L'acteur qui se prit réellement pour Napoléon

Proposé par
le
dans

Albert Dieudonné est un acteur notamment connu pour son interprétation de Napoléon, dans le film d'Abel Gance. Absorbé par ce rôle, il se serait, à terme, pris pour l'Empereur et demanda même à être enterré dans son costume. Mort en 1976, ses dernières volontés furent exécutées.

Au-delà de cette obsession, sa passion lui permit après sa carrière d'acteur de donner des conférences sur Napoléon et de gagner sa vie ainsi.


Commentaires préférés (3)

Dieudo l'empereur, et en paix il paraît !

Posté le

android

(106)

Répondre

Il surnommait d'ailleurs son fils "le Roi de Rome" !
Je profite de cette anecdote pour inciter les gens à faire un petit don à Wikipedia, ils font en ce moment une levée de fond et malgré tout ce que l'on peut en dire, ce site reste une merveilleuse source d'information...
Pensez y, ça prends 2 minutes ;-)

Ca me fait penser au film "Les Profs" avec le prof d'histoire dingue de Napoléon


Tous les commentaires (32)

Quand la réalité dépasse la fiction.

Dieudo l'empereur, et en paix il paraît !

Posté le

android

(106)

Répondre

Il surnommait d'ailleurs son fils "le Roi de Rome" !
Je profite de cette anecdote pour inciter les gens à faire un petit don à Wikipedia, ils font en ce moment une levée de fond et malgré tout ce que l'on peut en dire, ce site reste une merveilleuse source d'information...
Pensez y, ça prends 2 minutes ;-)

Napoleon fut l un des premiers a accepter les critiques. ils disaient : autoriser les gens a critiquer c est empecher les gens de se revolter. Pas bete dans l idee

Posté le

windowsphone

(32)

Répondre

Oui, pardon Titin 88, je n'avais pas encore lu ce commentaire, avec lequel je suis bien d'accord.

a écrit : Dieudo l'empereur, et en paix il paraît ! Hahaha bien glissé l'artiste ;-)

Posté le

android

(25)

Répondre

Ca me fait penser au film "Les Profs" avec le prof d'histoire dingue de Napoléon

Il est à savoir que sa passion pour Napoléon n'était pas méconnue des conseillers municipaux de Courcay (commune où il vécu les dernières années de sa vie). En effet, ces derniers ont renommé la rue où habitait Albert Dieudonné en "rue Napoléon" !
Les habitants de Courcay ne s'étonnaient quand à eux pas de voir l'acteur se promené vêtu de l'illustre chapeau de Napoléon ainsi que d'une redingote (vêtement intermédiaire entre la robe et le manteau).

Posté le

android

(22)

Répondre

Pour les quelques uns qui se le demande, un film éponyme et un film dont le nom est tout simplement celui du personnage.

Posté le

android

(4)

Répondre

Commentaire supprimé C'est monsieur Antoine Polochon, Prof de français. J'ai lu toutes les BD, juste trop amusante :D

Posté le

windowsphone

(8)

Répondre

a écrit : Pour les quelques uns qui se le demande, un film éponyme et un film dont le nom est tout simplement celui du personnage. Cette utilisation est cependant abusive.
Définition du Larousse:
"Qui donne son nom à quelque chose : 
Athéna, déesse éponyme d'Athènes.
Par extension, abusif :
Qui tire son nom de : Les Misérables, film éponyme du roman de V. Hugo."

Cet adjectif est utilisé pour apporter une précision au lecteur. Dans l'exemple d'Athéna, tout le monde ne sait pas forcément qu'elle a donné son nom à Athènes.
En ce qui concerne un film sur Napoléon, cela n'apporte rien, donc personnellement je ne l'aurais pas utilisé. Je dis ça je dis rien.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : C'est monsieur Antoine Polochon, Prof de français. J'ai lu toutes les BD, juste trop amusante :D Prof d'histoire ;) "Napoléon dit à ses généraux ..." :D

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Napoleon fut l un des premiers a accepter les critiques. ils disaient : autoriser les gens a critiquer c est empecher les gens de se revolter. Pas bete dans l idee J'ai un doute sur si c'est Napoléon ou Louis-Napoléon Bonaparte qui a dit ca.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Il surnommait d'ailleurs son fils "le Roi de Rome" !
Je profite de cette anecdote pour inciter les gens à faire un petit don à Wikipedia, ils font en ce moment une levée de fond et malgré tout ce que l'on peut en dire, ce site reste une merveilleuse source d'information...
Pensez y, ça prends 2 minutes ;-)
C'est un site génial, certes, mais pas besoin d'inciter les gens à donner, ils font ce qu'ils veulent. SCMB est un recueil d'anecdotes, pas un panneau publicitaire....

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Pour les quelques uns qui se le demande, un film éponyme et un film dont le nom est tout simplement celui du personnage. Ben non justement. C'est le contraire. Et l'anecdote est mal formulée. Si vous apprenez à utiliser éponyme comme dans l'anecdote vous vous coucherez plus bêtes. Éponyme veut dire "qui donne son nom" donc à propos du film Napoléon c'est l'empereur qui est éponyme, pas le film. Pour éviter la répétition (c'est l'intérêt d'utiliser éponyme, généralement, d'éviter les répétitions, en plus de paraître cultivé, à condition de bien l'employer) on pourrait dire "...Napoléon, personnage principal éponyme du film d'Abel Gance"

Posté le

android

(9)

Répondre

Ma vie pour l'Empereur.

a écrit : Ben non justement. C'est le contraire. Et l'anecdote est mal formulée. Si vous apprenez à utiliser éponyme comme dans l'anecdote vous vous coucherez plus bêtes. Éponyme veut dire "qui donne son nom" donc à propos du film Napoléon c'est l'empereur qui est éponyme, pas le film. Pour éviter la répétition (c'est l'intérêt d'utiliser éponyme, généralement, d'éviter les répétitions, en plus de paraître cultivé, à condition de bien l'employer) on pourrait dire "...Napoléon, personnage principal éponyme du film d'Abel Gance" Afficher tout Oui, le terme signifie étymologiquement : « qui donne pour son surnom », un archonte à une année, un dieu à une ville. Le T.L.F. définit ainsi : « (Celui, celle, ce) qui donne son nom à quelque chose ou à quelqu'un, à qui l'on se réfère, que l'on vénère. », et l’Office québécois de la langue française : « Qui donne son nom à quelque chose ou, plus rarement, à quelqu'un ». L’Oxford dictionary donne la même définition pour "eponym", mais les anglophones font plus souvent la faute.
Parmi les éponymes involontaires, il y a Poubelle, Guillotin (qui n’a pas inventé mais fait approuver la machine), et McAdam.

a écrit : Ca me fait penser au film "Les Profs" avec le prof d'histoire dingue de Napoléon La BD serait plus à citer que le film...

a écrit : Napoleon fut l un des premiers a accepter les critiques. ils disaient : autoriser les gens a critiquer c est empecher les gens de se revolter. Pas bete dans l idee Les gens trop interessé par le 'pouvoir' font en effet preuve de particulièrement de malice pour pouvoir le garder...
Enfin tout cas ça explique pourquoi aujourd'hui on est un peuple de raleur dirigé par des opportunistes.

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

C'est finalement interessant de voir qu'on trouve tous ses vocations à travers les experiences qu'on vit. Faut bien prendre le temps de choisir son chemin en somme !

Posté le

windowsphone

(2)

Répondre