dans l'horlogerie il y a une préférence pour le IIII.
Informations obtenuent du Rolex Times.

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Autant utiliser ces bon vieux chiffres arabes pour les horloges. ...

Posté le

unknown

(6)

Répondre

Je pense aussi que l'anecdote n'enumere pas la bonne raison. On peut pas faire de confusion sur ces chiffres etant donnés que le V est a l'envers aussi du coup, que dire de XI et IX qui eux sont vraiment identiques si on les retourne. Donc l'argument de la ressemblance tiens pas la route. L'utilisation du IV apres le moyen age me parrait la plus fidele, la trinitée est certainement une idee de conservation de cette ecriture, apres le changement du IIII en IV apres le moyen age, les religieux aurait garder le IIII pour garder le symbole, mais la creation du IIII n'en tirerait pas sa source.

Posté le

iphone

(3)

Répondre

Pour ma part j'avais entendu que ce serai un roi (Louis je sais plus combien) qui avait fait une erreur en commandant une horloge et avait fait "designer" IIII au lieu de IV. Bon après c'est mon père qui m'a raconte ça donc je peux pas dire que c'est véridique. ^^
La trinité me semble être pas mal comme explication. (:

Posté le

iphone

(1)

Répondre