Des sacrifices humains auraient toujours lieu

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Chez les Mayas, c'était pour certains un honneur; le gagnant d'un jeu de pelote était sacrifié, parce que l'on offrait aux dieux ce qu'il y avait de mieux. C'est abondamment illustré par des bas-reliefs du Yucatan.
Je n'aurais pourtant pas eu envie d'avoir la médaille d'or ...

a écrit : Avant tout commentaire déplacé, rappelons que "Nous appelons barbarie ce qui n'est pas de notre usage" Montaigne Tu devrais envoyer tes enfants en colonie de vacances en Ouganda pour garantir leur ouverture d'esprit et leur faire découvrir d'autres "usages", plus exotiques, plus authentiques... Critiquer un sacrifice d'enfant est un peu "too much" et déplacé par que trop ethnocentrique ?... oh my god. tu as les idées claires, ma parole.
Au passage, c'est quoi un commentaire "déplacé" ? déplacé par rapport à quoi ? c'est comme un propos "qui dérape" ? qui dérape sur quoi ?...


Tous les commentaires (97)

Chez les Mayas, c'était pour certains un honneur; le gagnant d'un jeu de pelote était sacrifié, parce que l'on offrait aux dieux ce qu'il y avait de mieux. C'est abondamment illustré par des bas-reliefs du Yucatan.
Je n'aurais pourtant pas eu envie d'avoir la médaille d'or ...

D après la première source il s agirait ,entre autre , d un rituel pour ce porter chance aux élections, quand on compare à nos banlieues ou des poubelles brûlent sans raison on est pas si mal au final.

ceci montre que les croyances, religieuses ou non, peuvent pousser a faire pas mal de chose , et cela peut paraitre absurde au yeux des autres

Posté le

windowsphone

(20)

Répondre

Avant tout commentaire déplacé, rappelons que "Nous appelons barbarie ce qui n'est pas de notre usage" Montaigne

Posté le

android

(66)

Répondre

Dites-moi que c'est une blague !
Les personnes sacrifiées sont-elles volontaires ou choisies par la force ?
Elles sont sacrifiées pour qui, par qui et pourquoi ?

a écrit : La mort ou tche-tche ? La mort ... mais d'abord tche-tche ! !!! :)

Posté le

android

(31)

Répondre

Commencer sa carrière politique en ayant une mutilation et un sacrifice d'enfant sur la conscience, ce qu'il y a sans doute de pire, ça fait passer tout le reste, toutes les activités de corruption, subornation de témoins, à suivre, pour un simple job administratif ! C'est monstrueux de bout en bout. Comment vivre dans une société où de telles croyances sont tolérées, voire admises ?

a écrit : Commencer sa carrière politique en ayant une mutilation et un sacrifice d'enfant sur la conscience, ce qu'il y a sans doute de pire, ça fait passer tout le reste, toutes les activités de corruption, subornation de témoins, à suivre, pour un simple job administratif ! C'est monstrueux de bout en bout. Comment vivre dans une société où de telles croyances sont tolérées, voire admises ? Afficher tout Ça serait pas nouveau que des gouvernements aient des morts sur la conscience... Enfin, je dis ça, je dis rien...

Posté le

android

(26)

Répondre

a écrit : Avant tout commentaire déplacé, rappelons que "Nous appelons barbarie ce qui n'est pas de notre usage" Montaigne Tu devrais envoyer tes enfants en colonie de vacances en Ouganda pour garantir leur ouverture d'esprit et leur faire découvrir d'autres "usages", plus exotiques, plus authentiques... Critiquer un sacrifice d'enfant est un peu "too much" et déplacé par que trop ethnocentrique ?... oh my god. tu as les idées claires, ma parole.
Au passage, c'est quoi un commentaire "déplacé" ? déplacé par rapport à quoi ? c'est comme un propos "qui dérape" ? qui dérape sur quoi ?...

a écrit : Avant tout commentaire déplacé, rappelons que "Nous appelons barbarie ce qui n'est pas de notre usage" Montaigne ca veut dire quoi? tu cautionne en disant "c'est leur culture on ne peut pas juger???".
Si c'est ca c'est ton commentaire qui est déplacé. Quelque soit la culture ou les moeurs un acte barbare reste un acte barbare. Montaigne a aussi dit des conneries.

a écrit : La mort ou tche-tche ? Juste pour test, tché-tché, comme ça je pourrais dire que j'ai goûté à tout dans ma vie

Posté le

android

(4)

Répondre

L'application de la peine de mort, encore bien en usage dans des pays qui se prétendent civilisés, ce n'est pas un sacrifice (in)humain, approuvé par beaucoup?
Contrairement à ce que l'on pense souvent, ce n'est pas au Moyen-Age mais à la Renaissance qu'elle s'est développée, avec en plus des tortures publiques, et les bonnes places (notamment celles des bâtiments bordant la Place de Grève à Paris) étaient louées cher.

a écrit : Tu devrais envoyer tes enfants en colonie de vacances en Ouganda pour garantir leur ouverture d'esprit et leur faire découvrir d'autres "usages", plus exotiques, plus authentiques... Critiquer un sacrifice d'enfant est un peu "too much" et déplacé par que trop ethnocentrique ?... oh my god. tu as les idées claires, ma parole.
Au passage, c'est quoi un commentaire "déplacé" ? déplacé par rapport à quoi ? c'est comme un propos "qui dérape" ? qui dérape sur quoi ?...
Afficher tout
Il donnait juste une citation de Montaigne, faut pas s'enflammer comme ça. Ce qu'il veut surtout dire c'est qu'à nos yeux c'est évidemment barbare et horrible, mais aux yeux des ougandais il s'agit d'un rituel. D'où la difficulté de leur faire abandonner les pratiques considérées comme normales pour eux.

Posté le

android

(82)

Répondre

Pas si étonnant que ça, en France aussi ça existe, c'est juste que c'est quasi secret, je me rappelle d'un reportage où on voit des enfants témoigner de sacrifices faits dans un hôtel de luxe à Paris, âmes sensibles s'abstenir.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : D après la première source il s agirait ,entre autre , d un rituel pour ce porter chance aux élections, quand on compare à nos banlieues ou des poubelles brûlent sans raison on est pas si mal au final. Ça me gave ce genre de commentaires.
À te lire, tout le monde brûle des poubelles sans raison là-bas, à croire que c'est un monde parallèle.
Continue à suivre BFM Tv et Jean-Pierre Pernault...

Posté le

android

(37)

Répondre

a écrit : Ça me gave ce genre de commentaires.
À te lire, tout le monde brûle des poubelles sans raison là-bas, à croire que c'est un monde parallèle.
Continue à suivre BFM Tv et Jean-Pierre Pernault...
Bah moi j'habite en banlieue dite sensible et je peux te certifier que je fais souvent brûler mes plats... :/

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Avant tout commentaire déplacé, rappelons que "Nous appelons barbarie ce qui n'est pas de notre usage" Montaigne Si tu veux te la jouer philosophie alors sache que les pratiques culturelles qui remettent en cause les droits inaliénables de l'homme ne doivent pas être acceptées "Il ne faut pas tomber dans le relativisme culturel" Alain.

a écrit : Chez les Mayas, c'était pour certains un honneur; le gagnant d'un jeu de pelote était sacrifié, parce que l'on offrait aux dieux ce qu'il y avait de mieux. C'est abondamment illustré par des bas-reliefs du Yucatan.
Je n'aurais pourtant pas eu envie d'avoir la médaille d'or ...
Il me semble que c'était les perdants qui étaient sacrifiés.

Il faut rappeller que le but du jeu consistait a faire passer une balle (je ne me souviens plus de la matière mais c'était du genre bois, pierre ou un autre matériau lourd) a travers un cercle se trouvant a quelque mètres de hauteur.
Et puisque les Maya avaient un sens de l humour hors norme, il ne fallait utiliser ni les mais ni les pieds (bonne chance pour faire rentrer une balle en bois avec précision dans le cercle en utilisant que ses coudes/son torse etc ..).
Mais là où ça devient vraiment marrant c'est que les spécialistes de ces civilisation pensent que PERSONNE n'a jamais réussi a marquer un quelconque point.

En gros tout les joueurs étaient sacrifiés. Malin les Mayas. Double ration pour les Dieux.

(Je n'ai pas fait de recherches, ce sont des souvenirs d'un voyage dans le Yucatan, je peux donc me tromper ;) )

a écrit : Tu devrais envoyer tes enfants en colonie de vacances en Ouganda pour garantir leur ouverture d'esprit et leur faire découvrir d'autres "usages", plus exotiques, plus authentiques... Critiquer un sacrifice d'enfant est un peu "too much" et déplacé par que trop ethnocentrique ?... oh my god. tu as les idées claires, ma parole.
Au passage, c'est quoi un commentaire "déplacé" ? déplacé par rapport à quoi ? c'est comme un propos "qui dérape" ? qui dérape sur quoi ?...
Afficher tout
Je pense qu'il disait ça gentiment... Inutile de s'exciter ainsi