Le terrible prison de Tazmamart

Proposé par
le
dans

Tazmamart était une prison politique secrète cachée en plein désert marocain. Entre 1972 et 1991, 58 hommes y furent enfermés dans des conditions difficiles : cellules étroites, pas de contact humain ni de lumière, rations minimales et même accusations de tortures. En 1991, le roi Hassan II ferma la prison et relâcha les 28 derniers détenus.


Commentaires préférés (3)

Il passe de 58 à 28. Ou sont donc les autres ??

Posté le

android

(143)

Répondre

petite précision : tazmamart ne se situe pas en plein désert marocain mais dans la ville de Rich à quelques dizaines de kilomètres d'Errachidia dans le sud est du pays.
C'est un peu reculé comme endroit mais à presque 100km du désert... (j'ai passé toutes mes vacances dans cette région et la connais assez bien ;))

Posté le

android

(134)

Répondre


Tous les commentaires (87)

Je vois certains commentaires qui assimilent cette prison à un goulag ou encore à Guantánamo ... Moi j'aurais carrément appelé ça un méga-goulag de concentration avec de faux airs de Guantánamo ^^

Posté le

android

(15)

Répondre

Il passe de 58 à 28. Ou sont donc les autres ??

Posté le

android

(143)

Répondre

Certes il y a des prisons plus difficiles que autres mais une prison reste une prison. Rien que la privation d'aller et retour est horrible. On ne vas pas en prison pour se la couler douce.

a écrit : Il passe de 58 à 28. Ou sont donc les autres ?? Morts ... Je présume ...

Posté le

android

(28)

Répondre

35 prisonniers décédés Tazmamart. C'était la peine de mort quasi assurée.

Valait mieux vendre des dromadaires qu'être opposant politique à cette époque

a écrit : Il passe de 58 à 28. Ou sont donc les autres ?? Morts

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Certes il y a des prisons plus difficiles que autres mais une prison reste une prison. Rien que la privation d'aller et retour est horrible. On ne vas pas en prison pour se la couler douce. Sauf aux Baumettes :)

petite précision : tazmamart ne se situe pas en plein désert marocain mais dans la ville de Rich à quelques dizaines de kilomètres d'Errachidia dans le sud est du pays.
C'est un peu reculé comme endroit mais à presque 100km du désert... (j'ai passé toutes mes vacances dans cette région et la connais assez bien ;))

Posté le

android

(134)

Répondre

Accusations de tortures ?!!!...dans une prison secrète en plein milieu du désert !!! Sous un régime dictateur !! Non mais vous déconnez !

Il devait faire chaud dedans...

Posté le

android

(2)

Répondre

Pardon mais pas de lumière, cellule étroite, pas de contact humain et rationnement c'est déjà de la torture, elle est juste plus subtil...

Posté le

android

(23)

Répondre

Tout les détenus étaient des militaires qui avaient de près ou de loin participés aux deux tentatives de coup d'état contre le roi hassan II un en 1971 lors de l'anniversaire de ses 40 ans commandité par le général Medbouh et l'autre 10 mois après en 1972 en plein vol par des f16 commandité par son bras droit le general oufkir qui a ete mit a ce poste justement en 1971 10 mois avant lors du premier coup d'etat. Dans cette prison il y avait même d'après le témoignage d'un ancien détenus des cadets de l'armée qui ne savait même pas pourquoi ils étaient emprisonnés, ils était juste la au mauvais endroit au mauvais moment. Hassan II n'a pas fait détaille et a enfermer tout le monde.

Le bagne de Tazmamart a longtemps été caché par le régime de l'époque. Les prisonniers ont tous participé aux putschs contre le Roi Hassan II. Ils étaient presque tous militaires.
Les conditions de détention furent affreuses... Beaucoup périrent à Tazmamart.
Il y'a une dizaine d'années, une instance au Maroc a été créée (équité et réconciliation), pour mettre en lumière cette période sombre du pays et indemniser les victimes.
De très beaux témoignages ont été publiés par les anciens détenus et/ou leur famille. "Tazmamart cellule 10" est le plus connu. La description du bagne, des conditions de vie est très saisissante...
Le fait d'avoir été militaires a énormément aidé les détenus à maintenir une discipline et donc des habitudes durant ces longues années de détention, puisqu'ils n'avaient presque aucune orientation temporo-spatiale.

a écrit : Il passe de 58 à 28. Ou sont donc les autres ?? Mort d'épuisement pour la plupart.

a écrit : 35 prisonniers décédés Tazmamart. C'était la peine de mort quasi assurée.

Valait mieux vendre des dromadaires qu'être opposant politique à cette époque
Ce n'était pas des opposants politique a tazmamart mais des meurtriers.

Quand dans l'anecdote ils disent "prison secrète" pas vraiment vu que tout le monde au Maroc la connaissait, mais avec aucune preuve réel

a écrit : Tout les détenus étaient des militaires qui avaient de près ou de loin participés aux deux tentatives de coup d'état contre le roi hassan II un en 1971 lors de l'anniversaire de ses 40 ans commandité par le général Medbouh et l'autre 10 mois après en 1972 en plein vol par des f16 commandité par son bras droit le general oufkir qui a ete mit a ce poste justement en 1971 10 mois avant lors du premier coup d'etat. Dans cette prison il y avait même d'après le témoignage d'un ancien détenus des cadets de l'armée qui ne savait même pas pourquoi ils étaient emprisonnés, ils était juste la au mauvais endroit au mauvais moment. Hassan II n'a pas fait détaille et a enfermer tout le monde. Afficher tout Seuls quelques uns des détenus étaient des putschistes, les autres étaient en majorité des détenus politiques...
Une autre précision, le Maroc ne possédait pas des F16 en 1972, c'étaient plus tôt des F5.

a écrit : Il passe de 58 à 28. Ou sont donc les autres ?? Mort je suppose

Posté le

android

(0)

Répondre