La rue Penny Lane à Liverpool conservée grâce aux Beatles

Proposé par
le

En 2006, la ville de Liverpool voulut débaptiser ses rues portant le nom d'esclavagistes. Le conseil municipal avait toutefois fait une exception pour la célèbre Penny Lane, chantée par les Beatles, et haut lieu touristique de la ville. John Penny était pourtant un marchand d'esclaves au XVIIIe siècle qui fut un grand défenseur de l'esclavage.


Commentaires préférés (3)

Je vous conseille d'aller visiter Nantes. Une ville magnifique avec le musée des duc de Bretagne et son mémorial sur l'abolition de l'esclavage. Ça vaut le détour. C'est lourd d'émotion et il règne une ambiance pesante.

a écrit : Je vous conseille d'aller visiter Nantes. Une ville magnifique avec le musée des duc de Bretagne et son mémorial sur l'abolition de l'esclavage. Ça vaut le détour. C'est lourd d'émotion et il règne une ambiance pesante. Tu m'as presque donné envie jusqu'à ce que tu me parles de l'ambiance pesante... :p

Posté le

android

(110)

Répondre

a écrit : Je vous conseille d'aller visiter Nantes. Une ville magnifique avec le musée des duc de Bretagne et son mémorial sur l'abolition de l'esclavage. Ça vaut le détour. C'est lourd d'émotion et il règne une ambiance pesante. Pas étonnant qu'elle soit belle cette ville de Nantes qui, comme celle de Bordeaux s'est enrichie grâce à la traite négrière. Alors un musée pour repentance c'est minimum.


Tous les commentaires (23)

Je vous conseille d'aller visiter Nantes. Une ville magnifique avec le musée des duc de Bretagne et son mémorial sur l'abolition de l'esclavage. Ça vaut le détour. C'est lourd d'émotion et il règne une ambiance pesante.

a écrit : Je vous conseille d'aller visiter Nantes. Une ville magnifique avec le musée des duc de Bretagne et son mémorial sur l'abolition de l'esclavage. Ça vaut le détour. C'est lourd d'émotion et il règne une ambiance pesante. Tu m'as presque donné envie jusqu'à ce que tu me parles de l'ambiance pesante... :p

Posté le

android

(110)

Répondre

a écrit : Tu m'as presque donné envie jusqu'à ce que tu me parles de l'ambiance pesante... :p Par contre tu peux toujours aller à Nantes pour visiter: la ville en vaut vraiment le détour! (Et qu'il n'en déplaise à Rennes: Nantes, capital de Bretagne! :D)

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Je vous conseille d'aller visiter Nantes. Une ville magnifique avec le musée des duc de Bretagne et son mémorial sur l'abolition de l'esclavage. Ça vaut le détour. C'est lourd d'émotion et il règne une ambiance pesante. Pas étonnant qu'elle soit belle cette ville de Nantes qui, comme celle de Bordeaux s'est enrichie grâce à la traite négrière. Alors un musée pour repentance c'est minimum.

Je suis Nantais, et oui ça vaut le détour, le trottoir en face du memorial est jonché d'innombrables petites plaques en verre qui représentent les différents négriers qui sont passés par Nantes. Des tableaux affichent le nombre d'esclaves en partance sur un bateau, et le nombre de survivants à l'arrivée... C'est assez choquant, d'où l'ambiance pesante...
Sinon ville extra, toujours une expo, un concert, une tournée des bars..

Posté le

android

(27)

Répondre

a écrit : Pas étonnant qu'elle soit belle cette ville de Nantes qui, comme celle de Bordeaux s'est enrichie grâce à la traite négrière. Alors un musée pour repentance c'est minimum. Enrichie grâce à la traite des nègres oui... Ce n'est pas à cause, ou grâce à ça que c'est une belle ville !

Posté le

windowsphone

(8)

Répondre

a écrit : Par contre tu peux toujours aller à Nantes pour visiter: la ville en vaut vraiment le détour! (Et qu'il n'en déplaise à Rennes: Nantes, capital de Bretagne! :D) Naaaaaan pas encore,
Qu'il ne t'en déplaise Rennes n'est pas considéré par les bretons comme capitale alors Nantes ...

Sinon je te rejoins c'est une super ville, très accueillante. J'ai encore le souvenir de ces ruelles parsemés de cave a bière, de resto-bar basque.. Aussi du "lieu unique" installés dans les anciens locaux de la biscuiterie LU. Tout ça dans une ambiance pas pesante du coup ;)

Édit : j'suis parti en hors sujet total là

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Je vous conseille d'aller visiter Nantes. Une ville magnifique avec le musée des duc de Bretagne et son mémorial sur l'abolition de l'esclavage. Ça vaut le détour. C'est lourd d'émotion et il règne une ambiance pesante. Faut dire que c'est un commerce qui a fait la fortune de la ville et de ces habitants.

a écrit : Pas étonnant qu'elle soit belle cette ville de Nantes qui, comme celle de Bordeaux s'est enrichie grâce à la traite négrière. Alors un musée pour repentance c'est minimum. Oui pour parler un peu de l'esclavage je dirais que les blancs en on profité mais au départ ce ne sont pas les blancs qui réduisaient en esclavage leurs voisins et qui les vendaient...
Et ils n'ont pas fait ça qu'avec les noirs on peut parler des barbaresques aussi si vous voulez.
Cela n'empêche pas d'avoir des coupables blancs mais la connerie n'a pas de couleur.

a écrit : Par contre tu peux toujours aller à Nantes pour visiter: la ville en vaut vraiment le détour! (Et qu'il n'en déplaise à Rennes: Nantes, capital de Bretagne! :D) Sauf que c'est pas en bretagne.

Attendez c est moi ou tous les commentaires sont sur Nantes!!!? J veux bien c est une jolie ville. D ailleurs voici quelques petites infos (noooon ce n est pas Wikipedia ;)
Nantes est une commune de l'Ouest de la France, située au sud du massif armoricain, qui s'étend sur les rives de la Loire, à 50 km de l'océan Atlantique. Chef-lieu du département de la Loire-Atlantique et préfecture de la région Pays de la Loire, elle est l'élément central de Nantes Métropole, peuplée de 602 923 habitants en 2012[1], au sein de la huitième aire urbaine de France, comptant 897 713 habitants à la même date[2]. Associée à l'agglomération de Saint-Nazaire, avec un avant-port sur l'estuaire de la Loire, Nantes constitue aujourd'hui la métropole du Grand Ouest français. Labellisée ville d'art et d'histoire, Nantes est, en 2012, la sixième commune la plus peuplée de France avec ses 291 604 habitants, et la première de l'Ouest en nombre d'habitants[3].

Pour une grande partie de son histoire, Nantes fait partie de la Bretagne. Après avoir été un site portuaire important de l'âge des métaux, elle devient la capitale de la cité gallo-romaine des Namnètes, le siège d’un évêché au ve siècle, puis le chef-lieu d’un comté franc, illustré par la personnalité semi-légendaire de Roland. Point d’appui du royaume franc face à la poussée des Bretons, Nantes est conquise en 851 par Nominoë. S'ouvre alors l'histoire bretonne de la ville, dont subsiste le château, principale résidence ducale au xve siècle, époque où Nantes est véritablement la capitale du duché de Bretagne et où commence la construction de sa cathédrale actuelle. Nantes perd sa prééminence politique en Bretagne au profit de Rennes avec l'intégration, au début du xvie siècle, du duché dans le royaume de France. Les trois siècles suivants sont marqués par l'importance du rôle de Nantes dans le commerce international, c'est-à-dire, en grande partie, dans la traite négrière, qui connaît son apogée au xviiie siècle et permet un enrichissement considérable du paysage urbain monumental.

Pendant la Révolution, la défense de Nantes est un enjeu essentiel de la guerre de Vendée (bataille de 1793). Après cette période difficile, la ville ne connaît pas de retour à la prospérité antérieure ; mais, au cours du xixe et au début du xxe siècle, son développement industriel est remarquable dans la France de l'Ouest. Au xxe siècle, le paysage urbain est marqué par le comblement de nombreux cours d'eau qui divisaient la ville, puis par les bombardements lors de la Seconde Guerre mondiale. Dans les années 1950-1960, la classe ouvrière nantaise joue un rôle notable dans le mouvement social français (1955, 1968).

Depuis la fin du xxe siècle, la ville a subi la désindustrialisation, mais est devenue un pôle du secteur tertiaire. Elle est ville universitaire depuis 1962. Les infrastructures portuaires de Nantes représentent un élément important du grand port maritime de Nantes-Saint-Nazaire, un des grands ports français.

Nantes reçoit en 2013 le prix de la Capitale verte de l’Europe, décerné par la Commission européenne[4] puis, le 12 novembre 2014, Nantes devient l'une des neuf métropoles françaises labellisées « French Tech »[5] par le Ministère de l'Économie, du Redressement Productif et du Numérique.
Mais à la base on parlait pas de ca ...

a écrit : Pas étonnant qu'elle soit belle cette ville de Nantes qui, comme celle de Bordeaux s'est enrichie grâce à la traite négrière. Alors un musée pour repentance c'est minimum. Ce que tu dis n'a pas de sens. Je m'explique : Comment réparer l'irréparable ?
De plus, le mémorial n'a pas fonction de repentance mais de devoir de mémoire.
Cordialement

Posté le

android

(21)

Répondre

a écrit : Attendez c est moi ou tous les commentaires sont sur Nantes!!!? J veux bien c est une jolie ville. D ailleurs voici quelques petites infos (noooon ce n est pas Wikipedia ;)
Nantes est une commune de l'Ouest de la France, située au sud du massif armoricain, qui s'étend sur les rives de la Loire, à 50 km
de l'océan Atlantique. Chef-lieu du département de la Loire-Atlantique et préfecture de la région Pays de la Loire, elle est l'élément central de Nantes Métropole, peuplée de 602 923 habitants en 2012[1], au sein de la huitième aire urbaine de France, comptant 897 713 habitants à la même date[2]. Associée à l'agglomération de Saint-Nazaire, avec un avant-port sur l'estuaire de la Loire, Nantes constitue aujourd'hui la métropole du Grand Ouest français. Labellisée ville d'art et d'histoire, Nantes est, en 2012, la sixième commune la plus peuplée de France avec ses 291 604 habitants, et la première de l'Ouest en nombre d'habitants[3].

Pour une grande partie de son histoire, Nantes fait partie de la Bretagne. Après avoir été un site portuaire important de l'âge des métaux, elle devient la capitale de la cité gallo-romaine des Namnètes, le siège d’un évêché au ve siècle, puis le chef-lieu d’un comté franc, illustré par la personnalité semi-légendaire de Roland. Point d’appui du royaume franc face à la poussée des Bretons, Nantes est conquise en 851 par Nominoë. S'ouvre alors l'histoire bretonne de la ville, dont subsiste le château, principale résidence ducale au xve siècle, époque où Nantes est véritablement la capitale du duché de Bretagne et où commence la construction de sa cathédrale actuelle. Nantes perd sa prééminence politique en Bretagne au profit de Rennes avec l'intégration, au début du xvie siècle, du duché dans le royaume de France. Les trois siècles suivants sont marqués par l'importance du rôle de Nantes dans le commerce international, c'est-à-dire, en grande partie, dans la traite négrière, qui connaît son apogée au xviiie siècle et permet un enrichissement considérable du paysage urbain monumental.

Pendant la Révolution, la défense de Nantes est un enjeu essentiel de la guerre de Vendée (bataille de 1793). Après cette période difficile, la ville ne connaît pas de retour à la prospérité antérieure ; mais, au cours du xixe et au début du xxe siècle, son développement industriel est remarquable dans la France de l'Ouest. Au xxe siècle, le paysage urbain est marqué par le comblement de nombreux cours d'eau qui divisaient la ville, puis par les bombardements lors de la Seconde Guerre mondiale. Dans les années 1950-1960, la classe ouvrière nantaise joue un rôle notable dans le mouvement social français (1955, 1968).

Depuis la fin du xxe siècle, la ville a subi la désindustrialisation, mais est devenue un pôle du secteur tertiaire. Elle est ville universitaire depuis 1962. Les infrastructures portuaires de Nantes représentent un élément important du grand port maritime de Nantes-Saint-Nazaire, un des grands ports français.

Nantes reçoit en 2013 le prix de la Capitale verte de l’Europe, décerné par la Commission européenne[4] puis, le 12 novembre 2014, Nantes devient l'une des neuf métropoles françaises labellisées « French Tech »[5] par le Ministère de l'Économie, du Redressement Productif et du Numérique.
Mais à la base on parlait pas de ca ...
Afficher tout
intéressant , merci pour se résumé de l'histoire de Nantes
on remanie et on efface pas l'histoire , Nantes est la capital de la Bretagne , les découpages régionale ne sont que vanités politiciennes
( je suis pas bretonne )

C'est faux de dire que seule la Penny Lane a été conservée et que c'est grâce aux Beatles car aucune rue n'a été débaptisée à Liverpool contrairement à ce qu'affirme l'anecdote. Il n'y a donc pas eu une exception, la proposition de débaptiser les rues n'a tout simplement pas été adoptée (au motif avancé par les opposants à ce projet que même les parties négatives de l'histoire ne doivent pas être effacées). Je ne l'invente pas : c'est écrit dans la deuxième source (à la fin), il suffit de lire (peut-être aussi dans la première mais je n'ai pas eu le courage de tout lire !). D'ailleurs s'il avait fallu éviter que le rue ne soit associée à un esclavagiste il suffisant de la dédier à un autre "Penny" comme par exemple Thomas Penny, médecin du XVIe siècle célèbre pour ses études des insectes, ou Louise Penny, écrivaine canadienne contemporaine...

a écrit : Pas étonnant qu'elle soit belle cette ville de Nantes qui, comme celle de Bordeaux s'est enrichie grâce à la traite négrière. Alors un musée pour repentance c'est minimum. Edit du 3 juillet 1315 de Louis X le hutin: "tout esclave posant le pied sur le sol français est immédiatement affranchie", l'esclavage sera reintroduit une petite dizaine d'années sous le premier empire. Depuis 1315, les negriers pouvaient plus passer par Nantes, Bordeaux ou les ports français, ça leur a d'ailleurs causé du tort niveau économique mais ces villes ont pas pu s'enrichir uniquement par une forme de marché clandestins..

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Par contre tu peux toujours aller à Nantes pour visiter: la ville en vaut vraiment le détour! (Et qu'il n'en déplaise à Rennes: Nantes, capital de Bretagne! :D) Oui enfin Nantes c'est dans les pays de la loire ...

Posté le

android

(1)

Répondre

Que de beaux commentaire! M. Penny demeurais à Nantes !??

a écrit : Pas étonnant qu'elle soit belle cette ville de Nantes qui, comme celle de Bordeaux s'est enrichie grâce à la traite négrière. Alors un musée pour repentance c'est minimum. Repentance..?! Certes dans notre passé on a commis l'irréparable mais ce n'est pas pas de la repentance! C'est un devoir de Mémoire..

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Enrichie grâce à la traite des nègres oui... Ce n'est pas à cause, ou grâce à ça que c'est une belle ville ! Des gens oisif et riches pouvaient avoir le loisir de rivaliser de faste avec leurs voisins esclavagistes. Ils faisaient donc venir les meilleurs artisans, qu'ils payaient grassement avec cette argent sanglant.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Edit du 3 juillet 1315 de Louis X le hutin: "tout esclave posant le pied sur le sol français est immédiatement affranchie", l'esclavage sera reintroduit une petite dizaine d'années sous le premier empire. Depuis 1315, les negriers pouvaient plus passer par Nantes, Bordeaux ou les ports français, ça leur a d'ailleurs causé du tort niveau économique mais ces villes ont pas pu s'enrichir uniquement par une forme de marché clandestins.. Afficher tout Voir commerce triangulaire et monopoles sur les colonies. Cette hypocrisie perdure encore par certains aspects .

Posté le

android

(0)

Répondre