Génétiquement, il vaut mieux s'accoupler avec un lointain cousin

Proposé par
le

Grâce à une application smartphone destinée à lutter contre la consanguinité, des chercheurs islandais ont découvert qu'il est plus avantageux d'avoir des enfants avec un cousin au 3e ou 4e degré plutôt qu'avec une personne sans lien génétique avec soi. Ce degré d'éloignement permettrait de limiter le risque d'avoir un gène déficient en double exemplaire, tout en assurant une bonne compatibilité.


Commentaires préférés (3)

Je le savais déjà grâce à la chaîne Youtube "Dirty Biology", je vous conseille d'aller y faire un tour.

Même si c'est un peu glauque au 3e et 4e degré c'est déjà un peu plus compliqué de parlé de cousin parce que souvent ont ne les connais pas et ils sont assez éloignés pour qu'on ai l'impression de ne mas avoir de lien familiaux.

Petit exemple des effets de la consanguinité : Vers 1775, le typhon Lengkieki a dévasté l'atoll de Pingelap, dans l'état de Pohnpei, un des États fédérés de Micronésie. Le typhon et la famine qui a suivi n'ont laissé qu'une vingtaine de survivants, dont l'un était porteur d'un gène de l'achromatopsie, maladie génétique caractérisée par une absence totale de vision des couleurs, une forte photophobie, une acuité visuelle très réduite et un nystagmus. Quelques générations plus tard, à cause de la consanguinité, entre 8 et 10 % de la population est atteinte d'achromatopsie, et environ 30 % des habitants de l'atoll sont porteurs sains du gène, alors que la fréquence normale de l'achromatopsie est de 1/33000. Cette proportion inhabituelle d'achromates dans la population a attiré le neurologue Oliver Sacks dans l'île. À la suite de ce voyage, il a écrit son livre L'Île en noir et blanc en 1997.

Autre info sur ce phénomène:

Les pharaons avaient pour coutume d'épouser leur soeur, peut-être pour conserver le sang royal. Ils ont connu plus de trente dynastie en trois mille ans, soit en moyenne un siècle pour chacune.

En y réfléchissant bien, nous sommes tous issus quelque part d'une certaine consanguinité...si si... Au tout début début ! Flippant...


Tous les commentaires (48)

Je le savais déjà grâce à la chaîne Youtube "Dirty Biology", je vous conseille d'aller y faire un tour.

Même si c'est un peu glauque au 3e et 4e degré c'est déjà un peu plus compliqué de parlé de cousin parce que souvent ont ne les connais pas et ils sont assez éloignés pour qu'on ai l'impression de ne mas avoir de lien familiaux.

Décidément, y'a une appli pour tout...

Posté le

android

(40)

Répondre

Seule la troisième source est claire. Cependant la base du raisonnement me semble faussée car tous les Islandais - sauf les rares immigrés récents - ne descendent que d'une poignée de colons, et sont donc tous déjà plus ou moins cousins.
Extrapoler à une population très hybride, d'Europe continentale par exemple, me semble risqué.

Petit exemple des effets de la consanguinité : Vers 1775, le typhon Lengkieki a dévasté l'atoll de Pingelap, dans l'état de Pohnpei, un des États fédérés de Micronésie. Le typhon et la famine qui a suivi n'ont laissé qu'une vingtaine de survivants, dont l'un était porteur d'un gène de l'achromatopsie, maladie génétique caractérisée par une absence totale de vision des couleurs, une forte photophobie, une acuité visuelle très réduite et un nystagmus. Quelques générations plus tard, à cause de la consanguinité, entre 8 et 10 % de la population est atteinte d'achromatopsie, et environ 30 % des habitants de l'atoll sont porteurs sains du gène, alors que la fréquence normale de l'achromatopsie est de 1/33000. Cette proportion inhabituelle d'achromates dans la population a attiré le neurologue Oliver Sacks dans l'île. À la suite de ce voyage, il a écrit son livre L'Île en noir et blanc en 1997.

Autre info sur ce phénomène:

Les pharaons avaient pour coutume d'épouser leur soeur, peut-être pour conserver le sang royal. Ils ont connu plus de trente dynastie en trois mille ans, soit en moyenne un siècle pour chacune.

En y réfléchissant bien, nous sommes tous issus quelque part d'une certaine consanguinité...si si... Au tout début début ! Flippant...

a écrit : Décidément, y'a une appli pour tout... Sur une île comme l'Islande, il n'y a pas beaucoup de brassage génétique, il est très facile de rencontrer quelqu'un dans la rue qui est de ta famille sans que tu le sache.
Pour éviter la consanguinité, une telle applications existe, pour savoir si deux personnes appartiennent à la même famille avant de commencer une relation

a écrit : Seule la troisième source est claire. Cependant la base du raisonnement me semble faussée car tous les Islandais - sauf les rares immigrés récents - ne descendent que d'une poignée de colons, et sont donc tous déjà plus ou moins cousins.
Extrapoler à une population très hybride, d'Europe continentale p
ar exemple, me semble risqué. Afficher tout
J'aime beaucoup ton avatar tu l'a trouver où ? ;)

Un petit peuple du nord-ouest, féru de généalogie, avec des noms bizarres et des coutumes alimentaires bien spécifiques... On parle des Islandais ou des Hobbits ?

a écrit : Petit exemple des effets de la consanguinité : Vers 1775, le typhon Lengkieki a dévasté l'atoll de Pingelap, dans l'état de Pohnpei, un des États fédérés de Micronésie. Le typhon et la famine qui a suivi n'ont laissé qu'une vingtaine de survivants, dont l'un était porteur d'un gène de l�39;achromatopsie, maladie génétique caractérisée par une absence totale de vision des couleurs, une forte photophobie, une acuité visuelle très réduite et un nystagmus. Quelques générations plus tard, à cause de la consanguinité, entre 8 et 10 % de la population est atteinte d'achromatopsie, et environ 30 % des habitants de l'atoll sont porteurs sains du gène, alors que la fréquence normale de l'achromatopsie est de 1/33000. Cette proportion inhabituelle d'achromates dans la population a attiré le neurologue Oliver Sacks dans l'île. À la suite de ce voyage, il a écrit son livre L'Île en noir et blanc en 1997.

Autre info sur ce phénomène:

Les pharaons avaient pour coutume d'épouser leur soeur, peut-être pour conserver le sang royal. Ils ont connu plus de trente dynastie en trois mille ans, soit en moyenne un siècle pour chacune.

En y réfléchissant bien, nous sommes tous issus quelque part d'une certaine consanguinité...si si... Au tout début début ! Flippant...
Afficher tout
Petit complément sur les pharaons: Toutânkhamon présentait de graves anomalies génétiques due à une consanguinité prolongée (ses parents, frère et sœur, présentaient déjà des anomalies, par exemple les traits d'Aménophis IV: visage étroit, abdomen développé, féminisation - ses curieuses statues ne sont pas des caricatures).
Reconstitué en 3D, il n'avait rien d'un athlète, ni même d'un jeune homme ordinaire mais sain; il ne pouvait même pas monter sur un char, pensent les médecins actuels, et devait marcher avec une canne (il y en a plusieurs dans son tombeau). La thèse de l'assassinat est maintenant écartée, il est mort naturellement à 19 ans.

Et si ta tante est aussi ta soeur, tu gagne 1000 points dans l'application

Posté le

android

(29)

Répondre

a écrit : J'aime beaucoup ton avatar tu l'a trouver où ? ;) Pour cause, nous avons pris le même. Tout enfant, j'étais passionné par les dessins géométriques, fasciné en particulier par la construction de l'hexagone, et j'ai dessiné exactement ça. Mais j'ai trouvé le même, plus joli, en interrogeant "national flags" - bien qu'en fait ce n'en soit pas un.
Pourquoi "avatar", le mot me semble très mal chosi. Il vient des réincarnations successives de Vishnu, par extension signifie transformation. Le sens pris en français de "tribulation" est déjà complètement dévié, alors, pour désigner une icône, c'est n'importe quoi.

a écrit : Pour cause, nous avons pris le même. Tout enfant, j'étais passionné par les dessins géométriques, fasciné en particulier par la construction de l'hexagone, et j'ai dessiné exactement ça. Mais j'ai trouvé le même, plus joli, en interrogeant "national flags" - bien qu'en fait ce n'en soit pas un.
Pourquoi "avatar", le mot me semble très mal chosi. Il vient des réincarnations successives de Vishnu, par extension signifie transformation. Le sens pris en français de "tribulation" est déjà complètement dévié, alors, pour désigner une icône, c'est n'importe quoi.
Afficher tout
Avatar n'est pas réservé à Vishnu, mais propre à toute réincarnation; en anglais, où évidemment la culture hindoue est mieux assimilée, il peut signifier "transformation radicale, renaissance, métempsycose", mais rien d'autre.
Quant à l'emblème, il n'est pas étonnant qu'il figure dans la liste des drapeaux nationaux, c'est une proposition de "drapeau terrestre", symbolisant je ne sais quoi : les cinq continents plus l'Antarctique?
.

a écrit : J'aime beaucoup ton avatar tu l'a trouver où ? ;) C'est le "drapeau de la Terre"... d'après la Nasa. Une organisation rattachée à la Défense d'un pays qui choisi un emblème universel, cherchez l'erreur

a écrit : Avatar n'est pas réservé à Vishnu, mais propre à toute réincarnation; en anglais, où évidemment la culture hindoue est mieux assimilée, il peut signifier "transformation radicale, renaissance, métempsycose", mais rien d'autre.
Quant à l'emblème, il n'est pas étonnant qu'il figur
e dans la liste des drapeaux nationaux, c'est une proposition de "drapeau terrestre", symbolisant je ne sais quoi : les cinq continents plus l'Antarctique?
.
Afficher tout
En français ça à été grossièrement simplifié en "apparence". D'une certaine façon ça correspond à la définition, mais c'est très réducteur.

a écrit : Pour cause, nous avons pris le même. Tout enfant, j'étais passionné par les dessins géométriques, fasciné en particulier par la construction de l'hexagone, et j'ai dessiné exactement ça. Mais j'ai trouvé le même, plus joli, en interrogeant "national flags" - bien qu'en fait ce n'en soit pas un.
Pourquoi "avatar", le mot me semble très mal chosi. Il vient des réincarnations successives de Vishnu, par extension signifie transformation. Le sens pris en français de "tribulation" est déjà complètement dévié, alors, pour désigner une icône, c'est n'importe quoi.
Afficher tout
Hein????!

Faudrai en parler à Jaime et à Cerseï LANISTER au cas où...

Faites tourner les cousines alors!

a écrit : Décidément, y'a une appli pour tout... En fait cette application est utile là bas car la population est limitée et isolée. La probabilité d'avoir un lien de parenté avec une autre personne est donc augmentée.
La faible population rend également faisable la création d'une base de donnée contenant l'arbre généalogique sur plusieurs génération de la quasi-totalité des habitants.

Cette fameuse application a-t-elle un lien avec le site internet évoqué dans la publication du 13 mars 2013. Ce site permet de lutter contre la consanguinité en Islande (comme par hasard) en vérifiant les arbres généalogiques des personnes concernées