Le poste clé de porte-coton du roi

Proposé par
le
dans

À la cour de Louis XIV notamment, il y avait un poste assez particulier, celui de porte-coton. Sa tâche consistait à assister le roi lors de ses besoins naturels, le nom venant du fait que le derrière royal était essuyé avec du coton. Puis le porte-chaise s'occupait de débarrasser la chaise percée.


Commentaires préférés (3)

Attention blagues sur le fait que "cela devait être un métier chiant" et ses dérivées dans 3, 2, 1...

J'imagine la lettre de motivation :
"Bonjour Monsieur, depuis toujours j'ai une passion et un intérêt poussé pour tout ce qui a trait aux déjections, aussi ce serait un plaisir et un honneur pour moi de vous aider tous les jours dans cette tâche difficile et périlleuse mais nécessaire"

Ça devait être coton comme travail !


Tous les commentaires (60)

Avec du coton ? Je veux être roi... !

Attention blagues sur le fait que "cela devait être un métier chiant" et ses dérivées dans 3, 2, 1...

On peut dire que c est ... Un vrai métier de merde ! Badum tsss

Avoir un mec pour t'essuyer c vraiment le summum de la flemmardise

Le boulot de merde...
Blague à part, c'était une "activité" assez courante, pour la cour, d'assister aux besoin du Roi.
C'était un peu comme si on voyait une crotte divine m'voyez...

J'imagine la lettre de motivation :
"Bonjour Monsieur, depuis toujours j'ai une passion et un intérêt poussé pour tout ce qui a trait aux déjections, aussi ce serait un plaisir et un honneur pour moi de vous aider tous les jours dans cette tâche difficile et périlleuse mais nécessaire"

Il devait se faire chier au taf.

Posté le

android

(0)

Répondre

- Et toi ta situation en ce moment ?
- Bah je suis dans la merde...

a écrit : Le boulot de merde...
Blague à part, c'était une "activité" assez courante, pour la cour, d'assister aux besoin du Roi.
C'était un peu comme si on voyait une crotte divine m'voyez...
J'avais entendu que c'était limite un privilège de voir le Roi Soleil pousser son rayon de lumière du matin mais j'ai aussi entendu qu'on risquait une punition si on riait ou on se moquait ! Quelqu'un pour confirmer ?

La situation analogue en Angleterre, "Groom of the Stool", était très enviée car l'on avait un accès direct et personnalisé au roi, et donc l'occasion de demander des faveurs pour soi et ses amis.
"Chamberlain" vient de "chamber", pas de députés, mais de celle du roi.

a écrit : Attention blagues sur le fait que "cela devait être un métier chiant" et ses dérivées dans 3, 2, 1... Des blagues de merde, certainement ;)

Ba voila on a trouvé comment creer de l'emploi, des volontaires pour nos politiques?

Posté le

android

(3)

Répondre

Ça devait être coton comme travail !

La question est de savoir s'il y avait quelqu'un spécialement pour la lui tenir.

Rien de plus émoustillant que de voir le roi rejetter avec une grâce divine un goa'uld.

Posté le

windowsphone

(7)

Répondre

Me fait penser au valet de pisse !

Un vieux souvenir... Mais je ne sais plus si c'est historique ou cinematographique :/

Posté le

windowsphone

(3)

Répondre

a écrit : Attention blagues sur le fait que "cela devait être un métier chiant" et ses dérivées dans 3, 2, 1... "Aujourd'hui, mon travail consiste à essuyer le derrière de sa Majesté le Roy. VDM"