Le suspect d'un meurtre avoua en off durant un documentaire

Proposé par
le
dans

"Love & secrets" (2010) est un film s'inspirant de Robert Durst, riche héritier américain suspecté d'avoir tué sa femme, son voisin et sa meilleure amie dans les années 80, mais sans que cela n'ait pu être prouvé. En 2015, il participa à un documentaire sur cette affaire et, croyant son micro coupé alors qu'il était parti aux toilettes, avoua tout. Il se fit arrêter la veille de la diffusion documentaire.


Commentaires préférés (3)

Ca ressemble a un scénario de film, c'est vraiment dingue que le type soit assez bête pour tout avouer en se parlant tout seul et en portant un micro.

Soit c'est un gros boulet... Soit il voulait simplement soulagé sa conscience...

Parce que j'ai quand même du mal à croire qu'on avoue un meurtre aux toilettes...

Edit : D'après la page wikipédia qui lui est consacrée (deuxième source), il est probablement schizophrène. Donc ceci peut expliquer cela.

Comme un méchant Disney : il explique tout son plan à voie haute avec un rire diabolique en se croyant seul :3


Tous les commentaires (41)

Ca ressemble a un scénario de film, c'est vraiment dingue que le type soit assez bête pour tout avouer en se parlant tout seul et en portant un micro.

Le micro avait il était laissé allumé volontairement pour le piéger ou était ce une coïncidence ?
Sinon, Johnny Cash l'avait prédit : "You can run on, for a long time..."

Posté le

android

(11)

Répondre

Soit c'est un gros boulet... Soit il voulait simplement soulagé sa conscience...

Parce que j'ai quand même du mal à croire qu'on avoue un meurtre aux toilettes...

Edit : D'après la page wikipédia qui lui est consacrée (deuxième source), il est probablement schizophrène. Donc ceci peut expliquer cela.

Comme un méchant Disney : il explique tout son plan à voie haute avec un rire diabolique en se croyant seul :3

a écrit : Le micro avait il était laissé allumé volontairement pour le piéger ou était ce une coïncidence ?
Sinon, Johnny Cash l'avait prédit : "You can run on, for a long time..."
Les micro-cravates (car je suppose que l'on parle de ça) sont très souvent oubliés par ceux qui les portent, et lorsqu'ils vont aux toilettes par exemple, la régie elle aussi oubli quelques fois de le couper.

Selon les sources, il aurait murmuré au toilettes, après que le journaliste l'ai acculé avec une preuve accablante : "Qu'est ce que j'ai fais ? je les ai tous tués bien sûr..."
Il était un peu sous pression à ce moment là.

Selon les sources toujours, il aurait été acquitté en 2003 après avoir reconnu avoir démembré son voisin... en plaidant la légitime défense ! Il l'a démembré,mit dans des sacs poubelles et jeté dans une rivière, et avec un petit syndrome d'Asperger et une légitime défense, au Etat Unis, ça passe, en tout cas si tu es milliardaire.

a écrit : Le micro avait il était laissé allumé volontairement pour le piéger ou était ce une coïncidence ?
Sinon, Johnny Cash l'avait prédit : "You can run on, for a long time..."
D'après mes souvenirs, les créateurs de l'émission ne se sont aperçu de cet enregistrement que lors du montage.
Imaginez leur tête lorsqu'il ont écouté cette partie pour la 1ère fois plusieurs jours après l'interview !

Posté le

android

(36)

Répondre

Allez regarder la vidéo, on l'entends qui est en train de chier, et je peux vous dire qu'il a la diarrhée. Ça rend la chose beaucoup moins glauque.

a écrit : Ca ressemble a un scénario de film, c'est vraiment dingue que le type soit assez bête pour tout avouer en se parlant tout seul et en portant un micro. Super, ils vont pouvoir faire la suite alors! "Love & Secrets 2 : Robert aux chiottes".

Après avoir lu les sources je me rends compte qu'il y a 20 ans entre le meurtre de sa femme et les deux autres. À savoir que on savait qu'il avait démembré son voisin et avait jeté les morceaux dans la rivière mais il s'en était tiré en plaidant la mort accidentelle et le fait que personne ne l'aurait cru avec l'histoire de la disparition de sa femme.
Petite chose marrante: le type a été surpris en train de voler un sandwich et des pansements d'une valeur de $5 alors qu'il avait près de $38.000 à disposition et en liquide.

Sa meilleure amie, Susan Bermann, était elle même la fille d'un gangster influent du Nevada.

Posté le

android

(39)

Répondre

Ça me rappelle la disparition en 1981 de Natalie Wood qui se noie dans d'étranges circonstances sur un yacht en présence de son mari Robert Wagner et Christopher Walken...

a écrit : Soit c'est un gros boulet... Soit il voulait simplement soulagé sa conscience...

Parce que j'ai quand même du mal à croire qu'on avoue un meurtre aux toilettes...

Edit : D'après la page wikipédia qui lui est consacrée (deuxième source), il est probablement schizophrène. Donc ceci peut expliquer cela.
Il est dit selon la source qu'il est probablement atteint du syndrome d'asperger ce qui est complètement différent de la schizophrénie.

En 2001 il se travesti en femme muette puis démembre son voisin après l'avoir assassiné et jette les morceaux dans une baie. Il avoue tout à la police en prétextant successivement une mort accidentelle puis la légitime défense. Son avocat réussi à le faire complètement acquitter 2 ans plus tard. Cet avocat est un dieu.

a écrit : Le micro avait il était laissé allumé volontairement pour le piéger ou était ce une coïncidence ?
Sinon, Johnny Cash l'avait prédit : "You can run on, for a long time..."
Le micro était + ou - laissé allumé volontairement. Regardez le documentaire qui s'appelle "The Jinx".
Dès la moitié des épisodes (l'anecdote concerne la toute fin de la "série"), on le voit murmurer des trucs sur son siège alors qu'il est en pause pendant une interview et c'est son avocat qui vient lui dire de faire gaffe parce que le micro est toujours allumé ET que la caméra tourne.
Le procès pour le meurtre de son voisin est juste hallucinant. Les jurés arrivent à se faire retourner le cerveau et à être convaincus que ce mec - qui a selon toutes les preuves tué de sang froid un pauvre type - a été obligé de tuer et de cacher le corps.
Pareil pour son "ami" qui habitait Los Angeles. On sait qu'il avait pris l'avion pour la Californie pile au moment où elle se fait assassiner (alors qu'il résidait à New York) mais il ne se fait pas inculper.

Posté le

android

(21)

Répondre

a écrit : En 2001 il se travesti en femme muette puis démembre son voisin après l'avoir assassiné et jette les morceaux dans une baie. Il avoue tout à la police en prétextant successivement une mort accidentelle puis la légitime défense. Son avocat réussi à le faire complètement acquitter 2 ans plus tard. Cet avocat est un dieu. "Cet avocat est un dieu" Pour sa prouesse en acquittant un homme condamné à mort qui a avoué mais pas pour son geste d'avoir libéré un fou meurtrier qui a fait toute ces belles choses

a écrit : Le micro avait il était laissé allumé volontairement pour le piéger ou était ce une coïncidence ?
Sinon, Johnny Cash l'avait prédit : "You can run on, for a long time..."
"...Sooner or later God'll cut you down "

a écrit : Selon les sources, il aurait murmuré au toilettes, après que le journaliste l'ai acculé avec une preuve accablante : "Qu'est ce que j'ai fais ? je les ai tous tués bien sûr..."
Il était un peu sous pression à ce moment là.

Selon les sources toujours, il aurait été acquitté en
2003 après avoir reconnu avoir démembré son voisin... en plaidant la légitime défense ! Il l'a démembré,mit dans des sacs poubelles et jeté dans une rivière, et avec un petit syndrome d'Asperger et une légitime défense, au Etat Unis, ça passe, en tout cas si tu es milliardaire. Afficher tout
Déja à la base, si tu es milliardaire, c'est que tu es un type bien ! La preuve, là-bas, tout le monde cherche à le devenir... CQFD.

En gros il a parlé seul dans les toilettes ou il y avait quelqu'un dans les deux cas il est bête.

Si quelqu'un veut le nom du documentaire d'HBO, c'est: "the jinx: the life and deaths of robert durst" documentaire sous forme de mini série très intéressant qui ressemble à une autre mini série: "making a muderer" (si vous connaissez ou si ça vous tente)

Une faute de syntaxe dans l'énoncé me pique les yeux : "sans que cela ait pu être prouvé" et non "n'ait".