Certains contes pour enfants ont été très largement édulcorés

Proposé par
le

Les contes pour enfants ne sont pas connus, pour certains, dans leur version originale. Ainsi, la Belle au bois dormant de Perrault s'inspire de Le Soleil, la Lune et Thalie, où le prince ne réveille pas la princesse par un baiser mais en la violant ! Perrault adapta ses œuvres pour les rendre acceptables pour les enfants, notamment aux yeux de l'Eglise.


Commentaires préférés (3)

Et déjà les contes de Perrault c'est pas la joie.
Ça me fait penser à cendrillon ou les sœurs se coupent les pieds pour y mettre la chaussure. Heureusement le prince remarque que y a pas mal de sang qui sors de la chaussure (pas con le mec)

Je ne préfère pas imaginer pour la Belle et la Bête!

Perrault avait notamment été le chef de file du mouvement des Modernes dans la grande querelle des Anciens et des Modernes, opposant partisans de la nouveauté (les Modernes) et ceux idéalisant les Anciens et jugeant qu'on ne pourrait jamais égaler leur perfection artistique, dirigés par Boileau.

C'est ainsi qu'il a pu traiter de sujets non antiques (au contraire, par exemple, des pièces de Racine), non inspirés d'auteurs antiques (au contraire de la Fontaine qui puise son inspiration chez le fabuliste grec Esope), et adaptés à la société (et la morale, donc...) de son temps.

Cette querelle, qui date du XVIIe siècle, trouve ses origines dès le Moyen-Âge, les lettrés du XIIe siècle (et notamment Bernard de Chartres) ayant déjà longuement disserté sur le sujet.


Tous les commentaires (71)

Et déjà les contes de Perrault c'est pas la joie.
Ça me fait penser à cendrillon ou les sœurs se coupent les pieds pour y mettre la chaussure. Heureusement le prince remarque que y a pas mal de sang qui sors de la chaussure (pas con le mec)

Moi qui croyait que les versions pornos des dessins animés étaient inventés

Je ne préfère pas imaginer pour la Belle et la Bête!

C est sympas comme réveil. "Salut mon prince merci de m avoir viole".

C était pas plutôt Le Soleil Ma Lune et Thalie ?

Posté le

android

(8)

Répondre

Perrault avait notamment été le chef de file du mouvement des Modernes dans la grande querelle des Anciens et des Modernes, opposant partisans de la nouveauté (les Modernes) et ceux idéalisant les Anciens et jugeant qu'on ne pourrait jamais égaler leur perfection artistique, dirigés par Boileau.

C'est ainsi qu'il a pu traiter de sujets non antiques (au contraire, par exemple, des pièces de Racine), non inspirés d'auteurs antiques (au contraire de la Fontaine qui puise son inspiration chez le fabuliste grec Esope), et adaptés à la société (et la morale, donc...) de son temps.

Cette querelle, qui date du XVIIe siècle, trouve ses origines dès le Moyen-Âge, les lettrés du XIIe siècle (et notamment Bernard de Chartres) ayant déjà longuement disserté sur le sujet.

Tout comme "Au clair de la Lune", qui est une chanson paillarde, mais que tout les enfant chantent innocemment. Et après les gens sont choqué par le moindre gros mots mais apprenne à leurs enfant comment raviver le feu d'une chandelle morte!

Les contes des frères Grimm, dans leurs versions originelles, sont souvent insupportables.
Bettelheim en a fait une analyse psycho-analytique: c'est plein de symboles peu ragoûtants.

Les voyages de Gulliver sont aussi très corrosifs dans le texte intégral, particulièrement à la fin (hommes dégénérés - les Yahoos - comparés aux chevaux pleins de sagesse).

Je ne suis plus sûr du pays, je crois que c'était au Etats unis, un employé travaillant à la morgue et necrophile notoire à eu la surprise de voir la "morte" se réveiller pendant que monsieur s'activer ...

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Et déjà les contes de Perrault c'est pas la joie.
Ça me fait penser à cendrillon ou les sœurs se coupent les pieds pour y mettre la chaussure. Heureusement le prince remarque que y a pas mal de sang qui sors de la chaussure (pas con le mec)
... Et elles sont condamnées à se faire picorer les yeux par des oiseaux et à mendier aveugles le restant de leur vie...

a écrit : Tout comme "Au clair de la Lune", qui est une chanson paillarde, mais que tout les enfant chantent innocemment. Et après les gens sont choqué par le moindre gros mots mais apprenne à leurs enfant comment raviver le feu d'une chandelle morte! Je savais que cette chanson était pleine de sous-entendus, mais n'ai pu trouver un déchiffrage complet.
Juste que "chandelle" ne signifie pas une analogue de bougie.
Quelqu'un aurait-il une source? Merci.

Et la suite de la belle au bois dormant n'est pas raconté aux enfants. En effet, après que le prince ait réveillé la princesse et qu'ils se soient mariés et eût des enfants, les deux personnages retournent au château du prince, qui vit avec sa belle-mère. La suite de l'histoire ressemble beaucoup au petit poucet, car il s'avère que la belle-mère est en fait une ogresse. Cette dernière veut profiter de l'absence du prince pour dévorer les enfants de la belle au bois dormant ainsi que la princesse elle même. Heureusement ils réussissent à se cacher, le prince revient de guerre et exécute l'ogresse. La suite n'est pas raconté car les femmes représentent la figure maternelle.

- Chéri, si tu pouvais être aussi gentil que le Prince de la Belle au bois dormant de temps à autres...
- Euh... Si tu veux chérie...

a écrit : - Chéri, si tu pouvais être aussi gentil que le Prince de la Belle au bois dormant de temps à autres...
- Euh... Si tu veux chérie...
- Mon coeur, si tu pouvais être aussi gentil que le Prince de la Belle au bois dormant de temps à autres...
- Euh... Si tu veux chérie...

a écrit : Et la suite de la belle au bois dormant n'est pas raconté aux enfants. En effet, après que le prince ait réveillé la princesse et qu'ils se soient mariés et eût des enfants, les deux personnages retournent au château du prince, qui vit avec sa belle-mère. La suite de l'histoire ressemble beaucoup au petit poucet, car il s'avère que la belle-mère est en fait une ogresse. Cette dernière veut profiter de l'absence du prince pour dévorer les enfants de la belle au bois dormant ainsi que la princesse elle même. Heureusement ils réussissent à se cacher, le prince revient de guerre et exécute l'ogresse. La suite n'est pas raconté car les femmes représentent la figure maternelle. Afficher tout Il y a également une autre fin :

Il la viole... et elle se retrouve enceinte de deux enfants. Et c'est l'un des deux enfants qui va la réveiller en aspirant le poison de son doigt.
Entre temps, le prince s'est marié et dans ses rêves, il crie le nom de la princesse et de ses enfants. Sa femme décide alors de lui cuisiner ses deux enfants...

Jsuis sur que le petit poucet s etait perdu dans un bois bien connu aux alentours de lutèce ...

Diantre que d anachronisme dans mon commentaire ;)

Posté le

android

(1)

Répondre

Dans cette catégorie , dans le Blanche-Neige original , le prince met des chaussure en plomb à la sorcière et l'oblige à danser jusqu'à ce qu'elle meure d'épuisement ...

a écrit : Tout comme "Au clair de la Lune", qui est une chanson paillarde, mais que tout les enfant chantent innocemment. Et après les gens sont choqué par le moindre gros mots mais apprenne à leurs enfant comment raviver le feu d'une chandelle morte! Tout comme "Nous n'irons plus aux bois" qui raconte en fait la fermeture des maisons closes sous Louis XV (les bordels étaient alors signalés par une branche de laurier, "les lauriers sont coupés" signifiait donc que les bordels étaient fermés, et qu'il était donc inutile d'y aller). A noter aussi "Il court, il court le furet, qui n'est qu'une contrepèterie...

a écrit : Je ne préfère pas imaginer pour la Belle et la Bête! L'histoire de La Belle et la Bête est fortement inspirée par la vie de Petrus Gonsalvus, un gentilhomme du XVIème siècle atteint d'hypertrichose.
Et, après ce que l'on sait de lui, c'était un savant homme et bien éduqué. Les monstres ne sont pas toujours ceux que l'on croit.

Un documentaire fut diffusé sur Arte, en cherchant bien, on doit pouvoir le trouver sur Internet.

a écrit : Perrault avait notamment été le chef de file du mouvement des Modernes dans la grande querelle des Anciens et des Modernes, opposant partisans de la nouveauté (les Modernes) et ceux idéalisant les Anciens et jugeant qu'on ne pourrait jamais égaler leur perfection artistique, dirigés par Boileau.

C&#
039;est ainsi qu'il a pu traiter de sujets non antiques (au contraire, par exemple, des pièces de Racine), non inspirés d'auteurs antiques (au contraire de la Fontaine qui puise son inspiration chez le fabuliste grec Esope), et adaptés à la société (et la morale, donc...) de son temps.

Cette querelle, qui date du XVIIe siècle, trouve ses origines dès le Moyen-Âge, les lettrés du XIIe siècle (et notamment Bernard de Chartres) ayant déjà longuement disserté sur le sujet.
Afficher tout
Tout à fait d'accord, sauf sur l'idée qui me semble sous-jacente que la Fontaine pourrait être un copieur d'Ésope; qui a été inspirateur, oui, mais l'original est très pauvre et sec, la Fontaine a été infiniment plus loin, dans un style aimable, inimitable.
Cela dit, il ne connaissait pas grand'chose en entomologie (cf. la Cigale et la Fourmi - une cigale ne survit pas en hiver -), mais qu'importe pour la fable.
blog.syti.net/index.php?article=468