L'écran d'épingles permet de créer des films d'animation si on est patient

Proposé par
le
dans

Une des techniques les plus rares du cinéma d'animation est l'écran d'épingles. Créé en 1930, c'est un tableau piqué de 240 000 épingles plus ou moins enfoncées, donnant avec les ombres ainsi créées différentes teintes. Le film est ensuite monté en prenant des séries de photos. Il n'en reste aujourd'hui qu'un seul exemplaire en état de marche.


Commentaires préférés (3)

La vidéo dure 452 secondes; à raison de 24 images par seconde, cela fait près de 11000 photos. Il y a-t-il réellement eu autant de prises de vues, ou certaines sont-elles interpolées?

Faut avoir une sacrée patience. ca leur a pris combien de temps pour faire ce film de 7mn??

a écrit : La vidéo dure 452 secondes; à raison de 24 images par seconde, cela fait près de 11000 photos. Il y a-t-il réellement eu autant de prises de vues, ou certaines sont-elles interpolées? L'artiste modifie normalement son "dessin" d'épingles à chaque nouvelle prise. Après, il est possible de prendre plusieurs fois le même plan en photo - ou le changement peut n'être que minime (5 secondes pour un lever de soleil, ça fait 120 prises de vue, on a le temps de faire la transition).

C'est titanesque comme boulot, équivalent à celui fourni par les réalisateurs de films en pâte à modeler (pour l'anecdote, avec 30 plateaux de tournage en simultané, Wallace et Gromit - le mystère du lapin garou ne totalisait pas plus de 10 seconde utiles par jour de tournage).

En comptant, mettons, 30 seconde pour changer une image en moyenne (les changements de plans doivent être particulièrement longs), il aurait fallu environ 5 500 heures (un an et demi en bossant 12h/jour) à une personne seule pour réaliser ce film en épingle de 452 secondes - qui n'est même pas le plus long jamais réalisé (32 minutes).
J'imagine qu'il devait y avoir une armée d'assistants!


Tous les commentaires (27)

La vidéo dure 452 secondes; à raison de 24 images par seconde, cela fait près de 11000 photos. Il y a-t-il réellement eu autant de prises de vues, ou certaines sont-elles interpolées?

Faut avoir une sacrée patience. ca leur a pris combien de temps pour faire ce film de 7mn??

En fait c'est un peu comme du claymotion en pâte à modeler, mais version épingle... :D
Le travail est impressionnant en tout cas.

a écrit : La vidéo dure 452 secondes; à raison de 24 images par seconde, cela fait près de 11000 photos. Il y a-t-il réellement eu autant de prises de vues, ou certaines sont-elles interpolées? L'artiste modifie normalement son "dessin" d'épingles à chaque nouvelle prise. Après, il est possible de prendre plusieurs fois le même plan en photo - ou le changement peut n'être que minime (5 secondes pour un lever de soleil, ça fait 120 prises de vue, on a le temps de faire la transition).

C'est titanesque comme boulot, équivalent à celui fourni par les réalisateurs de films en pâte à modeler (pour l'anecdote, avec 30 plateaux de tournage en simultané, Wallace et Gromit - le mystère du lapin garou ne totalisait pas plus de 10 seconde utiles par jour de tournage).

En comptant, mettons, 30 seconde pour changer une image en moyenne (les changements de plans doivent être particulièrement longs), il aurait fallu environ 5 500 heures (un an et demi en bossant 12h/jour) à une personne seule pour réaliser ce film en épingle de 452 secondes - qui n'est même pas le plus long jamais réalisé (32 minutes).
J'imagine qu'il devait y avoir une armée d'assistants!

Le rendu est impressionnant. Même un film hentai deviendrait magnifique avec cette technique.

Posté le

android

(3)

Répondre

Epingleur dans le cinéma d'animation... un métier qui pique...

Posté le

android

(3)

Répondre

La vache...Quel travail ! Cela fait donc des images de 240 000 "pixels"... ;-)

a écrit : La vidéo dure 452 secondes; à raison de 24 images par seconde, cela fait près de 11000 photos. Il y a-t-il réellement eu autant de prises de vues, ou certaines sont-elles interpolées? Dans les anciens dessins animés (ceux qui étaient vraiment dessinés à la main) on ne préparait que 12 images différentes par seconde et chaque image était dupliquée pour pouvoir prejeter le film en 24 images par seconde. Le résultat est à peine saccadé et cela divisait le travail par deux. Il y a aussi tous les plans immobiles ou presque qui ne nécessitent pas de changement ou pas de changements importants entre deux prises de vues. Donc on peut réduire fortement le nombre de tableaux différents à préparer et le travail entre chaque prise de vue. Enfin j'ai eu l'impression que dans ce film les mouvements sont rendus en faisant un fondu enchaîné de positions relativement éloignées dans le temps donc il y a peut être seulement 2 ou 3 tableaux différents par seconde. Les zooms (avant et arrière) sont faits en zoomant vraiment sur le tableau d'épingles pour la prise de vue donc pas de modification du tableau. Cependant, malgré toutes ces astuces, cela reste un travail titanesque.

Posté le

android

(21)

Répondre

a écrit : L'artiste modifie normalement son "dessin" d'épingles à chaque nouvelle prise. Après, il est possible de prendre plusieurs fois le même plan en photo - ou le changement peut n'être que minime (5 secondes pour un lever de soleil, ça fait 120 prises de vue, on a le temps de faire la transition).

C'est titanesque comme boulot, équivalent à celui fourni par les réalisateurs de films en pâte à modeler (pour l'anecdote, avec 30 plateaux de tournage en simultané, Wallace et Gromit - le mystère du lapin garou ne totalisait pas plus de 10 seconde utiles par jour de tournage).

En comptant, mettons, 30 seconde pour changer une image en moyenne (les changements de plans doivent être particulièrement longs), il aurait fallu environ 5 500 heures (un an et demi en bossant 12h/jour) à une personne seule pour réaliser ce film en épingle de 452 secondes - qui n'est même pas le plus long jamais réalisé (32 minutes).
J'imagine qu'il devait y avoir une armée d'assistants!
Afficher tout
Merci des précisions. J'ai consulté:
en.wikipedia.org/wiki/Wallace_and_Gromit
en.wikipedia.org/wiki/Computer_animation,
et appris que même pour Wallace and Gromit on utilise à l'occasion l'ordinateur.
Il n'en reste pas moins que le coût est considérable, de l'ordre de plusieurs dizaines de millions de dollars par film; mais c'est largement rétribué par les recettes.

a écrit : L'artiste modifie normalement son "dessin" d'épingles à chaque nouvelle prise. Après, il est possible de prendre plusieurs fois le même plan en photo - ou le changement peut n'être que minime (5 secondes pour un lever de soleil, ça fait 120 prises de vue, on a le temps de faire la transition).

C'est titanesque comme boulot, équivalent à celui fourni par les réalisateurs de films en pâte à modeler (pour l'anecdote, avec 30 plateaux de tournage en simultané, Wallace et Gromit - le mystère du lapin garou ne totalisait pas plus de 10 seconde utiles par jour de tournage).

En comptant, mettons, 30 seconde pour changer une image en moyenne (les changements de plans doivent être particulièrement longs), il aurait fallu environ 5 500 heures (un an et demi en bossant 12h/jour) à une personne seule pour réaliser ce film en épingle de 452 secondes - qui n'est même pas le plus long jamais réalisé (32 minutes).
J'imagine qu'il devait y avoir une armée d'assistants!
Afficher tout
Il y a un bel exemple dans le film "le proces" d'Orson Welles, tiré du livre éponyme de Franz Kafka

www.youtube.com/watch?v=IlKEybkVl0M

a écrit : Il me semble que c'est payant, ou du moins qu'une inscription soit nécessaire? Non, gratuit, en tout cas, j'ai pu visionner sans soucis

a écrit : Il me semble que c'est payant, ou du moins qu'une inscription soit nécessaire? De mon côté je n'ai rien dû débourser et c'est la première fois que j'allais sur ce site, sans inscription.

Si c'est vraiment le cas alors je ne sais pas pourquoi c'est gratuit pour moi !

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Non, gratuit, en tout cas, j'ai pu visionner sans soucis Je crois avoir compris et aurait dû y penser plus tôt: je réside à l'étranger, et pour certains sites français ça bloque - et inversement, j'ai droit à des accès impossibles de France sauf recours à un proxy.

Le temps passé doit être hallucinant !!!

Ceci dit la technique me semble intéressante.

Contrairement dessin, qu'il faut refaire totalement à chaque fois, ou à la pâte à modeler (qui se déforme trop petit à petit et nécessite de refaire régulièrement les personnages)

Je pense qu'il doit être plus facile de ne modifier que quelques partie de l'image, ou de développer des techniques en jouant sur l'inclinaison de l'éclairage pour donner des impressions de mouvement sans avoir à bouger une épingle.

On doit pouvoir aussi "imprimer" rapidement des objets comme on le fait avec nos visages dans ces "jeux" avec pleins d'épingles.

En tout cas, la technique est vraiment très intéressante !
Mais n'a pas un rendu aussi original que la pâte à modeler.
J'aurais pu le regarder sans me rendre compte que c'était fait à partir d'épingles.
J'imagine que c'est pour ça qu'elle ne s'est pas fait connaitre plus que ça.


.

a écrit : Ici, l'écran d'épingles très bien expliqué :
www.nfb.ca/film/ecran_epingles
Très Intéressant mais le gars il a 2 de tension.
Puis le doublage, j'ai l'impression de voir derrick dans TPMP par moment.

Pourquoi se prendre la tête avec quelque chose d'aussi compliqué ?
A cette époque il existait déjà plein d'autres méthodes moins longue je suppose.

Posté le

android

(1)

Répondre

Rendez moi ma table d'acupuncture svp.

a écrit : Il me semble que c'est payant, ou du moins qu'une inscription soit nécessaire? Ne les écoute pas, c'est effectivement payant.
L'accés coute une cinquantaine d'euros. Contacte-moi, je te dirais sur quel compte les déposer...

À ton service.

Posté le

android

(3)

Répondre