Salvador Dali était spécialiste de sa propre contrefaçon

Proposé par
le

Le fantasque peintre Salvador Dali distribua en très grande quantité des toiles blanches signées de son nom (350 000 toiles auraient ainsi été faites). Cette facétie pose des problèmes aux experts pour inventorier ses oeuvres originales, Dali étant un artiste dont le travail a par conséquent été très contrefait.


Commentaires préférés (3)

J'ai fais la même chose pour ma copie de Bac de Philo mais ça a pas posé de problèmes au correcteur par contre...

En même temps c'est pas très compliqué de copier des toiles blanches..


Tous les commentaires (80)

J'ai fais la même chose pour ma copie de Bac de Philo mais ça a pas posé de problèmes au correcteur par contre...

En même temps c'est pas très compliqué de copier des toiles blanches..

Mais si il existe tant d'œuvre de cet artiste, elles devraient perdre de leur valeur...

Ce qui montre que le nom de l'artiste compte parfois beaucoup plus que l'œuvre

Comme Picasso, lorsqu'un restaurateur lui demandait de signer un autographe répondait : je suis venu manger, pas vous aider à payer le restaurant !

Pour Dali, les toiles sont-elles numérotées ?

Dali a toujours été un peintre qui cherchait à innover et à susciter des réactions. Christ crucifié sur un patron d'hypercube dans Corpus Hypercubus, dessins inspirés de désintégrations nucléaires, toiles peintes en stéréoscopique (Athènes brûle), distribution de toiles blanches signées dd son nom...

Andy Warhol lui même affirmait que Dali a eu une influence déterminante sur le pop art.

Dommage qu'ont n'ait pas eu une image des toiles :D

Excellent! Que chacun y aille de ses gribouillis. Les sois-disant amateurs d'art n'y verraient que du feu et mettraient des sommes folles pour acquérir des toiles au caractère "troublant", "profond", etc... Nombre de collectionneurs doivent déjà être bien équipés et fières..

a écrit : Excellent! Que chacun y aille de ses gribouillis. Les sois-disant amateurs d'art n'y verraient que du feu et mettraient des sommes folles pour acquérir des toiles au caractère "troublant", "profond", etc... Nombre de collectionneurs doivent déjà être bien équipés et fières.. "De ses gribouillis" ?

Tu as déjà vu des toiles de Dalì ?
C'est tout sauf du gribouillage ! ;)

a écrit : Comme Picasso, lorsqu'un restaurateur lui demandait de signer un autographe répondait : je suis venu manger, pas vous aider à payer le restaurant !

Pour Dali, les toiles sont-elles numérotées ?
Il me semble plutôt que lorsque Picasso allait dans un restaurant, il réalisait un dessin, une esquisse sur la nappe ou la table. Et c'est quand le restaurateur lui demandait de signer son croquis qu'il répondait "Je suis venu manger, pas acheter le restaurant"..

Posté le

android

(77)

Répondre

a écrit : "De ses gribouillis" ?

Tu as déjà vu des toiles de Dalì ?
C'est tout sauf du gribouillage ! ;)
Oui c'est grâce à lui qu'on a le joli logo de Chupa Chups ;)

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Ce qui montre que le nom de l'artiste compte parfois beaucoup plus que l'œuvre C'est surtout son parcours, sa renommé, son expérience, son histoire qui font de la valeur du tableau..

a écrit : En même temps c'est pas très compliqué de copier des toiles blanches.. Le but des "imitateurs" étant de peindre une œuvre sur ces toiles blanches en ayant la signature de Dali et non de conserver juste des toiles blanches avec sa signature.

a écrit : En même temps c'est pas très compliqué de copier des toiles blanches.. Voyons ..! Ce n'est pas les toiles blanches le problème ! Mais une peinture réalisée sur cette toile signée de la main du peintre qui pose le problème d'authenticité..

a écrit : En même temps c'est pas très compliqué de copier des toiles blanches.. Oui mais recopier une oeuvre de Dali sur une de ces toiles blanches signées par l auteur est déjà plus compliqué

Posté le

android

(7)

Répondre

d'après la source, il était payé 40$ par signature, il a donc gagné pour ça 1.4 millions de dollars, à une époque ou le dollar valait beaucoup plus.

après tout, il se surnommait lui même "avida dollars" ( un anagramme de son nom)

Cette anecdote me laisse dubitatif.
Pour signer une toile il faut
L'acheter
La transporter
Préparer la peinture
Signer
Sécher
Stocker
Etc...
Disons que 3 minutes suffisent en allant vite. Il aurait travailler à plein temps onze ans de sa vie (200 jours par an, 8 heures par jour sans pause) à signer des toiles vierges ?
Pour avoir visité sa maison très tortueuse cela me paraît impossible.
Mais les légendes se fondent toujours sur des faits réels même s'ils sont exagérés.

a écrit : Visionnaires les acheteurs ! Qui te dit qu'ils les ont acheté ?