La chanson Let it be est apparue en rêve à McCartney

Proposé par
le
dans

La chanson "Let it be" des Beatles a été composée par Paul McCartney. C'est durant une période particulièrement difficile de sa vie que sa mère, décédée alors qu'il n'avait que 14 ans, lui est apparue très nettement en rêve, lui disant : "Let it be". C'est à elle que font référence les paroles lorsqu'il parle de "Mother Mary", et non à la vierge Marie comme l'indiquent certaines interprétations.


Commentaires préférés (3)

'Cette chanson fut « numéro un » des ventes aux États-Unis, et « numéro deux » au Royaume-Uni.

En 2004, elle a été classée à la vingtième place sur la liste des 500 plus grandes chansons de tous les temps du magazine musical Rolling Stone.'

Et il sera toujours n1 pour moi.

Paul McCartney n'est pas le seul artiste à avoir utilisé un rêve pour composer son œuvre. On peut aussi citer le célèbre peintre Dali, qui avait pour habitude de s'endormir une cuillère à la main. En s'endormant, la cuillère tombait et réveillait Dali, qui pouvait alors immédiatement peindre ce qu'il venait de voir en rêve, d'où certaines compositions assez spectaculaires.

La chanson "Yesterday" lui serait également venue en rêve : Paul McCartney a raconté à maintes reprises qu'il avait rêvé cette chanson, alors qu'il logeait au dernier étage de la maison de la famille Asher et avait pu s'en souvenir dans sa totalité à son réveil, s'installant directement au piano placé à côté du lit. « Tout était là, une chanson complète. Je ne pouvais pas y croire ! »

Au départ, Paul croit qu'il a non-intentionnellement plagié l'œuvre de quelqu'un d'autre. « Pendant un mois, j'ai demandé à plein de gens de l'industrie de la musique s'ils avaient déjà entendu ma chanson quelque part avant », raconte-t-il. « Finalement, c'était comme remettre un objet perdu à la police. Je me suis dit que si personne ne la réclamait avant un mois, elle m'appartenait » Il précise aussi : « Premièrement, j'ai cherché pour la mélodie, et les gens m'ont dit « Non, c'est touchant, et je suis sûr que ça vient de toi ». Ça m'a pris un peu de temps pour me dire que ça venait de moi, mais j'ai finalement pris ma décision ; j'ai dit « OK, c'est moi qui l'ai écrite ! » Il n'y avait pas de paroles. J'ai pris l'habitude de l'appeler Scrambled Eggs »


Tous les commentaires (13)

Superbe chanson, du grand art !

Posté le

android

(2)

Répondre

'Cette chanson fut « numéro un » des ventes aux États-Unis, et « numéro deux » au Royaume-Uni.

En 2004, elle a été classée à la vingtième place sur la liste des 500 plus grandes chansons de tous les temps du magazine musical Rolling Stone.'

Et il sera toujours n1 pour moi.

Paul McCartney n'est pas le seul artiste à avoir utilisé un rêve pour composer son œuvre. On peut aussi citer le célèbre peintre Dali, qui avait pour habitude de s'endormir une cuillère à la main. En s'endormant, la cuillère tombait et réveillait Dali, qui pouvait alors immédiatement peindre ce qu'il venait de voir en rêve, d'où certaines compositions assez spectaculaires.

Elle doit faire partie des titres également les plus repris...

La chanson "Yesterday" lui serait également venue en rêve : Paul McCartney a raconté à maintes reprises qu'il avait rêvé cette chanson, alors qu'il logeait au dernier étage de la maison de la famille Asher et avait pu s'en souvenir dans sa totalité à son réveil, s'installant directement au piano placé à côté du lit. « Tout était là, une chanson complète. Je ne pouvais pas y croire ! »

Au départ, Paul croit qu'il a non-intentionnellement plagié l'œuvre de quelqu'un d'autre. « Pendant un mois, j'ai demandé à plein de gens de l'industrie de la musique s'ils avaient déjà entendu ma chanson quelque part avant », raconte-t-il. « Finalement, c'était comme remettre un objet perdu à la police. Je me suis dit que si personne ne la réclamait avant un mois, elle m'appartenait » Il précise aussi : « Premièrement, j'ai cherché pour la mélodie, et les gens m'ont dit « Non, c'est touchant, et je suis sûr que ça vient de toi ». Ça m'a pris un peu de temps pour me dire que ça venait de moi, mais j'ai finalement pris ma décision ; j'ai dit « OK, c'est moi qui l'ai écrite ! » Il n'y avait pas de paroles. J'ai pris l'habitude de l'appeler Scrambled Eggs »

Je crois que c'est aussi ce qui s'est passé pour Antoine de saint Exupéry il a rêve de l'histoire du petit prince et il a commencé à l'écrire tout au long de son voyage à rectifier si ce que je dis est faux mais c'est quand même fou de pouvoir rêver d'une histoire ou d'une chanson.

Voilà pourquoi les Beatles restent encore aujourd'hui un groupe de légende, qui sera connu par les générations suivantes : en plus d'être le plus gros vendeur de supports musicaux de toute l'histoire, des centaines d'anecdotes existent sur leur courte carrière. Ma préférée reste la raison de l'apparition si tardive de Ringo Starr à la batterie dans "Hey Jude" ^^
La Beatlemania n'a pas fini de nous surprendre !

A la mort de sa mère Paul Mc Cartney eu comme premiere reaction cette phrase adressée a son père "que va t on devenir sans l argent de maman ?" Une phrase qu il regrettera amèrement pendant le reste de sa vie

Posté le

android

(7)

Répondre

Il y a aussi une chanson moins connue de John Lennon adressée a sa mère qu il perdit très tôt ( renversée par une voiture a quelques pas de chez lui ) intitulée "Mother"

Posté le

android

(9)

Répondre

Il me semble que c'est la dernière chanson sortie par les Beatles aussi

Et une traduction de "Let it be" ?
Merci

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Et une traduction de "Let it be" ?
Merci
"Ainsi soit-il" en gros

a écrit : "Ainsi soit-il" en gros Tout dépend du contexte.

Let est l'impératif de leave, qui veut dire laisser (quitter).
It est un pronom, il renvoie au sujet comme on aurait nous "le" ou "la".
Be signifie "être".
C'est une invitation à ne rien changer, à laisser faire, sans pour autant avoir la connotation religieuse de "ainsi soit il"